NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le coton bio n'est pas écolo !

Article publié le 7 mars 2011

Le coton bio n'est pas écolo !

Vous avez vu émerger il y a quelques années le coton bio comme nouvelle matière et argument de vente de vêtements en coton, vendu plus cher en plus, pour la clientèle sensible à l'aspect environnemental des vètements qu'elle achète. Chez Levi's par exemple, il existait une collection dite Levi's Eco qui était censé pour permettre d'acheter les vêtements les plus "développement durable" du moment. Vous pouvez vérifier cette collection a disparu depuis.

C'est qu'il n'est pas si facile de définir ce qui correspond parfaitement aux critères du développement durable et ce qui n'y correspond pas totalement, tellement les critères de ce concept scientifico-politico-médiatique sont complexes et fluctuants.

Or les aspects par lesquel le coton pêche d'un point de vue développement durable n'est pas son aspect bio ou non (qui à mon sens veut dire utilisateur d'engrais et de pesticides) mais d'abord celui de gros utilisateur d'eau pour sa culture,et de gros utlisateur de teinture chlmique. Si vous rajoutez la dessus une couche de responsabilité sociale (l'aspect équitable de la rémunération du paysan), vous verrez que c'est en fait tous les cotons, bio ou non, qui ne sont pas vraiment "développement durable" !

Pour l'instant, on en est donc, sous l'égide de la "Better Cotton Initiative" à définir des conditions de culture du coton qui permette d'avoir le moins mauvais coton du point de vue Développement Durable, c'est à dire consommant peu d'eau pour sa culture, cultivé avec peu d'engrais,et prenant bien la teinture. Vous pouvez comme utilisateur ajouter votre pierre à cet édifice en... le lavant le moins possible. La saleté fait parti du développement durable !

Ce coton issu de la Better Cotton Initiative ne sera disponible que dans un an ou deux et sera utilisé en mélange avec le coton normal. D'ici là on nous aura peut être dit que le polyester est infiniment plus "développement durable" que le coton !

L'écologie c'est vraiment pas simple. Et en plus il faudra l'expliquer au client pour qu'il en achète.    

Source image : http://www.lecoinbio.com

Thèmes

Ecologie Développement durable Commerce équitable

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.3.211) le 8 mars 2011 à 11H00

"Vous pouvez comme utilisateur ajouter votre pierre à cet édifice en... le lavant le moins possible. La saleté fait parti du développement durable !"

- Tout à fait exact ! On sent bien dans le métro le matin qu’il y a déja pas mal d’adeptes et de pratiquants du développement durable qui économisent l’eau et le savon !

votez :
(IP:xxx.xx4.151.38) le 8 mars 2011 à 19H37

Le coton utilise de l’eau certes mais si on en achète du bio ça veut dire : plus d’intrant chimique de synthèse. Du coup on a une amélioration de la biodiversité, de la qualité de l’eau de de la vie des paysans qui ne respirent pas les produits.

Toute cultures à besoin de plus ou moins d’eau. Faire des tomates bio sens eau d’irrigation c’est pas possible ! Allez vous pour autant dire que la tomate n’est pas bio ?

Si toute les cultures de coton passent en bio tout le monde en profitera. On pourra alors s’attarder sur la quantité d’eau qu’il faut pour le produire (pas moins que le pas bio je suppose ?) On peut aussi essayer de se vêtir avec des fibres végétal produites en France : le lin par exemple mais la filière n’est pas très développer faire du carburant avec du colza est plus profitable. On peut en attendant acheter des vêtements en coton bio issue du marché équitable avec des teintures certifié peu polluantes.

votez :
par THIERRY.P (IP:xxx.xx1.39.207) le 11 mars 2011 à 11H32

Le coton BIO est bon, car tout les produits chimique qui ne sont pas mis dessus participe déjà a une économie d’eau. De plus toute production a un coup en quantité d’eau, il s’agit de la diminuer. Après le mieux serait de produire des vêtements en chanvre car on peut le faire en locale donc moins de dépense d’énergie...

Pour finir il faut améliorer la production BIO oui mais améliorer surtout la communication avec le BIO donc cessons de mettre des titres tape a l’œil qui vont a l’encontre du développement durable et qui ne reflète pas une démarche réfléchis. Donc positivons et donnons les informations objectives, Merci.

votez :
par dudu (IP:xxx.xx8.189.127) le 16 mars 2011 à 15H11

le coton bio représente moins de 1% de la culture mondiale de cette fibre, le coton OGM plus de 50%... Cherchez l’erreur ! Qu’en est-il de ce "better cotton" ?

votez :
(IP:xxx.xx8.38.2) le 21 septembre 2011 à 12H48

Bonjour

Mais où est passée ma réponse d’hier ou d’avant-hier ?

En bref, je signalais que le chanvre a besoin d’énormément d’eau, qu’il est inapte à la fabrication de tissus pour la confection "de ville", et que de nombreux agriculteurs des zones inter-tropicales cultivent du coton sans irrigation.

De plus, j’ajoutais que les bio-technologies modernes sont les seules capables de développer des variétés résistants bien aux ravageurs et aux sécheresses, donc d’économiser pesticides et eau. 80 à 90 % du coton que nous portons sur nous est issu de ces cultures. Pourquoi ne pas admettre qu’il y a donc un avantage pour l’agriculteur : moins de produits, moins d’eau, et que les OGM sont l’avenir de ce secteur, n’en déplaise à ceux qui manipulent l’opinion publique et à ceux qui sont victimes des rumeurs que propagent les anti-ogm ?

Ce sont des faits, il est facile de les effacer des commentaires, et de laisser un article et des commentaires dont les contenus sont inexacts.

Merci de ne pas faire passer ce commentaire à la trappe.

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles