NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Forum de l'eau (suite) : décevant...

Article publié le 16 avril 2009

Forum de l'eau (suite) : décevant...

Dans mon message du 7 avril, j’essayais de situer pour vous le problème de l’eau douce à la surface du globe et le contexte des discussions, que l’on espérait devoir être fructueuses, sur la meilleure manière d’aborder les problèmes que pose sa gestion à la surface du globe.

Force est de constater que le thème de ce forum "Surmonter les différents en matière d’eau" ne semble pas avoir inspiré ses "très nombreux" participants si on en juge par la déclaration finale formulée par le Ministre de l’Environnement du pays hôte du Forum, la Turquie. Un pays qui faisait néanmoins dès le départ figure d’accusé public du fait de sa politique d’aménagement du Tigre et de l’Euphrate, au détriment de la Syrie et de l’Irak en aval.

Cette déclaration s’est borné à lister un certain nombre de recommandations pour économiser cette ressource précieuse. Par contre l’enjeu majeur des discussions de ce forum qui était de faire reconnaitre que l’accès à l’eau était un droit fondamental de l’humanité n’a pas été atteint. Malgré les efforts de différents pays dont la France, l’Espagne et divers pays africains et américains, l’accès à l’eau en est resté au niveau du besoin et pas d’un droit fondamental. Sans doute y avait il autour de la table trop de pays qui, d’une manière ou d’une autre, s’apprêtent à "confisquer" au moins partiellement l’eau provenant de leurs montagnes à leurs voisins et que cette reconnaissance comme droit fondamental aurait embarrassé. A commencé par le pays hôte qui a été montré du doigt pendant le forum sous la forme d’un Tribunal de l’eau symbolique pour sa politique en matière de barrage.

Au pont qu’un certain nombre de pays ont cru utile d’établir une déclaration dissidente. C’est dire que même si l’histoire nous dit qu’il n’y a eu qu’un seul conflit de l’eau dans l’histoire de l’humanité, la mollesse évidente de cette déclaration montre que le feu pourrait bien couver sous la cendre pour les années à venir. D’autant plus qu’entre temps l’eau est devenu aussi, sous la forme de barrages hydroélectriques ou d’irrigation de cultures énergétiques, un enjeu énergétique majeur.

A suivre en 2012 à Marseille ou à Durban

Thèmes

Eau ressources

Bookmark and Share
14 votes

commentaires
votez :
par Johanna (IP:xxx.xx3.248.16) le 22 avril 2009 à 16H01

Comment distinguer l’eau potable de l’eau polluée ? Repondez- moi vite s’il vous plait j’en ai vraiment besoin :/-) ! Merci.

votez :
par alex (IP:xxx.xx4.234.226) le 27 avril 2009 à 22H55

Il ne faut pas sous-estimer tout ce qui s’est fait au forum mondial. Par-delà les grandes déclarations, il y a eu plein d’échanges, de décisions concrètes entre associations et ONG par exemple. Le simple fait d’alerter sur les insuffisances des actions en faveur de l’accès à l’eau est important...

votez :
par Jean-Marc Hauth (IP:xxx.xx2.11.254) le 8 juillet 2009 à 22H39

C’est d’autant plus décevant de ne pas mettre l’eau à sa place dans l’ensemble des problèmes environnementaux et climatiques que un grand nombre de ces problèmes pourraient être résolus par une action mondiale sur le cycle de l’eau.

Jusqu’à présent on met en avant les émissions de co2 comme acteur principal du changement climatique pour passer sous silence les actions humaines qui agissent directement sur le cycle de l’eau et dont les conséquences modifie le climat.

On peut se demander si cette attitude n’était pas un oubli mais une action concertée influencée par la France qui souhaite utiliser le co2 pour promouvoir le nucléaire.

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles