NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Palm Beach TGV, 2 minutes d'arrêt

Article publié le 14 janvier 2009

Palm Beach TGV, 2 minutes d'arrêt

On peut en être fier, de notre TGV, et ce malgré les retards, accidents et grèves, qui, surmédiatisées, donnent l’impression que c’est un « train  » comme les autres. Vous me direz que je suis pro-train et je veux bien le reconnaître, surtout quand il s’agit du TGV, qui a atteint la vitesse record de 574 km/h le 3 avril 2007. Sans émission de CO2, presque la vitesse d’un avion, excusez du peu !

C’est avec fierté, donc, que l’on peut pousser un « cocorico » jusqu’en Californie ! Le « Golden State », toujours en pointe sur les technologies propres, depuis l’invention des premières limites d’émissions de polluants automobiles jusqu’au bouillonnement des start-up spécialisées dans les « cleantech », vient de voter un accord de principe pour la construction d’une ligne à grande vitesse.

Comme le rappelle Enerzine, ce n’était pas gagné, dans le pays où la voiture est reine et dans l’Etat qui comprend Los Angeles, une mégalopole conçue pour les voitures comme seul mode de transport. Et en pleine crise économique. C’est cette capacité des Américains à rebondir et à innover malgré tout qui laisse rêveur.

Le trajet envisagé reliera Sacramento, la capitale de l’Etat, à San Diego, ville frontalière du Mexique, sur 1 200 km. Le premier tronçon reliera San Francisco, la ville du Golden Gate et des brumes, à Los Angeles, la mégalopole aux 10 millions d’habitants.

Le projet devrait coûter en tout 33 milliards de dollars, pour un trafic passager prévu de 117 millions de voyageurs par an d’ici 2030. Un vrai défi qui nécessitera aussi de changer les mentalités. Mais peut-être que d’ici là, les problèmes de l’automobile américaine et la raréfaction du pétrole auront donné un avantage au rail.


Thèmes

Energie CO2 Transports

Bookmark and Share
21 votes

commentaires
votez :
par Ragowoh (IP:xxx.xx1.35.100) le 14 janvier 2009 à 14H26

"Sans émission de CO2" ! :-O Il faut oublier ce genre d’ineptie qui s’ancre dans l’imaginaire collectif...

Entre l’énergie grise liée à sa production, et l’électricité nécessaire pour le faire avancer (y compris si elle provient du nucléaire), il y a un sacré paquet d’émissions de CO² causées par le TGV. Certes moins qu’un avion, ou que l’ensemble des voitures que nécessiterait le transport d’autant de voyageurs, mais une quantité non négligeable tout de même !

votez :
(IP:xxx.xx3.115.118) le 14 janvier 2009 à 14H36

Bravo pour votre article. Vive les usa pourrait-on ajouter puisqu’en France il semble que nos trains aient des difficultés à transporter nos marchandises et maintenant nos voyageurs....La Chine est déjà la troisième puissance économique mondiale...les usa vont devenir le pays avec le plus de voyageurs transportés par train au monde, oui..oui, quand ils y auront gouté !....ET...le monde continuera de tourner ...OR, quand un pdg est enfermé dans son bureau, le commerce continue...avec ou sans lui...quand un lycéen est martyrisé...l’ école continue...depuis des dizaines d’années, les voyageurs par train ne sont jamais certain d’arriver. POURTANT, c’est bien le train qui est le meilleur moyen de transporter les marchandises surtout et les voyageurs.

votez :
par sardon (IP:xxx.xx3.95.54) le 14 janvier 2009 à 17H55

Tout en partagant les remarques mitigées sur les émissions de CO2, j’ajouterai également qu’il faut sortir de cette analyse réductrice (à mon avis largement suscité par la propagande nucléaire et par tous les écotartuffes que portent cette terre) que seul les émanations de CO2 devraient compter dans un bilan écologique !!

C’est complètement, il faut aussi prendre en compte toute les pollutions, prélèvement, grosso modo ce qu’on appelle l’empreinte écologoqie. celle -ci est loin d’être nulle pour le TGV !!

Conclusion, voyageons aussi lentement..

Halte à la course au TGV

votez :
par Tanguy (IP:xxx.xx8.255.127) le 15 janvier 2009 à 11H10

Si les budgets alloués au TGV étaient dépensés dans le réseau "classique", bien plus de gens pourraient profiter du train pour des déplacements quotidiens. Faire gagner quelques minutes à des cadres impatients d’aller à une réunion lointaine n’est pas l’objectif premier de toute personne désirant protéger la planète. Il me semble que tout écologiste le sait. Et tout économiste est capable de s’en rendre compte...

votez :
par yunhe (IP:xxx.xx7.72.67) le 11 novembre 2009 à 06H03

We offer you replica watches of famous luxury omega watch . You can find a really huge collection of different models of replica omega watches. omega watches for sale here to find watches that are just right for your personality while paying reasonable prices.

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles