NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Une sans papier, est-ce possible ?

Le numérique est-il une alternative écologique et surtout une façon de consommer responsable

Article publié le 14 août 2009

Quel est lien, d’après vous, entre l’édition numérique et l’écologie ou plus précisément, la consommation responsable ? À mes yeux, il est évident : le numérique est une réelle alternative écologique. C’est en rédigeant mon blog sur l’édition numérique que j’ai eu l’idée de créer MonDéfiVert. Le mien que je souhaite partager avec vous et en débattre s’il le faut : une vie sans papier.

Oui, je le répète, j’ai décidé de vivre une vie sans papier ! De me lancer ce défi au quotidien. Au début, cela n’a pas été facile, je dois l’avouer. Les habitudes ne sont pas du toujours facile à changer et ma relation avec le papier (livres, magazines) a toujours été, comment dirais-je, “charnelle”, n’ayons pas peur des mots. En même temps, je suis sensible à l’évolution technologique et j’apprends à vivre avec et non à la subir.

Parallèlement, depuis quelques années, j’ai changé mes habitudes de consommation et j’ai été sensible à la cause écologie. Pas l’écologie partisane et politique : sensible à l’écologie citoyenne. Je pars du principe que ce sont les petits gestes posés au quotidien par tout un chacun et les prises de conscience individuelles qui feront toute la différence. Une livre – un livre papier , L’Art de la simplicité de Dominique Loreau que je vous suggère fortement de lire, a été le déclencheur.

Pour moi, il est devenu évident, qu’en changeant nos habitudes de consommation, en consommant moins mais mieux, nous résoudrons une grande partie des problèmes liés à l’environnement. Le gaspillage est une plaie, le gaspillage me hérisse les poils. Prenons l’exemple du papier. Pour oui ou pour un non, parce que tu t’abonnes au câble, parce tu prends une assurance, parce que tu viens de souscrire à un abonnement téléphonique, tu reçois un magazine. Ils finissent pour s’entasser sur la table à café, personne ne les lit et ils vont directement à la poubelle. Pour faire ces magazines, des arbres ont été coupés, de l’eau a été utilisée pour extraire la fibre du bois qui sert à fabriquer le papier ainsi que du chlore pour le blanchissement. Certes, l’industrie du papier n’est pas celle qui contribue le plus à la déforestation de la planète (c’est l’industrie de l’ameublement) mais à quoi ça sert de produire pour produire pour que cela termine au recyclage ? Quand chaque année, je vois le nombre d’annuaires téléphoniques s’empiler devant les portes, ces gros pavés lourds et inconfortables à utiliser, et qui restent là des jours et des jours pour finalement terminer dans le bac de recyclage, j’ai honte. Et puis que croyez-vous qu’il faut pour recycler : de l’énergie, celle dépensée par les camions qui vont faire les ramassages, puis à nouveau de l’eau pour recycler les fibres et ainsi de suite. Je le répète le gaspillage est une plaie : consommons responsable et nous polluerons moins.

J’ai pris conscience que la numérique est une véritable alternative écologique avec la musique. Je n’ai pas acheté de CD depuis 2 ans. J’achète tout sur Internet. Finis les CD qui s’entassent et qui prennent trop de place dans des appartements de plus en plus petits. Terminés les emballages des CD qui atterrissent de toutes façons dans le bac de recyclage et l’essence dépensée pour aller au magasin. Et puis acheter sa musique sur Internet, c’est aussi faire des économies en achetant l’album au complet à un coût que j’estime raisonnable ou la chanson qui me plaît. C’est aussi ça consommer responsable : acheter uniquement ce que l’on a besoin. C’est un effet domino. J’ai plus de 500 albums stockés dans mon iPhone, à ce jour et ça tient dans ma poche de jean, je les transporte partout, je peux les écouter quand je veux ou je veux. Le numérique est un alternative écologique et une façon de consommer responsable. Aujourd’hui, je ne consomme plus de papiers. Je reçois mes factures par Internet, je prends mes notes sur mon iPhone écrites ou vocales, je lis les nouvelles en ligne sur mon ordinateur ou mon téléphone et mes livres sur un lecteur numérique ! Avec cet équipement de base, un iPhone, un iBook G4 et un lecteur numérique (soit un investissement de 1700 euros ou de 2600 dollars pour mes amis québécois) que je vais amortir sur trois ans minimum, j’ai non seulement gagné de la place, je fais aussi des économies en achetant numérique et je n’encourage pas le gaspillage, je consomme responsable.

Croyez-vous que le gaspillage est un acte responsable ?

Thèmes

Recyclage Consommation

Bookmark and Share
12 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx4.166.77) le 14 août 2009 à 11H54

Selon une étude du physicien Alex Wissner-Gross, un internaute, par le simple fait de surfer sur Internet, générerait une pollution de 0,02 à 0,2 gramme de dioxyde de carbone par seconde, soit jusqu’à 720 grammes par heure. 720 grammes, c’est l’équivalent de la pollution générée par un automobiliste traversant Paris en voiture.

votez :
par mondefivert (IP:xxx.xx6.255.58) le 14 août 2009 à 12H01

Combien croyez qu’il faut de dioxyde de carbone pour recycler les tonnes et les tonnes de papier gaspillées à longueur d’année...je crois qu’il faut faire la différence entre dépenser de l’énergie pour produire responsablement et dépenser de l’énergie pour produire pour produire. Il est toujours étonnant de voir que personne ne semble vouloir prendre en compte cet argument.

votez :
(IP:xxx.xx4.112.113) le 15 août 2009 à 10H54

Bonjour Monsieur Mondefivert. Vous écrivez une belle évidence ; "’je crois qu’il faut faire la différence entre dépenser de l’énergie pour produire responsablement et dépenser de l’énergie pour produire pour produire. Il est toujours étonnant de voir que personne ne semble vouloir prendre en compte cet argument.’ " Et bien, je crois avoir trouvé la raison. Votre solution demande l’établissement dans ce monde d’un équilibre entre nous les êtres humains non plus par le conflit MAIS par l’Amour. L’Amour qui ne doit surtout pas être curieusement confondu avec l’affectivité à la Sissi du moins comme dans le film. Dans cette affectivité, on aime uniquement pour être aimé TANDIS que dans l’Amour de celui qui est venu nous le demander il y a deux mille ans , on aime l’autre pour l’aider à devenir meilleur. On aime donc sans besoin de retour. Ainsi ,l’humanité n’aura plus besoin de cette administration redondante et de ses papiers qui expliquent sa présence. Vous entrevoyez que votre demande "de vivre une vie sans papier" va très très difficilement être possible. C’est que ces messieurs et dames ont besoin d’un train de vie avec vacances et loisirs très importants et qu’ils ont le temps durant leurs heures inutiles de penser aux moyens de pérenniser cet état de fait. Avec votre demande, le pays pourrait très bien être organisé avec un président et son staff à la tête du pays pour exécuter les décisions de l’Europe. Je pense à un préfet à la tête de la région qui saura prendre des initiatives et exécuter les ordres de Bruxelles et des citoyens de sa région. Puis une communauté de communes pour les problèmes locaux avec un comité des fêtes dans les quartiers de ville et les villages puisque les loisirs sont exigés par le peuple. Vous voyez qu’il faudra l’ordinateur que l’on aura appris à économiser pour faire les cartes d’identité et de voitures mais que tous les salaires inutiles et redondants sont supprimés...que vont faire ces très nombreuses personnes habituées à leurs ’Zavantages Zacquis’ ? Il n’y a plus de mairies, plus de sous-préfectures, plus de préfectures, plus de conseils généraux , plus de conseils régionaux comme maintenant, plus de députés, plus de sénateurs, plus de ministres et donc...plus les papiers qui les accompagnent pour justifier les sommes d’argent qui servent à payer leurs salaires et avantages. Quel autre justificatif personnalisable inventer pour justifier leur présence ???.... De plus, j’ai bien compris que cela n’est réalisable que si nous apprenons à maintenir un équilibre entre nous par l’Amour ; DONC par le fait d’Aimer l’autre avec le seul but de l’aider à devenir meilleur. Que l’on est loin de notre équilibre actuel entre nous par le conflit ! Avec de tels propos, combien de temps durerait à la télé un politicien ? MAIS justement c’est de leur responsabilité et je ne suis qu’un faible d’esprit qui ne peut pas trouver la solution ; mais un vrai politicien....

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles