NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Nucléaire : Le coût du retour à la pelouse

Article publié le 16 décembre 2011

Nucléaire : Le coût du retour à la pelouse

On nous parle souvent du démantèlement futur des centrales nucléaires mais plus rarement du coût de l'opération. Le buzz actuel, post Fukushima sur le nucléaire, et l'approche du débat pour l'élection présidentielle fait que nous voyions nos hommes politiques s'intéresser au sujet et les médias prendre le relai ensuite. C'est ce qui m'a permis moi-même d'intervenir dans ce débat dans mes messages des 18 et 21 septembre. Celui ci porte sur le sujet en rubrique de la fin de vie de nos centrales et son coût difficile à cerner.

Tout d'abord, l'affirmation de base d'EDF que le coût du démantèlement des centrales a depuis toujours été intégrée dans le prix du Kilowattheure est une nouvelle rassurante ! S'il en est ainsi, nous le payons au fil de l'eau à chacune de nos factures et il suffit de continuer comme cela. Cet argent déjà versé devrait donc se retrouver dans les comptes de l'EDF comme provision intangible pour toute autre utilisation comme rémunération de l'actionnaire, l'Etat en l'occurence, participation au bien être des salariés et retraités du groupe, ou rachat de sociétés extérieures à la France. Or on en trouve seulement, 2 milliards pour les Neufs réacteurs déjà en cours de démantèlement et 9 autres pour le futur démantèlement des 58 réacteurs en services.

Canalblog 0001 001

Faisons le compte ca fait moins de 200 millions par réacteur en démantèlement qui ne produit plus rien et 155 millions par réacteur en activité qui continue à rapporter des sous via nos paiements de factures. Ce ne me parait pas faire beaucoup personnellement, ni par rapport aux sommes prélevées dans les facturations sur les trente ou quarante dernières années ni par rapport au coût réel de ces démantèlements. Heureusement le chef de l'Etat a déjà demandé à la Cour des Comptes de faire le point sur la question. Un peu de patience donc, nous devrions donc bientôt savoir ce qu'il en est réellement et, connaissant la Cour des Comptes, son rapport devrait répondre aux attentes de tous de droite comme de gauche.

Sur le plan technique,la politique de EDF consiste en un retour à la pelouse c'est à dire un démantèlement complet, du sol au plafond.avec retour du sol à son état ancien. Qui en a décidé ainsi et est ce la meilleure manière et la moins coûteuse de le faire ? Je ne sais. Il n'est pas interdit de se poser la question de savoir s'il est bien raisonnable d'aller jusqu'au retour à la pelouse. Qui cela gènerait il que la Centrale de Brennilis reste en l'état comme stockage additionnel, après je suppose retrait du combustible actif ? Je ne connais pas la réponse, n'étant pas expert en la matière, mais il m'intéresserait de connaitre les commentaires des parties interessées sur le sujet, EDF, ASN je suppose et les Ministères de l'Energie et de l'Environnement.

Par ailleurs, EDF a bien prévu des provisions pour le confinement des dêchets et leur gestion pour un montant de 6.9 milliards d'euros et 11 milliards d'euros pour le traitement des combustibles usés dont on peut penser qu'ils sont compensés en tout ou partie par des ventes ou utilisation ultérieure des combustibles retraités. Or l'on sait désormais qu'il faudra en passer par la construction d'un site de stockage profond  dans les environs du laboratoire souterrain de Bures dans la Meuse. D'après l'Andra, Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, qui le gèrera, il en coûtera 15 milliards d'euros pour le bâtir et 18 pour les gérer sur cent ans.

Moralité, il y a bien eu des sommes importantes provisionnées par EDF pour couvrir les frais de démantèlement et de gestion des déchets mais sans doute pas au niveau des frais réels, en particulier sur la démolition des centrales elles mêmes. D'où les demandes insistantes de Monsieur Proglio pour augmenter le prix de l'électricité et en particulier de celui qu'EDF encaissera pour les quantités d'électricité qu'elle sera forcée de vendre à ses confrères.

A suivre mais une chose est sûre, nous allons payer plus cher notre électricité... 

Source image : http://www.bastamag.net

Thèmes

Déchets Nucléaire Electricité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.28.24) le 19 décembre 2011 à 07H59

""Qui cela gènerait il que la Centrale de Brennilis reste en l’état comme stockage additionnel,""

En l’état...,En l’état...,En l’état...et bien je suis allé voir la flore du lac...complètement absente au bord de l’eau mais des traces de gros engins étaient visibles sur le bord entre l’eau elle même et les berges.

J’aimerais que des géologues nous expliquent comment sur un sol avec des rochers on puisse conserver en surface la radioactivité. Il me semble que l’eau de pluie entraine les déchets logiquement dans le lac qui devrait avoir une base imperméable mais sur les bords, qui se trouvent dans les Monts d’ Arrhée, donc avec des rochers qui laissent l’eau passer entre eux, comment protéger les couches d’eau souterraines ?...

De plus, si j’ai su observer correctement, la pollution ne doit pas être que radioactive. J’ai cru comprendre qu’une usine radioactive est aussi une usine où la chimie est présente et pollue aussi...Voilà mon impression de visiteur des berges du lac que l’on peut approcher tout à fait librement. Si j’avais été pêcheur, je n’aurais pas eu droit d’attraper plus de trois truites m’a indiqué un panneau.

Tout autour du site, il y a des habitants quand même et ils ont réussi à empêcher, le dépôt de déchets radioactifs de camions venant de la centrale, dans leur décharge ménagère. Depuis, elle semble rester en l’état mais le cout d’entretien de ce "minimum" doit être important quand même. Il serait certainement plus que prudent de tout dépolluer puisque cela semble faisable selon EDF.

votez :
par Beret Man (IP:xxx.xx2.85.9) le 19 décembre 2011 à 10H48

J’ai la conviction que le démantèlement d’une centrale coûtera beaucoup plus qu’annoncé. Je me demande en revanche ce qu’il adviendra de tous les déchets radioactifs, sachant que le tournevis ou le bulldozer utilisé pour le démontage deviendra un déchet radioactif.

votez :
par skapad (IP:xxx.xx4.218.90) le 19 décembre 2011 à 20H15

B&B : Besson, Brennilis & Démantèlement

Mini reportage en montage croisé d’images et de sons à la Besson.

- Europe 1/ I-TV : Débat Eva Joly / Besson le 30.10.2011

- France Inter : l’Invité du 7/9 de Patrick Cohen le 23.6.2011

- M6 l’émission Capital : Eric Besson quitte le plateau le 19.6.2011

- Un reportage vidéo de l’association Klapez, pour le collectif des 7 de CLI, et opposées au démantèlement immédiat. Prises de vues le 15.10.2009

Le tableau des tarifs électricité pour les ménages européens, depuis le site Observatoire du nucléaire.

OBSERVATOIRE du NUCLEAIRE E-Mail - Tel : 09 82 37 26 54 / 06 64 100 333 –

Twitter : http://twitter.com/OBSERVNUCLEAIRE

L’Observatoire du nucléaire, présidé par Stéphane Lhomme, est un organisme indépendant de surveillance de l’industrie nucléaire

Insert du courrier de SDN Cornouaille en date 25 septembre 2008, à l’attention du BRGM. Le BRGM à l’époque (1984-85), ils ont été réalisés ce que confirme l’intervenant et ancien technicien du CEA M. Michel Marzin. Il a travaillé durant une vingtaine d’années sur ce site nucléaire et notamment lors de la vidange et de l’arrêt du cœur du réacteur. Des carottages qui ont depuis disparus ! Comment EDF sans une partie des études d’impacts et en préparation de ce chantier de démantèlement peut-elle vraiment nous rassurer ? Des sondages qui devaient être mesurés en pollution radio écologiques, et d’en déterminer les mesures à prendre concernant cette centrale en fin de vie.

L’arrêt de cette usine (ENB) avait été pris en décision, par le Professeur Pellerin en 1984 (celui du nuage, et oui !) ; un engin qui était hors norme selon ce haut responsable, depuis de nombreuses années.

Sortir du Nucléaire Cornouaille

53 impasse de l’Odet

29000 QUIMPER

sortirdunucleairecornouaille@yahoo.fr

Pour le principal….

La réunion organisée par le Président du CG 29, M. Pierre Maille à propos du démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis (extrait ; les carottages échantillons « disparus » depuis 1985 !). Une soirée information, qui s’est déroulée à Loqueffret le 15. Octobre 2009. A noter que la Commission d’enquête à émit un avis défavorable en mars 2010 et à l’unanimité, faisant suite au dossier présenté par EDF et concernant le démantèlement du Bloc Réacteur.

Une enquête imposée par la loi , du à l’arrêt du Conseil d’Etat de juin 2007, qui annulait le précédent décret ministériel de 2006 autorisant à entamer cette 3 éme phase du démantèlement (le bloc réacteur).

Malgré cela, ce 28 juillet dernier, le 1er Ministre à signé un nouveau décret qui autorise EDF à reprendre les travaux de ce chantier démantèlement dément. Le Ministre de Tutelle pour cette affaire, Éric Besson, a semble-t-il, des capacités exceptionnelles a étudier en un mois à peine un tel dossier des plus complexes.

Cout estimé à 482 millions d’euros par la Cour des Comptes en 2004 !

480 Millions d’euros pour un bloc réacteur de 70MW, on peut dire que si ce bâtiment n’est pas une chocolaterie, comme l’avait écrit Chantal Cuisnier de SDN Cornouaille, son prix par contre pour un retour à l’herbe souhaité par la Communauté de Commune du Yeun Elez (commune des Monts d’Arrée), vaut bien plus que celui du diamant !

Fukushima à de la peine, le Bloc Étatique français lui reste inébranlable.

Rappel : C’est également sur ce site industriel, que l’EDF veut désormais y installer une CCCG de 450MW… Retour à l’herbe …qu’on vous dit ! La CC du Yeun Elez, a aussi choisi le décor de ses brumeux marécages par l’occase de prime de cette centrale CCCG à gaz !

Comprenne qui pourra !

http://www.dailymotion.com/video/xm...

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 19 décembre 2011 à 20H30

Bonjour, Merci pour cet article qui parait être assez réaliste.

Cependant on peut se poser la question si, au vu de la crise économique à venir, il aurait été utile de provisionner beaucoup plus, car de toute façon l’argent va perdre une partie de sa valeur donc les provisions...

Concernant le coût lui même, L’augmentation du coût de l’électricité nucléaire de 1ct rapporte 4.2 milliards chaque année. Donc en gros une augmentation de 1 à 2 ct permettrait pas mal de choses.

Et 2ct, c’est très peu par rapport aux subventions accordées au développement d’autres sources d’énergie soit disant alternatives mais quand on y regarde de plus près pas si alternatives que ça. Cdlt,

votez :
(IP:xxx.xx3.213.112) le 20 décembre 2011 à 11H11

@Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 19 décembre 2011 à 20H30 :

Est-ce que vos 2 cts vont pouvoir compenser et effacer la radioactivité ""naturelle "" toute belle et toute nouvelle due aux fuites logiques de cette usine hors norme, comme le professeur Pellerin semble nous l’avoir indiqué. J’ai traduit à mon tout petit niveau :" donc très polluante" DONC qui va accroitre la radioactivité que ces messieurs trouvent ""toute naturelle""...

Cette nouvelle radioactivité va -t-elle nuire à la santé de quelques-uns d’entre nous maintenant et d’ici quelques milliards d’années si le sol profond est déjà imprégné ? En écrivant ceci, je pense aux personnes et à une en particulier qui s’est écroulée morte parce qu’un restaurateur avait introduit une trace de crevette, dans une simple sauce et non dans le plat principal. Il y aurait des personnes vivant correctement autour de Tchernobyl sans payer d’impôts donc ces personnes encaissent les radiations mais, à l’inverse, n’y a -t-il pas des personnes très susceptibles aux radiations ?

En plus, quand nos responsables EDF parlent de pelouse rendue peut-on penser aussi à un sous-sol propre ? ou bien faudra -t-il injecter des produits en surpression pour étaler et faire dispercer au fond de notre terre la radioactivité impossible à épurer ? A ce moment là, je comprends la phrase que j’ai lu dans un commentaire :" Rappel : C’est également sur ce site industriel, que l’EDF veut désormais y installer une CCCG de 450MW… Retour à l’herbe …qu’on vous dit ! "...je crois bien qu’avec cette technique "CCCG" , les concentrations seront diluées sur plus de 30 à 50 km et dans un massif montagneux on doit pouvoir améliorer l’efficacité immédiate....Le temps laissera-t-il ’tranquille’ cette dilution radioactive ou bien les produits auront-ils tendance à se regrouper sur les millions d’années ????

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 21 décembre 2011 à 14H06

@ (IP:xxx.xx3.213.112) le 20 décembre 2011 à 11H11

Il faut bien garder à l’esprit que hors accident grave, la radioactivité émise par l’industrie électronucléaire est infime devant la radioactivité naturelle présente partout (et particulièrement dans certains endroits de la Bretagne). Donc si danger il y a, il est du même ordre, nucléaire artificiel ou pas.

Il est aussi intéressant de voir que si l’on s’indigne des faibles rejets des centrales, personne ne parle de l’irradiation médicale (pourtant bien plus forte), des fumeurs qui ingurgitent d’importantes doses de polonium...

Il est aussi intéressant de constater que personne ne parle des endroits du monde ou la radioactivité est très élevée (Ramsar en Iran, Garapari au brésil…) et ou les gens vivent normalement sans problèmes apparents malgré une radioactivité bien supérieure à la zone interdite de Fukushima et une grande partie de celle de tchernobyl. (Et oui, par endroit la radioactivité naturelle est très élevée !).

Je ne comprend pas très bien ce que vous reprochez aux centrales CCCG ??? C’est la version la moins polluante des centrales fossiles et complément indispensable aux énergies renouvelables. Pas de CCCG, pas de solaire ou d’éolien.

Fabriquer son électricité avec du nucléaire n’est pas une solution merveilleuse, tout le monde est d’accord là-dessus. Le problème c’est que les autres solutions sont soit inefficaces soit inadaptées soit trop chères (et cumulent généralement les trois handicaps). En l’état de la technologie, il sera difficile pour la France de trouver une alternative crédible.

votez :
par Dede (IP:xxx.xx9.182.248) le 20 décembre 2011 à 13H59
votez :
(IP:xxx.xx3.213.112) le 20 décembre 2011 à 16H43

@Dede (IP:xxx.xx9.182.248) le 20 décembre 2011 à 13H59 : Voici ce que je viens de relire pour la sureté de nos installations nucléaires actuelles.

""Quelle sûreté en France ?

En France, depuis 1973, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) tient le même langage de transparence : il est impossible de garantir qu’il n’y aura pas d’accident nucléaire dans notre pays.""

J’en déduis que les principes d’utilisation de l’atome ont été découverts et malheureusement pour nous appliqués par des esprits cartésiens, rationnels sélectionnés, formés, et instruits par notre Éducation Nationale.

Je me souviens que, depuis 1999 environ, la physique recommence complètement la révision de ses théories apprises et même ensuite enseignée bêtement par le "sommet" des esprits rationnels et cartésiens...il y avait comme des erreurs que nos esprits rationnels et cartésiens n’ont bien sûr pas su apercevoir ni en les apprenant bêtement ni en les enseignant....

Il existe une autre voie d’application de l’utilisation de l’atome qui est beaucoup plus douce et harmonieuse mais le principe semble bien inaccessible à nos esprits cartésiens et rationnels....Il y a donc, comme dans d’autres domaines de notre civilisation, un blocage important qui nous est préjudiciable...

Ma remarque sur la dilution de la pollution radioactive éventuelle pourra peut être être acceptable pour l’Allemagne qui ne renouvellera pas ses centrales mais pour nous avec notre cinquantaine, la pollution de l’une pourrait se mélanger avec la pollution des autres autour et se cumuler... ??? et tout ça pour des résultats de carottage qui ont disparus !

votez :
par Dede (IP:xxx.xx9.182.248) le 20 décembre 2011 à 23H01

Désolé, j’ai un pas de mal à suivre vos propos.

Que voulez-vous dire exactement ?

votez :
(IP:xxx.xx1.132.164) le 29 décembre 2011 à 20H57

@ Dédé : L’utilisation des connaissances sur l’atome est désastreuse. La cause pourrait en être le choix des responsables qui ne sont pas compétents et qui ont formé des individus à leur niveau d’incompétence.

La dépollution des sites se fait n’importe comment et donc avec des procédés peu admissibles.

votez :
(IP:xxx.xx3.85.245) le 3 janvier 2012 à 18H14

Voici un avis qui doit être probablement un avis ’avisé’ :

Le volcan Laacher See, en Allemagne, pourrait exploser. Alors, celui là ou un autre (cf le tremblement de terre de Maastricht pile au moment du traité sur l’union Européenne)...ou la faille qui se trouve en face de Calais et qui indique que les terres descendent du coté des Pays -bas et montent vers le port de Montreuil sur mer qui ne voit plus jamais la mer...et nous allons entreposer des déchets radioactifs dont la mortalité va durer des milliers d’années ! Mais, de quel cerveau ces êtres disposent-ils pour imposer et surtout faire imposer par nos responsables politiques de telles erreurs de jugement ?

Les êtres sélectionnés, formés et éduqués par l’éducation nationale nous avouent qu’ils ne savent pas trouver une autre méthode pour exploiter la puissance atomique que celle utilisée actuellement. Alors, ou bien on sélectionne des êtres au cerveau plus performant ce qui ne doit pas présenter en soi une impossibilité ou bien on avise qu’il n’y a pas de solutions convenables, on en tire les conséquences LOGIQUES et on arrête cette stupide accumulation dans notre sol de cette matière mortelle pendant de nombreux siècles et qui pourrait remonter à la surface sans avoir l’obligeance de nous prévenir.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 4 janvier 2012 à 23H05

En principe les sites retenus pour un stockage n’ont jamais été percés par un volcan depuis au moins des centaines de millions d’années. L’activité des HAVL diminue rapidement au début puis de plus en plus lentement, ce qui fait que au bout de 1000 ans, elle est passée en dessous du niveau de radioactivité naturelle qu’on peut trouver dans une mine d’uranium.

En conséquence, si un éventuel nouveau volcan venait à sortir au milieu du stockage, il présenterait un risque supplémentaire à ce qui existe naturellement en beaucoup d’endroits que les 1000 premières années.

Et si un avion tombait sur votre maison ?, qu’est ce que ça donnerait ? Perso, j’ai bien plus de chances de mourir d’un accident de la route que d’une catastrophe comme celle là. De plus on aurait le temps d’évacuer. Quand aux riverains je pense qu’ils auraient déjà pas mal d’ennuis avec le volcan, la radioactivité ne ferait que compliquer le problème.

Enfin reste à savoir le comportement du verre R7T7 au contact de la lave. Il y a de fortes chances que la radioactivité reste piégée dans la roche et que le problème reste local.

Pour répondre a votre question sur l’utilisation de l’énergie atomique, si il y d’autres méthodes mieux que l’actuelle : La G4 produit beaucoup moins de déchets, qui ont une durée de vie plus courte et un potentiel énergétique beaucoup plus important. Mais vos amis ont sérieusement ralenti le programme...

Moi ce que je constate c’est qu’on a un pourcentage élevé de gens qui critiquent, proposent des "solutions soit disant vertes", mais quand on regarde ceux qui appliquent réellement leurs convictions, y a plus grand monde !

Vous voulez de l’énergie verte ? Mettez des panneaux sur votre toit, des batteries à la cave, coupez l’abonnement EDF. Tout ça est possible. Le matériel existe. C’est autorisé. Pourquoi vous ne le faites pas ?

votez :
(IP:xxx.xx3.85.245) le 5 janvier 2012 à 10H05

Je ne peux accepter comme vraie votre réponse sur ’le’ principal problème qui est la dangerosité mortelle des dépôts de déchets radioactifs. Les chiffres que j’ai retenu viennent de conférences post-Tchernobyl. Notre présence ’citoyenne’ était très recommandée . Il y fut question " pendant des millions d’années ", ou peut être même plus, comme durée de vie des déchets mortels (césium et strontium..)et plus de vingt jours pour l’iode que l’on arrondit à trente jours pour le lait et nos thyroïdes. Je vous promets que je ne mets pas en doute la "tatouille" de diplômes qui étaient présents dans les représentants officiels de la Nation lors de ces conférences.

Nous nous retrouvons sur le problème de manque à court terme. J’accuse l’incompétence de nos diplômés et donc je me remets en cause. Les cerveaux rationnels et cartésiens sont très limités intellectuellement et ne peuvent accepter les conséquences de découvertes pourtant de scientifiques reconnus comme tels. Ainsi la physique fut déviée et bloquée nous ont très courageusement confessé leurs responsables. Il en va de même pour la médecine et ses scandales qui se succèdent. Par exemple, les hauts responsables ne peuvent accepter les évidentes conséquences que jamais un médicament ne dépasse 40% dans les essais en double aveugle. Ceux que je nomme mes amis ont leur problème qui est en parti AUSSI lié avec les problèmes causés par les cerveaux ’rationnels et cartésiens’ de la libre entreprise. L’égoïsme et le bien de l’ensemble ne peuvent pouvoir se compléter...il y avait 700 millions d’êtres en état de famine, il en reste environ 400 millions mais ce peuple nourrit environ 2 milliards d’Humains.

Vous avez tendance à me ramener à mon cas personnel ce que je ne peux accepter quand j’entrevois l’erreur de raisonnement de mes responsables.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 5 janvier 2012 à 21H14

@(IP:xxx.xx3.85.245) Je ne sais pas qui menait votre conférence, mais les chiffres que vous évoquez sont confus. Le césium 137 et le strontium 90 qui sont les plus présents et actifs actuellement à Tchernobyl ont une demie vie d’environ 30 ans, ce qui fait qu’en 300 ans, il n’est reste plus beaucoup (1/1000). Pour des durées de l’ordre du million d’années, c’est le plutonium, césium 135 et quelques autres. Le plutonium est lui très dangereux mais ce n’est pas un déchet, il se brûle en partie dans les réacteurs sous forme de MOX, ou totalement dans les réacteurs à neutron rapides.

Concernant les inconvénients de l’énergie nucléaire, ils sont nombreux en l’état actuel des choses, je pense que tout le monde est d’accord là dessus. Le risque d’accident est le problème majeur, les déchets sont un problème secondaire. Si on prend le cas de l’Allemagne qui prétend utiliser des énergies vertes mais qui dans la réalité brûle des quantités astronomiques de charbon, quelles seront les conséquences à moyen terme ???. L’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère est important, alors que l’augmentation de la radioactivité naturelle du fait des centrales électriques est insignifiante malgré les accidents. Seule les zones proches des centrales concernées sont impactées. Pour le CO2, c’est toute la planète qui risque d’en souffrir.

Les décideurs qui ont fait, et font ces choix pour notre pays ne sont pas des incompétents. Ils ont simplement les yeux en face des trous et choisissent la moins mauvaise des solutions.

Lorsque on prend sa voiture, on sait qu’on a un risque d’avoir un accident, mais l’intérêt de prendre sa voiture est supérieur au risque couru, donc on roule. On pourrait éviter 4000 morts par an en interdisant la voiture. Mais personne ne veut de ça. On préfère le risque. C’est pareil pour le nucléaire (et pour la chimie, la médecine...).

Il est bien sur nécessaire de chercher autre chose, mais les découvertes ne se font pas en service commandé. Le fait d’injecter de l’argent dans la recherche ne garantit pas un résultat. On ne peut pas se lancer dans l’aventure des ENR sans assurer ses arrières. Envisager de sortir du nucléaire est trop tôt pour la France. Nous n’avons pas 500 ans de réserves de charbon dans nos sous-sols comme l’Allemagne. Il faut laisser le temps au temps.

votez :
(IP:xxx.xx3.85.245) le 6 janvier 2012 à 08H29

Bonjour Monsieur,

Je suis navré mais je ne peux pas vous suivre. Je suis complètement d’accord quand vous écrivez :"Les décideurs qui ont fait, et font ces choix pour notre pays ne sont pas des incompétents."...MAIS, ils ne savent pas tout et sont obligés d’être conseillés par des êtres partiaux parfois(dont leur train de vie en dépend). Ceci fait qu’en raccourcit on les traite d’incompétents puisqu’ils prennent des décisions stupides et nuisibles pour nous le petit peuple. Il s’agit TOUJOURS du même schéma meurtrier des prises de décisions dans notre pays. Je pense aux scandales des mises sur le marcher de médicaments hautement toxiques dont celui qui, promis, ne troue pas l’estomac ,mais il troue les vaisseaux du coeur et peut être bien pire encore pour le médiator nous disent les médias. Je suis d’un âge où les grands frères de mes amis sont morts de cette façon à cause des révisions faciles avec les amphétamines en vente libre. Mais je pense aussi à la circulation routière où nous avons la preuve que sur un trajet comme Paris-Bordeaux les plus attentifs et concentrés sur leur conduite dorment un quart d’heure. Qu’en est-il de celui qui a un de ses parents malade ? Nos centres de recherche ont découvert et prouvé les propriétés du temps et nous n’en tirons pas les conséquences utiles à la société pour cause de limitation intellectuelle flagrante.... Et nous conduisons car des responsables ont été conseillés par un groupe de personnes proches du milieu des industries automobiles. Les enfants d’un groupe nous indiquent ces jours-ci que la moralité ne semblait pas être leur point fort. Maintenant, nous avons le problème et devons faire avec les morts, les survivants et surtout les amis et parents des accidentés. Il y avait quand même des solutions beaucoup moins meurtrières à prendre au début de l’invention du moteur ! A quoi sert le progrès pour celui qui a perdu un être cher sinon à constater que son élu vit dans un château ?

Pour ’mes’ chiffres , ils n’ont aucune raison d’être précis. Voici un copier-coller de wikipédia à l’horrible niveau du stockage dans l’Atlantique :"les déchets sont actifs des milliers d’années" et les blocs prévus pour résister 500 ans sont déjà abîmes. Je pensais qu’en faisant mention de l’iode et de ses trente jours nous en serions débarrassés. Je pourrais peut être retrouver mes notes et donc les titres des présents aux conférences mais à quoi bon, ils ne sont plus en poste. C’est à ce moment que j’ai pris conscience de la nocivité des esprits qui osent se dire ’rationnels et cartésiens’ pour notre société. Il suffit de parcourir certains coins de notre beau pays et aussi les zones urbaines pour le vérifier.

Pour les médicaments, jamais un médicament ne dépasse 40% d’effet positif lors de l’essai en double aveugle MAIS qu’en est-il avec deux ? Il peut y avoir une potentialisation. Alors que deviennent deux produits dans un organisme ? La pollution radioactive de l’océan Pacifique semble indiquer qu’elle est mortelle pour certaines espèces pourtant je pense que les surplus d’eau ont été "égarés" de façon la plus intelligente possible. Nous sommes dans la susceptibilité individuelle vis à vis d’associations de substances radioactives mais nous sommes devant des morts. Il ne fait aucun doute que des individus vont résister comme des ’Charitables’ de Béthune ont résisté à la Peste mais les autres....

Pour laisser le temps au temps, je pense que nous ne pouvons pas. Je suis témoin d’un fait curieux, des tracteurs possèdent un dispositif installé ou plutôt bidouillé par les agriculteurs qui diminue la consommation de carburant. Internet en fait mention...le petit détail est qu’il augmente parfois la consommation ! Et ceci serait fonction du niveau de conscience du propriétaire et du chauffeur si l’on en croit des transporteurs étrangers ! "bonjour la concurrence"...Donc, les officiels ne reprennent pas ce dispositif génial dont le principe fut appliqué pendant la guerre 1940 par les avions de nos chers amis de la Blanche Albion. Il y a encore un blocage intellectuel qui semble dater de l’époque où la science exigeait que les expériences soient prédictives et reproductives...mais le nec de la science, la physique, est en train de recommencer très courageusement pour cause de grande déficience intellectuelle de ses responsables. Ils ont appris des erreurs et les ont enseigné sans que personne ne trouve à y redire !...et ils ont osé se dire ’grand intellectuel rationnel et cartésien’....et ils ne savaient pas réfléchir ! mais, ils ont accepté leur salaire.

Un simple agriculteur ou un chauffeur routier sait bidouiller un dispositif et eux ne peuvent même pas comprendre que lorsqu’on fait tomber une goutte d’eau dans de l’huile bouillante, on peut mettre le feu à la maison.

Alors quand vous écrivez :"Il est bien sur nécessaire de chercher autre chose, mais les découvertes ne se font pas en service commandé. "...Je pense avec ces êtres qui n’ont pas su voir qu’ils apprenaient des erreurs grossières c’est certain mais la Chine nous a prouvé qu’en changeant les scientifiques et les responsables on réussit à accélérer les changements indispensables.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx5.64.43) le 9 janvier 2012 à 00H27

Bonsoir (IP:xxx.xx3.85.245),

Il ne faut pas confondre les dérapages (qui existeront toujours (dernière en date PIP, médiator...) pour les raisons que vous évoquez très justement et la généralité (des centaines d’autres médicaments qui soignent efficacement les maladies). Si on en croit les statistiques, on n’a jamais vécu aussi longtemps que maintenant.(Mais on n’est pas encore dispensé de mourir. S’il y a une chose certaine, c’est qu’on passera tous de l’autre coté.)

Vous avez en partie raison, tous les médicaments ne sont pas réellement efficaces, mais certains si. J’ai une amie qui a un diabète, sans ses médicaments elle meurt. Ce genre de médicament est 100% efficace. J’ai une tante qui est morte à 5ans d’une pneumonie dans les années 40 et je suis persuadé qu’elle aurait été sauvée aujourd’hui.

Sinon, que proposez vous exactement ? revenir aux tisanes de nos grand mères pour soigner la population, à la lampe à huile, charrettes, chevaux... ?

Je ne suis pas certain que ce mode de vie soit réellement meilleur que l’actuel. Je ne suis pas sur qu’il soit adaptable à la population actuelle même si les gens étaient peut être plus heureux à l’époque que maintenant (enfin, entre les guerres). Mais ça c’est pour d’autres raisons.

Concernant vos histoires de moteur à eau, je ne sais pas si c’est avec vous que j’avais dialogué sur ce fil : http://www.naturavox.fr/energies/ar... mais vous y retrouverez mes remarques concernant ce sujet, la goutte d’eau dans l’huile... Je n’ai pas évolué pour le moment, faute d’arguments convaincants de la part de mes interlocuteurs. Pour moi la "télépathie mécanique" vous savez j’y crois pas !

Concernant la pollution radioactive dans le pacifique (je suppose que vous parlez de fukushima), les rejets se diluent dans ce vaste océan. Ce qui fait que l’impact réel restera local. Il faudra encore attendre pour savoir ce qu’il en est exactement. L’idéal serait qu’ils décrètent une zone d’interdiction de pêche la plus vaste possible. ça ferait une réserve pour les poissons. (les filets des pécheurs sont pour eux bien plus dangereux que la radioactivité) Voici un rapport détaillé sur l’état des lieux : http://www.irsn.fr/FR/Actualites_pr...

votez :
(IP:xxx.xx1.6.211) le 10 janvier 2012 à 10H18

"Sinon, que proposez vous exactement ? revenir aux tisanes de nos grand mères pour soigner la population, à la lampe à huile, charrettes, chevaux... ?" Je pense que vous ne comprenez pas que je suis pour le progrès et que je rage de voir notre société qui a tenté la mondialisation être en panne parce que des hommes osent penser "perso’’ quand ils sont à leur place de décideur.

Des expériences réussies sont des expériences réussies et NOUS nous devons d’en tirer des conclusions. J’ai cru trouver que ce qui bloque est à ce niveau précis. Ainsi les théories foireuses tomberont d’elles mêmes et sans déshonneur aucun pour celui qui aura émis ’la’ théorie. Le progrès est à ce prix.

+ Nous trouvons nos énarques qui occupent des places de décideurs au lieu de rester à leur place de Hauts Administrateurs des décisions de vrais décideurs (qui sont écartés autoritairement par ce type de diplômés). Même les meilleurs pensent trop à l’administration du moment et pas assez à celle du futur avec les progrès qui doivent s’y inclure. Je ne sais si c’est de l’incompétence, de la crainte et/ou de la paresse puisque le principal semble être que tout aille pour le mieux à leur poste au moment où ils en ont la responsabilité.

Nous trouvons la place du mensonge qui bloque la société et j’ai retrouvé les paroles de certains de mes professeurs qui n’étaient pas complètement parties dans les airs. C’est que le mensonge est un très vieux et récurent problème dans les sociétés qui se succèdent.

Tous les médicaments ont entre 30 et 40% d’efficacité, TOUS et il ne manquerait plus que cela avec toutes ces agences, hautes autorités et ministères de la santé. Les médicaments beaucoup moins chers qu’ils remplacent étaient déjà dans ces chiffres. MAIS, les 60 à 70 % des malades qui attendent après leur amélioration...je pense à eux AUSSI mais AUSSI à ceux qui croiseront sur la route les comas diabétiques et autres dont la cause est la non efficacité chez eux et/ou un effet secondaire du médicament dont un anti diabétique. Le pays Chine a prouvé au monde entier l’existence d’un corps éthérique, la physique semble arriver vers ce point de vue et je suis certain qu’elle nous expliquera malgré ses trente ans de mise dans les mains du mensonge. Cette science possède des êtres que j’admire beaucoup. Je suis certain que c’est la science qui nous prouvera. Mais la science doit être épurée de tous les mensonges qui sont entrés dans le plus profond de ses théories. Ainsi ceux qui ne peuvent accéder à des notions inaccessibles à leur mental seront enfin écartés et le progrès reprendra DONT en radioactivité. Qu’est ce que l’équivalence de la radioactivité dans les autres Règnes de la Nature ? La réponse à cette question ne sera pas neutre pour une meilleure utilisation de l’atome.

Pour le Pacifique, la dilution ne semble pouvoir expliquer la concentration mortelle sur des zones vers le nord...La constatation est la zone mortelle, l’explication dans les baratins dont les mensonges n’arrivent plus à se croiser sans se heurter ne semble pouvoir être acceptée. les faits restent bien réels.

Le sujet de l’ allongement de la durée de notre vie fait parti des sujets pour lesquels on pourrait se heurter puisque les études semblent être bien emplies écrivons d’approximations. ça va donc dépendre des mensonges que l’on a accepté mentalement. Je me suis écarté de l’évidence de l’efficacité des médicaments par les preuves que d’autres pays m’ont mises devant les yeux. L’une en est que les autres pays ne disposent pas des mêmes médicaments et que la durée de vie également s’allonge et donc qu’il fallait en tirer des conclusions. Il n’empêche qu’une pneumonie chez un être de 20 ans en 2012 va allonger "les statistiques" puisqu’il existe des médicaments efficaces ! Mais tout le monde ne mourrait pas de pneumonie...quand la tristesse semblait pouvoir être dépassée...le méridien ’Poumon’ être remis à sa place...pour la suite, il serait bien préférable de vérifier chez de vrais thérapeutes et ma curiosité m’a indiqué qu’il en existait et qu’ils sont bien trop discret à mon avis, mais ils travaillent, eux .

Pour « la » zone de pêche à délimiter dans le Pacifique, je crains qu’ils ne faillent utiliser le et même ’les’ pluriels .... ???

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 10 janvier 2012 à 20H54

Bonsoir (IP:xxx.xx1.6.211)¨je pense que vous êtes (IP:xxx.xx3.85.245). (Je vous suggère de mettre un nom ou un pseudo dans la fenêtre « Votre nom » en bas du message, c’est mieux pour savoir à qui on écrit bien qu’on reconnaît assez bien votre style)

Bon, je crois que nous ne serons jamais en total accord. Je vais donc m’arrêter là et conclure.

Mais je crois que nous avons quelques valeurs communes sur ce que pourrait être un monde idéal. Tant que l’homme restera homme, je crains qu’un monde idéal ne puisse exister. Personnellement, voyant comment ça se passe je me suis fait une raison. Pour ma part j’essaye tout de même d’adopter une conduite en accord avec mes convictions en guise d’exemple. Je pense que vous vous égarez en partie, en fait vous généralisez trop, bien que vous n’avez pas tort sur tout loin de là.

En médecine j’y connaît pas grand chose, je vous ai fait part de mes remarques et cas, j’en dirais pas plus.

Sur le nucléaire, je ne suis pas physicien, ni spécialiste en radioprotection mais je me suis pas mal intéressé à ce sujet, notamment pour voir si les horribles éoliennes qui sont en train de gâcher les paysages encore vierges de ma campagne ou augmenter nos dépenses énergétiques sont une nécessité vitale ou un caprice des écolos. A ce stade de mes recherches, c’est plutôt la 2e qui l’emporte bien que le nucléaire ne soit pas une solution merveilleuse loin de là. C’est plutôt un compromis avec les besoins du moment de notre civilisation. Beaucoup des choses qu’on nous dit ou qu’on nous écrit sont fausses mais ce n’est pas forcement le gouvernement qui raconte le plus de bêtises.

Mais je peux vous assurer que si une solution merveilleuse qui marchait réellement était connue, il y aurait toujours quelqu’un pour la développer... Je ne croit pas au lobbies qui bloquerait une solution miraculeuse simple à mettre en œuvre. Ça peut exister un temps, mais ça finit toujours par sortir.

Moi, je suis un adepte de la technologie utile qui marche, mais contre "la mode" et le superflu qui génère le gaspillage inutile. Je partage un peu l’opinion des "anti-consuméristes" dans ce sens mais sans aller jusqu’à se priver des libertés que la science et la modernité peut nous procurer. Bonne Soirée

votez :
(IP:xxx.xx1.6.211) le 12 janvier 2012 à 13H58

@ Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 10 janvier 2012 à 20H54 : Merci pour votre franchise. Au sujet de mon pseudo, deux fois j’ai vu des articles que je ne pouvais avoir écrit, je ne sais que faire car je suis contre l’anonymat et je suis pour lire des avis d’êtres qui réfléchissent par eux mêmes.

votez :
(IP:xxx.xx1.6.211) le 12 janvier 2012 à 14H13

La cour des comptes semble compter et découvrir des étourderies d’oublis dans les comptes des démantèlements de centrales. Il semble que l’Angleterre soit un peu plus réaliste mais il semble que des personnes signalent qu’il faudrait penser à "tout" compter. On ne peut donc qu’accepter qu’il faille encore ajouter aux sommes données par nos amis de la Blanche Albion une certaine quantité de nombres....

Ben....ça me parait faire beaucoup de zéros...Il serait temps de donner la parole aux scientifiques qui ont des idées sur une autre façon d’utiliser l’atome. Je dis bien donner car ils semblent se trouver très bien dans leur domaine de recherche et ne semblent pas avoir envi d’approcher les roquets qui défendent leur bout d’os à eux, rien qu’à eux et tout à eux.

Encore une fois l’article de "çaDérange" tombe très bien.

votez :
(IP:xxx.xx1.143.163) le 25 janvier 2012 à 21H32

Un curieux oubli intellectuel :" L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a envoyé un rapport accablant à la direction de la centrale de Civaux (Vienne) après la découverte de fuites de tritium dans la nappe phréatique." Voilà ce que je lis ce jour...mais alors pour le retour à la pelouse, les prévisions sont bonnes pour le dessus de la pelouse, et pour le dessous... ???.

Cette nappe non utilisée actuellement, comment on va la nettoyer ? Car si l’on retrouve un produit comme le tritium, les autres de durée de vie plus longue devraient aussi passer ??? Il semble qu’au Japon ils savent nettoyer n’eau mais ...cela ne nous semble pas très...pas très ’convenable’.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 26 janvier 2012 à 21H52

Affaire gravissime en effet :

Il a été détecté 540Bq par litre au lieu de 10. La limite acceptable par les normes internationales pour l’eau potable est de 7610Bq/l. En France la norme est plus sévère (100Bq/l). L’eau sous la centrale est 5 fois plus radioactive que le seuil de sécurité sanitaire Français (mais la même eau serait largement potable au Canada !).

Le traitement consisterait donc à la diluer 5 fois... Pas besoin d’appeler les japonais, il est probable que la nature s’en charge toute seule !

Article :

http://www.lanouvellerepublique.fr/...

Normes :

http://nuclearsafety.gc.ca/pubs_cat...

Toutefois, il faut aussi savoir que les eaux minérales sont radioactives, certaines dépassent les normes, elles sont alors classées "médicament" pour pouvoir être vendues... http://www.ddmagazine.com/200905261...

votez :
(IP:xxx.xx1.13.110) le 1er février 2012 à 19H43

@ Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 26 janvier 2012 à 21H52 : On croirait lire le baratin pour nous rassurer de l’usage des médicaments. Il ne faut pas s’alerter quand on est bien portant, quelques morts bien sûr mais les autres peuvent "profiter de la vie" comme on dit souvent.

Il n’a pas été répondu à la question sur les autres produits radioactifs certainement présents dans la fuite et qui vont se retrouver dans la nappe d’eau et donc sur la dépollution de cette nappe pour nos enfants et leurs descendants. Zéro pollution est notre exigence !

Pour ce qui est du coût honteusement dissimulé...la cour des comptes commence à nous expliquer que le nucléaire est beaucoup trop cher pour fournir l’énergie d’un pays ruiné..

228 milliards PLUS un ajout de sommes dans la marge qui devrait être très très important puisque personne ne sait travailler l’atome de cette façon et donc dépolluer les sites et les déchets !... Alors, stop pour cette façon d’utiliser l’atome. Les mensonges qui encombrent les théories de Physique gênent et empêchent les découvertes afin d’améliorer de nouveaux procédés. Alors, que les ’employés’ vérifient leurs théories plus foireuses les uns que les autres qu’ils ont apprises bêtement comme un cerveau rationnel et cartésien seul peut le faire ...on les prendra pour des spécialistes après !

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx7.188.81) le 4 février 2012 à 22H28

@(IP:xxx.xx1.13.110)

Bonjour, La radioactivité est utilisée en médecine en effet. C’est par ailleurs dans ce secteur que les rejets de radioéléments artificiels dans la nature sont les plus importants en France.

Concernant la présence d’autres éléments radioactifs dans la fuite, si tel était le cas, on parlerait alors de ceux là, car le tritium est très peu dangereux. Il est encore très utilisé pour rendre certains objets luminescents. Il faut en absorber des quantités énormes pour être malade.Voir :http://livre-blanc-tritium.asn.fr/f...

Concernant la cour des comptes, ils estiment à environ 50€/MWh tout compris. L’état l’avait fixé à 42€ pour le rachat par les concurrents D’EDF. Comme le montant total des subventions d’état à cette forme d’énergie est de l’ordre de 10€/MWh, il n’y a rien de nouveau depuis la loi NOME. La cour des comptes n’a fait que confirmer ce qu’on savait déjà.

Concernant la fin de vie des centrales, la cour des comptes a validé le budget prévu par EDF de 18.4G€ sous quelques réserves. Il faut savoir que les américains et les allemands on déjà pratiqué sur des réacteurs à eau pressurisé(ce qui n’est pas encore notre cas). Les premiers démantèlements vont couter un peu moins d’un milliard par réacteur. (Cependant il faut mettre au point les techniques, fabriquer des outils, ce qui coute cher pour les premiers). EDF ont considéré qu’avec les économies d’échelle ça représenterait 18.4G€. A mon avis ce sera un peu plus mais bon...

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles