NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Electricité : L'Allemagne réactive ses centrales nucléaires !

Article publié le 30 mars 2012

Electricité : L'Allemagne réactive ses centrales nucléaires !

La vague de froid qui couvre l'Europe vient de montrer que tous les pays européens sont très limites dans leurs capacités de production et de distribution d'électricité pour pouvoir répondre à la demande dans ces conditions de températures. Chaque pays, voire parfois certaine régions vit bien sa situation particulière liée à l'équipement de chaque pays et aux choix de mix énergétique de chacun.

C'est ainsi que l'on attendait avec intérêt de savoir comment l'Allemagne, qui avait décidé immédiatement après Fukushima de fermer 7 de ces centrales nucléaires avant fin 2011 pour une capacité de production de 8000MW, allait s'en sortir à la première vague de froid. Hé bien la réponse vient de nous être donnée, ça ne passe pas dans les conditions de froid que nous endurons ce mois çi !

Il a en effet fallu que les quatre opérateurs de réseau électrique allemands fasse appel aux centrales nucléaires arrétées et les réactivent pour pouvoir répondre à la demande. Encore heureux que ces centrales aient été placées en "réserves froides pour situation d'urgence" et que leur réactivation ait été possible ce qui, je suppose, ne pourra se faire éternellement. Faire appel au gaz n'était pas possible non plus, car Gazprom, le fournisseur obligé de l'Europe et en particulier de l'Allemagne, faisait état lui même de défaillance d'approvisionnement lié à la hausse de sa demande nationale pour cause de la même vague de froid.

L'Allemagne avait déjà du faire appel en décembre à une réserve d'urgence mise en place en Autriche. Aucun autre pays européen n'était capable de répondre à ces besoins. Il a donc fallu que Madame Merkel mange son chapeau et rédémarre ce qu'elle avait fermé.

La vague de froid vient donc de démontrer que les capacités de production allemandes actuelles, amputées des 8000 MW des 7 centrales nucléaires fermées, n'étaient pas suffisantes pour répondre à la demande en cas de vague de froid et que l'alternative gaz, dans ces conditions ne pouvait pas non plus prendre la relève. Qu'en sera t il lorsque en plus l'Allemagne sera totalement sorti du nucléaire ?La question est désormais posée...

Coté Français vous savez que nous avons battu nos records de production d'électricité à l'occasion de cette vague de froid avec 101 700 MW contre 95 700 MW notre précédent record. C'est grace au fait que 55 de nos 58 centrales aient pu fonctionner à plein régime que les français ont pu être chauffés sans difficultés majeures.Il a quand même fallu importer de l'électricité içi où là pour 5 à 7000 MW par jour et demander à certaines zones de restreindre leur consommation pour y parvenir. Ca veut bien dire que nous sommes passés, à coup de diktats écologiques, d'une situation confortable et exportatrice à une situation difficile et importatrice qui n'est pas près de changer avec l'accroissement de la demande qui résultera du transfert vers l'électricité à terme de certains besoins satisfait jusqu'à présent par le pétrole, voitures électriques en particulier.

Coté gaz nous n'avon/s pas eu de problème particulier du fait de notre approvisionnement diversifié en gaz liquéfié à partir de l'Algérie et d'autres fournisseurs, contrairement à l'Italie qui souffre beaucoup en bout du gazoduc de Gasprom !

001Le prix spot du MW d'électricité traduit bien cette insuffisance des moyens de production d'électricité en Europe qui est passé butalement de 100 à 300€ à presque 2000 € le 8 février. C'est dire que ce jour là il y avait un réel manque d'électricité disponible sur le marché 

Dernier point, vous avez sans doute constaté le silence profond de nos médias sur l'insuffisance de la production d'électricité en allemagne durant cette vague de forid et la nécessité de réactiver les centrales nucléaires qui venaient d'être fermées. Ce n'était sans doute par une information importante à signaler que, sans la totalité du parc nucléaire tournant à plein régime, ca ne passait plus.

NB Mais que faisaient donc les éoliennes pendant ce temps ? 

Source image : http://vidberg.blog.lemonde.fr

Thèmes

Nucléaire Electricité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.0.213) le 30 mars 2012 à 15H52

Oh ! Quelle surprise.......

votez :
par Helios (IP:xxx.xx1.155.141) le 30 mars 2012 à 18H20

.......... vous avez sans doute constaté le silence profond de nos médias sur l’insuffisance de la production d’électricité en allemagne durant cette vague de froid .......... Ils distillaient la pensée unique comme d’habitude !!!

votez :
par Maximi (IP:xxx.xx0.1.251) le 30 mars 2012 à 22H35

Pourquoi après plusieurs semaines reprendre un mensonge du Figaro (qui s’est rétracté quelques heures plus tard).

C’est un mensonge habituel de ce personnage (l’auteur) avec d’autres âneries.

L’Allemagne n’a jamais remis de réacteur nucléaire en activité et les huit réacteurs étaient en arrêt définitif, signalées comme tels auprès de l’agence internationale de l’énergie atomique.

D’ailleurs, il faudrait un vote du parlement pour remettre en marche un réacteur nucléaire arrêté, ce qui ne se fait pas en deux jours à cause d’un coup de froid.

Et il n’y a aucun risque que ces réacteurs soient remis en marche un jour.

Pour les 101.700 MW (en puissance) le 8 février 2012 à 19h, c’est le record de consommation en France, alors que la production se limitait à 93.750 MW et les importations, en particulier d’Allemagne, étaient de 7.950 MW.

Si les médias n’ont pas parlé de cette fausse information, c’est justement parce qu’elle était fausse et que, parfois, les journalistes vérifient leurs informations avant de reproduire une info sensationnelle.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx5.209.75) le 31 mars 2012 à 01H07

A priori il s’agirait d’une erreur Lien : http://www.cuej.info/web-en-continu.... Il s’agissait de centrales "de réserve" qui seraient en fait des centrales au charbon plus utilisées car trop polluantes.

D’autre part, l’Allemagne ne souffre pas d’une insuffisance de production, mais de problèmes de transport en lien avec leur choix de développer les EnR. Les centrales nucléaires étaient situées au sud prés des lieux de consommation alors que les éoliennes et les centrales thermiques sont plus au nord, prés des mines de charbon et des cotes. Comme les riverains s’opposent avec succès à la construction des nouvelles lignes THT le sud est en manque de courant. Ils vont résoudre ce problème en supprimant les procédures administratives genre enquêtes publiques... pour ne plus avoir de frein à ces constructions.

votez :
par Claudine (IP:xxx.xx5.167.129) le 12 septembre 2012 à 22H21

Peu de site peuvent se vanter d’avoir une tenue éditorial tel que votre site, chapeau !

déménagement pas cher

Plusieurs prestataire pour déménager sur ce site : déménageur paris
Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles