NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Vous allez payer deux fois les surcoûts de l'électricité renouvelable !!

Article publié le 2 décembre 2010

Vous allez payer deux fois les surcoûts de l'électricité renouvelable !!

Où donc est passé l'économie verte dont on nous avait dit, à l'occasion du Grenelle de l'Environnement, qu'elle allait être la chance de l'économie française. Pour le photovoltaîque, c'est connu la fabrication du silicium qui sert de base à celle des panneaux photovoltaïques est majoritairement en Chine où, profitant des couts de main d'oeuvre tres bas, de la réactivité du système chinois pour se lancer sur n'importe quel nouveau marché, les usines se sont construites à toute vitesse. Les usines de panneaux, par contre, ce sont d'abord construites en Allemagne, là où la demande avait eu lieu avec 5 ans d'avance sur la France pour cause d'extrême lenteur en France pour y mettre en place... les subventions avant que les chinois ne débarquent en force.

Quant à l'éolien c'est le danois Vestas qui en est le premier producteur mondial et derrière on trouve l'allemand Repower, l'indien Suzlon ou l'espagnol Gamesa. En France ? Areva a bien essayé de racheter un acteur mondial important mais nous nous sommes fait battre au poteau.La faute au retard pris dans le lancement de ces énergies alternative, la résistance classique des français à tout projet nouveau et le fait que nous, ne soyons plus un pays industriel.

Mais, que nous reste il alors ? C'est simple les dépenses à venir bien sûr !! Car, à force de subventionner les installations photovoltaïques ou éoliennes à base de matériel chinois, allemand, indien ou danois, il nous faut maintenant payer les subventions accordées et investir lourdement dans l'amélioration de notre réseau électrique. Vous savez, ce réseau ignoré des têtes pensantes d'EDF au profit d'investissements couteux et souvent désastreux à l'étranger (Amérique du Sud, Italie, Angleterre ou Etats Unis) alors qu'il est la clé de l'intégration de ces nouvelles sources d'énergie. Notre réseau traditionnel, ,désormais géré par ERDF , la filiale réseau d'EDF, avait été concu et fonctionnait sur la base d'un traffic de courant d'amont en aval, de grosses centrales vers des millions d'utilisateurs individuels. Avec éolien ou photovoltaïque il faut revoir de fond en comble notre réseaux pour qu'il puisse accepter du courant en provenance de milliers de producteurs sur tout le territoire et être informé en temps réels de l'évolution de la demande et des productions par zones géographiques pour équilibrer en tous temps et tous lieux, production et consommation. Car, malheureusement, l'électricité ne se stocke pas !

Or qui paye à la fois les subventions accordées et le remise à plat du réseau ? Le consommateur bien sur via la taxe que vous voyez apparaitre sur vos factures en dernière ligne sous l'intitulé "Contribution au service public de l'électricité". Une spécificité bien française car avez vous jamais vu ailleurs, dans n'importe quelle industrie qu'en plus du prix du produit on vous fasse payer, via une taxe, le cout du transport de votre carburant ou de votre pack de yaourt. C'est la beauté du service public à la française tant vanté par ses bénéficiaires que de nous faire passer ainsi subrepticement leur cout, le cas le plus tordu étant celui des infrastructures ferroviaires où c'est via le déficit de RFF que le contribuable le paye !!

A_090Or le coût des subventions déjà accordées n'arrête pas de faire monter la nôte. Elle va ainsi passer de 1.5 milliards d'euros en 2010 a environ 5 milliards à l'horizon 2020.

La CRE, Commisison de régulation de l'énergie, qui conseille le gouvernement sur cette taxe a déjà demandé son relèvement en plusieurs occasions. Elle nous coute 4.5 euros par Mégawatheure, 5pct de notre facture actuellement, et il faudrait la porter à 6.5 pour simplement couvrir les coûts actuels.

Autre élément celui des compteurs intelligents censés permettre au consommateur de piloter sa consommation (? ?) mais surtout à ERDF d'équilibrer son réseau.Il s'appelle Linky et c'est vous consommateur qui allez en faire les frais. Et comme il y en 35 millions, c'est une sacrée facture que nous allons collectivement devoir payer pour la santé de la planète.

C'est dire que les énergies renouvelables chères à messieurs et mesdames JL Borloo, Hulot,Koziusko-Morizet, Arthus Bertrand et consort vont surtout l'être pour vous, en attendant l'improbable développement de l'industrie verte.  

Source image : http://www.mountain-riders.org

Thèmes

Energies renouvelables Eolienne Electricité Photovoltaique

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 2 décembre 2010 à 11H10

Et qu’est-ce qu’on dit ?? Merci la verdure !

votez :
par Nonmaisdisdonc (IP:xxx.xx2.175.225) le 2 décembre 2010 à 19H13

Blog "consommateur si tu savais" Alain Bazot - Fondateur President de UFC QUE CHOISIR

Copier/coller article "Facturation Compteur LINKY" Suite à un certain nombre de questions d’internautes sur ma note de blog consacrée aux compteurs d’électricité Linky, je souhaite apporter quelques précisions. Lorsque j’indique que le coût des compteurs reste à la seule charge du consommateur, cela ne signifie pas que le changement de compteur sera facturé directement au client. En fait, le compteur (entre 120 et 140 euros) et son installation entrent dans le coût de gestion du réseau : nous le paierons via une augmentation de notre facture d’électricité d’1 à 2 euros par mois. Cela a été acté par un décret publié le 2 septembre dernier, qui dispose que le système de comptage (expérimentation et généralisation) est financé par le tarif d’utilisation du réseau public d’électricité. S’il est vrai que les usagers n’auront donc pas à subir le coup de fusil d’une facture unique d’installation des compteurs, ils en supporteront bien la charge, diluée sur les prochaines factures. Voilà qui va encore alourdir la douloureuse…

votez :
par lio (IP:xxx.xx9.36.57) le 3 décembre 2010 à 09H17

pas merci la verdure,elle n’y est pour rien merci la bétise et le manque de vision a long terme ,et merci à l’état pour les 10 milliard qu’il va verser a areva ?

votez :
(IP:xxx.xx3.95.206) le 6 décembre 2010 à 16H35

"pas merci la verdure,elle n’y est pour rien"

La revente à prix stupidement gonflés de l’électricité produite par les particuliers avec leur joujoux photovoltaïques et éoliques est quand même bien l’une des idées saugrenues des ayatollah pastèques, non ?

votez :
par Karamazov (IP:xxx.xx6.94.207) le 10 mars 2011 à 21H00

Là où il y a de l’argent, il faut se méfier des conclusions hâtives ; tout le système est basé sur la dette et la consommation, tout y est lié, directement ou indirectement.

Les panneaux solaires ne datent pas d’hier, tout comme la voiture électrique (plus d’un siècle !) ou autre... le but est d’optimiser outrageusement chaque technologie, de focaliser la consommation, même si au passage chacun de nous se retrouve automatiquement asservi économiquement, car chaque cycle d’optimisation en prépare un autre.

Le schéma est toujours le même :

* une idée "géniale" ou une "bonne" intention

* on concentre les esprits sur une technologie particulière en dénigrant toutes les autres ("ce n’est pas au point", " si ça marchait, ça se saurait"...)

* on inonde le marché à coup de média, d’aides financières (étatiques ou pas ; l’état est une entreprise comme une autre dans cette application de l’économie)

* l’ensemble des consommateurs, généralement représenté par les classes moyennes (qui ont peur d’être pauvre, mais qui veulent être riches), bien que ne connaissant que superficiellement la technologie, s’empresse de l’acheter

* une fois que l’engouement stagne et que de maigres avancées et innovations ont été apportées, histoire de bien presser le citron et de récolter un maximum de consommateurs, une autre technologie est mise en avant, dénigrant l’actuelle, considérée désormais comme "dépassée" et ringarde, en plus d’être inefficace. Tout sera fait pour rendre la technologie non-exploitable et il y aura même des pression financières pour contraindre le consommateur à s’en débarrasser et à passer à la nouvelle.

* un nouveau cycle s’amorce

Ce schéma fonctionne avec tout : l’Iphone, les PC, Windows, les voitures essence, puis diesel, etc...

La différence avec le progrès est qu’on ne prévoit pas ce qui va arriver ensuite !

Aujourd’hui, les grandes entreprises ont des points de vue mondiaux et nationaux en simultané et entretiennent des ententes sur leurs activités, ne pas le reconnaitre serait hypocrite ou naïf ; le but est d’éradiquer, entre autre, le service public pour en faire une activité profitable ; les panneaux solaires sont un de ces innombrables instruments.

votez :
par rami (IP:xxx.xx2.211.129) le 2 février 2011 à 17H45

Au cas où de nombreux ménages seraient en mesure d’atteindre l’autonomie énergétique (en produisant entre autres leur électricité), l’état a-t-il prévu d’annoncer (à la dernière minute)une taxe pour "défaut de consommation", pour rester solidaire avec les pauvres gens qui n’ont pas cette chance et pourquoi pas "boucher le trou de la sécu" au passage ? Dans la lignée de l’interdiction de l’habitat écologique (yourtes etc), on pourrait quand même sanctionner ceux qui sont trop en avance sur leur temps, n’est-ce pas ?

votez :
par cheap jordans (IP:xxx.xx5.90.52) le 16 août 2013 à 16H29

highflyshoes This, Heidi says jordans for cheap , is the most important key to transforming our planet. cheap real jordans for sale "Imagine a world where we are all living our life's purpose."Piercing The Corporate Veil

votez :
(IP:xxx.xx5.90.52) le 17 août 2013 à 04H38

These handbags have their very own style which makes them a wellknown choice amid girls http://gracegalena.org/outlet.html . No matter what you are wearing louis vuitton outlet sale , louis vuitton outlet sale these handbags will go very well with your outfit.

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles