NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Gare solaire pour le RER A

Article publié le 29 janvier 2009

La gare RER d’Achères-Ville sera bientôt un modèle représentatif de ce que pourront être les stations du futur dans une démarche de respect de l’environnement.

Gare solaire pour le RER A

La gare RER d’Achères-Ville est en proie à de gros travaux depuis fin 2008,. Cette station de la ligne A du RER est située en lisière de la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Elle s’inscrit dans un ambitieux projet de restructuration de 3,2 millions d’euros. En effet, la SNCF et la Région Ile-de-France ont décidé d’y mener une opération pilote de haute qualité environnementale (label HQE).

Les travaux se déroulement en deux phases. La première, de novembre 2008 à mars 2009 consiste principalement en l’installation d’une membrane photovoltaïque sur le toit de la gare. Car la gare d’Achères-Ville a pour vocation de devenir la première gare solaire de France ! Cette membrane de 175m² devrait permettre de produire sur place 25% de l’énergie consommée par la gare. Ainsi, grâce à cette membrane, la nouvelle gare d’Achères-Ville pourra subvenir en partie à ses besoins en usant une énergie « propre » et renouvelable, l’énergie solaire.

En plus de cette membrane photovoltaïque, deux panneaux solaires seront également installés sur le toit de la gare. Ces derniers seront utilisés pour le chauffage de l’eau sanitaire.
Par ailleurs, des murs isolants briques de terre cuite alvéolaires et des doubles vitrages à basse émissivité permettront une meilleure isolation thermique des bureaux et diminueront les besoins de chauffage de la gare. La chaudière au fioul actuelle sera également remplacée par une pompe à chaleur air-eau avec double flux réversible. Cette pompe à chaleur devrait rafraîchir les locaux en été et les chauffer en hiver en réduisant la consommation d’énergie et en supprimant les émissions polluantes

Enfin, le solaire devra également être utilisée pour éclairer le tunnel souterrain reliant les deux quais de la gare. Baptisé «  Solar Spot », ce système capte la lumière extérieure et la canalise par réflexion jusque dans le tunnel.

Ainsi, la nouvelle gare d’Achères-Ville devrait consommer 64% d’énergie en moins. Ses émissions de gaz à effet de serre seraient réduites de 84% (soit l’équivalent de 90 000 km en voiture).

Dans sa deuxième phase de travaux, janvier à juin 2009, la gare d’Achères-Ville devrait offrir aux voyageurs une meilleure accessibilité. Un nouvel ascendeur pour les personnes à mobilité réduite, un SAS élargi, de nouveaux guichets, de nouveaux sanitaires (dont les chasses d’eau seront alimentées par récupération des eaux pluviales) également accessibles aux personnes à mobilité réduite, des nouvelles rampes doubles d’escaliers avec des bandes rugueuses pour les personnes malvoyantes… Rien ne semble laissé au hasard pour cette gare du futur qui se veut à la fois écologique, et éthique.

Pour plus d’informations sur tous les travaux et les mesures écologiques mises en place, visitez le site d’Inexia ingénierie.

Thèmes

Développement durable Transports Eco-construction

Bookmark and Share
22 votes

commentaires
votez :
par HR-Roi en colère (IP:xxx.xx6.71.20) le 27 mars 2009 à 23H11

La folie des grandeurs. Pour ceux qui ne connaissent pas ACHERES, c’est une gare ou on prend juste le train, pas de changement. Acheres n’est pas la gare de Lyon... Tout ce que l’on attend de la gare d’Achères, c’est un lieu ou on peu acheter son ticket (5 minutes par mois), et attendre son train. Faut dire que 3,2 M€ un guichet, ca fait cher ... surtout que le principal a été oublié : Il etait bien plus urgent de couvrir les quais pour permettre aux voyageurs ne pas attendre leur train sous la pluie. Et cela n’est même pas dans les plans ... C’est bien une gare HQE, mais pour qui ???? 3,2 M€ pour du tape à l’oeil.. et dire qu’il n’y a pas de sous pour changer les trains vieillissants toujours en retard ou supprimés. C’est pas une gare à 3,2M€ qui va changer la vie des Achèrois, il seront toujours sous la pluie à attendre leur train, et des sanitaires écologiques, et les murs anti-bruit, c’est que pour le personnel de la SNCF.. Finalement pourquoi c’est pas la SNCF qui finance le tout, puisque dans ce projet, ou a prit soin de 4 personnels de le SNCF en oubliant 5.000 achèrois sous la pluie..... Du grand n’importe quoi...

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles