NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les téléphones portables bientôt interdits en France ?

Article publié le 10 février 2009

Les téléphones portables bientôt interdits en France ?

Bouygues Telecom vient d’être condamné à démonter des antennes relais situées à Tassin-la-Demi-Lune (département du Rhône). Motif retenu : le "trouble anormal de voisinage", invoquant l’impossibilité d’attester de la non dangerosité des ondes émises - ce qui revient au principe de précaution. La justice a reconnu aux 3 couples qui ont porté plainte d’être "dans une crainte légitime constitutive d’un trouble" et reconnait de ce fait qu’ils subissent un préjudice moral.

Ce jugement me laisse perplexe. Si rester vigilant sur le risque sanitaire posé ou non par les antennes relais est légitime, le motif invoqué de cette décision me semble laisser la porte ouverte à toutes les dérives, pour le meilleur et pour le pire :

1. Si la simple évocation du principe de précaution permet de retirer des antennes dont on a encore un mal fou à prouver qu’elles sont plus dangereuses que les ondes de la télévision dont personne ne se plaint (pourtant une onde de fréquence extrêmement proche - voir schéma ci-dessous), qu’attend-on pour interdire les véhicules motorisés (dont la pollution à un fort impact - avéré - sur la santé) ? Ou la cigarette ? Les multiples senteurs artificielles (ex. désodorisant) qui provoquent de plus en plus d’allergie ? Mais on peut aussi interdire la plupart des médicaments qui ont quasiment tous des effets secondaires potentiellement dangereux (au moins pour certaines personnes). Demandez à une femme enceinte le nombre de médicaments auxquels elle a accès... Il y a des causes aux impacts largement avérés qui font consensus sans pour autant être interdites...

Spectre electromagnetique.gif

2. Dès lors qu’il y a jurisprudence, il n’y a plus de raison qu’une seule antenne relais reste debout en France, puisqu’il y aura toujours quelqu’un pour exiger leur retrait (dans le cas présent, 3 couples dans une commune de 18.000 habitants qui risquent de ne plus avoir de réseau). En d’autres termes, la question est : sommes nous prêts à abandonner nos téléphones portables ? Car si peu de gens ont envie d’avoir une antenne à proximité immédiate, soyons honnêtes avec nous mêmes en tant que consommateurs. Rares sont ceux qui se passeraient aujourd’hui des portables. Remarquez, les vieux téléphones comme ce Marty des années 1910  ci-dessus fonctionne avec une manivelle. C’est très écolo. Ça vous tente ?

Quant à ceux qui me demanderaient si j’accepterais une antenne relais à proximité immédiate de chez moi... c’est vrai que je m’en passerais, tout comme je me passe de wifi, de parfums artificiels, de la pollution des avenues, etc. En tous cas, je peux affirmer que je pourrais me passer de mobile (j’en ai un, qui fonctionne à carte pour un usage minimum). Sincèrement, je suis bien plus préoccupée par les 9 réseaux wifi voisins que je capte à côté de mes fenêtres malgré l’absence volontaire de wifi chez moi (box déconnectée) - dans une zone urbaine bien moins dense qu’à Paris. Et ça, presque personne n’en parle...

Sources :
- "Antennes-relais : Bouygues Telecom condamné à un démontage dans le Rhône", ZDNet (4 fév. 2009)
- Source du diagramme : site de l’Ineris (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques)

Thèmes

Pollution électromagnétique Principe de Précaution Ondes

Bookmark and Share
64 votes

commentaires
votez :
par IEC60601 (IP:xxx.xx6.150.107) le 10 février 2009 à 13H30

il faut arreter de faire la pleureuse des pollueurs,seules quelques antennes relais sont menacées.

la vrai question est comment jusqu’a maintenant les pollueurs ont pu faire ce qu’ils voulaient avec des complicité dans tous les rouages de l’etat.

la plupart des instances de l’etat y compris le conseil d’etat dissimulent les risques liés a la compatibilité electromagnetique et la limite de 3V/m permettant de le prevenir et d’assurer la securité des habitants.

ces actes ont conduit a exposer deliberement a un risque des habitants en violant les regles habituelle de sa prevention (mise en danger d’autrui)afin de favoriser des interets financier privés.

la dissimulation de risques et des moyens de s’en proteger est un delit passible de 4 ans de prison (article L213-1 et L213-2 du code de la consommation) :

voici une liste d’organismes qui dissimulent ou ont dissimulés ces risques dans des documents des colloques ou des réunions publiques en pretendant mensogerement proteger la population avec la seule limite thermique en toute impunité alors que La DGCCRF aurait du les poursuivre .

l’afom, bouygues, orange sfr, (dans le guide des bonnes pratiques et dans les reunions publiques , mais eux c’est de bonne guerre)

le ministere de la santé , le ministere de l’industrie, l’afsset, l’afssaps, le conseil d’etat, l’arcep, l’anfr et plusieurs ministres de la santé, le conseil d’etat (dans les motivations de ses jugements comme en juillet 2008)

Au nom de quoi se permettent il de dissimuler un risque inscrit dans la loi et des moyens de s’en proteger faisant l’objet de centaines de normes pour le prevenir ?

un certain nombre de licenciement pour faute lourde s’imposent !

Tous dissimulent le meme risque quasiment de la meme maniere, cette coincidence a ne jamais trouver les memes textes de loi et norme (IEC60601-1-2) et directives CEM ou a lire l’integralité du 12° de l’article l32 du code des p et t, mais ne trouver que le decret 2002-775

la question d’une action coordonnée de dissimulation est a creuser par la DGCCRF et l’IGAS .

la France est une republique bananiere

votez :
par Ludovic Lassauce (IP:xxx.xx1.241.106) le 10 février 2009 à 13H39

@auteur,

Vous n’êtes pas la seule à vous poser des questions sur cette situation légèrement absurde d’un point de vue juridique.

Voir mon billet sur le sujet hier : http://www.agoravox.fr/article.php3...

Le commentaire sur la dissimulation du risque est fallacieux puisque dans ce cas précis les études ont été menées, à un niveau international même. Rien de prouve la nocivité des réseaux mobiles.

En France, ce marché est complètement régulée par l’Etat par le biais de l’ARCEP qui a lui même explicité les risques et fixe le cadre du déploiement d’un réseau.

Par ailleurs, le principe de précaution pose un problème juridique, condamne un homme ou une organisation pour quelque chose qu’elle n’a pas comise et pourrait commettre relève du totalitarisme...

Ludovic

votez :
par IEC60601 (IP:xxx.xx6.150.107) le 10 février 2009 à 18H56

vous ne brassez que du vent .

donnez nous la source de vos etudes sur la compatibilité electromagnetique avec les appareils d’immunité 3V/m et meme 1V/m pour ceux conçus avant 2002 disant qu’on peut leur appliquer 61V/m sans risque pour les utilisateurs comme le pretendent vos maitres !!!!

voici une source qui dit le contraire : http://www.ce-mag.com/archive/05/01...

lire ici http://www.ce-mag.com/archive/05/01... et ici http://www.ce-mag.com/archive/05/01... et ici l’IEC met en garde contre l’utlisation d’appereil dans une pobelle electromagnetique comme vos maitres veulent nous imposer : http://www.tecnologias-sanitarias.c... page 14 "de sorte qu’un ENVIRONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE compatible puisse être maintenu, afin que l’APPAREIL ou le SYSTÈME ÉLECTROMÉDICAL fonctionne comme prévu."

voici un appareil qui peut etre utilisé a domicile dont l’immunite est de 1V/m (comme les appareil medicaux conçus avant 2002)

http://www.lifetronics.com/pdf/Coug...

les utilisateur vous remercient de leur imposer 61V/m.

http://www.msh.be/fr/tensiometres/F... recommandé 7 metres d’un portable 2 w soit 210 metre d’une antenne relais de PIRE 2KW !!!!

3V/m page 46 http://www.lifescan.co.uk/Data/Reso...

vous etes tellement ignare sur ce sujet que vous ne devez pas savoir que les appareils conçus avant 2002 (respectant la norme de l’epoque) et encore en service et meme encore commercialise ont une immunité de 1V/m ca vous semble compatible avec les 61V/m que vos maitres veulent imposer ce qui vous enfonce un peu plus

c’est dommage pour votre credibilité c’est les constructeurs et l’organisme international de normalisation d’appareils qui dementent les aneries que vous écrivez !!! vous avez peut etre une étude secrete de l’afssaps a nous proposer ? en avez vous trouvé une autre dans BONUX ?

il suffit de prendre un plaquette de propagande et la recopier pour vous plagier , votre valeur ajoutée sur ce sujet est nulle on voit sur le web tous les efforts que vous faites pour devenir une celebrité du milieu liberal site web photos partout , vous avez besoin de reconnaissance ? , un conseil pour atteindre votre but attaquez vous a un sujet que vous maitrisez !

votez :
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 10 février 2009 à 14H02

on se moque des tephones portables ils font parti de

besoins addictifs crées de toute pièce.

il y a 15 ans ils n’existaient pas et cela

n’empechait pas la terre de tourner et

l’industrie de fonctionner et à l’heure actuelle

à la vitesse où les carnets de commandes vont se

remplir ils deviendront inutiles... !!

votez :
par K (IP:xxx.xx7.84.240) le 10 février 2009 à 20H19

heu, parlez pour vous. Je fais des astreintes dans mon metier et les telephones portables ont apporte un reel confort : on n’est plus oblige de rester tout le week end dans sn salon a 10 metres du telephone. Entre deux il y a eu les pagers mais eux aussi necessitaient des antennes relais.

votez :
par JL (IP:xxx.xx6.77.2) le 10 février 2009 à 14H51

La France est une république bananière.

« L’industrie pharmaceutique veut une immunité totale pour les effets indésirables »

On peut lire ceci qui, me semble-t-il, mérite toute notre attention à nous Français :

"US : L’industrie pharmaceutique veut une immunité totale pour les effets indésirables. La prétention à la préemption ou le déni de responsabilité… L’industrie soutenue par l’administration Bush tente un coup qui, combiné à l’autorisation de la publicité hors AMM, pourrait être fatal à quasiment tout ce que les Etats-Unis ont d’exemplaire en matière de régulation législative et juridique de l’activité des firmes pharmaceutiques ...

Et l’industrie sera complètement hors d’atteinte, au-dessus des lois, inattaquable, comme elle l’est en France, par exemple.

Où elle n’a pas à rendre des comptes, ni à l’Etat ni aux victimes. Elle sera déclarée d’emblée non responsable…Est-ce qu’on va bientôt voir l’industrie pharmaceutique se voir conférer une totale immunité juridique et pénale ? Pas d’imputabilité, pas de responsabilité, pas de culpabilité… On dirait que je parle d’un fou, certainement pas de tout un système qui se veut rationnel et scientifique. Seul un fou est non responsable – irresponsable ! – de ses actes. Mais les fous, on les enferme."

A lire là : http://pharmacritique.20minutes-blo...

votez :
par Vini (IP:xxx.xx1.167.222) le 10 février 2009 à 15H00

"Par ailleurs, le principe de précaution pose un problème juridique, condamne un homme ou une organisation pour quelque chose qu’elle n’a pas comise et pourrait commettre relève du totalitarisme..."

Alors soyons clair : - le principe de précaution ne condamne personne (l’antenne relai n’a pas écopé de 18 mois de prison, bouygues non plus) - elle ne s’applique, ni aux personnes physiques, ni aux personnes morales, mais au technologie.

Pourquoi ne pas crier à l’atteinte aux droits de l’homme tant que vous y êtes ?

Je pense que l’histoire est suffisamment pleine d’exemple pour comprendre que les précautions ne sont pas inutiles.

votez :
(IP:xxx.xx8.34.180) le 10 février 2009 à 15H10

Est ce un article d’opinion ? (favorable)

Si il est favorable peut etre est ce par une volonté d’aller a l’encontre de certain principe de précaution, ou les risque sont pourtant entrevus dans cette article, mais ridiculisé.

Pour reformuler l’ensemble de l’article : Allons bon on ne va tout de meme pas arrettait d’utiliser ces magnifique joujou, des ondes ce n’est pas dangereux, c’est comme si on arrettait la distribution de cigarrettes et les automobiles. Franchement ridicule.

Une chose est sur monsieur, c’est qu’avec le temps les vérités (et les véritabls dangers éclatent au grand jour).

Peut etre pouvez penser sur plusieur génération ?

votez :
par pissefroid (IP:xxx.xx1.184.219) le 10 février 2009 à 18H17

Je pense que ce papier est inutilement polémique. Le risque lié au rayonnement électromagnétique n’est plus nié. C’est un problème de fréquences, de répétitions, de valeurs des champs électromagnétiques. D’autres renseignements sur ce site : http://www.next-up.org/

votez :
(IP:xxx.xx6.77.2) le 10 février 2009 à 18H25

! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

votez :
par wesson (IP:xxx.xx3.24.62) le 10 février 2009 à 18H32

Depuis cette salutaire décision de justice, C’est franchement impressionnant de voir l’incroyable tir de barrage dans les médias pour défendre le téléphone portable.

Et ça vient de toute part, et ça tombe comme à Gravelotte, à croire qu’il s’agit là d’un besoin tout simplement vital !

Quand je pense qu’il y a 20 ans seulement les téléphones portables n’existaient pas (ou si peu , les radiocoms 2000 en valisette qui pesaient 12 Kg ...). Il me semble qu’en ce temps pas si lointain, on ne vivait pas plus mal que maintenant !

votez :
par K (IP:xxx.xx7.84.240) le 10 février 2009 à 20H23

pensez aux personnes qui comme moi font des astreintes. Le telephone portable nous permet de sortir et de vivre presque normalement (bon les spectacles et le cinema, il faut oublier)

votez :
par Angelie (IP:xxx.xx8.37.162) le 10 février 2009 à 20H46

Relisez l’article. La question est : si pour les portables, on peut faire prévaloir le principe de précaution, il y a bien des causes dont les impacts sont connus et reconnus depuis longtemps, aux conséquences publiques à la portée beaucoup plus grande et importante que les portables. Ma crainte est une décrédibilisation du principe même de "précaution" car des milliers d’enjeux peuvent alors être touchés : des fromages non pasteurisés aux transports motorisés, en passant par tout matériel comportant un écran, des parfums artificiels, les médicaments, etc. La vie telle que nous la connaissons s’arrête.

Est-ce un problème ? Pas forcément. Perso, je m’en fous du portable, je peux vivre sans. Mais ça me laisse perplexe d’apprendre récemment que la TV émet jusqu’à 862 MHz (TNT) et que les portables commencent à 900 MHz... Personne ne s’est jamais plaint de la télé, et je ne peux pas croire que TV=risque zéro si Antenne relai = gros risque pour la santé.

Il y a des enjeux (qui peuvent tout à fait se baser sur des fondements sérieux) qui deviennent totalement médiatiques et d’autres, qui passent sous silence. SI j’insiste tant sur les parfums artificiels, par exemple, c’est parce q’ils sont partout, de plus en plus de problèmes de santé (allergie, hypersensibilité...) apparaissent, des syndrômes voient le jour avec des effets parfois très graves. Personnes ne dit rien. Pourquoi ? Pourquoi minimiser des sujets comme celui là et mettre autant en avant des antennes relais dont on n’arrive que très péniblement à trouver des cas avérés de personne touchées (pour les parfums, les études foisonnent malgré la pression des entreprises privées qui les commercialisent) ? Oui les lobbies industriels font tout pour étouffer ce qui les dérange, m’enfin on est pas dans X-files non plus, faut arrêter la paranoïa, la manipulation, elle peut se glisser dans tous les camps. Il faut donc arriver à faire la part des choses !

Il faut aussi cesser l’hypocrisie. Combien de citoyens refuseraient une antenne en face de chez eux et sont pourtant les 1er à râler quand leur tél ne capte pas de réseau ??? Là se situe le problème, c’est bien gentil de râler, mais globalement, notre société est amoureuse du téléphone portable et refuse de s’en passer. Contrairement aux OGM où les conflits font rage : quand un consommateur a le choix, il préfère acheter sans OGM. Ce n’est pas le cas avec les portables.

Donc soyons clairs. Je parle de priorité d’action et de la valeur que l’on accorde au principe de précaution et surtout, de son usage futur au regard de cette décision qui va faire jurisprudence. Parce que si l’application du principe de précaution, c’est ça, cessons de prendre le moindre médicament et fermons les hôpitaux, les risques et la fréquence des risques sont autrement plus conséquents.

votez :
(IP:xxx.xx6.150.107) le 10 février 2009 à 21H10

qui est inscrite dans le principe , contrairement a ce que disent dans a l’intense campagne de propagandedes les larbins des pollueurs qui pretendent principe de precaution = plus de telephonie mobile , c’est un petit nombre d’antennes relais qui posent probleme.

entre ce qui se passe actuellement ou les operateurs terrorrisent les maires et font ce qu’ils veulent et plus d’antenne et de telephonie mobile il y a de la marge.

les seules decharges que l’on peut construire au centre des villes en arrosant toutes les facades du voisinage et en crachant a la figure des voisins ce sont les poubelles electromagnetiques.

votez :
(IP:xxx.xx0.142.250) le 12 février 2009 à 09H40

sur la protection hierachisée il y a comme un malaise !

le principe de precaution fait appel a la proportionnalité, ce n’est pas binaire, donc votre argumentation de hierachiser les risques qui est inadmissible en soi tombe a l’eau

(le risque en faisant exploser des bombes thermonuclaire est en haut de la hierarchie donc il suffit de ne pas les faire peter et laisser faire tout le reste.) c’est bon pour les pollueurs !

S’il faut hierarchiser tous les risques pour appliquer le principe il ne va servir qu’une fois ? et c’est quel lobby qui qui va decider a quoi ?

votez :
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 11 février 2009 à 09H57

@mr K

moi aussi il m’est arrivé d’être d’astreinte le WE à l’epoque où il n’y avait pas de portable(j’avais un renvoi de sonnerie exterieure et un poste dans ma veranda) et bien !!je faisait mon jardin c’etait très bon pour le corps,l’esprit et...le porte monnaie... !!

votez :
(IP:xxx.xx6.18.72) le 11 février 2009 à 10H14

y a aussi la pager ,qui genere un peu de pollution mais bien moins.

votez :
(IP:xxx.xx7.84.240) le 11 février 2009 à 10H45

TSS, merci, mais je n’ai pas de jardin. Et faire du jardin 24H/24, c est un peu lassant, non ? Moi je prenais un livre et je restais dans mon salon a lire en attendant un eventuel coup de fil. Maintenant, je peux faire mes courses, visiter ma famille et mes amis, bref avoir une vie sociale. Car dans votre jardin, vous etes seul

votez :
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 11 février 2009 à 10H01

"renvoi de sonnerie exterieur" et

" je faisais" seraient mieux appropriés

votez :
par rainbowstars (IP:xxx.xx6.34.124) le 11 février 2009 à 10H10

Bonjour

le problème des antennes relais qui sont nocives (désolé pour cette affirmation mais je peux me le permettre) et dont les intérêts économiques sont avérés... ce problème ne fait que surligner le difficile constat d’une société moderne qui est en train de mourrir de sa technologie en refusant de prendre en compte sérieusement les déchets quels produits. Tant que les grosses industries ne prendront pas en compte les dégats qu’elles engendrent dans la conception et production, leurs bénéfices seront énormes et trés mal utilisés (en fait c’est juste écoeurant)...tôt ou tard la réalité reprendra ses droits sur le virtuel et nous recadrera avec violence (les pour et les contres).... je repost cette video qui met en évidence que le problème de rayonnement électromagnétique est global mais maîtrisable au contraire de la pollution OGM (pardon pour cette aparte)

http://www.youtube.com/watch?v=1N0t... http://www.youtube.com/watch?v=6HlI...

votez :
par Michel (IP:xxx.xx0.178.134) le 11 février 2009 à 14H48

Une petite phrase me fait réagir : "dans le cas présent, 3 couples dans une commune de 18.000 habitants qui risquent de ne plus avoir de réseau". La il ne faut tout de même pas exagérer. j’habite TASSIN LA DEMI LUNE et je peux vous garantir que ce n’est pas le démontage de cette antenne qui va priver 18000 habitants de téléphone portable, vu le nombre d’antennes présentes sur tous les toits des immeubles. Bien sur, il faut un regard aguerri pour les détecter car la plupart sont savamment masquées soit en cheminée soit en bouche de ventilation... c’est celles la que je préfère. Juste à côté de chez moi, Bouygues et consorts ont installé leurs antennes sur le toit d’un immeuble en recréant de fausses bouches de ventilations (comme celles faites dans les années 50), mais en polyester, afin de cacher leurs antennes. Naturellement les leurs ont été posés en premier afin de pouvoir installer en toute tranquilité leurs joujoux. PS : je ne suis pas vieux, je n’ai pas de portable et n’en aurais jamais, question de principe.

votez :
(IP:xxx.xx6.23.84) le 11 février 2009 à 16H03

qui va les emballer dans du papier alu !!!

votez :
(IP:xxx.xx0.142.250) le 12 février 2009 à 10H37

Comme tout le monde qui debarque dans ce domaine vous etes victime de la propagande , les pollueurs beneficient de beaucoup de complicités pour dissimuler des risques tromper la population et organiser l’ignorance des victimes.

je vais vous montrer comment on se moque de vous en vous fournissant peut etre des mesures completement bidons !

sur votre site vous mettez un lien vers des mesures automatique

http://www.buldair.org/CarteJour.htm

pouvez vous faire confiance aux mesures ? en aucun cas, peut etre la moitié sont bidon a cause de la pollution electromagnetique, ces mesures ne sont pas fiables !

les appareils electroniques utilisés pour faire ces mesures, ont pour une partie d’entre eux un niveau d’immunité au champs electromagnetiques de 10V/m et pour d’autre 3V/m ( pour les frequences de 80Mhz a 2.5GHz)

Beaucoup de ces instruments sont placés sur des toits d’immeuble en pleine poubelle electromagnetique des antennes relais (jusqu’a 61V/m ) vu l’ignorance de ceux qui placent ces instruments et s’en servent.

vous n’avez donc pas la garantie que les appareils sont utilisés dans l’environnement d’utilisation prévu pour un fonctionnement normal de l’appareil par son constructeur qui fixe des limites de pollution electromagnetique. !

un peu de culture : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pertur...

les appareils on les teste avec cette norme http://www.iec-normen.de/previewpdf...

les mesures n’ont donc aucune valeur légale et ne peuvent faire foi les appareils n’etant pas utilisés suivant les instructions des constructeurs !!

elles sont totalement bidon tant que les autorités ne font pas respecter une limite de pollution inferieure a 3V/m ou que l’auteur des mesures presente une mesure du niveau de pollution electromagnetique au lieu et a l’heure ou l’appareil a fait ses mesures !

vous voyez l’ignorance du a la diffusion massive d’informations mensongeres par les pollueurs fait des ravages et la pollution electromagnetique est un fleau dont vous ne pouvez meme pas imaginer les consequences.

nous faire revenir a l’age de pierre et poter gravement atteinte a la santé

pour d’autres appareils un dysfonctionnement peut tuer, c’est la realité scientifique qui n’a rien a voir avec la propagande qui fait de vous une victime en utilisant des mesures non fiables qui n’ont donc aucune valeur scientifique :-)

commencez vous a un peu apprehender la partie immergée (sous la propagande) de l’Iceberg ?

votez :
par Angelie (IP:xxx.xx8.37.162) le 25 mars 2009 à 12H42

1. Je ne débarque pas dans ce domaine. 2. Si vous avez parcouru mon site, alors vous savez que je cite systématiquement mes références et mes sources, libre au lecteur d’adhérer ou non... mais je ne peux pas en dire autant de beaucoup d’articles et de communiqués de toutes les parties prenantes qui omettent régulièrement la base même de la rigueur scientifique : citer ses références. 3. La propagande est partout : dans les médias, au sein des gouvernements, des industriels... comme des ONG, il ne faut surtout pas perdre son discernement sous prétexte que le message colporté est louable. Si vous ne me croyez pas, alors c’est vous qui débarquez. Les infos qui proviennent des ONG doivent être épluchées de la même manière... en enlevant de surcroît le surplus émotionnel. 4. On peut toujours jeter son dévolu sur le problème des téléphones portables. Pourtant en matière de santé, je vous garantis qu’il y a bien plus grave, avec des effets totalement mesurés. On peut se battre sur tous les fronts mais on n’agira pas partout. Je ne minimise pas le problème des portables, je dis juste qu’en termes de priorités, rien ne justifie de mettre les portables en ligne de mire n°1. Bouffer des pesticides tous les jours de sa vie provoquera bien plus de dégâts. Je pourrais citer les particules fines dont - enfin, les médias parlent, mais cela fait 10 ans qu’on connait les risques, avec des études qui font l’unanimité. Seule une asso a timidement mis ce problème en avant il y a 2 ans. Depuis, silence radio.

Rien n’est simple, mais je me refuse à utiliser l’émotion pour hiérarchiser les priorités d’actions. Allez aux urgences des hôpitaux, vous verrez que si vous vous êtes cassé la jambe, on vous soignera après celui qui fait une AVC. Pourtant, il est hors de question de vous laisser tomber avec votre jambe...

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles