NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le point sur les médecines naturelles en pratique vétérinaire

Une dynamique en mouvement

Article publié le 30 novembre 2007

Les médecines naturelles prennent en compte l’individu dans son contexte de vie. Ce sujet peut être aussi bien un humain qu’un animal : chien, chat, mais aussi cheval, mouton, lapin, etc. En effet, les médecines naturelles font appel à des éléments fournis par la nature (végétaux, minéraux, roches, huiles essentielles, ...) dont les animaux sont connus pour être très proches et pour lesquels leur réceptivité est nettement plus développée que celle des humains. Il est fréquent de constater à quel point les animaux savent "se mettre au diapason" de la nature, régulant leurs biorythmes à ses côtés. Pourquoi donc ne seraient-ils pas réceptifs à des thérapeutiques faisant appel aux médecines issues de la nature ?

Les médecines naturelles visent en premier lieu à permettre le rétablissement d’une hygiène de vie saine, à ré-équilibrer un organisme agressé, défaillant ou encore un système immunitaire en berne ; alors que la médecine allopathique traite des organes de façon isolée sans prendre en considération le sujet dans sa globalité, avec son histoire et son tempérament propres.

On sait aussi que, depuis toujours, les hommes ont soigné leurs animaux avec les plantes, les argiles, les pierres. Les Egyptiens de l’Egypte Antique sont connus pour avoir soignés leurs chats bien-aimés avec les mêmes thérapeutiques (huiles essentielles, huiles végétales, argile) qu’ils utilisaient pour eux-mêmes.

Le précurseur de l’homéopathie, Dr Samuel Hahnemann, a lui aussi établi les multiples bienfaits et la réelle efficacité de "sa" médecine homéopathique sur tous les animaux, même sur les plus petits (oiseaux, rongeurs).

A l’aube du XXIe siècle, de nombreux éleveurs et particuliers ont bien compris toute la compétence de l’homéopathie et des médecines naturelles : leur pratique, de plus, tout à fait complémentaire à l’allopathie, permet désormais une plus grande souplesse dans les soins. D’autant que les médecines naturelles proposent un choix vaste, riche et étendu en matière de remèdes.

Les vétérinaires, eux aussi, peuvent désormais avoir accès à des cursus de médecines naturelles dans certaines ENV françaises, leur ouvrant l’accès à l’accueil de nouveaux clients/nouveaux maîtres, et leur laissant le choix de la thérapeutique médicamenteuse la plus adaptée à la pathologie de leur patient sur quatre pattes.

Cependant, il est essentiel d’indiquer que la pratique de la phytothérapie et de l’aromathérapie en médecines naturelles à spécialité vétérinaire ne sont pas sans risques, compte-tenu des nombreuses plantes toxiques existant chez le chien, le chat, le cheval, le lapin. Ne pas perdre de vue que ces plantes conservent leur toxicité même employées sous leur forme "phyto" ou "aroma" est une prise de conscience indispensable afin de pratiquer un exercice sain, en toute innocuité, pour l’animal à traiter.

De même, les posologies d’homéopathie, les galéniques employées, diffèrent, parfois sensiblement mais parfois considérablement, de l’humain au canin, au félin ou encore à l’équin. Même si l’administration per os est tout à fait possible, à la condition de respecter certaines règles incontournables, elle ne s’effectue pas toujours de la même manière chez l’animal que chez l’humain, puisque sa capacité de conserver les granules en sublingual est absente.

Pour terminer, il est donc tout à fait possible, souhaitable et sain, de traiter un animal avec des médecines naturelles. La plupart de nos petits amis répondent très bien à ces traitements et les médecines naturelles permettent parfois de maintenir un animal condamné dans des conditions de vie confortables, ce qui n’est pas à déconsidérer. Cependant, chacun doit savoir que ces techniques restent avant tout des médecines (du latin, "qui soigne") et qu’à ce titre, elles doivent respecter des règles de prescription et de sécurité.

Car soigner son animal ne doit jamais se faire au détriment de la sécurité de celui-ci ! Et à une époque où les médecines naturelles sont "à la mode", il faut se méfier d’une auto-médication trop importante ! Les animaux en effet sont très sensibles à toute forme de toxicité.

(merci à ma collègue pour avoir mis en page mon texte préalable et corrigé mes fautes légendaires d’accentuation...)

Thèmes

Animaux Santé Huiles essentielles Phytothérapie Médecine alternative

Bookmark and Share
48 votes

commentaires
votez :
par mrbienetre (IP:xxx.xx2.15.44) le 17 février 2008 à 13H33

Voilà une bonne info sur les produits naturels de qualité en pratique vétérinaire, ce site m’a été conseillé par mon vétérinaire : www.aloenetwork.com

votez :
(IP:xxx.xx4.128.139) le 8 octobre 2009 à 15H56

les médecines naturelles en pratique vétérinaire

Une foutaise..........

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.152) le 26 octobre 2009 à 10H41

"les médecines naturelles en pratique vétérinaire Une foutaise..."

Pourquoi, t’as essayé sur ton animal de compagnie avant de dire que c’était une foutaise ?!

Allez, arrête donc de braire comme un âne et plutôt que de tourner en rond chez toi et te planquer derrière ton ordi, va donc plutôt vérifier auprès de gens qualifiés pourquoi ces méthodes naturelles de soin marchent, que se soit pour les animaux ou les êtres humains !! A bon entendeur...

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 11H18

"les médecines naturelles en pratique vétérinaire Une foutaise..."

Pourquoi, t’as essayé sur ton animal de compagnie avant de dire que c’était une foutaise ?!

Allez, arrête donc de braire comme un âne et plutôt que de tourner en rond chez toi et te planquer derrière ton ordi, va donc plutôt vérifier auprès de gens qualifiés pourquoi ces méthodes naturelles de soin marchent, que se soit pour les animaux ou les êtres humains !! A bon entendeur...

Eh ! Bien voilà !! Encore un argumentaire de poids pour faire avancer la discussion !! C’est certainement çà qui va me faire changer d’avis sur les "médecines dites naturelles", les pratiques douteuses associées et sur tous ceux qui s’en réclament !! Ils sont tous comme vous dans votre corporation ?

votez :
par atacerex1984 (IP:xxx.xx6.61.25) le 3 juin 2013 à 17H42

Molecular adhesion renders particles in particular sticky. He up coming appeared in Numero Uno Articuno to notice Ash’s struggle in opposition to Noland. more helpful hints

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles