NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Des plantes pour dépolluer l'intérieur de nos maisons !

Article publié le 11 février 2013

Cela peut paraître étonnant mais l’air intérieur que nous respirons est beaucoup plus pollué que l’air extérieur. Comme il est moins souvent renouvelé, il contient toutes sortes de polluants volatiles pouvant avoir des effets nocifs sur notre santé.

Des sources de pollution multiples
Aujourd’hui, les sources de pollution sont nombreuses. On peut citer par exemple les produits d’entretien, les meubles, les moquettes, tapis et parquets qui libèrent des substances toxiques, les appareils électroniques qui libèrent des ondes tout aussi néfastes pour notre santé, sans oublier les bougies parfumées, encens, désodorisants d’intérieur, la cigarette, les chauffages d’appoint… et la liste est longue ! Cette pollution peut se traduire par des maux de tête, des troubles du sommeil, des irritations des voies respiratoires, allergies, des réactions cutanées et même aller jusqu’à l’intoxication.

Des plantes dépolluantes d’intérieur
Plusieurs espèces de plantes peuvent servir à purifier votre maison ou votre bureau et détoxifier l’air que vous respirez. Elles sont dites plantes « dépolluantes » ou « assainissantes » et représentent de vrais filtres à air naturels, en plus d’orner votre petit chez vous !

Comment ça fonctionne ?
Les composés volatiles et toxiques contenus dans l’air sont absorbés par tous les éléments de la plante (feuilles, tiges, tronc), qui sont ensuite convertis en nutriments. Parallèlement à ce processus de transformation, la plante dépolluante rejette de la vapeur d’eau, qui humidifie l’air et le rend plus sain. Certaines plantes peuvent même détruire des moisissures et champignons microscopiques.

Quelle plante pour quel besoin ?
- pour dépolluer l’air des ondes étectro-magnétiques (télévision, écran d’ordinateur, appareils électro-ménagers…) le cactus et le spatiphyllum sont de bonnes solutions.
- pour absorber les composés volatiles issus des solvants, peintures, produits d’entretien, l’aloe vera et le philodendron sont très efficaces.
- pour lutter contre l’odeur et l’émission de substances néfastes du tabac, l’azalée, le lierre ou encore le dracaena sont préconisées.
- pour lutter contre le monoxyde de carbone dégagé par les chauffages d’appoint au gaz, le chlorophytum est une excellente solution.
- enfin, si vous avez besoin d’humidifier l’air, vous pouvez choisir des plantes qui émettent de la vapeur d’eau telles que le gerbera ou la fougère.

Vous respirerez enfin un air plus sain !

Thèmes

Plantes Pollution intérieure

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx2.62.109) le 12 février 2013 à 23H12

Bon, faut ouvrir plus souvent les fenêtres ...simple mais moins ludique !

votez :
(IP:xxx.xx7.76.108) le 13 février 2013 à 16H40

Comment ça fonctionne ? Les composés volatiles et toxiques contenus dans l’air sont absorbés par tous les éléments de la plante (feuilles, tiges, tronc), qui sont ensuite convertis en nutriments......

Quelle plante pour quel besoin ?

- pour dépolluer l’air des ondes étectro-magnétiques (télévision, écran d’ordinateur, appareils électro-ménagers…)

===> Cà j’aimerais bien que l’on m’explique comment la plante peut transformer des ondes électromagnétiques en nutriments....

Cet article n’est que bla bla bla et élucubrations mal digérées...

votez :
(IP:xxx.xx1.154.244) le 15 février 2013 à 08H24

""===> Cà j’aimerais bien que l’on m’explique comment la plante peut transformer des ondes électromagnétiques en nutriments....""....Mais, pourquoi ne faites-vous pas ^vous -même ^ ces expériences ?

Si vous ne pouvez comprendre en lisant alors...il n’y a plus que cette solution je crois bien pour oser conclure comme vous semblez le faire. Le monde végétal est étudié dans des endroits très discrets mais où l’on travaille beaucoup. Il existe des livres qui essaient de nous expliquer les expériences et les conclusions qui en sont tirées. Nous avons dans le nord de la France le grand honneur de posséder une des meilleures biblothèques au monde sur les plantes. Elle est consultée par des savants venant de tous les continents...A vous de choisir de vous instruire ou de rester dans votre triste obscurité... Combien d’Hommes ont donné leur vie pour l’étude des plantes ?

votez :
(IP:xxx.xx7.207.93) le 15 février 2013 à 16H18

(IP:xxx.xx1.154.244) le 15 février 2013 à 08H24

" Cà j’aimerais bien que l’on m’explique comment la plante peut transformer des ondes électromagnétiques en nutriments....""....Mais, pourquoi ne faites-vous pas ^vous -même ^ ces expériences ?

----> Abruti ! Vous en faites, vous des expériences ? Vous avez le matériel adequat pour analyser les nutriments dans les plantes ? C’est vraiment le genre de réponse complètement imbécile qui n’apporte strictement rien au débat ! En outre, ce n’était pas à vous, ignare prétentieux spécialiste des réponses vaseuses à côté du sujet, que s’adressait ma requête mais à l’auteur de l’article qui fait des affirmations douteuses sans apporter la moindre référence pour soutenir ses dires ! Comme vous d’ailleurs le faites systématiquement !

"Le monde végétal est étudié dans des endroits très discrets mais où l’on travaille beaucoup. Il existe des livres qui essaient de nous expliquer les expériences et les conclusions qui en sont tirées."

---> Comme vous avez l’air de connaître beaucoup de données suite à la chance que vous avez et avez eue de pouvoir fréquenter les grandes bibliothèqueset des endoits discrets où sont faites les recherches, et suite à vos nombreuses lectures subséquentes, pourquoi ne nous faites vous pas la grâce de partager avec nous, les moins chanceux, votre immense savoir ? Cà serait sympa et vous feriez un beau geste envers les moins intelligents que vous. Mais je crains fort que vos connaissances se limitent à des élucubrations complètement creuses...Comme l’attestent vos innombrables messages sur ce forum sur tous les sujets quels qu’ils soient ! Ne seriez-vous pas la réincarnation de Pic de la Mirandole des fois

votez :
(IP:xxx.xx1.7.249) le 23 février 2013 à 13H28

@(IP:xxx.xx7.207.93) le 15 février 2013 à 16H18 : Encore des procédés digne de votre personne ! Vous ne savez donc qu’injurier.....MAIS vous ne savez ni compter, ni même réfléchir.

Les endroits discrets sont publics et ouverts au monde entier.

Maintenant,...comme les réponses ne font que vous aigrir d’avantage, "au revoir cher Monsieur".

Les plantes aident à notre qualité de vie et à nous maintenir en bon état d’équilibre donc nous aident pour maintenir ou rétablir un bon état de SANTE.

Instruisez-vous avant d’écrire !

votez :
(IP:xxx.xx7.202.212) le 23 février 2013 à 16H15

@IP:xxx.xx1.7.249)

"Vous ne savez donc qu’injurier....."

Oui ! Mais seulement les imbéciles prétentieux et ignares sans aucun humour, qui prennent tout au premier degré, ne comprennent jamais rien, sont persuadés de tout savoir et de toujours avoir raison, se défilent toujours sans jamais répondre quoique que ce soit de décent !

votez :
(IP:xxx.xx7.202.146) le 4 mars 2013 à 16H34

Quelles sont les plantes toxiques et dangereuses en France ? Ce mini-cours va vous permettre de découvrir les plantes toxiques, parfois jusqu’à en être mortelles, qui existent en France, ainsi que les attitudes à tenir pour réagir face à un empoisonnement ou pour l’éviter.

Les plantes mortelles

Les bouquets de fleurs des champs, les cueillettes de fruits des bois offrent une multitude de plantes que l’on ne connaît que très peu ou mal et qui peuvent s’avérer très toxiques, au point d’en être mortelles. Certaines des plantes potentiellement mortelles sont même vendues par les fleuristes et les pépiniéristes (sans aucun étiquetage quant à leur dangerosité).

Parmi les plus célèbres des plantes " tueuses ", beaucoup appartiennent à la famille des solanacées. Cette famille, celle de l’aubergine, la tomate, la pomme de terre… (dont les parties aériennes sont toxiques) regroupe de nombreuses plantes connues depuis des millénaires pour leurs " crimes " :

les belladones (10 à 15 de leurs baies violacées tuent un adulte) ; les aconits (3g de racine de l’aconit napel, la plus toxique de notre flore, tuent un homme) ; les ellébores (dont la noire, appelée rose de Noël) qui, ingérées, font vomir, protection qui n’a pas lieu lorsque le poison pénètre par une blessure ; les ciguës (6g de la partie aérienne tuent, en moins de 6 heures) ; le datura (surtout dans le Sud), qui est aussi réputé pour rendre fou : l’une de ses substances, la scopolamine est le fameux " sérum de vérité " ; la mandragore ; la jusquiame ; etc.

Outre cette famille, il reste, hélas, un grand nombre de plantes mortelles en France. Voici les plus fréquentes :

les arums (tous toxiques, la plante comme les fruits), les anémones, la bryone, les chèvrefeuilles (surtout les fruits), le colchique (0,1% du poids en feuilles, soit 20g pour un enfant de 20kg, tue), la cytise, la digitale,l’euphorbe (sur les yeux, son latex peut rendre aveugle), le genouiller (ou grand muguet, fruits mortels pour l’enfant), le gui (dangereux dès 10 fruits), le lierre (feuilles irritantes, 2 à 3 baies causent des troubles chez l’enfant, plus le coma, la mort), l’if (entièrement toxique, sauf la partie rouge de la baie), les lauriers (sauf le laurier sauce, attention à ne pas les confondre ; les noyaux des baies sont le plus toxique, quant au laurier-rose, une seule feuille peut tuer un homme), le muguet (juste en mâcher un brin peut provoquer des troubles cardiaques), le pavot, le raisin d’Amérique, le ricin (3 à 5 graines/enfant, 20/adulte), les rhododendrons et azalées (et leurs miels), le tabac (50g de nicotine sont mortels, la dose d’un paquet de cigarettes)…

votez :
(IP:xxx.xx7.207.99) le 22 mars 2013 à 17H41

Ah ! La bonne mère Nature est tellement pleine de bonnes intentions à notre égard !! Toutes ces plantes sont forcément bonnes puisque ce ne sont que des plantes et c’est tout naturel....

votez :
(IP:xxx.xx7.202.146) le 4 mars 2013 à 16H36

""===> Cà j’aimerais bien que l’on m’explique comment la plante peut transformer des ondes électromagnétiques en nutriments....""....

=== Tous les commentaires plus ou moins foireux parus jusqu’ici ne disent toujours pas comment les plantes transforment les ondes électromagnétiques en nutriments !!!

votez :
(IP:xxx.xx7.207.99) le 22 mars 2013 à 17H44

(IP:xxx.xx1.7.249) le 23 février 2013 à 13H28

"Les endroits discrets sont publics et ouverts au monde entier."

Pourquoi sont-ils si discrets alors ? Auraient-ils quelque chose à cacher ?

votez :
par OneTwoThree (IP:xxx.xx7.207.99) le 24 mars 2013 à 16H36

Tout çà c’est du bidon !

http:/ /www. lemoniteur. fr/203 -sante/article/actualite/ 767352-pollution-de-l-air-interieur-les-plantes-ne-permettent-pas-une-epuration-efficace-des-volumes-d-air

http:// sciences et avenir.nouvelobs.com /nature-environnement/ 20110913. OBS0303/pollution- interieure-les-plantes-ne-servent-pas-a-grand-chose.html

ACCUEIL > NATURE & ENVIRONNEMENT> POLLUTION INTERIEURE : LES PLANTES NE SERVENT PAS A GRAND-CHOSE Pollution intérieure : les plantes ne servent pas à grand-chose Créé le 13-09-2011 à 17h48 - Mis à jour à 17h48

Par Joël Ignasse Sciences et Avenir Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) les plantes « dépolluantes » n’ont aucune utilité en conditions réelles. Rien ne remplace la limitation des sources de polluants et la ventilation régulière des pièces.

l’aloe vera est souvent vendu pour ses propriétés dépolluantes. Fitch Charles M/SUPERSTOCK/SIPA Sur le même sujet •  » La France sous-estime les impacts sur la santé des pollutions liées à l’air et à l’eau •  » Tabac : la fumée se dissipe, les polluants restent •  » Exposition aux polluants persistants : des risques pour l’embryon •  » Des bureaux où l’on respire Les plantes inefficaces

L’épuration de l’air intérieur par les plantes connaît un intérêt croissant auprès du grand public et des médias. Les plantes dites « dépolluantes » sont présentées comme un moyen d’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Un air dont on se rend compte de l’importance puisque les citadins passent presque 90% de leur temps confinés.

L’efficacité de ces plantes n’avait jamais vraiment été évaluée. L’Ademe a donc lancé un vaste programme pour évaluer les capacités épuratrices des plantes dans des conditions réalistes c’est-à-dire dans les logements, les bureaux ou les lieux clos ouverts au public. Après examen des résultats, les conclusions de l’Agence sont claires : « En laboratoire, en enceintes contrôlées, des plantes peuvent présenter une capacité à absorber certains polluants gazeux. Cette capacité peut être influencée par différents paramètres physiques et/ou biologiques. Dans les bâtiments, en conditions réelles d’exposition, l’efficacité d’épuration de l’air par les plantes seules est inférieure à l’effet du taux de renouvellement de l’air sur les concentrations de polluants. » Ouvrir ses fenêtres oui ! En clair, pour diminuer la concentration de polluants intérieurs, il vaut mieux ventiler régulièrement ou mettre en place un système d’aération. Ouvrir ses fenêtres au moins dix minutes par jour ou après certaines activités (bricolage, cuisine, ménage, après avoir étendu le linge ou après une douche ou un bain) permet de limiter la pollution intérieure. La qualité de l’air peut en effet être dégradée par des sources différentes comme le tabagisme, les produits d’entretien et de bricolage (leurs composants sont très volatils), la combustion défectueuse des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude (elle peut libérer du monoxyde de carbone, qui peut être mortel), les animaux et acariens qui sont des facteurs d’allergie très répandus. Les effets sur la santé vont d’une simple gêne à des pathologies touchant principalement le système respiratoire : maux de tête, irritations des voies respiratoires, allergies... Certaines personnes y sont particulièrement sensibles. J.I. Sciences et Avenir.fr 13/09/2011

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles