NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les compléments alimentaires : Bonus ou malus ?

Article publié le 12 juin 2008

Dans une ère où le culte de la beauté, de la jeunesse et de la performance n’a cessé de tisser sa toile autour de nous, les compléments alimentaires ont su se faire une petite place dans notre existence, et une grande place sur le marché de l’agroalimentaire.

Les compléments alimentaires : Bonus ou malus ?

Ils sont partout : pharmacies, supermarchés, magasins spécialisés, en nous promettant monts et merveilles : perte de poids, lutte contre la fatigue, bronzage irréprochable, corps sculpté…

Mais ces petites pilules magiques renfermant vitamines, minéraux, protéines et autres molécules tiennent-elles vraiment leurs promesses ?

Les conclusions sont fortement controversées. En effet, d’après la CLCV : l’association « consommateurs, sécurité et cadre de vie », il faut les éviter dans la mesure du possible. Après une enquête* menée sur 140 de ces compléments alimentaires, force est de constater le manque d’informations et de contrôle de l’application des allégations concernant ces substances. De plus, des études américaines réalisées sur quelques uns de ces compléments vont même jusqu’à prouver qu’ils pouvaient être dangereux pour la santé. Mais faut-il vraiment s’alarmer ?

D’après les responsables de la réglementation au sein du Syndicat de la diététique et des compléments alimentaires, il ne faut surtout pas tout mélanger. En effet, la plupart des études concernées portent sur des doses très élevées des ces substances, alors qu’en France la réglementation est bien claire à ce propos : ces produits doivent respecter des normes correspondant aux limites rencontrées naturellement dans l’alimentation.

Mais au delà des doses à respecter, les preuves de l’efficacité de la plupart des compléments alimentaires restent toujours à prouver. Toutefois, les suppléments à base de vitamines et de minéraux peuvent s’avérer utiles chez les personnes suivant des régimes restrictifs ou protéiques pouvant entraîner quelques carences.

En somme, au vu des données très contradictoires dont dispose le consommateur au jour d’aujourd’hui, il est préférable de rester vigilant et de ne surtout pas fonder ses rêves de perfection sur ces compléments pas si bien maîtrisés finalement.

* Enquête parue dans la revue « Cadre de vie » du mois de juin 2007

Thèmes

Alimentation Compléments alimentaires

Bookmark and Share
36 votes

commentaires
Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles