NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Quand l'Afrique nous approvisionnera en...électricité !

Article publié le 1er août 2010

Quand l'Afrique nous approvisionnera en...électricité !

J'avais eu l'occasion de vous présenter le programme pharaonique de production et de fourniture d'électricité à partir des sables des déserts africains et à destination de l'Europe dans un message du 19 juillet 2009.Le projet s'appelle Desertec, il a été constitué essentiellement par des grosses sociétés allemandes( E.ON, Siemens, ABB etc) et est prévu produire vers les années 2050 en Afrique de l'électricité thermo solaire c'est à dire de l'électricité produite à partir de concentrateurs solaires qui comme leur nom l'indique, concentre avec des miroirs l'énergie du soleil sur une masse d'eau qu'elle transforme en vapeur qui fait ensuite tourner un turboalternateur classique.Ne reste plus ensuite qu'à transporter cette électricité sous la Méditerranée. Pour plus de renseignements se reporter au message du 19 juillet.

Vous avez noté que ce projet Desertec est à composante fortement germanique.Or dans son programme présidentiel et pendant sa présidence européenne, au début de son mandat, Nicolas Sarkozy avait lancé son propre projet, celui de l'Union Pour la Mediterrannée, qui n'avait pas eu l'heur de plaire beaucoup de l'autre coté du Rhin. Ce projet, bien qu'assez chaotique, se poursuit et vient d'accoucher... d'un projet de construction de capacités de production d'électricité en Afrique du nord qui serait ensuite acheminé vers l'Europe sous la même Méditerrannée . Bref un projet qui dans ses buts et sa réalisation est très proche de celui de Desertec... sauf qu'ils s'appelle Transgreen et qu'il a été porté sur les fonds baptismaux par de grosses sociétés françaises, EDF, Areva, Alstom et les ministres( JL Borllo) ou conseillers(H Guaino) de notre Président.Ceci peut expliquer l'hostilité de notre voisin allemand à l'Union pour la Méditerranée.

Quelques différences techniques néanmoins, le recours à plusieurs type de centrales, photovoltaiques au lieu de centrales thermo solaires ce qui a une certaine logique ( où trouver l'eau dans le desert en effet),mais aussi éolienne ou encore nucléaire ce qui explique la présence d'Areva dans cette aventure.Gageons que les conditions de sécurité de ce coté là de la Mediterranée y seraient peut être moins contraignante qu'en France et qu'une centrale nucléaire de l'ancienne génération y serait peut être acceptable.

Le consortium Transgreen a été donc crée pour prendre en charge ce projet. D'après ses concepteurs français, le projet Transgreen n'est nullement concurrent de Desertec mais complémentaire. Il entre dans le plan solaire méditerranéen de l'UPM qui porte sur une production de 20GW (15 EPR !) dès 2020 alors que Transgreen est prévu en produire seulement 5 à destination de l'Europe. Le cout du plan solaire méditerranéen est d'environ 50 milliards d'euros et proviendront des reventes des 5 GW prévus pour l'Europe. En d'autres termes l'Europe paye tout et recoit 25 pct de la production.

Une confrontation germano-française à suivre avec intérêt...

Source image : http://www.afrik.com

Thèmes

Electricité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Charles (IP:xxx.xx5.71.184) le 6 août 2010 à 21H52

Pétrole nigérian pour nos centrales thermiques ; uranium nigérien pour nos centrales nucléaires, c’est déjà l’Afrique qui nous éclaire...

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles