NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les batteries au cœur de la mobilité durable

Article publié le 15 octobre 2010

L’élément clé des véhicules électriques est en pleine mutation, entre autonomie étendue et système de propulsion électrique sans fil.

Les batteries au cœur de la mobilité durable

Et si les voitures électriques de demain réussissaient à se passer de batteries ? Cet élément est actuellement la clé de voute du marché du véhicule électrique, les constructeurs et laboratoires cherchant tous le Graal d’une batterie avec encore plus d’autonomie et rapidement rechargeable, le tout sans faire bondir son coût.

Cleantechies rapporte que l’une des alternatives serait la conception de voitures électriques sans fil. Une équipe de l’université de Karlsruhe, en Allemagne, en a fait la démonstration avec son prototype E-Quickie, qui tire son énergie de la route, celle-ci étant « câblée » pour fournir de l’électricité. Seule une batterie de petite taille a été ajoutée pour que l’engin puisse évoluer hors de la chaussée, comme cela peut être le cas lors d’un stationnement.

Autre innovation dans ce secteur stratégique, celle du Commissariat à l’Énergie Atomique. La Tribune Auto rappelle d’abord l’historique des batteries, passées du plomb en 1975 au nickel dans les années 1990 puis au lithium-ion, efficace mais coûteux. Le laboratoire d’innovation pour les technologies et les énergies nouvelles et les nanomatériaux (Liten) de Grenoble espère doubler l’autonomie de ces batteries, à 300km, tout en réduisant leur coût de 50%.

C’est le choix des matériaux qui permettra cette différence, le Liten s’appuyant sur des accumulateurs lithium-ion avec électrode positive au phosphate de fer, un composant plus stable et moins cher que le cobalt. Plusieurs constructeurs soutiennent ce projet, dont Alstom, Michelin et Renault-Nissan.

Au Mondial de l’Auto 2010 seront dévoilés de nouveaux modèles de scooters électriques, avec, notamment, les deux-roues Smart et Mini. Ces constructeurs, déjà spécialisés dans les citadines électriques, proposeront deux modèles sensiblement différents : Smart présentera un scooter hybride rechargeable doté d’une batterie lithium-ion, tandis que Mini a opté pour une version 100% électrique, précise l’AVEM.

Ecogeek annonce que la X Prize Foundation a dévoilé la liste des lauréats du Progressive Insurance X Prize, doté de 10 millions de dollars. Ce concours récompense les constructeurs qui sont parvenus à proposer un véhicule d’une capacité de 100 miles par gallon, soit environ 42km/l de carburant.

Cette année, ce sont ainsi plus de 111 équipes pour un total de 146 véhicules qui ont concouru. Le vainqueur, précise le magazine culte des technophiles Wired, a atteint 102,5 miles par gallon, soit un peu plus de 43km au litre. Le véhicule, nommé Edison2 Very Light Car, a réussi cet exploit avec un moteur à combustion traditionnel.

Le prix doit permettre à Edison2 de présenter son véhicule dans les showrooms . Si la Very Light Car a peu de chances d’être montrée telle quelle, les innovations quant à son aérodynamisme et à la légèreté des matériaux employés (l’engin pèse moins de 380 kilos !) devraient attirer l’attention des grands constructeurs automobiles. Dernier signe qui ne trompe pas : la Very Light Car aurait été la voiture la plus aérodynamique jamais testée dans la soufflerie de General Motors.

A noter également dans la série des records, la pointe de vitesse atteinte par la Venturi Buckeye Bullet sur le lac sablé de Bonneville, en Utah. Le prototype conçu par des étudiants de l’université d’Ohio a en effet atteint les 515km/h, grâce à des batteries lithium-ion et une propulsion de 800 chevaux. Le site Voiture électrique populaire précise que le constructeur monégasque entend bien battre ce record dès l’année prochaine !

 

Enfin, il est désormais possible d’imaginer qu’un pays ne roule qu’avec des véhicules plug-in, estime Green Autoblog. Le plan conçu par Gisli Gislason, un homme-orchestre islandais déjà juriste, producteur de cinéma et magnat de l’immobilier, est ambitieux, puisqu’il entend faire passer l’île volcanique au tout électrique d’ici 2012.

Comment ? En s’appuyant sur les sources d’énergies renouvelables, abondantes en Islande, et en pariant sur l’enthousiasme des Islandais une fois que ceux-ci auront expérimenté des véhicules électriques. Northern Lights Energy, la structure mise en place par Gislason, a été ainsi la première en Europe à acquérir une Tesla Roadster, et d’autres modèles sont également prévus pour faire découvrir aux habitants les avantages du véhicule électrique.
 

Et si les feux rouges devenaient intelligents ? Gas 2.0 part du constat que les feux tricolores sont certes utiles à la régulation du trafic en ville, mais s’adaptent mal à des circonstances imprévues, comme un bouchon, un accident ou un changement de météo. Une nouvelle étude européenne tente de penser le jeu des feux et des routes comme autant de liquides et de tuyaux. En dotant les feux de capteurs, ceux-ci pourraient alors communiquer entre eux et s’adapter automatiquement à l’environnement pour assurer une circulation fluide en toutes situations.


Un autre concept est également en vogue selon Transports du Futur, celui de Retailtainment, qui combine achats et loisirs. Les marques sont bien décidées à se rapprocher de leurs consommateurs en innovant et en mettant en place des centre commerciaux où chacun peut à la fois acheter et se divertir. Ainsi à Dortmund (Allemagne), la gare comprend désormais deux niveaux de commerce, un de loisir, et même un court de tennis. De nouveaux services devraient ainsi apparaître pour faire de ces centres des lieux de vie et de sens, et pas uniquement d’achat de biens.

Enfin, GoodPlanet se fait l’écho du Park(ing) Day, une initiative mondiale qui vise à rééquilibrer le rapport entre piétons et voitures en transformant l’espace d’un jour des places de parking en micro-boutiques, jardins, aires de loisirs et même en terrasse de bar. Les réactions des passants comme des automobilistes sont positives, chacun redécouvrant ce que l’on peut faire de l’espace consacré le reste de l’année au stationnement.

Thèmes

Electricité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par zelectron (IP:xxx.xx0.239.79) le 17 octobre 2010 à 13H03

Cependant raisonnablement ce sont les véhicules à propulsion mixte (dit hybrides) qui vont arriver les premiers en nombre significatif.

Les 2 inconvénients rédhibitoires* des Li-ion aujourd’hui ce sont les prix de ces éléments et l’approvisionnement aux mains de gigantesques structures qui pourront d’un claquement de doigt décider de l’augmentation de prix (grâce aux accords illicites qu’ils sont entrain de tisser) pourquoi croyez vous qu’il faille si longtemps pour mettre sur le marché des VE si ce n’est pour mieux étudier comment "on va mieux te croquer mon enfant", études financées par le contribuable...

ps *+ le retraitement des batteries.

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles