NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le solaire au hit-parade de la popularité des énergies renouvelables en France

Article publié le 4 avril 2011

Le solaire au hit-parade de la popularité des énergies renouvelables en France

Le moratoire et les tensions qu’il a provoquées auraient pu ternir l’image de l’énergie solaire auprès des français. Il n’en est rien. Accusée de bien des maux - « Poids lourd sur la CSPE », « repaire de spéculateurs » a-t-on entendu -, l’énergie solaire photovoltaïque a toujours la cote auprès des français. C’est ce que révèle une enquête récente mandatée par le Syndicat des Energies Renouvelables à l’Institut LH2 et réalisée auprès d’un échantillon représentatif (955 personnes) de français âgés de 18 ans et plus. Selon les résultats de cette enquête : 73% des français citent (soit en 1er soit en 2ème choix) l’énergie solaire photovoltaïque comme la source de production d’électricité qui semble, pour l’avenir, « la plus efficace et la plus acceptable ». A la question « seriez-vous prêt à payer un peu plus cher votre électricité pour que les énergies renouvelables se développent dans notre pays ? ». 76% répondent « plutôt oui » (24% « plutôt non »). A la même question à propos du photovoltaïque (« Seriez-vous prêt à payer un peu plus cher votre électricité pour que l’énergie solaire photovoltaïque se développe dans notre pays ? ») 60% répondent « oui » en février (les avis favorables augmentent. Ils n’étaient que de 50% en décembre dans une précédente enquête).

Des professionnels inquiets

Le SER demande un déplafonnement des 500 MW.
Lors de la dernière concertation sur le photovoltaïque, le Syndicat des Energies Renouvelables a proposé un scénario ambitieux pour la filière (800 MW au moins par an ) sans surcoût excessif pour la collectivité. Ces propositions, à quelques nuances près, ont été défendues par d’autres représentants de la filière comme Enerplan, Hespul, etc… Malgré les plaidoyers argumentés des professionnels et deux manifs à Paris menées par les membres turbulents de TPAMPS (Touche Pas à mon Panneau Solaire), le couperet de l’administration est tombé, limitant à 500 MW la croissance annuelle du PV et plombant le développement de la filière. Loin de se décourager, les professionnels sont décidés à ne rien lâcher et demande le déplafonnement des 500 MW.

Source image : http://www.bati-depot.fr

Thèmes

Energies renouvelables Solaire

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 5 avril 2011 à 19H31

Je vous propose un autre titre " Le solaire au hit parade de la déduction fiscale". Principale motivation de ceux qui investissent là dedans, en attendant que les consommateurs d’électricité financent le rachat bonifié des kWh solaires. Nous avons dépassé le stade de la niche fiscale pour atteindre celui de l’escroquerie.

votez :
par Regismu (IP:xxx.xx9.241.2) le 15 avril 2011 à 05H47

Bonjour

Il va falloir trouver d’autres arguments...le prix du Kwh va exploser et les credits d’impots ne representent plus rien ..

par contre d’utiliser une energie propre disponible et gratuite ça vous gene ? vous preferez continuer à remplir les portefeuilles des actionnaires d’AREVA et de polluer notre planete pour des millions d’années... Il reste des dechets à enfouir ...vous en voulez un peu dans votre jardin ?...

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx5.64.43) le 12 juillet 2011 à 22H38

Vous dites : "par contre d’utiliser une energie propre disponible et gratuite ça vous gene ?" Si elle était réellement gratuite, Non. Le problème c’est que actuellement, cette énergie est achetée aux producteurs entre 30 et 40ct€/KWH pour un prix de vente compris entre 6 et 12ct€/KWH. Qui paye la différence ? Nous !

De plus le prix de vente n’est pas le prix de reviens. L’énergie solaire coûte actuellement 10x plus cher que les énergies actuellement utilisées pour la production électrique de masse. Produire 10% de notre électricité par du solaire PV fera quasiment doubler notre facture électrique.(pour quel résultat ? : La fermeture de 6 réacteurs soit 3 centrales nuc maxi).

A l’auteur : La vraie question à poser n’est pas « seriez-vous prêt à payer un peu plus cher votre électricité pour... ? » MAIS "Seriez vous prêt à payer beaucoup plus cher..." et dans ce cas là je ne suis pas certain que 76% des Français soient d’accord !

Seule l’énergie éolienne "on shore" est actuellement aux niveaux de coûts permettant d’espérer une exploitation à large échelle sans trop exploser la facture. Le Solaire photovoltaïque, c’est pour plus tard... si les baisses de coûts le rendent abordable. Mais les éoliennes , c’est pas beau, avec les lignes THT qui les accompagent...

votez :
par Benjamin (IP:xxx.xx5.40.6) le 24 août 2012 à 14H05

C’est un bonne choseque l’énergie solaire soit populaire aux yeux des français maintenant il faut que les ingénieurs trouvent mes solutions pour baisser le prix de construction et donc de vente...

Benjamin du site 1panneau-solaire.fr

votez :
par JFL (IP:xxx.xx4.23.2) le 28 mai 2011 à 12H47

Le panneau solaire comme recette miracle..... oui à court terme pour les spéculateurs ! en l’état actuel de la technologie, aussi peu efficace pour l’environnement que la voiture électrique.

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles