NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Quel rôle à jouer des TIC dans le développement de la mobilité durable

Article publié le 6 juillet 2010

Partager entre automobilistes les données des réseaux de transports afin de mutualiser les déplacements : les TIC (technologies de l’information et de la communication) ont leur rôle à jouer dans le développement de la mobilité durable.

Plus de cent cinquante représentants d'organismes, d'entreprises et de municipalités ont participé, selon CNW, à la deuxième édition du Forum québécois de la mobilité durable. Au programme : faire le tour de bonnes pratiques à travers le monde dont le Québec pourrait s'inspirer. Parmi les pistes proposées : délaisser l'auto-solo au profit du transport collectif et du covoiturage.

 Favoriser les transports collectifs : c'est aussi un objectif que partagent plusieurs villes de France. Rennes, par exemple, est devenue la première ville de France à partager les données de son réseau de transport afin de faciliter l’émergence d’applications qui aideront les rennais à mutualiser leurs déplacements. L’ensemble des données (réseau de transports, vélos, infrastructures et équipements), précise GreenIT, sont désormais accessibles depuis les ordinateurs et les smartphones.

C'est d'ailleurs un projet visant à faciliter le covoiturage qui s'est vu décerner le premier prix du sixième Concours Génération Développement Durable. Le projet, baptisé Nationale 137, propose des solutions urbaines et informationnelles pour intensifier et de faciliter le covoiturage entre les villes de Rennes et Nantes, mieux reliées par la route que par le train (Actu Environnement). 

Paris, de son côté, préfère miser sur la location de voitures en libre service avec Autolib', dont la phase de test démarrera dans un an. D'après Sequovia, les quelques mille stations devraient être opérationnelles en mars 2012. Parmi les collectivités ayant adhéré au syndicat mixte d’Autolib’ figurent donc la Ville de Paris, mais aussi une trentaine de communes. Il sera aussi possible de réserver son véhicule par téléphone ou internet. 

Innov' in the City nous signale, dans le même ordre d'idée, un site anglais qui contribue actuellement à faciliter la vie des automobilistes. Il s'agit de Parkopedia, véritable "wikipédia du parking", une base de données recensant les places de parking de 4 000 villes. L'idée de Parkopedia est venue à son fondateur alors qu’il tournait en rond avec sa voiture à San Francisco. Le site, qui fonctionne comme un moteur de recherche, recense plus de 6 millions de places, dans 4 631 villes de 20 pays différents, et regroupe plus d’un million de conducteurs ! En attendant la version française du site, la ville de Toulouse serait, selonCaradisiac, en train de tester un système qui permettra aux automobilistes de visualiser en direct sur leur smartphone les places libres aux alentours.

 

Enfin, un consortium prénommé Elvire (Electric Vehicle communication Vehicle to Infrastructure, Road services and Energy supply), qui réunit 11 partenaires dont Better Place, Renault, Volkswagen et Continental, s'est donné comme objectif affiché de rendre le véhicule électrique plus intelligent. Le principe : intégrer au véhicule un GPS capable de tenir compte de l'autonomie restante pour calculer les itinéraires, mais aussi permettant de savoir où se trouvent les bornes de recharge les plus proches et si elles sont disponibles (Voiture du Futur).

Ernst & Young vient de publier un sondage montrant que la demande des automobilistes en voitures électriques dépasserait largement les volumes de production envisagés par les constructeurs. Relayée par Objectif Terre des Hommes, l'étude montre, en effet, que 60% des automobilistes chinois (et 20% des automobilistes européens) désirent acquérir un véhicule électrique. A noter qu'une part importante des automobilistes sondés aurait déclaré vouloir attendre de voir l'électrique bien implanté sur le marché avant d'y passer eux-mêmes. Mais la nature des réserves varie aussi beaucoup d'un marché à l'autre. Les conducteurs américains sembleraient davantage préoccupés par l'accès aux stations de recharge et le facteur prix que les conducteurs des autres régions du monde. D'où la nécessité pour les constructeurs d'adopter des stratégies distinctes sur chacun des marchés, rapporte Green Economic Blog.

 D'autres billets de la blogosphère automobile perçoivent aussi un changement de mentalités vis-à-vis du véhicule électrique. Car Tech News explique que les constructeurs commencent à recueillir les premiers retours d’expérience positifs sur l’utilisation de voitures électriques de dernière génération. Le Mirror.co.uk rapporte que vingt experts se sont déclarés prêts à passer définitivement à l'électrique après avoir testé pendant 6 mois un véhicule électrique Mini (BMW).

 Eve Auto et l'Avem montrent que le VE sait aussi évoluer en fonction des usages. En effet, la Nissan Leaf s'équipe actuellement d'un système sonore (un sifflet électronique) pour se faire remarquer des piétons, des malvoyants et des cyclistes et ainsi éviter des accidents. Au démarrage, le véhicule émettra un son grave qui disparaîtra dès que la voiture franchira la barre des 30 km/h et réapparaîtra dès qu’elle circulera à moins de 25 km/h.

 Enfin, dernier signe encourageant, les premières voitures de fonction 100% électriques sont en train de préparer leur entrée sur le marché, à travers, notamment, des pools de véhicules propres destinés aux trajets urbains (Les Échos).

Green Launches nous présente Black Magic, un bateau zéro émission qui va, selon l'auteur du billet, changer la façon dont nous naviguons. Cet engin, doté d'un moteur hybride (Mercedes Benz / MTU Bluetec), réduirait de 75 à 100% les émissions de gaz à effet de serre en utilisant l'énergie du soleil, du vent et des vagues.

Pour Center blog, la palme de l'innovation reviendrait plutôt, cette semaine, à l'Aptera 2e, un concept de véhicule électrique californien, doté de batteries lithium-ion et bénéficiant d'une autonomie d'environ 160 km. Mais plus que ses performances, c'est son design qui retient l'attention : deux grandes portes en élytre et trois roues motrices. La production en série devrait démarrer d'ici fin 2009 aux Etats-Unis. 

Le Guinness Book vient de l’homologuer : une voiture préparée par le Club japonais du véhicule électrique a parcouru 1003,184 km sur une seule charge au Japon. Une borne symbolique vient donc d’être franchie, signale Monde Durable Science et Vie, en même temps qu’est établi le nouveau record mondial à battre.

Source image : http ://www2.cnrs.fr

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles