NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Faire le choix de la GreenIT attitude !

"Il est trop tard pour être pessimiste !"

Article publié le 24 juin 2009

L’explosion des nouvelles technologies et le gaspillage qu’elles engendrent doivent nous rappeler que la meilleure énergie pour la planète est celle que nous ne consommons pas.

Il est temps de prendre toute notre part de responsabilité à l’approche de la fin du pétrole et du gaz. Dans le secteur des NTIC, les champs des possibles s’ouvrent à l’infini ou presque.

Faire le choix de la GreenIT attitude !

La prise de conscience de la fin du pétrole ne se fait pas sentir que dans les urnes. Dans les services informatique, la "GreenIT attitude" se propage à la vitesse de la hausse des coûts de l’énergie et de l’électricité sous l’impact d’un parc de machines qui n’en finit plus d’augmenter !

Virtualiser vos serveurs

Le succès de la virtualisation tient à plusieurs facteurs. En premier lieu, elle permet l’optimisation des processeurs devenus "plus occupés" là où leur charge moyenne atteignait à peine les 10%. En diminuant l’encombrement des salles, elle amène aussi une baisse de la consommation électrique globale de l’infrastructure : serveurs, climatisation et onduleurs.

Diminuer la consommation électrique des stations

La loi de Moore a eu comme corollaire de voir la puissance des alimentations des machines passer de 100 W en 1986 à des alimentations de plus de 500 W en 2009. Malgré l’arrivée de la technologie LCD, l’augmentation de la taille des écrans amène aussi une forte hausse de la puissance électrique consommée. La mise en réseau, l’interconnexion des sites ont engendré un développement considérable de la consommation de l’électronique active (switchs, routeurs, ...) renforcée par la hausse des débits. Les 10 Mbits des années 1990 à l’heure de l’arrivée du 10 Gbits ne sont qu’un lointain souvenir. On pourrait encore évoquer la multiplication des copieurs couleur dans l’entreprise !

Plusieurs mesures s’imposent :

Impression et stockage

Dans nos entreprises, nos administrations, le zéro papier reste une veille chimère. Et pourtant, les outils ne manquent pas ! OCR, scanner haute-résolution en standard sur tous les copieurs du marché nous permettent de numériser la plupart des documents papier que nous utilisons. Nous disposons, par ailleurs, d’outils d’indexation extrêmement puissants ! Mais, il faut, en parallèle, éviter de consommer de plus en plus de capacités de stockage.

Des choses extrêmement simples peuvent être mises très rapidement en place :

  • sortie des documents au format Pdf avec PdfCreator sous Windows ou Cups-Pdf sous Linux
  • utiliser des polices moins consommatrices en encre telles que ecofont
  • éliminez les doublons présents dans votre messagerie (Remove Duplicate Messages sur Thunderbird) et sur vos disques durs
  • utiliser l’Usb plutôt que de graver CD et DVD

Minimiser vos déplacements

Même si la France n’a pas fait le choix de la généralisation de la fibre au niveau de son territoire contrairement à la Corée, il n’en demeure pas moins que l’augmentation des débits permettrait de développer le télétravail. Les résistances culturelles font que le télétravail est encore insuffisamment développé dans notre pays.

Pensez, dans le même registre, à minimiser vos déplacements en mettant en place la prise de contrôle à distance partout où c’est possible.

Thèmes

Consommation Electricité Entreprise

Bookmark and Share
8 votes

commentaires
votez :
par Alex (IP:xxx.xx4.8.62) le 24 juin 2009 à 21H55

Excuse moi, je ne comprends pas trop le coté écolo de supprimer mes messages en doublon ?

Sinon, je sais bien que l’évolution est une chose nécéssaire, mais il faut admettre que la plupart des machines vendues sont surdimenssonnés en comparaison de leur utilisation...

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 26 juin 2009 à 09H04

GreenIT attitude. Une nouvelle foutaise pour se donner bonne conscience. Les constructeurs pourraient très bien, compte tenu de l’usage que nous faisons tous des PC, produire des appareils beaucoup moins énergivores. Remplacement des disques durs par de la mémoire flash, refus du cloud computing, les moyens sont nombreux pour limiter l’augmentation de consommation énergétique liée à l’informatique. Mais une fois de plus, personne, aucun industriel n’y a intérêt, et les consommateurs participent allègrement à ce délire. Les solutions proposées ressemblent à la fermeture du robinet d’eau durant le brossage des dents. Peanuts.

votez :
par Alex (IP:xxx.xx4.8.62) le 26 juin 2009 à 11H48

> Remplacement des disques durs par de la mémoire flash,

cest le cas, mais la mise en prod en gros volumes, + le surcout de prix fait que, comme pour tout, la migration vers ces technologies prend du temps

Ensuite, evidemment les industriels pourraient faire un plus grand effort, néanmoins, vu la baisse des prix des portables, je pense que 90% des utilisateurs d’ordinateurs pourraient migrés vers ce genre de machine

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles