NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Comment enfin choisir un bon chocolat ?

Article publié le 9 avril 2010

Thèmes

Alimentation

Nutrition

Un produit à la fois plaisir et santé

A la suite de ce week-end de Pâques où la plupart d’entre vous a certainement dégusté du chocolat sous toutes ses formes, peut-être à en faire une indigestion, c’est l’occasion de vous expliquer enfin clairement en quoi le chocolat est bon pour la santé et comment le choisir de qualité, comme je l'apprends à mes clients lors de mes séances en magasin.

Des atouts santé indéniables

A l’état naturel, le cacao est riche en polyphénols, une famille d’antioxydants que l’on retrouve également dans le thé vert ou le vin rouge. Il favorise ainsi la dilatation des artères, contribuant à la protection du système cardiovasculaire. Le cacao a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiagrégeantes, la capacité de fluidifier le sang et un effet de stimulation du système immunitaire. Enfin, il contient un peu de magnésium. En résumé, que du positif ! Mais il s’agit du cacao. D’une part, il va perdre une partie de ses propriétés au travers des différentes étapes de traitement (fermentation, torréfaction, etc.), qui seront plus « agressives » chez les grandes marques industrielles. D’autre part, dans le chocolat au lait, les protéines de lait vont empêcher la bonne assimilation de ces antioxydants par notre corps. Vous l’aurez compris, le seul gardant des qualités nutritionnelles intéressantes sera donc le chocolat noir.

Les différents ingrédients d’une tablette

  • Pâte de cacao : issue du broyage des fèves de cacao torréfiées, c’est le composant de base. Vérifiez bien qu’il arrive toujours en premier dans la liste des ingrédients.
  • Sucre : pour donner un peu de rondeur face à l’amertume du cacao. Pour plus de plaisir,préférez le sucre de canne, et encore mieux, le sucre de canne complet (quelques minéraux en plus)
  • Matière grasse : ne prenez que des tablettes contenant uniquement du beurre de cacao, qui est la partie grasse de la pâte de cacao (la partie sèche, le tourteau, devenant le cacao en poudre). Attention : depuis 2000, une réglementation européenne autorise l’ajout de matières grasses végétales à hauteur de 5% du poids total du produit. Et il s’agira dans la plupart des cas d’huile de palme, dix fois moins cher que le beurre de cacao. Vous trouverez ces graisses dans les tablettes des grandes marques comme Milka, Kinder, etc. Vous imaginerez facilement ce que je pense de ces marques…
  • Émulsifiant : la lécithine de soja dans la grande majorité des cas. Utilisée pour améliorer l’homogénéité des ingrédients et le brillant du chocolat, elle n'est pas indispensable pour autant, surtout si le cacao est de bonne qualité. Pas d’effet négatif en tant que tel, mais il est impossible de la tracer et de garantir qu’elle n’est pas fabriquée à partir de soja OGM. Car la production d’OGM est interdite en France, mais pas l’importation. Alorsautant l’éviter.
  • Autres : noisettes, amandes, etc. Des ajouts pour le plaisir, que vous choisirez en fonction de votre goût. Je dois avouer que j’ai un faible pour les éclats de fèves de cacao et pour le quinoa qui donne un côté craquant.

L’origine du cacao

Un petit mot sur l’origine du cacao. Deux grandes régions se partagent la production mondiale : l’Afrique et l’Amérique Centrale et du Sud. Les grands groupes se fournissent essentiellement en Côte d’Ivoire, qui représente à elle seule 45% de la production mondiale. Le problème est que d’une part, comme pour le café, les producteurs de cacao sont très mal rémunérés, ne recevant que 5% du prix du produit final, contre 70% pour l’industriel. D’autre part, le travail des enfants est très présent dans les exploitations, surtout en Afrique de l’Ouest. C’est pour cela qu’il s’agit d’un des produits où le commerce équitable prend tout son sens. Côté goût, les plus intéressants sont ceux d’Amérique du Sud. Variez les origines pour découvrir ceux qui auront votre préférence.

Conclusion

En résumé, un bon chocolat sera donc un noir 70% minimum, ne contenant que de la pâte de cacao, du sucre et du beurre de cacao, avec éventuellement des ajouts d’oléagineux ou de fruits pour le goût, et de préférence bio. Une marque que vous trouvez dans la plupart des supermarchés et qui répond à ces critères : Alter Eco, qui propose une large gamme à même de vous satisfaire. Sinon, en supermarché bio, les marques Kaoka et Le Clos de l’Arche sont également de bonne qualité. Et pour la quantité, 2 carrés par jour sont un bon équilibre. Alors régalez-vous, mais sans excès !

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles