NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Nucléaire, l'Allemagne ne cultive pas l'omerta

Article publié le 5 octobre 2010

Nucléaire, l'Allemagne ne cultive pas l'omerta

En France, la question du nucléaire n’en n’est pas une. L’atom’cratie a formaté des générations de décideurs qui préfèrent l’ombre de l’opacité à la lumière de la démocratie. C’est une solution bien plus efficace pour imposer leur choix mono-technologique, que celle des élites allemandes empêtrées avec un débat public où l’opinion est épidermique sur le sujet. Les médias allemands ne sont pas bâillonnés par la manne publicitaire d’Areva et d’EDF, ils jouent leur rôle pour alimenter la réflexion souveraine du peuple. Ci-après petite une revue de presse issue d’eurotopics.net, pour un débat qu’il serait sain d’importer en France.

 

Handelsblatt - Allemagne | lundi, 23. août 2010

La durée de vie accrue des réacteurs gêne les énergies vertes

Le journal économique libéral Handelsblatt conseille au gouvernement de dialoguer avec les producteurs d'énergie locaux et pas seulement avec les géants de l'énergie : "Avec une prolongation de huit années seulement de la durée de vie des centrales nucléaires, les exploitants réaliseraient des bénéfices supplémentaires allant jusqu'à 55 milliards d'euros. Les concurrents subiraient parallèlement des pertes d'environ sept milliards d'euros, dont trois milliards d'euros rien que pour les entreprises locales. Ce qui est particulièrement grave, c'est que cela n'inciterait pratiquement pas à réaliser de nouveaux investissements ; on entraverait ainsi durablement les énergies renouvelables. La structure de détermination du prix sur le marché de l'électricité fait que les centrales nucléaires déjà amorties supplantent les nouvelles techniques efficaces et flexibles de cogénération. … La prolongation des durées de vie, saluée comme une technologie transitoire vers un avenir durable, est un mirage. La voie royale est le recours déterminé aux énergies renouvelables."

 » informations complémentaires (lien externe, allemand)

 

 

Frankfurter Rundschau - Allemagne | mercredi, 7 septembre 2010

Merkel enfreint le principe d'équité

La chancelière Angela Merkel vante l'allongement de la durée de vie des centrales nucléaires comme une révolution énergétique. Le quotidien de centre-gauche Frankfurter Rundschau juge pour sa part cette décision inopportune et économiquement rétrograde : "Au final, les énergies renouvelables ne sont pas le passe-temps des écolos optimistes. Elles sont devenues un facteur économique de croissance dont il est impossible de se passer. … Merkel n'aurait jamais dû donner son accord à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, qui demande peu ou rien à l'industrie nucléaire. Elle n'aurait jamais dû dire oui à des bénéfices supplémentaires aussi énormes sans contrepartie majeure. Elle enfreint ainsi le principe d'équité qui s'était largement et profondément établi au sein de la société. Un mode de pensée équitable qui se fraie des voix bien distinctes : la protestation contre la gare gigantesque Stuttgart 21, l'approbation de la description de Sarrazin en matière d'intégration échouée, la résistance contre une école d'élite, et, nous allons le voir, l'indignation contre l'augmentation des déchets nucléaires et la question non résolue de leur stockage."

 » article intégral (lien externe, allemand)

 

En France, on pouvait lire cette semaine que Merkel renouait avec le nucléaire et revenait – enfin – à la raison pour s’éloigner de l’utopie écolo du pro-renouvelable, de quoi réchauffer les rapports et rapprocher les positions franco-allemandes sur la place future de l’énergie nucléaire… Le Figaro, complètement irradié, illustre la non question nucléaire en deçà du Rhin : « Dans la mesure où les avantages de cette position de l’énergie nucléaire (78% de l’électricité, ndlr) ne sont plus à prouver, un large consensus règne parmi les Français dans ce domaine. »

Le nuc.fr n’aurait plus rien à prouver, il participe à la grandeur de la France et ne se discute pas !!! Fermez le banc et rompez, braves gens, l’atom’cratie a les choses en mains. L’équilibre des caisses de retraites à 2030/40 est une relative « petite » question économique, face aux défis technologies et financiers que pose le nucléaire de 2030/40 à 5000/10 000 ans. Mais chut, défilez, protestez, …, les choix qui  engagent des centaines de générations sont fait dans votre dos, dans un silence français assourdissant.

Heureusement, l’Europe et internet peuvent à notre époque lever le voile sur le mythe atom’cratique français, et dissiper l’omerta. Il faudra suivre avec attention, la manifestation organisée le 18 septembre prochain à Berlin, à l’appel des organisations écologiques allemandes contre la décision de la Chancelière. La rue allemande qui défile contre le nucléaire, voilà qui paraîtra très exotique aux journalistes français ;-). Un angle pour un papier miroir fr/de dans les pages environnement ? De même, si cette décision sur le nucléaire devait passer par le Bundesrat, la Chambre haute du Parlement allemand qui représente les États régionaux où Merkel n’a plus la majorité, le débat médiatique sera vif et pourrait déborder du Rhin…  

Source image : http://www.notre-planete.info

Thèmes

Nucléaire

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.186.78) le 6 octobre 2010 à 14H43

L’Allemagne est confrontée à un scandale nucléaire national avec le dépôt de déchets radioactifs dans la mine d’Asse :

http://www.bulletins-electroniques....

http://www.bulletins-electroniques....

Dans notre pays, il faut noter le silence au sujet des fûts de déchets radioactifs immobilisés par du bitume (Marcoule...) alors que le bitume est sans doute incompatible avec l’argile et que ces fûts ne peuvent pas être gardés en surface. Quel serait le coût d’un nouveau conditionnement ?

Et, au sujet de l’omerta :

http://www.lesechos.fr/entreprises-...

http://www.lesechos.fr/journal20101...

Nucléaire : qui veut la peau de l’autorité de sûreté ?

votez :
par juibrugarsuc1986 (IP:xxx.xx6.56.153) le 13 juillet 2013 à 07H34

Secondly, DO NOT launch your video anyplace else. The 2nd move is to tell these possible clients about your merchandise and services. Web Systems

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles