NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le bruit devient problème d'état en Egypte

Le Caire et la pollution sonore

Article publié le 31 janvier 2008

La pollution sonore, on en a déjà parlé sur NaturaVox. Sujet pris à la légère à l’origine, ce type de pollution “invisible” est aujourd’hui largement pris au sérieux. Et il y a de bonnes raisons. Exemple avec la ville du Caire

Le Caire de jour...

Le bruit qui tue 

En décembre dernier, le magazine réputé New Scientist a souligné que le “bruit tue de la même manière que le stress auquel il contribue“, et modifie “la biochimie humaine en élevant la pression sanguine, renforçant le risque d’attaques cardiaques“.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui place la pollution sonore après celles de l’atmosphère et de l’eau, être exposé pendant plus de 8 heures par jour à un niveau supérieur à 85 db est potentiellement dangereux.

Et au Caire, la pollution sonore est exceptionnelle. 90 db en centre-ville, alors que la fourchette maximale acceptable est estimée à 35-55 db. Les sources de ce bruit ? Elles sont multiples. Klaxons, marchands ambulants, appels à la prière, mais aussi les petites fabriques, implantées en centre ville…

Ce n’est pas un scoop, dans le sud, on vit dehors. C’est encore plus vrai dans les pays Arabes, où le climat et les habitudes de vies vont dans ce sens.

Le Caire, les immeubles

Ce qui est frappant au Caire est que le niveau tolérable de nuisance sonore fixé par l’agence nationale de l’environnement (EPA) est partout et tout le temps dépassé” explique un expert du Centre National de Recherche. Le Caire n’est pas comparable aux autres villes du Monde Arabe.

Conséquences démographiques 

Le bruit, et ses effets néfastes, a des conséquences sur la population, nous l’avons vu. Ainsi, les habitants les plus fortunés quittent le centre, un éxode se met en place vers des habitations dans le désert, à quelques dizaines de kilomètres. La ville réagit. Différents Ministères (parmi lesquelles l’Habitat, le Tourisme, la Santé, le Transport), préparent une carte de la pollution sonore.

20 stations fixes et 2 mobiles vont être utilisées pour dresser cette carte. La traque aux pollueurs est également lancée. Les usines qui polluent le moins se verront aidées par des facilités financières. Les mauavis élèves, eux,j auront droit à des amendes.

Spots télévisés, brochures, et autocollants sur la pollution sonore sont en préparation. Détail amusant, à chaque renouvellement de permis de conduire, une brochure sur l’utilisation du klaxon sera distribuée.

Le Caire la nuit ! Mosquée Hossein.

D’autres sources de bruit sont plus sensibles… Mariages dans la rue, hauts parleurs pour la prière, il va être difficile de “faire changer les comportements” comme le souhaite le Ministre de l’Environnement (le Borloo égyptien si vous préférez), Magued Georges.

Sources : Al-Arham et AFP
Crédit photo : Andrea@Hamburg, GraspNext, Mo’s

Article proposé par la boutique Bien et Bio

Au Caire, le bruit devient source de préoccupations… 

Thèmes

Transports Pollution Ville Urbanisation Santé menacée Pollution sonore

Bookmark and Share
26 votes

commentaires
votez :
par maliki (IP:xxx.xx1.211.250) le 31 janvier 2008 à 13H13

Bonjour.sava

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles