NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Fessenheim, vers une fermeture prématurée dès 2013 ?

Article publié le 20 juillet 2012

L’une des promesses de campagne du candidat Hollande était la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, mais l’ASN menace de fermer celle-ci dès 2013 si d’ici des travaux de renforcement du radier ne sont pas effectués.

Fessenheim, vers une fermeture prématurée dès 2013 ?

 

Ce calendrier pourrait pourtant bien être chamboulé, non pas suite à une nouvelle décision politique, mais suite à une injonction de l’ASN (Autorité de Sureté Nucléaire).

 

Après la catastrophe de Fukushima, une inspection des centrales françaises à été effectuée dans le but de vérifier le niveau de sécurité de celles-ci. Cette campagne s’est soldée par des recommandations ou des injonctions à effectuer certains travaux.

 

Fessenheim est une centrale très particulière, la plus vieille de France, elle ne possède pas de tour de refroidissement contrairement à toutes les autres centrales, son refroidissement est assuré par un échangeur de chaleur plongé directement dans le lit du grand canal d’alsace.

Dans ce cas particulier il a donc été préconisé un renforcement du radier. Le radier est un élément de la fondation formé d’une dalle de béton, il sert de support à la construction et donc au réacteur. A titre de comparaison, le radier de la centrale de Fessenheim est 4 fois moins épais que celui de la centrale de Fukushima qui a pourtant cédé. En l’état actuel, le radier serait percé par le corium (mélange de combustible en fusion et d’éléments de structure) en 24 heures.

En cas d’incident de type Fukushima, le risque est qu’en conséquence de l’épaisseur insuffisante du radier, il y ait une contamination des eaux du Rhin. Un tel accident ne serait donc pas uniquement une catastrophe régionale, mais un désastre pour toute l’Europe.

Le renforcement du radier a donc pour objectif de lutter contre ce risque.

 

Renforcer un radier existant n’est pas une tâche aisée, d’autant plus si celui-ci sert de support à un réacteur nucléaire. C’est aussi une opération coûteuse, en l’occurrence 15 millions d’euros. La durée de tels travaux est donc susceptible d’être importante, et c’est ce point précis qui risque de provoquer une fermeture prématurée de Fessenheim. En effet, l’ASN a menacé Fessenheim de fermeture si les travaux de renforcement ne sont pas achevés d’ici à juillet 2013.

 

Il n’est pas non plus à exclure que cette mise en demeure poursuive d’autres objectifs car elle intervient dans un contexte particulier. En effet, le rapport officiel de l’accident de Fukushima pointe du doigt la « collusion entre le gouvernement, les agences de régulation et l’opérateur ». De plus Greenpeace a récemment publié ‘facenuke’, une cartographie destinée à montrer les liens entre les différents acteurs du nucléaire français qui laisse à penser qu’une telle collusion est si non réelle du moins possible en France.

Cela peut donc relever d’une stratégie de communication de l’ASN soucieuse d’affirmer son autorité et que indépendance est bien réelle.

Thèmes

Nucléaire

Bookmark and Share
2 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.19.18) le 21 juillet 2012 à 07H05

Et bien...que vous écrire sinon MERCI pour cet article. Nous sommes prévenus pour cette centrale mais surtout pour la collusion possible. Les liens entre les différents acteurs du nucléaire français me prouvent un état d’esprit bien regrettable au niveau de nos responsables pourtant largement rémunérés.

Il nous restera donc à essayer de prévenir les riverains que les déchets nucléaires ne doivent pas être mélangés aux déchets industriels en encore moins aux déchets ménagers comme il fut fait vers la centrale de Brennilis en Bretagne selon les journaux. Les riverains sont intervenus pour faire cesser, par leur propre personne, ces agissements irresponsables.

On va pouvoir vérifier la faisabilité et enregistrer dans nos mémoires le coût réel d’un démantèlement grandeur nature. La centrale en Bretagne serait toujours présente pourtant en déconstruction depuis 20 ans !...Ce fut la première, donc il y a certainement eu un gros loupé ( des gens doutaient de la dangerosité du nucléaire)... mais la suivante ne devrait pas poser de problème selon de nombreux avis qui restent à vérifier. + Le démantèlement serait déjà provisionner....

Pour l’annulation de toute trace de pollution radioactive en Bretagne il devrait rester environ un million d’années moins vingt ans ou quelque chose comme cela !...A moins qu’on transforme le site en pollution naturelle mais pas approchable....En tout cas, on aimerait pouvoir retrouver la libre circulation dans notre belle nature sans danger pour notre santé.

votez :
par (IP:xxx.xx7.207.38) le 23 juillet 2012 à 11H44

(IP:xxx.xx1.19.18) le 21 juillet 2012 à 07H05

"Il nous restera donc à essayer de prévenir les riverains que les déchets nucléaires ne doivent pas être mélangés aux déchets industriels en encore moins aux déchets ménagers..."

---> VOus avez bien raison de prévenir les ménagères du coin qu’il ne faut pas jeter les déchets nucléaires radioactifs qui peuvent traîner chez elles dans la même poubelle que celle qui leur sert à se débarrasser des restes de repas et qu’il faut les jeter dans la poubelle marquée "déchets radioactifs" et la mettre sur le trottoir.... Jamais entendu et/ou lu rien d’aussi con. Les spécialistes du colportage de ragots plus stupides les uns que les autres ne reculent décidément devant rien pour entretenir la peur chez les gens.

".... comme il fut fait vers la centrale de Brennilis en Bretagne selon les journaux."

---> Parce que bien entendu, les journaux ne colportent jamis de conneries....

votez :
(IP:xxx.xx1.19.18) le 23 juillet 2012 à 20H00

@par (IP:xxx.xx7.207.38) le 23 juillet 2012 à 11H44 : Veillez m’excuser car j’ai du très mal m’expliquer sur ce que j’ai lu.

J’ai lu sur l’arrêt de cette première centrale nucléaire de Brennilis en Bretagne à l’époque dans la presse, j’ai vu des images à la télé sur les camions aussi et je viens de taper dans "Google" Centrale de Brennilis". Et la lecture des sites est encore pire que mes lectures précédentes. Si cela vous crée une petite crainte, j’en suis navré. Il faudrait quand même que nous les Français comprenions la très grande légèreté apparente de nos responsables et coupables si ces faits relatés sont exacts. Il faudra un jour apprendre à démanteler les centrales nucléaires qui arrivent à leur fin sans répandre la mort sur notre belle nature. Nos autorités ont promis la non dangerosité et aussi que les provisions de démantèlement ont été réellement mises de coté.... ???

Les informations venant du Japon sont désopilantes mais les preuves abondent et encore ces jours avec les obligations de mettre du plomb sur les dosimètres pour cacher leur exposition . Il suffit d’aller dans yahoo, information et de choisir ’sciences’ puis ’nucléaire’...Les faits de nuisibilité des autorités me semblent inimaginables. Je me mets à votre place et suis navré de vous faire partager ce qui se colporte et qui n’est pas démenti.

Ce sont les habitants des alentours de la centrale de Brennilis qui ont barré la route aux camions venant de la centrale nucléaire et qui allaient décharger dans le site des ordures ménagères...Qu’y puis-je ? Doit-on supprimer les journaux ? et les images de la télé de l’époque ?

L’industrie nucléaire semble appliquer actuellement une théorie pour l’industrialisation qui a été décriée dans les années 1980 par des physiciens . Il n’y a pas eu d’études approfondies ni d’explications pour appliquer cette théorie...et maintenant un incident sur notre terre crée un désastre écologique que l’on essaie par tous les moyens de nous minimiser en gravité et en étendue.

Mais comment va t-on faire pour la centrale de Fessenheim ? Va t-on au moins nous expliquer, à nous Français, le mode opératoire avec les devis bien sûr ? Où va t-on traiter les déchets pour les neutraliser ? Et ne va t-on pas retrouver de la radioactivité dans notre belle nature ou sous nos routes ? Nous avons besoin d’en savoir plus .

votez :
par AtomicBoy44 (IP:xxx.xx3.69.220) le 23 juillet 2012 à 03H30

@ondine67

Le dernier paragraphe de cet article est trop. Il essaye d’amalgamer tout un tas de certitudes véhiculées par des antinucléaires notoires qui vous font prendre des vessies pour des lanternes.

Vous avez le droit de douter de l’indépendance de l’ASN, mais certainement pas en utilisant cet odieux site élaboré par des gens qui ne font que défendre leur cause d’antinucléaires primaires avec des méthodes encore toléré en France mais qui ne le seraient certainement pas dans d’autres pays comme les USA.

votez :
par AtomicBoy44 (IP:xxx.xx3.69.220) le 23 juillet 2012 à 03H41

@ondine67

Le dernier paragraphe de cet article est de trop. Il essaye d’amalgamer tout un tas de certitudes véhiculées par des antinucléaires notoires qui vous font prendre des vessies pour des lanternes.

Vous avez le droit de douter de l’indépendance de l’ASN, mais certainement pas en utilisant cet odieux site élaboré par des gens qui ne font que défendre leur cause d’antinucléaires primaires, et avec des méthodes encore tolérées en France mais qui ne le seraient certainement pas dans d’autres pays comme les USA.

Je peux vous dire que les survols en delta plane tourneraient très vite au tir au pigeon aux usa et en Russie par exemple. Et ceci pour la bonne et simple raison que dans les autres pays, les centrales nucléaires sont des sites militaires !

Dire que l’industrie nucléaire a des collusions dans l’état c’est un pléonasme ! Mais quelle industrie n’a pas de collusion avec l’état ? Les pétrolières ? Les gazières ? ou les charbonnières ? l’automobile ? l’agroalimentaire ?

Dans quel monde vivez vous ?

Franchement oser comparer l’ASN Française avec l’ASN japonaise ... Vous vous faites du mal. Lisez par vous même les rapports et écoutez ce que nous disent les directeurs de l’ASN, de l’IRSN et du CEA au lieu de propager des ragots en les répétant, comme si, plus vous les répétiez, plus cela en faisait des vérités...

votez :
par AtomicBoy44 (IP:xxx.xx3.69.220) le 23 juillet 2012 à 04H11

@inconnu du 21 juillet a 7h05

"Il nous restera donc à essayer de prévenir les riverains que les déchets nucléaires ne doivent pas être mélangés aux déchets industriels en encore moins aux déchets ménagers comme il fut fait vers la centrale de Brennilis en Bretagne selon les journaux."

J’habite a Nantes, faut il que je vous rappelle ce qu’est la centrale de Cordemais ? 2 tranches de 400Mwe au charbon et 3 au fioul. Très bon pour envoyer notre argent aux pays pétrolier et charbonniers... Avez vous déjà entendu parler des pluies acides ? et les cendres de la combustion du charbon, vous connaissez ? Savez vous que la désulfuration fait du schiste et qu’il fini dans les murs en plâtre de nos logements ? En Bretagne quel est le niveau de radioactivité naturelle ambiant a cause du radon dégagé par les désintégrations dans le granit ? Non, le béton de démantèlement n’est pas plus radioactif que la moyenne des villes couvertes de pavées en Granit en Bretagne ...

Connaissez vous réellement ce qu’est un déchets nucléaire ? A partir de quel seuil c’est dangereux ? Le nombre ed morts du nucléaire ? Comparez" avec les pollutions des fossiles, vous verrez que le risque est maitrisé, bien plus que celui du réchauffement que vous refusez de voir ou d’admettre peut être !

Pour Brénnilis, il faut arrêter de faire des mirages avec cette centrale. Chaque fois qu’EDF a voulu démanteler, chaque fois les antinucléaires du coin ont fait cesser les travaux ...Seraient ils les seuls a ne pas vouloir démanteler ou trouver de solutions ? Des centrales en démantèlement, il y en a d’autres dans le monde. Et la cours des comptes a indiqué en Janvier que les démantèlements étaient provisionnés, même en multipliant par trois leurs couts, cela ne feraient pas exploser le cout de l’électricité...

"Pour l’annulation de toute trace de pollution radioactive en Bretagne il devrait rester environ un million d’années moins vingt ans ou quelque chose comme cela !...A moins qu’on transforme le site en pollution naturelle mais pas approchable....En tout cas, on aimerait pouvoir retrouver la libre circulation dans notre belle nature sans danger pour notre santé. "

La pollution c’est quoi ? Et comment çà s’annule ? Encore une fois, vous croyez que la nature est toute belle et gentille, mais vous êtes pas du tout. Connaissez la phrase "hostile la nature" qui montre parfaitement que nous, humains luttons contre la nature depuis plusieurs millénaires. Que de temps en temps elle gagne, et qu’il semble ces derniers temps que ce soit les humais par leurs nombre qui gagnent le combat. Je préfère pour ma part considérer que nous faisons partie de la nature ...Mais vous semblez bien trop sur de vous que la radioactivité est une hérésie uniquement humaine, alors que sans la radioactivité, la terre ne serait même pas chaude en son noyau et que bien des grands cycles naturels ancestraux de la terre n’existeraient pas...Et par conséquent pas de vie, et donc pas d’humains !

Ne vous laissez pas guider par vos émotions en permanence, apprenez et réfléchissez par vous même. N’écoutez pas ceux qui vous disent quoi penser. Faites vous votre propre idée et ne subissez pas, découvrez par vous même. Soyez maitre de vos pensées même si elles dérangent, tant que vous en êtes persuadées et qu’elles sont bien de vous.

Ce que vous écriviez au dessus n’est pas de vous. Vous l’avez lu et/ou entendu et reproduit parce que vous croyez que c’est plus facile de croire ce que l’on vous dit que de chercher par vous même. Ce qui n’est pas forcément vrai.

votez :
(IP:xxx.xx1.19.18) le 23 juillet 2012 à 22H11

@par AtomicBoy44 (IP:xxx.xx3.69.220) le 23 juillet 2012 à 04H11 : Et bien vos propos sont des affirmations et elles ne sont parfois pas exactes du tout. Je suis un pro-nucléaire d’origine (1973, et non un anti nucléaire). J’ai connu vers 1980 des voix qui se sont élevées chez nos physiciens. J’ai connu vers 2000, la demande de pardon des physiciens ’triomphants’ pour avoir égaré le monde par des théories foireuses prouvées rationnellement mais fausses. Ils recommencent très courageusement du reste et je les admire beaucoup car ils travaillent avec acharnement.

Mais ces voix des physiciens écartés dictatorialement et surtout leur théorie pour utiliser l’atome, on en aurait besoin maintenant. Si tout n’est pas valable, il y a peut être une ou deux bonnes idées...

Conclusion : Mes propos n’ont de sens que si l’on accepte l’idée que puisque la majorité ’triomphante’ des physiciens des années 1980 se sont très lourdement égarés, les théories d’application de l’atome actuellement employées peuvent ne pas être des plus performantes et surtout fiables puisqu’elles découlent des connaissances des années 1970- 1980.

votez :
(IP:xxx.xx7.207.38) le 25 juillet 2012 à 10H28

@(IP:xxx.xx1.19.18) le 23 juillet 2012 à 22H11

[..] J’ai connu vers 1980 des voix qui se sont élevées chez nos physiciens. J’ai connu vers 2000, la demande de pardon des physiciens ’triomphants’ pour avoir égaré le monde par des théories foireuses prouvées rationnellement mais fausses[..]

 ??????????????????????????????????????????????????????? Complètement délirant ! N’importe quoi !!!!!!!!!!!!

votez :
(IP:xxx.xx7.207.38) le 25 juillet 2012 à 10H35

cet article a été écrit par : Voir sa fiche et ses articles

"ONDES PROTECTION Nous vous protégons des effets néfastes des ondes électromagnétiques"

---> Site commercial sans rapport avec la sécurité dans l’industrie nucléaire !

votez :
(IP:xxx.xx1.19.18) le 25 juillet 2012 à 14H35

@(IP:xxx.xx7.207.38) le 25 juillet 2012 à 10H30 : Oh pardon, pour vous j’écris donc que l’industrie nucléaire pourrait appliquer des théories que les inventeurs considèrent comme très lourdement erronées.

Je pense être très clair...=C’est peut être pas la bonne façon d’utiliser le nucléaire que l’on utilise dans nos industries nucléaires.

Je peux pas faire plus simple, excusez moi.

Pour : (IP:xxx.xx7.207.38) le 25 juillet 2012 à 10H35= Je ne vois pas du tout la raison pour laquelle on ne peut pas lire un écrit d’un site commercial. Le commerce peut être très noble et est souvent très noble. En tout cas, aussi vrai que les théories de certains scientifiques véreux ou très tristement parfois à coté de la vérité .

Je simplifie donc pour vous : Un commercial peut dire la vérité comme tout le monde. Il n’y a pas de différence visible dans leurs propos.

votez :
(IP:xxx.xx7.207.38) le 25 juillet 2012 à 18H00

"Je ne vois pas du tout la raison pour laquelle on ne peut pas lire un écrit d’un site commercial"

===> Pour votre gouverne, la politique éditoriale de Naturavox prévoit, comme l’une des raisons, parmi de nombreuses autres,de refus de publication d’articles sur leur site, d’articles commerciaux. Or, le présent article renvoit à un site purement commercial. J’en ai seulement fait la remarque, c’est tout !

votez :
(IP:xxx.xx1.31.167) le 29 juillet 2012 à 19H12

""la "fusion froide""" Et bien, merci de m’apprendre cette possibilité qui se rapproche peut être un peu du dispositif mis sur les tracteurs et qui modifierait la consommation de carburant selon les utilisateurs.

Je ne savais pas que "la fusion froide" datait, déjà, des années 1980.

Que les expériences ’très intéressantes’ dépendent et dépendront OBLIGATOIREMENT des expérimentateurs va s’imposer de plus en plus....Le problème est :" Qu’ont donc de plus ou de moins ces êtres humains ?" ...Il va bien falloir un jour se mettre à étudier les étranges résultats qui s’empilent aux USA et dont pour l’une , un brevet aurait été déposé. La sanction dans le cas contraire risque d’être très sévère, puisque des Pays risquent d’écraser de leurs compétences notre immobilisme intellectuel.

votez :
(IP:xxx.xx3.90.48) le 30 juillet 2012 à 11H30

(IP:xxx.xx1.31.167)

""la "fusion froide""" Et bien, merci de m’apprendre cette possibilité qui se rapproche peut être un peu du dispositif mis sur les tracteurs et qui modifierait la consommation de carburant selon les utilisateurs.

===> Décidément, on n’arrête pas le progrès......

Je ne savais pas que "la fusion froide" datait, déjà, des années 1980.

==> Oui, mais dépêchez-vous parce qu’avec le réchauffement de la planète, la fusion ne va pas rester froide encore longtemps.....

Que les expériences ’très intéressantes’ dépendent et dépendront OBLIGATOIREMENT des expérimentateurs va s’imposer de plus en plus....

==> Et il serait temps !! Depuis le temps que les expériences intéressantes (ainsi que les expériences inintéressantes d’ailleurs)sont réalisées par des concierges et des balayeurs.....

votez :
(IP:xxx.xx3.90.48) le 30 juillet 2012 à 11H38

(IP:xxx.xx1.31.167)

""la "fusion froide""" Et bien, merci de m’apprendre cette possibilité qui se rapproche peut être un peu du dispositif mis sur les tracteurs et qui modifierait la consommation de carburant

[][][][] Si vous aviez simplement pris la précaution de taper "fusion froide" dans Google vous seriez tombé sur un long article de Wikipedia bien documenté et très compréhensible sur le sujet et ainsi vous éviter d’être ridicule avec votre bidule de tracteur.....

votez :
par samedayessay.com (IP:xxx.xx7.180.62) le 30 juillet 2012 à 14H15

Thanks for sharing such an interesting information.

votez :
(IP:xxx.xx1.31.167) le 30 juillet 2012 à 15H20

@(IP:xxx.xx3.90.48) le 30 juillet 2012 à 11H38 : ENFIN, je sais que celui qui me répond est un très grand de ce monde...ALORS, mon très cher MONSIEUR, pourquoi répondez-vous à un petit de ce monde ? Pourquoi dévier par ces très bas procédés de tout petit monsieur le fait que d’avoir découvert comment on fait une bombe ne signifie nullement que l’on maîtrise la puissance de l’atome et encore moins sa connaissance ?. Nos physiciens officiellement ont avoué leurs mensonges vers l’an 2000 et par là la nullité "crasseuse" et minable de ceux qui avec leur esprit rationnel et cartésien garanti par les diplômes ont appris sans comprendre les raisonnements fortement erronés...Il y a mise en danger de la vie d’autrui comme nous le prouvent maintenant le nombre des victimes et comme nous le prouve le coût et l’impossibilité de tout démantèlement sans dispersion de la radioactivité qui reste mortelle de nombreux siècles ..Le fait que dans de nombreuses nouvelles expériences qui semblent bien continuer nos toutes petites connaissances actuelles les résultats sont fonction des expérimentateurs ?

J’insiste sur le fait qu’actuellement des êtres vivants ne peuvent plus sortir de chez eux car les radiations de toutes sortes les agressent ...Que devons-nous en faire ? Continuer de les ignorer en les recouvrant de très belles phrases ’flambantes’ ? Ou bien les maintenir enfermées de force ? Peut être que la psychiatrie comme du temps de l’URSS pourrait être contrainte de revoir ses diagnostiques ?....

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 30 juillet 2012 à 19H56

@IP:xxx.xx1.31.167

Bonsoir,

Décidément ces "radiations" qui tuent ! Vous oubliez toujours les radiations naturelles. On n’en parle jammais, pourtant elles sont bien plus présentes que celles des accidents.

Un journaliste qui se rend au japon pour allez faire un reportage sur le site même de la centrale de Fukushima (sans pénétrer dans l’un des batiments réacteur) va trés certainement passer pour un héro qui a bravé les radiations et qui a pris des risques pour nous informer.

Si on regarde l’aspect dosimétrie de son déplacement, il aura pris autant de rayonnement sur le site de la centrale éventrée que dans l’avion lors du voyage aller retour...

Encore une fois, si vous avez peur des radiations changez de planète !

votez :
(IP:xxx.xx1.31.167) le 31 juillet 2012 à 09H20

@Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 30 juillet 2012 à 19H56 : A mon âge, ce n’est plus pour moi que je crains quelque chose...et je vous confie que je crains beaucoup plus l’ administration dans mon Pays que la radioactivité. Je me permets donc de rester sur cette planète encore quelques jours. Vous écrivez en parlant d’un journaliste et donc d’une seule personne : "Si on regarde l’aspect dosimétrie de son déplacement, il aura pris autant de rayonnement sur le site de la centrale éventrée que dans l’avion lors du voyage aller retour..."...MAIS, je suis d’accord avec vous. Seulement, il s’agit d’une seule personne. Dans l’étude de la toxicité sur les doses létales, on trouve de grosses différences entre la DL 0, la DL50 et la DL100 qui devrait exterminer tout le lot de souris....mais, en réalité, pour tuer un condamné à mort aux USA, il a fallu éteindre les caméras car 1/2 heure après l’injection à DL100( je n’en doute pas) le condamné vivait toujours et s’exprimait toujours ! Il y a même des gens qui vivent sur le site de Tchernobyl sans être importuné par l’administration de leur pays !(=clin d’oeil)

Nous sommes donc au niveau du respect de la LIBERTÉ de circulation des personnes...notion qui importune très grandement les hauts niveaux de notre administration me semble -t-il. C’est que dans un siècle, j’aimerai que nos descendants n’aient pas de zone interdite comme à la triste époque de l’urss.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 31 juillet 2012 à 00H09

//Fessenheim est une centrale très particulière, la plus vieille de France, elle ne possède pas de tour de refroidissement contrairement à toutes les autres centrales, son refroidissement est assuré par un échangeur de chaleur plongé directement dans le lit du grand canal d’alsace.//

Il n’y a pas que Fessenheim dans ce cas. Tricastin aussi (les tours sont celles d’Eurodiff et devraient être rasées prochainement). Beaucoup de centrales fonctionnent en refroidissement mixte (cours d’eau + tours).

Le cout de 15 millions doit être comparé au chiffre d’affaire de la centrale (environ 250 millions par réacteurs et par an @42€/Mwh). Comme vous le dites c’est peut être le délai des travaux qui sera le plus pénalisant, par son impact sur le chiffre d’affaire et s’il ne peut pas être condensé sur la basse saison.

En fait concernant le radier, le plus important n’est pas son épaisseur mais sa capacité à étaler le corium sur une grande surface afin qu’il puisse se refroidir par rayonnements. Si cet étalement n’a pas lieu, le radier se percera quelque soit son épaisseur.

A Tchernobyl (ou il n’y avait pas véritablement de radier)le corium n’a pas quitté la centrale. Il s’est étalé dans les niveaux inférieurs pour finalement se figer.

A fukushima au contraire, la forme du confinement de ce type de réacteur (qui est trés petite) ne permet pas bien cet étalement. Il semblerait (avec toutes réserves) que le corium ait atteint le tore de surpession dans le réacteur n°1 et il y a des élements inquiétants concernant le n°2.

votez :
(IP:xxx.xx1.31.167) le 1er août 2012 à 10H00

@Hervé : Vous écrivez :"En fait concernant le radier, le plus important n’est pas son épaisseur mais sa capacité à étaler le corium sur une grande surface afin qu’il puisse se refroidir par rayonnements. Si cet étalement n’a pas lieu, le radier se percera quelque soit son épaisseur."

J’espère que cette capacité à étaler le corium ne s’amenuise pas avec le temps puisque la durée a été portée de 20 ans à ...et bien à 60 ans je crois et des bruits de couloir disent que l’on peut encore allonger avec des travaux plus ou moins fictifs. Je ne sais pas sur quel niveau un ingénieur de Gravelines m’a fait promettre de ne pas oublier que la dalle du "quatre" je crois me souvenir était prévue pour 20 ans. ( la cuve et la dalle ) Vous avez eu la grande amabilité déjà de me rassurer mais votre phrase "capacité à étaler le corium" me fait remémorer ma promesse.

En tout cas, merci infiniment et de tout coeur de vos réponses.

Pour ce qui est de la survie d’individus dans une population, cela est très étudié du coté de la pharmacologie. Et ceci quelque soit la méthode choisie et les traductions d’écrits de l’ancienne URSS qui traînent encore nous le prouvent amplement. Même à 100% il y a toujours des survivants. De même que du coté de la DL 0, il y a de TRÈS nombreux cas qui sont ignorés des calculs de nos statisticiens qui suivent cela avec assez de stupeur.

votez :
(IP:xxx.xx3.90.48) le 1er août 2012 à 10H26

(IP:xxx.xx1.31.167) le 1er août 2012 à 10H00

"....J’espère que cette capacité à étaler le corium ne s’amenuise pas avec le temps...."

Hervé a justement indiqué que ce qui était important c’était sa capacité à étaler le corium sur une grande surface :

Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 31 juillet 2012 à 00H09

En fait concernant le radier, "le plus important n’est pas son épaisseur mais sa capacité à étaler le corium sur une grande surface", donc à moins que le dit radier se mette à rétrécir avec le temps qui passe, sa surface initiale donc sa capacité d’étalement du corium a peu de chances de " s’amenuiser".... Vous semblez avoir quelques difficultés à comprendre ce que vous lisez.... A moins que vous ayez l’esprit mal tourné,. A mon avis, il y a des deux.....

votez :
(IP:xxx.xx1.31.167) le 1er août 2012 à 18H58

Tiens tiens encore cette prose...Je ne vois pas du tout la raison pour laquelle vous vous fatiguez bien inutilement. Vos commentaires montrent ma très grande importance à vos yeux j’en suis très navré pour eux puisqu’ils se fatiguent à me lire .... De plus, ces tristes commentaires doivent quand même vous affaiblir en seconde intention...Vous devriez y penser.

La société va certainement avancer grâce à vos propos et ça c’est primordial.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 6 août 2012 à 20H16

Bonjour,

Je pense que vous confondez la durée de vie des centrales, ça n’a effectivement rien à voir comme le signale IP:xxx.xx3.90.48.

Concernant la résistance de la dalle au corium, si ça passe les premières années après c’est "bon" (si on peut appeler ça comme ça). Ce qu’on appelle corium est un genre de magma qui a la particularité de chauffer de lui-même, à cause de sa radioactivité très élevée. Mais comme les constituants les plus radioactifs sont ceux qui chauffent le plus, et qu’ils sont aussi ceux qui disparaissent les plus vite, donc cette lave finit de toute façon par se solidifier dans un délai de quelques années de toutes façons.

Si on compare à de la purée chaude, on la refroidit plus facilement en l’étalant sur l’assiette qu’en la laissant en tas. C’est exactement pareil pour le corium sachant que comme ce dernier chauffe de lui-même, le fait qu’il reste en tas fait monter sa température et lui donne la possibilité de percer le béton.

Certains considèrent que, comme la masse volumique de certains déchets nucléaires est très élevée, il peut ne pas se mélanger avec le béton fondu (qui var remonter à la surface comme de l’huile dans de l’eau) et dans ce cas le corium actif resterait concentré et s’enfoncerait dans le sol. C’est la théorie du "syndrome chinois".

Si au contraire, le béton fondu,... se mélange avec le corium, son volume augmente, par conséquent sa surface et sa capacité à chauffer à haute température s’en trouve réduite et il finit par se solidifier. C’est très exactement ce qui s’est passé à Tchernobyl ou le Corium n’a pas quitté la centrale. Il s’est d’une part mélangé avec le sable qui entourait le réacteur, et d’autre part a coulé dans la centrales et s’est étalé jusqu’à ce qu’il se solidifie.

Vous pouvez voir des photos du corium de Tchernobyl sur ce site : http://www.hilliontchernobyl.com/2b...

Néanmoins une installation dans cet état est un véritable cauchemar à décontaminer. Soit ça coutera une fortune, soit il faudra plusieurs siècles.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 6 août 2012 à 20H33

Concernant la durée de vie des centrales, elle a été prévue de 30 ans à la conception. Elle dépend de plusieurs critères :
- Le vieillissement naturel du métal et du béton
- L’irradiation qui en altère les propriétés
- Les chocs thermiques qui stressent la structure.

Pour une centrale, le composant principal est le cœur. La durée de vie de la centrale en dépends. Dans la pratique, EDF ont réussi à limiter son vieillissement en installant le combustible de manière à éviter d’abimer la cuve, et ont aussi soigneusement évité les chocs thermiques, ce qui fait que les cuves ont beaucoup mieux vieillit que prévu.

Par contre les générateurs de vapeur ne peuvent pas durer plus longtemps. Ainsi prolonger une centrale au-delà de 30 ans nécessite de gros investissements. Pour les rentabiliser il est alors nécessaire de l’exploiter au moins 15 ans de plus. Avec des GV neuf, elle pourrait atteindre 60ans si la cuve reste dans un état correct.

L’EPR est directement conçu pour tenir 60 ans.La cuve est protégée par des boucliers, ce qui permettra une plus grande souplesse de chargement sans l’endommager.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 6 août 2012 à 20H44

//Pour ce qui est de la survie d’individus dans une population, cela est très étudié du coté de la pharmacologie. Et ceci quelque soit la méthode choisie et les traductions d’écrits de l’ancienne URSS qui traînent encore nous le prouvent amplement. Même à 100% il y a toujours des survivants. De même que du coté de la DL 0, il y a de TRÈS nombreux cas qui sont ignorés des calculs de nos statisticiens qui suivent cela avec assez de stupeur.//

Il est tout à fait exact que la DL100 n’est pas forcément mortelle. La DL100 est une dose considérée létale si elle est prise d’un coup mais certaines personnes résisteront mieux. Prise sur une grande durée, elle a beaucoup moins d’effets. Mais c’est aussi le cas avec les poisons,...

Du côté de la DL0 par contre je n’ai pas très bien saisi ce que vous voulez dire. La DL0 n’existe pas. Le niveau de fond de la radioactivité naturelle nous impose une dose minimale (mais très différente d’un endroit à l’autre). Il n’a pas vraiment été constaté qu’il y ait un effet sur la santé à ma connaissance, les études sont contradictoires à ce sujet. Et de toute façon, le métier des statistiques médicales est extrêmement complexe. J’ai une copine qui bosse là dedans.

votez :
(IP:xxx.xx3.88.144) le 7 août 2012 à 10H19

@ Hervé

"Il est tout à fait exact que la DL100 n’est pas forcément mortelle. "

==X Ce n’est pas exact ! La DL est par définition la dose qui tue 100% des animaux d’un lot donné (dans les conditions expérimentales données : voie d’administration, solvant ou véhicule donné, espèce animale donnée, moment du nycthémère donné, etc..... Par conséquent, la DL100 est toujours mortelle pour la totalité des animaux du lot. Si seulement 75 % des animaux sont tués, alors on parle de DL75, idem pour 50 ou 25 %.....

Par ailleurs, en toxicologie expérimentale, on ne parle de Dose Létale (50 ou 100) que pour une administration aiguë, c’est à dire, en principe, pour une administration unique.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 8 août 2012 à 18H07

@(IP:xxx.xx3.88.144)

Oui, vous avez raison car par définition même de la DL100 (fixée de mémoire à 8Sv) veut dire que 100% claquent.

Mais dans la réalité, il y a des gens qui ont pris plus de 8Sv et qui sont encore vivants... Je suppose que c’est de ceux là que nous parle (IP:xxx.xx1.31.167)... Mon affirmation est ambiguë, merci de m’avoir corrigé.

Pour expliquer cela comme vous le signalez, il faut voir comment a été reçue la dose,... et peut être qu’en fait la DL100 c’est pas 8 mais 12...

Bien entendu, ça n’est valable que pour une "administration" sur une courte période. Sur une longue période le corps a le temps de se réparer. Il y a pas mal d’exemples de gens qui ont pris plusieurs fois la DL100 dans leur vie et qui sont en pleine forme. Cdlt,

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 9 août 2012 à 12H06

Bon j’ai fait quelques recherches sur des sites "sérieux".

Donc en fait à 8Sv pris d’un coup, il semble bien que personne ne survit sauf si le patient est pris en charge et soigné. D’ou peut être des survivants a des doses plus fortes...

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles