NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Centrales nucléaires : l'âge du départ en retraite augmente .

Article publié le 17 février 2011

Centrales nucléaires : l'âge du départ en retraite augmente .

Il semble en être pour les centrales nucléaires comme pour les humains, elles vivent de plus en plus longtemps ! Et du coup leur âge de départ en retraite augmente également.

C’est ce qu’il faut conclure des annonces successives des autorités en Allemagne d’abord, puis en France, de l’acceptation de durées de vies allongées pour les centrales existantes. En Allemagne de 12 ans en moyenne et en France de 10 années. Rien à voir donc sur l’amplitude de cet allongement avec les modestes deux ans d’accroissement de l’âge de départ en retraite des humains péniblement institué en France. Il est vrai que les centrales nucléaires, ca ne descend pas dans la rue.

Dans les deux cas néanmoins, cet allongement de la durée de vie se fera à la carte. En Allemagne il variera de 8 ans pour les centrales construites avant 1980 à quatorze ans pour les plus récentes. En France ce sera au cas par cas après inspection par une Autorité de Sureté Nucléaire dont on connait la très grande exigence. La Centrale du Tricastin est ainsi la première à avoir obtenu cet accord de prolongement d’exploitation moyennant des travaux de remise à niveau importants pour 500 millions d’euros. Rien à voir néanmoins avec le cout de construction d’une centrale neuve qui varie de 3.5 à 5 milliards d’euros. Elle avait été raccordée au réseau en 1880 et a donc 30 ans de fonctionnement derrière elle. Les travaux de remise à niveau devront avoir été effectués avant 2014.

Coté allemand, il coutera également cher aux exploitants pour poursuivre leur exploitation car l’Etat a jugé que l’allongement de la durée d’exploitation accordée était un avantage économique important dont il était logique que l’Etat ait sa part. D’ou l’institution d’une taxe sur le combustible nouvelle que d’aucun ont immédiatement baptisé « droit à polluer » et l’institution d’un fond qui devrait être utilisée pour développer les énergies renouvelables. Car si le gouvernement a fini par accepter une telle augmentation de vie, c’est face à la constatation que, même avec les efforts considérables déjà fait en Allemagne dans l’éolien et le photovoltaïque, il ne serait pas possible sans nucléaire de respecter les engagements pris de diminuer les émissions de CO2 de 80pct d’ici 2050. Il en coutera aux exploitants 36 milliards d’euros entre taxe sur le combustible et participation au fond de développement des énergies renouvelables.

D’une certaine manière en France, l’avantage économique résultant de cet allongement de vie ira également aux contribuables par l’intermédiaire de la redistribution des bénéfices d’EDF à son actionnaire ( à 80 pct seulement) l’Etat. A moins que sous la pression de Bruxelles, on ne se décide à forcer EDF à redistribuer une partie de cette rente à ses confrères pour initier enfin une vrai concurrence sur le marché.

A suivre maintenant jusqu’à épuisement des recours en justice que ne manquerons de déposer en Allemagne opposition et ONG diverses

Thèmes

Nucléaire

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par befree56 (IP:xxx.xx2.81.140) le 18 février 2011 à 21H12

bonjour Il faut faire de la publicite pour le site Peswiki news aux USA et parler de la fusion froide des italiens, de BLACKLIGHT POWER , de KEPPE MOTOR etc...pour remplacer tout ca

votez :
(IP:xxx.xx1.237.233) le 22 février 2011 à 10H36

""parler de la fusion froide des italiens"" Ben, on pourrait pas avoir un complément d’information svp ? Je suis allé sur Wikipédia et ne sais plus bien quoi penser.

C’est bien ou pas ?...Pourquoi les Italiens justement en ce moment ? Je pensais que c’était la France le leader en nucléaire...ça va pas être comme pour la santé quand même ! Les premiers en 1980 et les derniers maintenant ?

Pour la longévité des centrales, ça parait quand même mieux par ce procédé de fusion, vu de ma chaise...

Actuellement, un point me tarabuste. Lors de notre visite, vers 1980,il fut bien précisé que le ciment devait être changé régulièrement puisque les ingénieurs spécialistes ne garantissaient pas le ciment des cuves avec la radioactivité dans les années 1979 à 1981. Ces propos étaient tenus ouvertement devant nous. Les 20 ans sont dépassés et le quarante sont juste devant nous...alors, qui peut dire s’il tient et résiste plus que prévu ce ciment qui constitue les cuves ?

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx7.228.17) le 25 juillet 2011 à 21H40

Une petite remarque à l’auteur : Je pense que vous avez mis la photo d’une centrale au charbon. Les centrales nucléaires n’ont pas les cheminées cylindriques qui crachent de la fumée noire.

votez :
par tathmeconsdist1986 (IP:xxx.xx6.63.152) le 21 août 2013 à 22H31

To hindrance fiber aim industry, material view clothes is over around dread unrestrained streamer coupled with can repugnance advertisement purchase substitute categories which inlcudes thither http://hostingelite.pl

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles