NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Une hydrolienne de 5 étages bat un nouveau record

Article publié le 28 septembre 2010

Une hydrolienne de 5 étages bat un nouveau record

L’énergie marine est pour les pays qui bénéficient de la présence d’un littoral ou de courants fort une véritable opportunité de percer dans les énergies renouvelables. Nous avions vu fin 2008 quelles étaient les différentes manières d’utiliser la mer et les océans pour créer de nouvelles énergies renouvelables, depuis l’énergie des vagues à celle des marées. C’est dans ce domaine qu’un nouveau record vient d’être battu (la France garde celui du plus grand champ !).


De manière peu étonnante, c’est en Ecosse que la nouvelle turbine (AT-1000, de l’Atlantis Resources Corporation) vient d’être inaugurée, le Royaume-Uni dans son ensemble bénéficiant d’un potentiel marin assez extraordinaire de par son insularité et la présence de mers (comme la mer du Nord) réputées agitées. Ecogeek précise que cette turbine, la plus grande du monde désormais, mesure 22,5 mètres de hauteur, son rotor fait 18m de diamètre, le tout pour près de 130 tonnes. La production attendue est de 1MW, soit bien plus que les hydroliennes disposées dans des rivières.

L’impact environnemental de la turbine ne se fera quasiment pas sentir en raison d’une vitesse de rotation plutôt faible, de l’ordre de 6 à 8 tours par minute, mais en continu, d’où, pour une fois, une énergie renouvelable « stable », à la différence de l’éolien ou du solaire dont le rendement est aléatoire et dépendant des éléments (vents variables, présence de nuages). L’énergie renouvelable produite par cette turbine géante alimentera un data center, l’un de ces centres nerveux de l’Internet réputés pour leur consommation en électricité et en climatisation, dans le Nord de l’Ecosse.

L’eau étant 832 fois plus dense que l’air, les turbines produisent une quantité énergie similaire avec un volume bien moindre (pour mémoire, le record dans l’éolien est de 126m pour le moment). Mais d’autres obstacles les concernent, comme la durabilité des équipements en milieu aquatique et notamment marin où le sel n’est pas connu pour être un ami des métaux utilisés.


TechnoPropres
Thèmes

Mer Energies renouvelables

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par carl (IP:xxx.xx2.116.232) le 3 octobre 2010 à 22H09

ça j’aime ..plus écolo , plus respectueux de l’environnement , plus prévisible et plus régulier . c’est pas comme ces éoliennes industrielles " de 50 étages " ! qui vont détruire la beauté de nos côtes .

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles