NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Des métaux rares récupérables au recyclage de l'informatique

Article publié le 5 octobre 2009

image

L’e-waste, c’est le concept qui englobe la pollution liée au secteur informatique, depuis la fabrication des terminaux jusqu’aux émissions des ordinateurs, ou encore la chaleur incroyable dégagée par les data centers qui sont la colonne vertébrale de l’Internet et la gestion (le recyclage, surtout) des déchets « blancs » (de la couleur des principaux matériels informatiques). Reste à savoir combien on pourrait économiser en s’occupant pour de bon de ce problème, c’est à dire en imposant des régulations plus strictes dans cette industrie.

C’est le pari que fait Step Initiative, un rassemblement d’acteurs de l’ONU bien décidés à résoudre le problème de l’e-waste. C’est avec des ONG, des entreprises du secteur, des gouvernements et des scientifiques qu’ils cherchent ensemble la meilleure manière de gérer durablement le flux de produits et de déchets informatiques. Avec 5 objectifs clés :

1. Baser leur travail sur des résultats scientifiques, avec une vue d’ensemble sur les thématiques sociale, environnementale et économique de l’e-waste.
2. Effectuer des recherches sur l’ensemble du cycle du produit, pour inclure les fournisseurs, la production et la distribution.
3. Conduire des projets pilotes pour régler le problème de l’e-waste.
4. Refuser toute activité illégale liée à l’e-waste, comme le transport à l’étranger des matériels endommagés ou des composants toxiques.
5. Chercher des bonnes pratiques de recyclage et d’éco-efficience qui puissent être appliquées à travers la planète.

image
Quelques chiffres pour appuyer ces bonnes intentions, qui, comme très souvent dans le secteur des technologies propres, intéresse aussi le porte-monnaie. Ainsi, dans une tonne de téléphones usagés, on retrouve près de 3,5 kilos d’argent, 350 grammes d’or, 130 grammes de palladium, soit, en gros, près de 15 000 dollars de métaux précieux à récupérer… et c’est sans parler des possibilités de recyclage des plastiques et composants imprimés.

Pour l’instant, le problème de la Chine ou de certains pays d’Afrique est que cette récupération de métaux se fait de manière extrêmement polluante, en incinérant le tout, perdant du coup une bonne partie des métaux précieux tout en polluant l’air, les sols et les eaux environnantes.

Il faut également penser le problème de l’e-waste au-delà du simple recyclage, notamment en réutilisant directement les composants. Le Pérou, par exemple, parvient à réutiliser 85% des ordinateurs supposés en «  fin de vie » qui lui sont envoyés par les pays développés.

TechnoPropres

Thèmes

Recyclage Informatique

Bookmark and Share
8 votes

commentaires
votez :
par jean (IP:xxx.xx5.4.37) le 4 juillet 2012 à 05H15

Un grand merci pour ces informations. Je dois dire que je ne regrette en rien de m’être inscrit à votre web site.

rmc pari sportif

pari en ligne
Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles