NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Fracturation hydraulique : des entreprises soudainement amnésiques !

Article publié le 27 septembre 2011

Comme nous nous en doutions lors du vote de la loi, les titulaires des permis de recherches d’hydrocarbures non conventionnels (gaz ou pétrole) ne font pas mention de l’emploi de la fracturation hydraulique dans le rapport qu’ils viennent de remettre au gouvernement (Total, Toreador, Elixir Petroleum, …) .

En réalité, les entreprises cherchent aujourd’hui à poursuivre leurs études sur le sous-sol, améliorer leurs connaissances des gisements et à gagner du temps en misant sur un assouplissement à court ou moyen terme de la position des autorités françaises.

Fracturation hydraulique : des entreprises soudainement amnésiques !

Comme nous nous en doutions lors du vote de la loi, les titulaires des permis de recherches d’hydrocarbures non conventionnels (gaz ou pétrole) ne font pas mention de l’emploi de la fracturation hydraulique dans le rapport qu’ils viennent de remettre au gouvernement (Total, Toreador, Elixir Petroleum, …) : une jolie pirouette alors que l’Etat aurait pu directement annuler les permis existants sur la base des informations techniques contenues dans les demandes de permis ou les notes remises aux investisseurs.

 En effet, les compagnies ne se cachaient pas à l’époque d’avoir recours à la stimulation hydraulique en fin d’exploration pour mettre les puits dans des conditions proches de celle de l’exploitation et mesurer leur productivité (donc leur rentabilité commerciale).

Qui aurait pu croire que les compagnies pétrolières et gazières allaient renoncer aussi facilement !

En réalité, elles cherchent aujourd’hui à poursuivre leurs études sur le sous-sol, améliorer leurs connaissances des gisements et à gagner du temps en misant sur un assouplissement à court ou moyen terme de la position des autorités françaises.

Pour s’en convaincre, il suffit de prendre connaissance des dernières actualités de ces sociétés et des rapports remis à leurs actionnaires :

Toreador annonce ainsi l’émergence d’une nouvelle société par son rapprochement avec une compagnie texane (Zaza) et annonce que son programme d’exploration des schistes liasiques dans le Bassin Parisien commencera d’ici la fin de l’année avec le forage de 6 puits conventionnels. Son objectif est ainsi « d’entreprendre les étapes stratégiques et opérationnelles nécessaires à la création de valeur à long terme pour les actionnaires ».

Elixir qui vient de créer la surprise en annonçant que la Lorraine détiendrait de considérables ressources d’hydrocarbures conventionnels et non conventionnels dans le périmètre du permis Moselle se situe sur la même ligne. Cette annonce se base sur la reprise de données anciennes sur des puits de la région et les études sismiques disponibles. Pour autant, seules des investigation de terrain pourront confirmer ou infirmer ces informations. La compagnie annonce ainsi qu’elle va prochainement réaliser des forages pour tester et échantillonner le sous-sol, étapes préalables avant d’envisager d’éventuelles opérations de fracturation. Selon elle, la France ne saurait continuer à ignorer les « bénéfices économiques et sociaux » qui pourraient être tirés de l’exploitation. L’amélioration des pratiques de la fracturation hydraulique dans le monde, la poursuite avec succès des recherches dans d’autres pays européens, la forte dépendance de la France sur les importations de gaz et de pétrole et les prix qui grimpent devraient selon elle permettre de réviser à terme la position des autorités et permettre alors à la compagnie d’exploiter les ressources non conventionnelles.

On ne peut pas être plus clair ! L’histoire n’est pas finie et continue de s’écrire. C’est la raison pour laquelle la mobilisation des populations, des associations, des collectifs, des écologistes doit rester de mise.

Eric DELHAYE

Président délégué de CAP21

Source image : http://storage.canalblog.com

Thèmes

Pétrole Gaz Energies fossiles

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par replica louis vuitton handbags (IP:xxx.xx5.90.52) le 17 août 2013 à 04H11

retro jordans for sale retro jordan shoes for sale Saving income is on the prime of the list of females. No a single can resist purchasing for clothes gracegalena.org/outlet.html , accessories and shoes. Specially females, they generally have to search their most effective when they go out.

votez :
par cheap jordan shoes online (IP:xxx.xx5.90.52) le 19 août 2013 à 13H15

cheap air jordans Treatment by an individual of the assets of the corporation as his own ; http://www.highflyshoes.com jordans shoes cheap Diversion of assets from a corporation by or to a stockholder or other person or entity ;

votez :
par uggs on sale (IP:xxx.xx5.86.204) le 16 octobre 2013 à 13H19

As are noticeable by reviewing the business enterprise, Housewife is a good quality professional promote out of your marital ladies along with the favourite energy and guilt of the respective housewife would be to take care to deal with life of every little thing your girlfriendhubby, Children and children also as members of your relatives cheap uggs. In order to be a qualified housewife, A girl could be money aware as well as understand how to conserve income. Have to be truth, Generally money aware not automatically saving bucks brought on by lack pertaining to , Then preferably cheap uggs outlet , It is just a virtue that anyone demands to get cheap uggs , And it is the very similar example equipped in regular people. And following that several in the secrets to becoming economical ?

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles