NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
L'avis des Architectes des Bâtiments de France devient consultatif : le droit au solaire progresse

Article publié le 20 août 2009

L'avis des Architectes des Bâtiments de France devient consultatif : le droit au solaire progresse

C’est une brève dans le Monde du 24 juillet, quelques lignes pour dire que l’avis des architectes des Bâtiments de France sur les permis de construire et autorisation de travaux à l’intérieur des zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysagé (Zppaup) ne sera plus que consultatif. Les Architectes des Bâtiments de France vont devoir en rabattre et apprendre un nouveau mot : la concertation. Une révolution de velours au cœur de l’été. La démocratie locale retrouve quelques droits dans ces Zppaup où régnaient les tout puissants ABF.

Cette mesure a été adoptée, jeudi 23 juillet, dans le cadre de la loi Grenelle 1. Sénat et Assemblée Nationale, opposés sur le sujet se sont finalement mis d’accord en commission mixte paritaire. Le pouvoir « exorbitant » des ABF, qui en faisait des barons locaux, est écorné. L’obligation d’un avis "conforme" est supprimée et remplacée par un simple avis « consultatif », que le maire prendra en compte pour autoriser travaux et nouvelles constructions. Les Zppaup retrouvent le cadre du droit général, celui du Plan Local de l’Urbanisme (PLU).

Que vient faire une mesure qui touche le patrimoine, dans le texte du Grenelle de l’Environnement me direz vous. Et bien, à force de conservatisme pour interdire le moindre panneau solaire dans ces Zppaup, les ABF ont creusé leur « tombe ». Trop souvent réfractaires et opposés à l’évolution d’un patrimoine vivant qui doit devenir écologique, on ne fera plus que leur demander leur avis.

 

Cette mesure ne manquera pas de soulevé un tollé dans les milieux du patrimoine. A gauche on mobilisera pour dire que l’on va livrer la beauté de la France « éternelle » à l’appétit des promoteurs. Chez les conservateurs, on criera à la trahison d’un pouvoir blingbling qui laisse défigurer nos villages de campagnes, que c’est une insulte à l’histoire, ...

Je voudrais juste, pour ma part me féliciter que le droit au solaire progresse enfin en France. Il devient interdit d’interdire de lutter contre l’effet de serre ! Et pour rassurer les détracteurs de cette libéralité, dire que les Zppaup retrouvant le régime général du PLU n’est pas livrer nos villes et villages à l’anarchie. D’autant que le cadre des Monuments Historiques (MH) reste de droit. La France n’a pas fini d’être une destination touristique privilégiée, riche de son patrimoine extraordinaire.

 

La longue crispation sur les Zppaup du fait du pouvoir des ABF, et le tollé sur la disparition de leurs prérogatives, pourraient nous faire passer à côté de l’essentiel. En sus du droit au solaire, chacun a droit au beau. Il n’est pas acceptable d’avoir lâché sur la défiguration de toutes les entrées de villes de province, pour s’être concentré sur quelques bijoux délimités par les Zppaup. Jusqu’à présent, les ABF ont joué aux gardiens du temple « patrimoine », se concentrant sur des zones d’intérêts où ils avaient tout pouvoir sur l’acte de construire, pour laisser les édiles locaux étaler un urbanisme de chiotte à la périphérie de leur zone de pouvoir, avec forêt de panneaux publicitaires, zones commerciales et lotissements. C’est bien sur l’ensemble du territoire que l’ABF devrait avoir de l’influence. La vision patrimoniale est une voix à prendre en compte pour penser l’aménagement et l’écriture architecturale, dans un concert de voix où sociologue, écologue, énergéticien, urbaniste, … et population doivent être entendus. C’est dans la démocratie locale que devrait être élaborés les plans locaux d’urbanisme qui visent à conjuguer des contraintes pour aménager le mieux vivre ensemble.

Devant l’urgence climatique, notre patrimoine bâti va changer, muter en moins de vingt ans pour devenir plus efficace, générateur d’une partie de l’énergie qu’il consomme. Il ne sert à rien de s’arcbouter sur des crispations et des visions passéistes qui voudraient figer ce patrimoine bâti ante-XXIème siècle. Il faut ré-inventer ce patrimoine dans la concertation, pour que l’écologie ne soit pas l’excuse pour étendre du laid. Elle doit au contraire être l’opportunité de la conquête d’une beauté moderne qui respecte les lieux. L’avis consultatif qui sera rendu par l’ABF devra devenir une force de proposition, dans un dialogue constructif avec le pétitionnaire, pour inscrire le projet dans une cohérence territoriale.

Thèmes

Energies renouvelables Solaire Architecture

Bookmark and Share
50 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.111.163) le 20 août 2009 à 11H51

"La France n’a pas fini d’être une destination touristique privilégiée, riche de son patrimoine extraordinaire."

Patrimoine qu’elle va saboter avec la prolifération de panneaux solaires d’une laideur invraisemblabe et des éoliennes détruisant les plus beaux paysages, tout çà sur la base de lubies d’une poignée d’excités vociférateurs.

"Devant l’urgence climatique"

Urgence climatique outrageusement exagérée par la même bande.

votez :
(IP:xxx.xx2.53.135) le 20 août 2009 à 15H50

... et en même temps, on ne peut que se rejouir de la liberté retrouvée !

Combien de maison en provence cote-d’azur se sont retrouvées obligées de faire des toits de tuiles rondes (tuiles canal) alors que ce sont les tuiles plates, dites "mecaniques de marseille" qui sont (qui etaient) les plus utilisées.

Combien de maisons sont obligées de garder de petites fenetres, plutôt que de baies vitrées parce que "c’etait l’usage" alors que chaque fois que cela etait possible, nos ancetres installaient des ouvrants de grandes dimensions, malgres le froid, le chaud et le vent

Les architectes des batiments de France reproduisaient les schemas culturels qu’on leur a enseigné a Paris, ainsi que les images d’Epinal des "provinces".

Combien de maisons dans le bordelais comme dans tous le sud, ont du augmenter la pente du toit a plus 22° pour leur faire plaisir ! et combien de maisons dans le languedoc ont du renoncer au "pigeonnier" (tour ronde accolée a la maison) sous je ne sais quel falacieux pretexte.

Je suis donc personnellement content que les familles locales puissent de nouveau construire leurs maison comme elles l’entendent plutôt que pour satisfaire aux préjugés des parisiens.

Allez, zou, pour une fois que Paris nous lache un peu les basquets, on ne va pas s’en plaindre.

votez :
par patrick ferreira (IP:xxx.xx3.74.193) le 28 septembre 2009 à 17H57

bonjour à tous,je suis d’accord,les architectes du bâtiments de France nous mettaient toujours des bâtons dans les roues.les mesure adoptée vont nous faire du bien.l’ environnement doit être prioritaire pour nos enfants ainsi que les enfants des architectes de France.le compromis pourrait être juste le monument concerner classé,et non 500 mètre à la ronde.merci pour se site,il réconforte.

votez :
par Doc (IP:xxx.xx4.179.13) le 24 mars 2013 à 13H52

La loi des 500 mètres n existe plus cf nice avenue de la voie romaine on va construire 3 immeubles avec piscine à 100 mètres et à vue directe du monastère et cimetière de Cimiez tombe m Matisse dans un secteur qui est protégé. Par le classement en monuments historiques alors que tout le secteur avait été sauvegarde ou est le plu de la ville merci

votez :
par Bruno (IP:xxx.xx8.89.164) le 20 août 2009 à 16H15

Bonjour,

tout d’abord, les ZPPAUP, sont des zones qui ont été validé démocratiquement entre les mairies et l’Etat (Préfecture).

Il est nécesaire (dans les ZPPAUP) de mettre en avant un quartier associant un habitat simple et des batiments classés au titre des Monuments Historiques.

Chaque propriétaire en France a du être de près ou de loin contraint par les ABF de changer son programme de rénovation de son bien. Mais ces contraintes sont nécessaires pour la préservation du Patrimoine, c’est à dire donner aux générations futures les plus intéressantes constructions humaines de nos régions. Le patrimoine en soi et bien plus important que le simple fait d’amener des touristes. ( de toutes les façons Nous, français nous ne savons pas vendre notre patrimoine aux étrangers.)

L’évoluation de la bio construction passe par un ensemble de technologie permettant de passer d’une construction consommant de l’énergie à des constructions passives, voir mieux, produisant de l’énergie.

Les panneaux solaires ne sont qu’un élèment parmi tant d’autres.

La recherche de consensus est le but d’un professionnel du Patrimoine culturel. La question première de ce professionnel et "Que doit’On conserver ?"

L’avis conforme rendu par l’ABF est combattu par les promoteurs depuis leurs existance. Il est dommage que les défenseurs du développement durable de la planète soient opposés à des defenseurs de développement durable de l’humanité par des bétonneurs.

votez :
(IP:xxx.xx9.102.76) le 23 août 2009 à 21H55

Chouette ! Je vais enfin pouvoir installer des Vlux de 1,5 m sur le toit de ma maison juste au pied de l’église du XIVe. Le maire est d’accord. Il n’y avait que l’ABF pour s’y opposer, cet empêcheur d’aménager en rond !

votez :
par sph (IP:xxx.xx5.172.59) le 24 août 2009 à 17H04

C’est en effet une nouvelle qui fait du bien. Ce droit de veto accordé depuis tant d’années à une poignée de personne, va enfin disparaitre. Les ABF vont devoir accepter les changements.

Cette mesure est salutaire, d’autant plus que ces décisions sont issues de choix architecturaux souvent très personnels. Un accord obtenu il y a 2 ans, peut être revu et modifié par le nouvel architecte des BDF (si poursuivez les travaux), cela se voit encore aujourd’hui. Sans compter que ces architectes utilisent souvent leur pouvoir de décision, pour vous faire modifier votre projet selon leur vision propre. Vous êtes obligé de vous plier à ses idées sinon la construction ne se fera pas. Conserver le patrimoine est primordial, mais améliorer l’habitat est nécessaire. Et je ne parle pas d’urgence climatique. Une construction ne doit pas simplement être belle et pratique, elle doit aussi être confortable et économique. Les "Anciens" ont fait de belle choses, certaines idées de construction sont reprises dans l’habitat bioclimatique (dit passif). Mais ce n’est pas pour autant que tout est bon à reproduire. Il y a aussi beaucoup d’erreurs.

Lorsque vous habitez une grande ville comme Bordeaux (classée au patrimoine mondial) vous subissez quotidiennement l’autoritarisme des ABF. Même remplacer une vieille fenêtre de toit est compliqué. Rien n’est négociable, même pour le petit propriétaire qui a du mal à financer ses travaux.

Il faut des gardiens du temps, c’est certain. Mais faut-il pour autant empêcher la créativité de chacun. Trouvez-vous normal de voir sortir des habitats collectifs en masse de style contemporain, limite modernistes, à 2 pas de chez vous, quand on vous refuse de construire dans le même esprit. Pourquoi les bâtiments publics peuvent-ils déroger à la règle et pas les autres.

Une architecte des BDF m’a dit il y a peu de temps : "Il faut laisser la trace des changements qui ont été faits par le passé" (impossible de poser des tuiles Romane à la place des Marseille, qui ne sont pas du secteur). Ma réflection est simple : "Quand pourrons-nous laisser les traces de notre propre passage. Que va-t-on reconnaître de notre époque". Des pavillons quasi identiques en brique ou parpaings enduits ton pierre. Ah oui ! et quelques constructions publiques modernes à outrance. Voilà ce à quoi limitent ces hautes instances.

Respecter ce qui a été fait et ses abords, c’est important. Mais arrêtons de figer le temps comme si plus rien ne pouvait s’inventer. Je suis sûre que cette mesure va ouvrir le dialogue et renforcer un partenariat qui n’était plus vu comme tel.

votez :
(IP:xxx.xx5.153.183) le 23 décembre 2009 à 18H21

Les ABF ont un pouvoir abusif. De plus, alors que pour obtenir un accord tacite d’une commune le délai est de deux mois, il leur est accordé un délai de six mois pour donner leur aval à une simple construction qui demande moins d’une heure pour être appréciée. On peut aussi se demander comment il a été possible de construire les colonnes de Buren qui dénaturent tant la place du palais royal alors qu’un détail insignifiant dans une construction peut leur donner le motif d’un refus. S’ils avaient existés avant la construction du château de Chambord je crois qu’on en serait resté aux châteaux moyenâgeux.

votez :
par LMd (IP:xxx.xx1.232.166) le 24 décembre 2009 à 09H34

Je voulais ajouter que lorsque j’ai construit il y a plusieurs années l’architecte des bâtiments de France de l’époque m’a imposé, soit disant pour respecter le style de la région, des contraintes comme par exemple la couleur et la forme des tuiles, la couleur de la façade, l’obligation de chiens assis dans le prolongement du pan de la façade ce qui pose des problèmes d’ouverture totale des volets... et que quelques années plus tard le nouvel architecte des bâtiments de France a supprimé ces contraintes en en imposant d’autres tout aussi absurdes et sans aucun rapport avec le style existant. J’ai plus eu le sentiment de personnes voulant imposer leurs idées et laisser la trace de leur passage que préoccupées par le respect du patrimoine architectural.

votez :
par PEZE 95 (IP:xxx.xx2.110.201) le 24 décembre 2009 à 12H13

Ce n’est quand même pas gagné : Le couperet vient de tomber dans mon cas : ==> Demande travaux pour poser 20m2 de panneaux solaires photovoltaique sur la pente de toit de ma maison avec une société soucieuse d’intégrer cela dans les règles de l’art. Pb : Ces panneaux seront visibles depuis ma rue dans un petit village du Vexin Français. Précision : ma rue est une impasse ou ne passent que les chasseurs, les voisins et les gens égarés.... ==> Avis de l’ABF : défavorable ==> Avis du maire a venir : je me range à l’avis des ABF (Pas de vagues...) Concertation ? bof ! Conservatisme : Ca c’est un mot que la démocratie française aime !

votez :
par stéphanie (IP:xxx.xx4.155.196) le 3 septembre 2010 à 16H31

COncernant les lois du littoral pour les particuliers, ça marche ? je me colle 2 refus de permis à la suite, après mes voisins, c’est un combat contre un despote, je ne sais plus quoi faire, moi qui avait respecté le site inscrit ou je suis, c’est à dire l’archi existante,(fenetre courbe, pan coupé) ; cet ABF va à l’encontre (fenetre carrées, pignon, étage interdit)et plus ça va plus je vais arriver à un plan de maison style "bouygue", je suis dégoutée, dégoutée du système. et je suis descendante d’un archi connu (COURTONNE). Je signale que cet ’ABF à refusé aussi tous mes voisins qui viennent d’acheter. et qui continuent tous à payer des loyers/garde meuble en attendant.

votez :
par Nodin (IP:xxx.xx3.34.228) le 4 septembre 2010 à 10H05

Bonjour,

Hélas cette joie immense ne fut que de courte durée !

Vous payez, ils commandent !!! Cherchez l’erreur !!

votez :
par ardelli (IP:xxx.xx5.232.167) le 11 septembre 2010 à 09H25

une voie de chemin de fer horrible énorme qui dénature le paysage urbain de gros fils eletriques noirs des supports de fer metalliques rouillés des façades délabrées c’est çà la préservation des sites et deux mois d’attente pour repeindre une façade la france marche sur la tete je ne parle pas des tagg des egouts bourrés de detritus et les enormes cacas de chiens des odeurs nauséabondes c’est çà la préservation de l’environnment des sites ,

votez :
par bouteilledo (IP:xxx.xx4.62.198) le 6 octobre 2010 à 20H33

Je suis dégouté aussi..à vous lire et à en subir les conséquences.. Mais en clair, l’abf c’est consultatif ou imposant toujours leurs idées (souvent saugrenues..)f ?

votez :
(IP:xxx.xx3.139.190) le 24 avril 2011 à 20H10

les choses évoluent, entre la préservation du patrimoine et l’environnement il faudra bien trouver des compromis mais raz le bol de ces décideurs !!!

votez :
par matt (IP:xxx.xx1.63.190) le 8 juillet 2011 à 19H24

bonjour alors pour moi je cherche a isoler mes mur par l extérieur mais je suis dans une zppaup je fait tout les démarche et la je reçois lavis de l ABF défavorable comme quoi je rajoutais une épaisseur au mur existant pour faire des économie d énergie on a le rendez vous entre l architecte, responsable de l urbanisme, entreprise et moi il est rester butter et tout au tour de chez moi il y a pas mal d infraction a la zppaup alors je me suis dit sa m a prendra a être honnette c est une bande énarque que l on gresse avec nos impots

votez :
par Claude (IP:xxx.xx9.184.131) le 25 septembre 2011 à 18H53

N’étant pas "archi-tech" mais ayant 40 années de chimie derrière moi, je me permes (mais oui, mais oui ) de dire que les belles et vielles pierres de nos monuments classés, se détériorent à la vitesse grand V suite aux changements de climat provoqués par notre folie "d’homme" Il n’y a pas que le CO² qui polue et si nous ne prenons pas la décision de moins poluer...par tous les moyens possibles ,et bien dans 100 ans à peine ,y’aura plus rien à protéger ........ne soyons pas trop con ...pour une fois

votez :
par Alain jacques Leroy (IP:xxx.xx5.191.144) le 22 novembre 2011 à 13H39

J’habite un petit village du Calvados, à 50 mètres d’une église du 12ème siècle. J’ai le projet d’installer des panneaux solaires. Quelle peut être la position des Bâtiments de France ?

Merci d’avance

votez :
par colsch jean pierre (IP:xxx.xx4.63.244) le 18 juin 2012 à 11H56

Bonjour Je suis coproprietaire dans un immeuble rue des batignolles a paris 75017 a deux pas de l’eglise st marie des batignolles et nous avons des travaux tres important d assainissement et certains des coproprietare nous dise que l’immeuble est classé.pourriez vous nous donnez votre avis.Remerçiements J P COLSCH TEL 0146276902

votez :
par jordan shoes on sale (IP:xxx.xx7.108.176) le 18 juin 2013 à 04H22

jordan shoes for cheap By learning a straightforward path running shoes review before you purchase cheap jordan shoes for sale , cheap jordan shoes it is possible to in fact dramatically boost your possibilities of preventing knee distress by obtaining an proper pair.

votez :
par cheap shoes jordans (IP:xxx.xx8.219.31) le 23 août 2013 à 02H34

This cheap jordan sneakers , Heidi says, is the most important key to transforming our planet. highfly shoes buy cheap jordans "Imagine a world where we are all living our life’s purpose."Piercing The Corporate Veil

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles