NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La vaccination en santé animale en quelques questions

La position de la naturopathie à spécialité vétérinaire

Article publié le 5 décembre 2007

Chaque année, l’injection de rappel vaccinal est communément admise comme un acte médical devenu incontournable. A tel point automatisé qu’on en oublie qu’il s’agit bien avant tout d’un acte médical. A ce titre, en médecine vétérinaire aussi, il est indispensable de se poser certaines questions. L’objectif est de poser des réponses accessibles à chaque propriétaire de chien ou de chat, afin qu’une vraie réflexion en liberté de santé animale puisse être délimitée.

Depuis quelques années, les maîtres s’interrogent de plus en plus face à la forte recommandation des vétérinaires en matière de vaccination de leurs amis à 4 pattes. Ces personnes, pour lesquelles le bien-être de leur compagnon est primordial, se demandent en effet tout naturellement pourquoi leur chien ou leur chat doit subir un rappel chaque année alors que nous autres, humains, y compris nos enfants, ne sont pas assujettis à une "recommandation" si fréquente ?

La dernière campagne publicitaire des laboratoires Virbac, mettant en scène des panneaux d’affichage avec le slogan "je l’aime, je le vaccine", récompensant les acteurs du secteur public (mairies en l’occurence) qui annonceraient le plus, a choqué plus d’un praticien en santé naturelle. A titre d’information, il est indispensable de savoir que le secteur de la vaccination représente, pour l’année 2006, 22% du chiffre d’affaires de Virbac, les produits antiparasitaires arrivant en premier avec 50%. Si on fait un rapide cumul, entre antiparasitaires et vaccins, 72% du CA est réalisé. Cela laisse place à un questionnement logique.

Y-a-t-il réellement nécessité d’une vaccination annuelle chez le chien et le chat ?

JPEG - 40.4 ko
Virbac
Dernière campagne publicitaire nationale avec affichages "abri-bus"

De récentes recherches scientifiques ont démontré que cette répétition vaccinale posait plus de risques qu’elle n’apportait de bénéfices. C’est pour cette raison d’ailleurs que, depuis plusieurs années déjà, certains états des USA et certains pays comme le Canada (mais pas sur tout le territoire encore), ont proposé un protocole vaccinal réduit à trois voire quatre ans, avec une cessation définitive de la vaccination dès que le chat ou le chien entrait dans un âge avancé, où il devenait considéré "senior" (chez le chien, cet âge est variable selon la race). Quelques vétérinaires, dont Dr Charles Danten, mais aussi le Dr Loops, vétérinaire homéopathe, ont expliqué les dégâts et méfaits des vaccinations annuelles répétées tout au long de la vie de nos compagnons.

En naturopathie de santé animale, rejoignant leurs confrères naturopathes en médecine humaine d’ailleurs à ce titre, depuis longtemps les praticiens ont établi le lien direct entre la survaccination et l’émergence de nouvelles maladies graves de plus en plus fréquentes : maladies auto-immunes, fibrosarcomes (souvent localisés d’ailleurs au point d’injection...), cancers débutant chez les adultes encore jeunes, anémie hémolytique à médiation cellulaire etc.

Car, malgré que cet acte médical soit devenu routinier, il n’en reste pas moins qu’un vaccin n’est pas, et ne doit pas être considéré comme, un acte anodin dépourvu de risques. Sa pratique trop fréquente ne peut qu’engendrer un affaiblissement immunitaire, voire génétique, de nos animaux.

Que démontrent les recherches en ce domaine ?

Les principaux fabricants de vaccins canins/félins ont publié, il y a trois ans, leurs recherches, lesquelles indiquent clairement et explicitement que leurs propres produits confèrent une immunité minimale d’une durée de trois à quatre ans, parfois cinq même ! Ceci donne une accréditation toute légitime au choix des protocoles vaccinaux tous les 3-4 ans retenus par certains états comme on l’a abordé précédemment.

D’autre part, des spécialistes en immunologie vétérinaire indépendants ont parallèlement publié des recherches dont les résultats sont en tous points similaires = la durée d’immunisation induite par un vaccin dépasse les trois ans pour la plupart. Eux estiment même que cette protection vaccinale, chez le chien et le chat, comme chez l’homme, avoisinne les 10 ans.

C’est que le Dr Schultz (professeur et titulaire de la Chaire des Sciences Pathobiologiques de l’EMV de l’Université de Wisconsin-Madison, état du Massachussets, USA) avait démontré depuis déjà pas mal de temps = en termes simples, ses travaux ont prouvé que la protection vaccinale de la plupart des vaccins administrés aux chats et aux chiens est développée et efficace pendant une petite dizaine d’années.

Quel intérêt, donc, de leur injecter un rappel tous les ans ? Car c’est bien du maintien de leur bonne santé qu’il est question dans mon propos.

Quelle est la position de la naturopathie en santé animale sur ce point ?

Elle rejoint la conception des principales médecines holistiques, dont l’homéopathie en premier = nous estimons en effet, et ceci a été prouvé là encore par des recherches, que dès que la réponse immunitaire a été créée et intégrée dans l’organisme, il devient tout à fait inutile, voire dommageable, d’appliquer un rappel. A fortiori d’en appliquer plusieurs et tout au long de la vie.

Si la réponse immunitaire n’a pas pu être créée et intégrée, re-vacciner n’a pas de sens. Cela n’augmentera en rien l’immunité à la maladie concernée, mais au contraire démultipliera les risques de vaccinoses (= maladies vaccinales)

Un vaccin, qu’il soit à destination des humains comme à destination des animaux, n’est pas un acte routinier sans conséquences. Il est nécessaire que le maître s’interroge sur le bien-fondé de cette démarche. Il est utile à cet effet qu’il puisse disposer de supports où chercher l’information, car elle existe. C’est aussi l’objectif prioritaire des naturopathes que de communiquer autour des actes qu’ils estiment parfois conduits de façon déraisonnée.

Y-at-il une loi qui nous oblige à vacciner tous les ans nos animaux ?

Non aucune. Les vaccins sur nos chats et nos chiens ne sont nullement obligatoires pour les particuliers. Ce sont juste des recommandations, la plupart du temps émises par les laboratoires (pour des raisons financières évidentes ?), lesquels ne sont d’ailleurs pas soumis à indiquer sur les étiquettes de leurs injections ou produits vaccinaux les résultats de leurs recherches qui indiquent que la couverture de protection est assurée nettement au-delà d’une année.(cherchez l’erreur !..)

Les éleveurs félins et canins trouveront grand intérêt à appliquer des protocoles à trois ans minimum, en se référant aux recherches d’immunologie en la matière. C’est à eux d’expliquer leur choix, responsable et préventif, aux futurs acheteurs, et de les sensibiliser de fait à cet acte médical parfois lourd de conséquences. En effet les chats de race, principalement, sont connus comme étant des sujets plus sensibles face à la maladie. Certains chiens de race le sont également. Ces animaux ont donc, plus que les "bâtards ou gouttières" besoin d’une sécurité renforcée en matière de vaccination.

Alors les naturopathes ne vaccinent pas leurs animaux ?

Il n’est pas possible de répondre à la place de nos confrères ; cependant, pour ma part, mes trois chiens ont été vaccinés une seule fois, pas avant l’âge de 12 mois, et sous couverture de protection homéopathique individualisée. Lorsqu’ils atteindront l’âge de 10 ans, et pour ceux dont la race n’établit pas que cet âge est déjà avancé, ils seront peut-être à nouveau vaccinés. Pas avant. Alors, inconscience ou ... grande prudence ?

Et la rage alors ?

Dans certaines régions, ou pour traverser certaines frontières, le vaccin contre la rage est obligatoire pour des raisons sanitaires compréhensibles. S’il n’est pas possible de se soustraire à la loi, afin de pouvoir emmener avec soi son animal en toute liberté, il reste cependant tout à fait possible (et recommandé) de pratiquer le vaccin sous couverture de protection avec des remèdes homéopathiques individualisés, qui s’administrent la veille au soir, une heure avant l’injection, une heure après et le soir même, voire le lendemain. Le coût total de cette couverture homéopathique n’atteint même pas 10 € - somme dérisoire lorsqu’on sait tous les risques qu’on fait éviter à son animal ... Pourquoi s’en priver ?

Pour terminer

Il n’existe aucune loi, aucune obligation, aucun texte, indiquant que le protocole vaccinatoire tous les ans est indispensable et doit être respecté pour le chien et le chat familiers.

Il existe par contre l’article 16-3 du Code Civil, qui établit clairement pour chacun la liberté de choix thérapeutique, concernant notamment l’acte vaccinal. L’animal étant considéré sous l’entière responsabilité des adultes qui en ont la charge, c’est à eux que revient le libre choix de le faire vacciner ou non, et à quelle fréquence.

Quant à la primo-vaccination, comme son nom l’indique, elle ne doit être réalisé qu’une seule et unique fois = la première. Si le propriétaire décide, comme il en a le droit, de re-vacciner son chien ou son chat 3 ans, 5 ans ou 7 ans plus tard, c’est bien un rappel, et non une nouvelle primo-vaccination, que le vétérinaire devra injecter.

En anturopathie, médecine reconnue pour ses grandes qualités en matière de prophylaxie, prévenir vaut toujours mieux que guérir.

Je voudrais terminer sur une des règles, fondamentales, établie en son temps par Hippocrate (et qui fait partie de son fameux "serment") en matière d’acte médical = Primum, non nocere (en premier lieu, ne pas nuire)

(Ma prochaine proposition portera sur le vaccin en lui-même = innocuité ? recommandations légales ? contre-indication vaccinale ? maladie vaccinale ?)

(Merci à ma consoeur pour avoir pris du temps afin de corriger mes fautes d’accentuation)

Thèmes

Animaux Cancer Vaccin Toxicité Félins

Bookmark and Share
125 votes

commentaires
votez :
par veto (IP:xxx.xx7.196.170) le 11 décembre 2007 à 12H02

il est etonnant de voir a quel point cet article est un agglomerat de poncifs et de lieux communs (les labo sont mechants et ne veulent que gagner de l’argent, les veterinaires sont a leur bottes, l’homeo c’est genial, .....)il me semble que la moindre des choses lorsque l’on ecrit "des recherches le prouvent" serait de nous donner les références bibliographiques afin que l’on puisse se faire un avis eclairé. les vaccins sont certainement plus performants que une année, mais il n’est pas question de protection individuelle, dans la vaccinantion annuel mais de protection de population. les vaccins sont d’autand plus efficace qu’un pourcentage elevé de la population est vacciné. combien de propriétaires viendront tous les 3 ou 4 ans faire les rappels ?? ce que vous oublié de dire c’est que certaines valences necessitent une injection annuel comme la lepto et la rage il ne semble donc pas raisonnable d’inciter a espacer les vaccinscar la perte de protection vaccinale sera enorme . aux USA là meme ou l’on a commencé a vacciner tous les trois ans , la recrudecence de cas de maladie de carré est nette. alors peut etre que 1 chien sur 100000 ou 200000 fera une reaction vaccinale, si ils sont tous vaccinés, en revanche 50% des maladies de carré mourront . le choix est vite fait il me semble lorsque l’on s’interesse un temps soit peu a la protection animale.

votez :
par Jean Noel Le Kervadec (IP:xxx.xx5.82.222) le 11 décembre 2007 à 12H55

Voici les liens source de cet article, consultables à loisir, comme vous avez raison de les demander =

http://www.itsfortheanimals.com/NY%...

http://www.itsfortheanimals.com/ind...

http://www.charlesloopsdvm.com/

http://www.angryvet.org/francais/03...

http://www.thepetguardian.com/index.html

Il y a également celui-ci, plus spécifique de la rage : Http ://www.rabieschallengefund.org/

Nous considérons que le maître doit avoir le choix, et qu’à ce titre il reste libre de s’intéresser ou non à ce sujet, en consultant les liens proposés ou en cherchant d’autres par son initiative personnelle. Il est également mentionné dans cet article que l’homéopathie peut aider à prévenir une réaction vaccinale (aucun animal n’est à l’abri), ce qui reste une alternative judicieuse dans le choix d’une stratégie annuelle. L’essentiel reste d’informer. Les auteurs des liens cités en source (recherches sur le sujet) sont des vétérinaires, des scientifiques, qui n’ont pas établi leurs recommandations sur quelques semaines ou quelques cas isolés. Pour terminer, nous considérons, oui, que l’homéopathie est une médecine sérieuse, vitaliste et respectueuse du sujet. JN LK

votez :
par mcdef (IP:xxx.xx6.129.102) le 1er août 2013 à 11H46

Si vous avez un profil facebook partager cette page https://www.facebook.com/pages/Stop...

votez :
par tobio ancienne directrice SPA (IP:xxx.xx9.44.212) le 8 septembre 2013 à 19H28

ma chienne trouvée a fait une crise d’épilepsie une heure après la vaccination. J’ai eu 15 chiens que je n’ai jamais refaits vacciner (tous adoptés adultes à la SPA) et ils se sont toujours bien portés. Je suis contre la vaccination qui est le plus souvent du marketing exception faite pour la toux du chenil dans les SPA et pensions.

votez :
par Jean Noel Le Kervadec (IP:xxx.xx9.195.50) le 13 décembre 2007 à 11H01

Monsieur ou Madame Puisque vous abordez le sujet de la maladie de Carré justement, et que cette recrudescence aux USA semble légitimement vous inquiéter, je voudrais vous rappeler que le Pr Pierre Delbet a démontré qu’elle était traitable et guérissable avec le chlorure de magnésium. J’ai pensé que ses travaux à ce sujet et en rapport avec la santé animale en général pourraient vous intéresser, qu’il s’agisse d’animaux d’élevage ou de carnivores domestiques. Vous pouvez donc lire en totalité ses travaux et recherches dans "L’oeuvre scientifique du Pr Pierre Delbet" paru aux Editions Masson en 1932. Vous pourrez trouver quelques informations intéressantes également à ce sujet dans la Revue des Sciences Médicales (france et étranger)ou encore dans les petites revues Effervesciences publiées par un de vos confrères vétérinaires. Les indications/posologies concernant la prise en charge efficace de la maladie de Carré avec le mg chl sont dans l’ouvrage de Delbet cité plus haut (forme oculo-nasale, forme respi et digestive, forme nerveuse, et même succès dans le cas de la forme paralysante à la seule condition que la paralysie du chien date de - de 8j) (pour rappel de convenance : Pierre Delbet, né en France, 1861-1957, membre de l’académie de médecine en 1921, grand chirurgien français - ses travaux ont été suivis et soutenus ensuite par Martin du Theil, le Dr Neveu, le chercheur Javillier et bien d’autres encore)

votez :
par mrbienetre (IP:xxx.xx2.15.44) le 11 février 2008 à 16H14

Le meilleurs des vaccins reste encore la qualité de notre immunité ! Faisons confiance à nos animaux de compagnie, ils savent très bien ce qui est bon pour eux ! Par contre, si vous voulez savoir comment reconnaitre un bon médecin ou vétérinaire d’un mauvais...posez-lui la question qui tue : "êtes-vous pour ou contre les vaccins Docteur ?" S’il vous répond "oui", passez au suivant ! Amitié.

votez :
par joy (IP:xxx.xx1.129.253) le 9 décembre 2008 à 21H04

j’ai failli perdre mon chien à cause de son second vaccin !! aujourd’hui il ne l’est plus et il se porte comme un charme !!

un grand bravo pour ces explications , cette page je la fais circuler , elle est très claire. Etant étudiante en naturopathie , je ne peux qu’apprécier ces dires .

votez :
par arno (IP:xxx.xx0.134.203) le 17 décembre 2009 à 02H38

Merci 1000 fois...

votez :
par Mad38 (IP:xxx.xx7.76.74) le 22 février 2011 à 22H20

Ma chatte (trouvée voici 3 mois) a été vaccinée et a subi le rappel un mois plus tard. Quinze jours après le rappel, elle a commencé à boîter. Je ne sais pas s’il y a un rapport. Le vétérinaire a fait une piqûre anti-inflammatoire et prescrit une semaine de Metacam. Elle boîte toujours un peu, surtout après un temps d’immobilisation. Quand nous avons voulu la faire stériliser, le vétérinaire a constaté qu’elle avait déjà été opérée. On peut donc supposer qu’elle avait également été déjà vaccinée. Existe-t-il un médicament qui permettrait de l’aider à "éliminer" les effets secondaires du vaccin ? Merci de votre réponse.

votez :
par alexander (IP:xxx.xx5.139.187) le 21 mars 2011 à 10H45

bonjour, nous venons d’adopter un chiot,il est âgé de 8 semaines, c’est en faisant des recherches quant à une éventuelle vaccination que je suis tombée sur votre site.A la maison nous nous soignons avec homeopathie,phyto et remèdes naturels depuis très longtemps, comment procéder pour la vaccination du chiot ? Existe t’il une vaccination ou primo vaccination homéopathique,quand faire cette primo vaccination ? La préparation homéo si l’on passe par le vétérinaire est-elle la même que pour nous (thuya en 30ch)merci beaucoup d’apporter quelque éclaircissement sur le sujet.

votez :
par Don Quilmi (IP:xxx.xx2.44.201) le 13 juillet 2011 à 23H44

L’homéopathie a "seulement" un effet placebo, ce qui n’est pas forcément une critique négative, puisque beaucoup de préparation allopathiques brillent elles aussi surtout par leur effet placebo, malheureusement accompagné de nombreux effets secondaires, et que l’effet placébo est souvent loin d’être négligeable dans le processus de guérison. Je reste toutefois pensif à propos de son utilité dans le domaine vétérinaire : il faudrait arriver à faire comprendre à l’animal que le soin qu’il reçoit est destiné à lutter contre sa maladie, ce qui me semble difficile en l’état actuel de la communication inter-espèces.

Quand aux termes "vaccin homéopathique" que l’on lit parfois sur cette page ou ailleurs, je rappelle que c’est un magnifique oxymore médical, puisqu’un vaccin consiste en l’injection de substances destinées à provoquer une réaction du système immunitaire de l’animal, alors que l’injection d’excipients bien choisis n’a jamais fait réagir aucun système immunitaire (par définition d’un excipient).

Quitte à enfoncer une porte ouverte, je rappelle aussi qu’au delà de 10CH, les préparations homéopathiques ne contiennent pas des "quantités infinitésimales" de principe actif. Elles n’en contiennent pas. Du tout.

Ceci dit, je suis parfaitement d’accord avec la dénonciation des excès de la vaccination animale, non pas dangereuse jusqu’à preuve du contraire (si on excepte tout risque lié à une injection, infectieux par exemple), mais simplement commercialement exploitée bien au delà de ce qui est nécessaire pour la santé de l’animal, et raisonnable pour le portefeuille de leur maître. Mais en matière de santé animale, cette exploitation n’est hélas pas limité à la vaccination (non, je ne m’acharnerai pas sur l’homéopathie).

La crainte de la vaccination (humaine ou animale) que les populations occidentales ressentent à l’heure actuelle est hélas la conséquence de la trop grande efficacité de cette vaccination : la quasi-disparition de nombreuses pathologies nous fait oublier les conséquences dramatiques qu’elles peuvent avoir. De plus, la couverture vaccinale restant heureusement suffisamment importante, le fait de ne pas faire vacciner son animal est le plus souvent sans conséquence : on compte sur les autres pour protéger la santé de son chien ou de son chat.

Hélas, ce raisonnement ne tiendra que jusqu’au moment ou trop de personnes le feront leur. Il faut absolument continuer à expliquer aux possesseurs d’animaux combien les conséquences d’une pathologie sont sans commune mesure avec le risque vaccinal afin d’éviter que ce moment n’arrive.

La vaccination est certainement une des actions médicales dont le rapport bénéfice/risque est le plus élevé. Rien ne justifie qu’on en prive son animal.

votez :
par chris (IP:xxx.xx2.157.173) le 15 septembre 2011 à 23H38

bonjour, je sais qu’il existe un protocole homeopathique a suivre lorsqu on est obligé de faire vacciner son animal, pourriez vous m’éclairer svp et me donner des infos sur le sujet, ou bonnes adressses de vetos homeos ??? ...... c asssez urgent, merci encore chris.

votez :
(IP:xxx.xx1.228.69) le 11 avril 2012 à 10H35

Merci pour vos infos sur la non obligation de vacciner chiens et chats. Je vais donc en dispenser mon chat et mon chien. Je crois cependant qu’il existe une exception en France pour les chiens dangereux (Rotwiller, etc) d’être vaccinés annuellement contre la rage. Je crois que cela devrait figurer clairement sur votre site. De même en cas d’épidémie de rage, n’y-t-il pas une obligation de vaccination ? Cordialement, Daniel Lemonnier

votez :
par Mélanie (IP:xxx.xx2.226.28) le 13 juin 2012 à 16H14

Mille mercis pour cet article Depuis le temps que je me pose la question (perso mes chats n’ont jamais été vaccinés, ils ont 8 ans, mes chiens l’ont peut-être été - chiens issus de sauvetage - mais pas depuis que je les ai) J’ai enfin des réponses claires à mes questions, et des explications à fournir à mes détracteurs... Amicalement

votez :
(IP:xxx.xx8.85.63) le 2 février 2013 à 11H32

En cas d’épidémie de rage : pas de vaccination, mais une euthanasie des chiens non vaccinés susceptibles d’avoir été en contact avec les chiens diagnostiqués porteurs de rage.

votez :
par tefa47 (IP:xxx.xx9.208.196) le 7 février 2013 à 16H43

Merci pour ces explications. Ce type d’article est rare sur le net. Je vais partager cette page afin de sensibiliser mon entourage. Personnellement, je suis fille d’un médecin homéopathe et j’ai toujours appliqué à mes compagnons multi-pattes ce que je m’appliquait à moi-même : pas de vaccins et traitements divers à l’homéopathie. Mes animaux n’ont absolument jamais été contaminés par des maladies.

En ce qui ME concerne, sous la pression de ma gynéco, je me suis faite faire le vaccin contre la rubéole puisque je n’étais pas immunisée. Sous couvert de l’homéopathie bien entendu. Et bien, après la première injection (moins de deux semaines plus tard), j’ai commencé à avoir des démangeaisons géantes. Je "souffre" aujourd’hui de dermatite atopique qui me gâche la vie et que je dois à ce fameux vaccin.

Alors jamais au grand jamais sauf pour une absolue nécessité je ne ferais vacciner mes animaux. Et l’impression donnée par les vétérinaires qui veulent absolument que nous vaccinions nos animaux et qui nous qualifient de "mauvais maître" ou carrément de "mise en danger" de la vie de nos animaux devraient étudier (au sens littéral) ces fameux vaccins. Sur une grande population et sur plusieurs année et ce par eux-même. Je ne crois pas aux résultats publiés par les laboratoires. Les statistiques, pour un peu que vous les ayez étudié, on leur fait dire ce que l’on veut.

Enfin, en ce qui concerne l’homéopathie, Mr Don Quilmi, renseignez-vous sur le principe de l’infinitésimal avant de balancer des conneries pareilles ! Et effectivement, ne vous acharnez pas sur l’homéopathie puisqu’apparemment vous n’y connaissez rien (placébo ? n’importe quoi !)

Bref, merci encore pour cet article très éclairant même si certains commentaires n’apportent rien. C’est un très bon travail je vous remercie encore.

votez :
par cristy (IP:xxx.xx8.107.158) le 20 avril 2013 à 20H44

bonjour j ai recupere une chienne en aout 2012 de 4ans et demi . je me suis aperçu que les gens qui me l on vendu ne l avait jamais fait vaccinee. j ai un mal bouviers bernois , en janvier dora ( bouviers bernois ) fait une grossesse nerveuse , je decide alors de la vaccinee , 3 mars 2013 1 ere injection , dora va bien remange apres sa grossesse , le 27/03 2 eme injection . le 9/04 dora commence a moins mangee . le 13/04 plus du tout , le 15 /04 je lemmene chez le veto , dora est faible et amaigri , prise de sang , uree 5% et creatinine 77% .perfusion 48 h ,prise de sang a nouveau uree 7.85 , creatinine 80% . verdict euteunsie .depuis je me pause des questions pourquoi dora a une insufisnce renal. En 10 jrs un reins ne se deterioirec pas comme ca .es e le vaccin

votez :
par PensionChats69 (IP:xxx.xx2.229.175) le 18 mai 2013 à 07H34

Bonjour,

Je suis gérante d’une petite pension pour chats (12 maxi, en moyenne 9, dans 45 m²) où les chats ont chacun leur box mais sortent à tour de rôle dans les locaux pour se dégourdir les pattes. Les contacts directs sont quasi inexistants avec la présence de plexiglass entre les box, mais cela n’est pas "étanche" à 100% et les chats "partagent" tout de même des lieux communs la journée (à tour de rôle, parties nettoyées et désinfectées tous les jours).

La "règle" en pension en France, en général, est de demander les vaccins annuels Typhus Coryza et Leucose. Je m’interroge énormément sur cette "règle"...

Que me conseillez-vous ? On sort en effet du contexte du chat qui vit tout seul chez lui ou éventuellement va dehors et rencontre quelques chats dans la nature.

Dans ma pension, plusieurs chats se retrouvent dans les mêmes locaux (il n’y a pas d’extérieurs), dans un lieu "confiné" (même si on a vu grand, on aurait en effet eu le droit d’en prendre 40...).

Mon véto m’a fortement recommandé cette vaccination annuelle, y compris contre la leucose, je n’ai rien trouvé dans les textes qui oblige une pension à exiger les vaccins et je suis persuadée que la sur-vaccination n’est pas bonne... Que faire ?

D’avance merci pour vos éclaircissements pour ce cas particulier des chats qui se retrouvent dans une même structure, notamment en juillet et août où la pension affiche complet avec donc des risques plus élevés.

votez :
par mcdef (IP:xxx.xx6.129.102) le 1er août 2013 à 11H37

Pour vacciner votre animal en toute sécurité il existe un test pour avoir si l’animal est immunisé ou non. Moi aussi je suis contre ce rapelle annuel qui font plus de mal que de bien . Je trouve vos articles vraiment super . Mais pour les gens qui veulent être sur avant de vacciner il existe des test....Alors parles en a vos veterinaires

votez :
par ponsy (IP:xxx.xx6.129.102) le 1er août 2013 à 11H50

J’allais justement répondre dans le meme sens que toi mcdef puisque j’ai fait faire ce test à mon chien lors de ma dernière visite chez le véto. Même prix qu’un vaccin et mon chien a évité la vaccination et tous les effets indésirables qui s’en suivent. Mon véto m’a dit que tout le monde faisait ce test en Italie, beaucoup en Angleterre et que ça arrivait enfin en France. Désormais nous pouvons savoir si notre animal a vraiment besoin de se faire vacciner !!

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles