NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Directive Energies renouvelables, un accord à confirmer

Article publié le 10 décembre 2008

Directive Energies renouvelables, un accord à confirmer

Après d’intenses négociations, dans un “trilogue final informel” ce 9 décembre, la délégation du Parlement Européen, le Conseil de l’Europe et la Commission, se sont mis d’accord sur un compromis sur la Directive Energies Renouvelables. Ne reste plus que le Conseil Européen des 11 et 12 décembre entérine ce texte et que le Parlement Européen le vote ne le 17 décembre, et l’Europe aura (enfin) une politique énergétique qui impose le développement des énergies renouvelables.

Le dernier point d’achoppement est dépassé. La clause de révision, où les italiens voulaient mordicus revenir à la table des négociations en 2014, a finalement trouvé un compromis acceptable par toutes les parties. Finalement, la Commission présentera un rapport fin 2014, évaluant l’implémentation par les états membres de la Directive, avec une attention accrue aux mécanismes de coopération entre états membres. Sur la base de ce rapport, la Commission pourra proposer des mesures, pour renforcer l’efficacité des mesures de coopération. Dans tous les cas, ces mesures ne remettront pas en cause l’objectif des 20 % EnR 2020. En 2018, la Commission présentera une feuille de route post-2020.

 

C’est donc la France, un pays à la culture atom’cratique, qui aura défendu et fait avancer un compromis européen historique sur les énergies renouvelables. Et si l’optimisme prime après les résultats du trilogue, restons attentif aux détails en attendant de savourer le plaisir d’une politique fondatrice d’énergie verte. Après ce texte, tout reste à développer à 27 ;-)

Thèmes

Energie Politique Europe Energies renouvelables

Bookmark and Share
17 votes

commentaires
votez :
par mathieu hangue (IP:xxx.xx7.171.238) le 10 décembre 2008 à 11H57

Quand on voit que parmi les énergies renouvelables dans les transports, il sera fait fortement appel aux agrocarburants, on peut douter des objectifs "environnementaux" de ce plan.

L’Union européenne prévoit une augmentation de 1,5% par an du transport routier, ce qui fait d’ici 2020, une augmentation de 20% !

On voit bien que le projet de 10% de renouvelables - c’est à dire en grande partie d’agrocarburants - n’a pas pour but de diminuer réellement et efficacement les émissions de gaz à effet de serre et le gaspillage d’énergie.

Il s’agit d’amuser la galerie, faire croire qu’on fait quelque chose et surtout, de favoriser des lobbies notamment ceux des agrocarburants (voir la pub des betteraviers dans le Monde et Libération annonçant qu’ils augmentent leur production d’éthanol...)

MH

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles