NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
L'application UBER, pour une nouvelle génération de taxis

Article publié le 15 février 2012

Après avoir fait ses preuves dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis (San Francisco, New York, Boston, Seattle etc.), l’application "Uber" qui vous permet de trouver rapidement un chauffeur grâce à votre smartphone, arrive en France, à Paris dans un premier temps. Si ses fonctionnalités résonnent comme une véritable délivrance, pour tous les noctambules parisiens notamment, Uber pourrait aussi soulever certains conflits avec les compagnies déjà présentes sur le marché.

L'application UBER, pour une nouvelle génération de taxis

L’application UBER renvoie directement à l’entreprise privée du même nom et dont le concept est très simple : mettre à disposition des chauffeurs qualifiés pour les habitants des grandes villes, et ce via une application mobile (iPhone ou Android) mêlant géolocalisation et paiement automatisé.

 

Il suffit donc désormais de se connecter à l'application, et en quelques secondes vous pourrez localiser le chauffeur le plus proche, le commander et même le voir approcher sur votre écran avec le temps d'attente indiqué. Plus besoin de liquide, ni de faire la chasse aux distributeurs automatiques : la carte de crédit est enregistrée et automatiquement débitée (pourboire inclus !). Le prix de la course est calculé au forfait, évitant ainsi toute mauvaise surprise en fin de trajet.

 

Mais tout cela a un prix. Uber est en effet une entreprise « haut de gamme » avec d'élégantes berlines noires et un service personnalisé, forcément donc un peu plus cher qu’une compagnie de taxi habituelle.

 

Rude concurrence pour les taxis parisiens ?

 

La force d’Uber est de répondre à une réelle attente que l’on peut généraliser à beaucoup de grandes villes mondiales, et qui semble prégnante à Paris : la nécessité de renforcer l’offre de taxis en ville. À partir d’une certaine heure, il devient ainsi très difficile de trouver un taxi libre !

 

Toutefois se pose la question de la cohabitation entre les compagnies préexistantes et cette nouvelle proposition : comment le marché va-t-il à présent s’organiser ?

 

En attendant la réponse, Uber a déjà déployé soixante voitures dans la ville lumière. Et prévoit de s’installer dans vingt-cinq autres villes dès l'an prochain, la plupart européennes. 

Thèmes

Ville Urbanisme

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par JBL (IP:xxx.xx4.81.225) le 15 février 2012 à 18H21

Yes mais ça a l’air très cher ce Uber. J’ai aussi entendu parlé de Taxiloc, qui est une appli qui permet de commander gratuitement un taxi. CA a l’air plutôt cool

votez :
par Larirette (IP:xxx.xx3.219.62) le 26 février 2012 à 11H51

Qui c’est UBER ?

votez :
(IP:xxx.xx2.0.144) le 27 février 2012 à 19H00

Cousin UB ....Okaiiiiii !

votez :
par brecemafeas1977 (IP:xxx.xx6.56.156) le 1er juin 2013 à 00H29

A big problem is about the acquire cost for hybrid vehicles. This data will then be shared with the Regional Arranging Fee,’ the Situations Picayune stories. extra resources

votez :
(IP:xxx.xx6.105.203) le 12 août 2013 à 17H17

This causes them to devote so substantially money just to get the items that they want replica handbags for sale . 1 point that females can never ever say no to is buying designer handbags replica gucci handbags http://www.brannonmonument.com/Home3/air_jordan_2013.html .

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles