NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Bâtiments « basse consommation » : Des chantiers de constructions

Article publié le 25 février 2009

Bâtiments « basse consommation » : Des chantiers de constructions

La maison passive ou le logement « basse énergie », voilà un enjeu mobilisateur ! Sur ce sujet, le dernier Café Energie de l’EDIF (Energies Durables en Ile de France) a fait salle comble. Les retardataires ne pouvaient plus entrer. D’où vient ce buzz, pas vraiment dans le ton de la grande déprime générale ? Sans doute d’un grand besoin d’infos et d’échanges d’expériences.

Une maison passive a une faible consommation de chauffage, inférieure à 15 kWh/m2/an, du fait de sa forte étanchéité à l’air, explique Pascal Gontier, un architecte pionnier du domaine en France. Elle possède des équipements isolants (pas nécessairement des triples vitrages, les doubles vitrages peuvent suffire sauf en cas d’exposition Nord) et profite d’apports solaires gratuits. Sa ventilation est assurée par une VMC double flux qui consomme quand même environ 2 kWh/m2/an, mais que l’on peut arrêter l’été.

Et dans le cas d’une rénovation ? Peut-on rendre passif un  vieil immeuble ? Le plus efficace consiste à isoler les murs par l’extérieur (en posant 22 à 24 cm d’isolants). C’est relativement simple à faire sur les constructions récentes (postérieures à 1945) mais pas toujours possibles dans l’ancien. Dans l’haussmannien, par exemple, on ne peut pas. On recourt alors à d’autres techniques (isolation intérieure, choix de vitrages). Les professionnels s’accordent sur un point : Si on peut toujours améliorer la performance énergétique des vieux bâtiments, il est absurde de vouloir uniformiser les consommations de tout l’habitat existant. Les objectifs du Grenelle de l’Environnement restent toutefois accessibles, la limite des 50 kWh/m2/an en énergie primaire en 2012 ne concernant que les constructions neuves.

 

Il y a actuellement 15000 bâtiments passifs en Europe (la majorité en Belgique, Hollande, Danemark, Autriche, Allemagne, Suisse, Italie, Suède). En France, on compte plus d’une centaine de projets de maisons passives

Parmi les projets en cours de l’Atelier Pascal Gontier :

 

  • 8 logements sociaux HQE (Haute Qualité Environnementale) dans le 18ème arrondissement de Paris aux performances énergétiques proches de celles de l’habitat passif.
  • 41 logements sociaux aux performances BBC Effinergie (moins de 50 kWh/m2/an) à Pierrefitte (93).
  • 75 maisons individuelles en ossature bois, conçues pour avoir une consommation de chauffage inférieure à 20 kWh/m2/an, sur le site de Montlieu à Emancé (78).

 

Une maison passive à Paris dans le 14ème  

Issue de la réhabilitation lourde d’un bâtiment existant, elle consomme environ 12 kWh/m2/an. Caractéristiques : Isolation soignée, triples vitrages, ventilation double flux et puit canadien. Conçue par Equateur Architecture. Eiffage ayant refusé le chantier, c’est l’entreprise de BTP Farc, dirigée par Frédéric Prosper, qui a relevé le défi avec succès.

 

D’autres maisons passives sur www.lamaisonpassive.fr

 

Une école « zéro énergie »

Inaugurée fin 2007, l’école primaire et maternelle de Limeil-Brévannes (91), de conception bioclimatique (isolation des murs par l’extérieur), est équipée de 800 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture et en façade. Elle produit autant d’énergie qu’elle consomme.

http://www.limeil-brevannes.fr/dossiers/index.php?2007/04/18/14-ecole

 

Un immeuble à énergie positive

A Vitry-sur-Seine (94), Eneovia (marque de l’entreprise Strategeco) construit un immeuble d’habitation à énergie positive, destiné à produire plus qu’il ne consomme. Le bâtiment de 1600m² de SHON proposera 28 appartements du F1 au F4(exposés sud et ouest). Les logements bien isolés offriront une économie de charge énergétique (chauffage, éclairage, eau chaude sanitaire) de 90% par rapport aux immeubles anciens actuels. L’immeuble sera équipé d’une centrale photovoltaïque de 700m2 sur le toit (destinée à produire 80 MWh/an d’électricité pour 75 MWh/an consommés), d’une isolation thermique renforcée, d’un chauffage central biomasse(granulés de bois), d’eau chaude sanitaire solaire, et d’une solution de récupération de l’eau de pluie Skywater pour les sanitaires. Des facilités d’accès pour les personnes à mobilité réduite sont prévues.

Les prochains rendez-vous pour s’informer :

> Salon des Energies Renouvelables,

du 25 au 28 février à Lyon (Eurexpo). Des conférences en accès libre sur la rénovation énergétique, le label Effinergie, etc..)

http://www.energie-ren.com/typo3/index.php?id=3483

Comment diviser par 10 nos consommations de chauffage, une conférence de G. Lang (de IG-Passivhaus, Autriche), le 9 mars à Guéret (23), de 18h à 20h30, grande salle de la mairie.

Ecobat, le salon de l’éco-construction et de la performance énergétique, du 20 au 22 mars à Paris Porte de Versailles (conférence le 21 mars « habiter et construire négawatt »)

www.salon-ecobat.com

« La Construction Bois à Paris », thème du prochain Café Energie de l’EDIF, le 26 mars (le lieu n’est pas encore choisi) www.edif.asso.fr

13èmes journées internationales de la Maison Passive, du 17 au 19 avril à Francfort.

http://www.passivhaustagung.de/

3èmes assises nationales de la Construction Passive, du 23 au 25 avril à Grenoble.

Thèmes

Construction Eco-construction Architecture

Bookmark and Share
19 votes

commentaires
votez :
par Eco Intelligence (IP:xxx.xx9.163.107) le 26 février 2009 à 11H16

Très bon article.

Il manque juste la démarche sur les bâtiments existants. Pour information, 1 million de mise en chantier par an, 13 millions à rénover : l’enjeu est clairement sur la rénovation !

Le BBC est franchement intéressant dans le domaine de la rénovation et nécessite systématiquement l’aide d’un professionnel de l’isolation et de la ventilation.

La démarche DPE a mis en lumière le fait que les bâtiments antérieurs à 1948 sont de bien meilleure qualité environnementale et énergétique qu’escompté. A tel point qu’un projet est en cours afin de revoir l’outil de DPE afin d’approcher plus précisément cet aspect de notre parc immobilier. Il s’agit du projet BATAN assuré par le CETE de l’Est (http://www.cete-est.equipement.gouv.fr/) qui doit remettre à la fin de cette année une grille de mesures dédiées pour ces bâtiments pas si énergivores que cela et surtout ayant des qualités de ventilation naturelle très avancées.

Donc attention à toute rénovation en cible BBC, il ne faut surtout pas prendre à la lettre les énoncés du BBC dans le bâtiment neuf (surtout cette bon D.. de ventilation double flux) et probablement se rapprocher d’associations très expertes dans ce domaine comme les maisons paysannes de France (http://www.maisons-paysannes.org/) qui ont une approche tant sur la formation que l’information pour mener à bien votre projet de rénovation.

Et puis ce jour, jeudi 26 février, le PTZ va être lancé pour nous aider à financer cette démarche qui est celle qui doit être faite avant toute chose : le bon KwH est le KWH non consommé !

Bonne rénovation.

Eco Intelligence

votez :
par Mijo (IP:xxx.xx5.193.93) le 27 février 2009 à 18H40

à Eco Intelligence

Merci pour votre commentaire et les précisions très intéressantes que vous apportez sur le sujet.

Je suis ravie d’apprendre que les bâtiments anciens ont quelques propriétés leur ouvrant des perspectives vers "le bioclimatique".

Ce secteur est encore un terrain de pionniers, passionnant à défricher.

Mijo

votez :
(IP:xxx.xx3.94.81) le 26 février 2009 à 14H21

 :-> Pitoyable publireportage. :->

L’auteur serait bien en peine de nous donner la moindre preuve qu’aucun de ces batiments ne remplit les objectifs qu’il proclame. Ce ne sont que des mots pour journalistes médiatiques (pléonasme).

Parole, parole, parole. :-))

votez :
(IP:xxx.xx3.70.22) le 26 février 2009 à 18H20

PHPP est calibré sur le suivi énergétique de centaines ne MP sur plus de dix ans pour certaines. Une autre question ou vous contenterez vous de vous conforter dans votre paresse intellectuelle et physique ?

votez :
par La mouche du coche (IP:xxx.xx2.31.213) le 26 février 2009 à 22H42

 :-O

"PHPP est calibré sur le suivi énergétique de centaines ne MP sur plus de dix ans pour certaines."

 :-O

Encore des mots. Cette phrase est incompréhensible parce que vous avez non seulement la paresse intellectuelle de vérifier par vous-même que ces bâtiments ne sont pas du pipeau (donc de faire votre travail de journaliste), mais en plus la paresse de nous écrire une phrase lisible. En fait de paresse vous êtes grande connaisseuse. ;-)

votez :
par Mijo (IP:xxx.xx5.193.176) le 1er mars 2009 à 18H24

@ IP xxx.x 53.94.81

Allez donc frapper à la porte des habitants de la maison passive du XIVème arrondissement citée dans mon article pour leur demander le relevé de leur kWh consommés. Qui sait, ça ferait peut-être avancer le débat démocratique sur le sujet.

Je vous rappelle le 6 mars l’inauguration d’un immeuble passif à Bussy (présenté sur naturavox par un ingénieur et non un de ces infâmes journalistes, ça devrait vous rassurer) :

http://www.naturavox.fr/Passivhaus-...

Faites-vous donc inviter pour aller vérifier vous-mêmes les faits. Des fois que ce bâtiment passif n’en soit pas un, que ce ne soit pas le siège d’Alto Ingénierie mais le décor du prochain film de Luc Besson ! En ces temps troublés, plus personne n’est sûr de rien... et on ne peut pas compter sur ces pauvres journalistes obligés de faire des publireportages (même pas payés d’ailleurs), dans quel monde vivons-nous...

votez :
(IP:xxx.xx4.40.62) le 22 octobre 2010 à 14H23

sait-on si le nouveau dispositif du prêt à taux zéro de 2011 permettra également de financer des travaux type basse consommation ?

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles