NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Eoliennes : en savoir plus sur une énergie du futur

Article publié le 26 novembre 2013

Avec le processus de transition énergétique enclenché, la politique énergétique de la France va connaitre d’importants bouleversements afin de limiter l’aggravation de l’effet de serre. Pour y parvenir, 4 axes majeurs ont été retenus parmi lesquels : diversifier le bouquet énergétique et développer la recherche et l’innovation dans le secteur de l’énergie. Dans cette optique, les énergies renouvelables représentent une véritable opportunité, notamment la filière éolienne, jugée prometteuse « tant sur l’aspect économique qu’industriel » par le rapport de la Cour des Comptes. Mais en réalité que sait on vraiment sur cette technologie avant gardiste qui incarne à son tour l’excellence technologique française ?

Eoliennes : en savoir plus sur une énergie du futur

Les différentes composantes d’une éolienne

Utiliser la force du vent pour produire de l’énergie n’est pas une invention extrêmement moderne. En effet, les moulins à vent utilisait déjà ce principe pour produire de l’énergie mécanique, mais aujourd’hui la principale innovation consiste à produire de l’énergie électrique afin d’alimenter le réseau. Les éoliennes modernes sont composées de 3 éléments principaux : une assise de béton permet de fixer l’ensemble de la structure, un mât qui oriente l’hélice en fonction du vent, une nacelle qui contient la machinerie, avec les hélices et la cabine de dispersion qui fait le raccordement entre l’éolienne et le réseau.

 Les capacités techniques des éoliennes

Longtemps considérées comme pas rentables, les énergies renouvelables ont bénéficié du progrès technologique et représentent plus de 13% du mix énergétique français. En termes de capacités techniques, les éoliennes disposent généralement d’une puissance de 2 MW comme celles récemment installées par EDF au Canada. A titre de comparaison une usine marémotrice produit approximativement 240 MW alors que la puissance d’un réacteur nucléaire de 3ème génération varie entre 900 et 1450 MW. A noter, on dénombre aujourd’hui plus de 3 000 éoliennes en France, elles ont été multipliées par 20 en l’espace de 6 ans. Enfin, le pic de consommation d’énergie éolienne a été en 2012 pour une puissance de 6176 MW.

Les éoliennes d’un point de vue comptable

 

En plus de l’amélioration de leur productivité, les éoliennes présentent de nombreux autres avantages. D’abord elles favorisent la diversification du bouquet énergétique en améliorant son empreinte carbone. Qui plus est cette filière ne requiert que l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement ce qui permet en cas d’arrêt de l’exploitation de remettre le site en état en seulement quelques jours. Enfin, Gilles-Pierre Lévy, le président de la deuxième chambre de la Cour des Comptes considère que « le coût de production des ENR risque de baisser et l’Etat peut réorienter ses soutiens vers des filières dont le rapport coût-efficacité est le meilleur. C’est d’ailleurs ce que nous lui recommandons ». Grace à de pareils arguments, on peut dire que les éoliennes ont le vent en poupe !

Thèmes

Eolienne

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles