NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Éolien : la France à la pointe de l'innovation

Article publié le 17 juin 2013

Le secteur de la production électrique éolienne est en train de traverser une phase d’accélération avec différents projets d’envergure en cours de réalisation ou déjà mis en place. Dans cette expansion de l’énergie éolienne, les entreprises françaises sont exemplaires. Ainsi, cette semaine, l’un des plus grands parcs éoliens terrestres au monde vient d’être mis en service en Écosse par EDF EN. D’autres projets innovants autour de l’éolien ont récemment été lancés par des sociétés françaises.

<img6113|center>

Le parc éolien de Lammermuir

Après le Canada, où d’importants contrats de constructions de parcs éoliens ont été signés cette année par l’entreprise française, la filiale d’EDF consacrée aux énergies renouvelables, EDF EN, a annoncé jeudi 16 mai avoir mis en service le parc éolien de Lammermuir en Ecosse.

Ce parc, constitué de 48 turbines disposant chacune de 3WM de puissance, est l’un des plus importants actuellement en activité. Avec sa puissance installée de 144 MW, il permet de fournir en énergie l’équivalent de la consommation de 90000 foyers.

Christian Egal, le directeur général d'EDF Energy Renewables, s’est félicité de cette actualité. Selon lui, « avec plus de 400 MW d'éolien terrestre en exploitation et un projet éolien offshore en phase finale de construction, EDF Energy Renewables devient un acteur majeur des énergies renouvelables au Royaume-Uni ».

Si la France est devenu un acteur majeur de la production éolienne à travers le monde, notre pays se démarque aussi par ses initiatives originales à l’intérieur de ses frontières.

Les arbres à éoliens

En effet, une jeune entreprise française, New Wind, a récemment créé des « arbres à vent » qui permettent de décorer le paysage urbain tout en produisant de l’électricité verte.

Ces nouveaux équipements, d’une taille de 8 mètres, sont équipés de 80 à 100 feuilles en plastiques qui remplacent les pales des éoliennes classiques. Ces feuilles sont même disponibles en trois différentes teintes de vert.

« Ces feuilles font office de mini-éoliennes puisqu'elles sont dotées de petits générateurs pour profiter du moindre flux d'air. Mais elles n'émettent aucun bruit, car elles tournent sur un axe vertical à 800 tours par minute au maximum », explique Jérôme Michaud-Larivière, PDG de New Wind.

Installés dans les villes, le long des rues ces « arbres à vent » utiliseront l’air multidirectionnel qui souffle en permanence dans les villes. Ils produiront ainsi, quasiment en continu, de l’électricité. Chaque arbre pourra produire entre 2,5 et 3,5kWh d’électricité.

Un parc éolien citoyen

Dans le Morbihan, à Béganne, des habitants de la région ont décidé de devenir autonomes en énergie. Ils se sont ainsi regroupés pour créer une société qui a financé le premier parc éolien citoyen en France.

La construction de ce nouveau parc devrait commencer le 27 mai 2013.

Au total, le financement du parc aura couté 12 millions d’euros. Environ un millier de particuliers et de membres fondateurs, quasiment tous issus du pays de Redon, ont investi en moyenne 1500 euros pour pouvoir construire ce parc équipé de 4 éolienne disposant chacune d’une puissance de 2 mégawatts. L’argent manquant aété prêté par différentes banques.


Qu’il s’agisse de compétitivité et d’exportation, d’innovation technologique ou d’invention de nouveaux modèles sociaux, on peut dire sans mauvais jeux de mot que l’éolien français a le vent en poupe. De quoi se réjouir quand on sait que cette énergie représente l’avenir, puisqu’elle ne consomme aucun carburant, qu’elle ne pollue absolument pas et que la totalité de ses composants sont recyclables.
 

Thèmes

Développement durable Energies renouvelables Eolienne

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par karva (IP:xxx.xx2.7.204) le 23 juin 2013 à 11H38

Pour l’innovation, on peut rigoler : près des 3/4 du prix d’une installation éolienne terrestre est dans l’achat de l’éolienne elle-même. Or celle-ci est TOUJOURS importée:on n’en fabrique pratiquement pas. On espère changer cela grace aux mirifiques et forts coûteux appels d’offre pour les installations éoliennes offshore.

Donc l’auteur de cet article pratique la méthode Coué : il essaie de s’autopersuader que l’on sait faire. Le vrai problème qui nous est posé, et qui est évidemment à la base de notre faible investissement dans cette industrie est : est-il vraiment nécessaire de mener ce lourd subventionnement en France alors que l’énergie nucléaire répond déjà à nos besoins, à bas prix, et sans émissions de CO2. L’électricité est deux fois plus chère en Allemagne pour des émissions (dans la production d’électricité) de CO2 cinq fois plus élevées et seulement 15% de leur production électrique.

Je sais bien qu’il y a des peurs sur le nucléaire, mais ne sont elles pas un peu coûteuses dans notre situation économique difficile ?

votez :
(IP:xxx.xx3.216.23) le 23 juin 2013 à 18H07

@ karva

"Donc l’auteur de cet article pratique la méthode Coué..."

Et s’il n’y avait que lui.......

votez :
(IP:xxx.xx3.197.101) le 8 juillet 2013 à 18H24

Le très gros inconvénient est que nous sommes actuellement gérés et administrés par des êtres sélectionnés, éduqués et enseignés pour leur cerveau qu’ils osent élever au rang "de rationnel et cartésien"...On voit où cela nous a conduit et dans quel malheur la population de notre pays arrive ; déjà 500.000 SDF, 8,5 millions d’entre nous qui doivent vivre sous le seuil de pauvreté...Plus de 22% des jeunes de 16 ans qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter efficacement....Il n’y a vraiment pas de quoi user de l’ironie, je trouve !...

On a au moins la preuve que l’efficacité dans les décisions importantes n’est surtout pas du coté des êtres au cerveau nommé avec une grosse erreur de cerveau "rationnel et cartésien".

votez :
(IP:xxx.xx3.88.88) le 9 juillet 2013 à 16H58

...... déjà 500.000 SDF, 8,5 millions d’entre nous qui doivent vivre sous le seuil de pauvreté...Plus de 22% des jeunes de 16 ans qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter efficacement....

Et tout çà à cause des éoliennes !

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles