NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Toilettes sèches : soulagez l'environnement !

Article publié le 3 mars 2009

Le gaspillage d’eau potable réalisé dans nos pays occidentaux par l’utilisation de toilettes à eau est alarmant. Chaque jour, lorsque nous tirons la chasse d’eau, un tiers de notre consommation en eau potable s’en va aussi vite qu’elle n’est arrivée. Pour changer cela, les toilettes sèches sont une très bonne alternative pour ceux qui pratiquent le compostage.

Les toilettes sèches, c’est quoi ?

Hé non, ce n’est pas le trou au fond du jardin de nos grand-parents. Une toilette sèche se différencie d’une toilette à chasse d’eau par le simple fait qu’elle n’utilise pas d’eau ! A la place, on recouvre les déjections d’une litière sèche carbonée. Tout ce qui est disponible localement convient pour les toilettes sèches : sciure de bois, copeaux, paille ou foin séché et broyé.

Les toilettes sèches, c’est simple, propre et sans odeur.

  • La cuve des toilettes est le deuxième consommateur d’eau de la maison, après les bains et les douches.
  • 60% de la charge des eaux à épurer provient des toilettes

Beaucoup d’environnementalistes considèrent que l’usage de toilettes sèches est un des sommets de la conscience écologique. La promotion de ces toilettes sèches tourne autour de deux idées principales :

  • la pollution générée par les W-C
  • et le gaspillage d’eau potable dans les chasses.

image

Nos déjections sont surtout constituées d’azote, de phosphore et de carbone. Ces éléments ont des cycles terrestres, c’est à dire que leur recyclage doit être réalisé par compostage afin d’être rendus à la terre pour l’enrichir. Mêler les déjections (humaines ou animales) avec l’eau est une erreur et un non-sens écologique sans précédent.

  • L’utilisation de toilettes sèches s’inscrit dans une démarche de tri sélectif.

Le compostage évite de polluer l’eau et produit un amendement organique fertilisant. La mise en œuvre de ce système de toilettes sèches offre peu de difficultés en zones rurales et quartiers périurbains.

Il existe différents modèles de toilettes sèches facilement aménageables chez des particuliers, notamment des modèles suédois dont le design très moderne n’a rien à envier à nos toilettes à chasse d’eau.

Comment ça marche ?

L’auto construction de toilettes sèches est souvent l’occasion d’exprimer votre imagination . Globalement et de façon non exhaustive, on retrouve une lunette de toilette et un récipient, un seau à sciure et une louche.

On peut ensuite créer une caisse en bois avec couvercle percé sur charnière sur lequel on fixera l’abattant et dans lequel on glissera le récipient. On peut également réadapter la pièce des toilettes.

Une fois plein, le tas de compost est disposé en andain en alternance avec de l’ortie, de la consoude et du fumier animal et recouvert de paille. Laisser mûrir un an et s’en servir au potager ou aux pieds des arbres ou des fleurs. 

Une fois nos besoins terminés, on met aussi le papier hygiénique dans la toilette sèche (c’est du carbone), puis on couvre de la litière carbonée mise à disposition. Vous pouvez utiliser de la sciure de bois gratuite obtenue auprès d’une scierie locale (attention, ne pas utiliser de bois traité ou exotique afin de ne pas récupérer un compost toxique pour la terre).

image

Et ça ne sent pas  : versée en quantité adaptée, la litière carbonée bloque les fermentations anaérobies et permet le démarrage du compostage. De plus, pour ceux qui ont peur d’apercevoir une matière dégoûtante, sachez que vous ne verrez que de la matière végétale qui recouvre complètement les déjections !

Les toilettes sèches, c’est :

  • Moins de gaspillage d’eau potable (14 m3 d’eau/ personne / an)
  • Moins de pollution en amont donc moins d’eau à épurer
  • L’enrichissement de la terre par la restitution d’un humus riche issu du compostage
  • La prise en charge de ses déchets.

L’emplacement choisi pour les toilettes sèches est à votre convenance, en fonction des usages. Ne nécessitant aucune canalisation d’arrivée ni évacuation d’eau, les toilettes sèches peuvent s’installer facilement et indifféremment :

  • A l’extérieur : réhabilitation d’une cabane existante, facile à la belle saison lorsqu’on est souvent à l’extérieur (jardin…).
  • A l’intérieur : pour plus de confort, la proximité, peuvent se placer dans la salle de bain ou à la place des anciennes toilettes à eau. 
  • Mobile  : certains modèles, compacts et portatifs, permettent de la mettre ou on le souhaite en fonction des besoins (chambre, annexe, caravane…).

image

L’idéal est d’avoir les deux, à l’extérieur pour une utilisation saisonnière, à l’intérieur pour le quotidien, le confort, la nuit…

Le compost peut être utilisé comme amendement pour améliorer la structure du sol. C’est donc une excellente alternative à l’usage d’engrais artificiel.

Le petit plus : vous bénéficiez de toilettes silencieux ! Sans problèmes de fuite ! Ou de canalisation bouchée !!!

Thèmes

Eau Habitat Ecologie Développement durable Environnement Eco-construction Economie

Bookmark and Share
58 votes

commentaires
votez :
par sobriquet (IP:xxx.xx0.253.82) le 3 mars 2009 à 18H44

Ajoutons qu’avec des toilettes sèches, les problèmes d’épuration de l’eau sont considérablement simplifiées, les risques de contaminations infectieuses fortement réduits.

En agglomération, la gestion des toilettes sèches est plus difficile, surtout si on n’a pas de jardin. Mais des associations tentent de prendre les choses en main, et les mentalités des collectivités évoluent.

Mais souvent, face à ce genre d’évolution, les collectivités craignent la désapprobation de la population, et beaucoup de gens attendent que les choses se fassent toutes seules...

votez :
par pier.antoine (IP:xxx.xx3.201.217) le 4 mars 2009 à 03H46

Pour plus d’informations (le concept, les différents modèles...), je vous conseille le livre

Un petit coin pour soulager la planète : Toilettes sèches et histoires d’eau, de Cristophe ELAIN

L’écoute de l’émission "Terre à terre", de Ruth STEGASSY, sur France Culture consacrée à ce thème apportera des compléments. Disponible ici : http://terreaterre.ww7.be/ecoconstr...

Pierre

votez :
par marcel (IP:xxx.xx9.207.235) le 4 mars 2009 à 13H41

Sur le site "EAUTARCIE" du Pr.Orszagh,on peut trouver toutes les informations sur la TLB. Dommage que sous les latitudes tropicales, la TLB est plutôt malaisée car on ne peut pas utiliser la sciure de n’importe quel arbre.

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 4 mars 2009 à 20H49

@ l’auteur. Vous semblez oublier que les toilettes nous permettent d’éliminer les médicaments et produits chimiques divers que nous avalons sans cesse. A votre avis, que deviennent-ils, lorsque vous utilisez le compost provenant de vos toilettes sèches pour doper vos plants de tomate. En cas de maladie infectieuse, si vous videz sans précautions vos toilettes sèches sur un terrain gorgé d’eau, n’y a-t-il vraiment aucun risque sanitaire ? Alors que pour faire de substantielles économies d’eau il suffirait de mettre nos Karchers à la poubelle transformer nos piscines en bac à fleurs et ne pas faire tourner chaque jour lave linge et lave vaisselle. Mais c’est bien moins classe que d’avoir des toilettes sèches....

votez :
(IP:xxx.xx7.214.121) le 4 mars 2009 à 21H34

Ben c’est simple, on a qu’à arrêter de consommer des médicaments !

votez :
par lio (IP:xxx.xx6.226.117) le 5 mars 2009 à 09H44

on peut acheter des produit d’entretien ecologique pour la maison et de toute façon les toilettes traditionnelles ne permettent pas l’elimination des medicaments puisqu’on les retrouvent dans les stations d’epurations et ensuite dans la nature .il faut savoir que les toilettes séches sont utilisées en suéde qui est loin d’etre un pays sous developpé.on peut aussi citer le cas du refuge du gouter (massif du mont blanc)qui a adopté cette technique et qui a considérablement réduit les couts et les pollutions (chimiques) liés a ce types d’installations

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.140.155) le 5 mars 2009 à 12H06

Tiens !! J’avais un commentaire qui n’a pas plu et qui a sauté ! Même chose pour la réaction qu’il avait suscité !! Et pourtant il n’était ni diffamatoire, ni injurieux, ni commercial, ni raciste ni rien d’autre, juste un brin ironique...

A l’évidence certains commentaire considérés pas dans le ton, sont éliminés plus vite que les sites commerciaux qui pullulent .....

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.1.153) le 5 mars 2009 à 18H36

Toilettes sèches : soulagez l’environnement !

Et vous aussi par la même occasion !!!

C’est pour rire.....

votez :
par sievert marie-therese (IP:xxx.xx3.55.241) le 25 septembre 2010 à 16H42

"toilettes sèches", un grand pas pour notre terre et pour tous ceux qui ne connaissent malheureusement pas l’eau au robinet ! avis a tous ceux qui osent se plaindre de tout et de rien,bientot un changement arrivera que vous ne pouvez meme pas imaginer,notre bonne terre commence a en avoir assez de ces locataires qui ne prennent pas soin de toutes ses merveilles,ne dit-on pas que l’on récolte ce que l’on sème a bon entendeur salut ! un grand merci a vous qui respectez notre bonne mère LA TERRE.

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles