NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les différents types de couches lavables

Vous voulez vous lancer dans les couches lavables... mais vous êtes perdu !

Article publié le 9 février 2009

Vous êtes conscient de l’impact élevé des couches jetables sur l’environnement et la santé de votre enfant mais vous avez bien du mal à vous retrouver dans la jungle des lavables ! Quel système choisir ? Qu’est ce qu’une couche TE1 ou intégrale ? Qu’est ce qu’un "insert" ? Comment utilise t-on une couche lavable ? Comment faire en cas de selle ?

Les différents types de couches lavables

Le système couche + culotte
La couche est en matière absorbante et la culotte imperméable retient l’humidité. On met d’abord la couche et par dessus la culotte.
C’est le système le plus efficace notamment pour retenir les cacas explosifs des bébés allaités mais aussi pour les nuits et les enfants qui mouillent beaucoup leurs couches.

Les couches peuvent être de différentes matières : bambou, micro-fibre, chanvre coton (éponge flanelle velours) et parfois un peu de synthétique.
Le bambou et le chanvre sont les matières les plus absorbantes avec un plus pour le bambou sa douceur et sa souplesse. Le chanvre devient vite raide surtout sans sèche linge.
La microfibre absorbe bien également et elle a l’avantage de sécher vite.
Le coton est surtout utilisé sur l’extérieur (et l’intérieur de la couche pour son coté esthétique en plus de son absorption.
L’intérieur des couches est généralement en coton (flanelle et velours) ou en polaire. L’intérêt du polaire c’est que c’est une matière hydrophobe donc les fesses de bébé reste bien au sec.

Les doublures (appellées aussi inserts) proposées avec les couches permettent d’en augmenter l’absorption. Une doublure est un rectangle de plusieurs épaisseurs de tissus absorbant qui se pose ou se pressionne sur la couche au contact des fesses. Elle peut avoir une face en polaire qui donne l’effet "au sec" ou se glisser dans une poche dans le cas d’une couche à poche.

Il existe toutes sortes de coupe plus ou moins échancrée, taille haute ou basse, avec fermeture velcro ou pressions...

Les culottes :
Elle est en matière imperméable et respirante.
Il existe des culottes :
- En PUL (polyuréthane laminé : enduit synthétique) : matière très fine et souple qui retient très bien l’humidité.
- Ou en polaire : le winpro est très respirant donc top pour la nuit.
- Ou encore en laine (lanolisée pour être imperméable) c’est la matière la plus naturelle mais elle demande un entretien particulier.
3 à 5 culottes sont nécessaire pour un lot de couches car il n’est pas nécessaire de changer la culotte à chaque change.

Les intégrales

Appelées aussi TE1 (pour toute en 1) et AIO (all in one).
Elles se présentent comme des jetables mais avec les mêmes variantes que les couches concernant, les matières absorbantes, les coupes, les fermetures et les tailles.
Elles paraissent plus simple d’utilisation (surtout quand on a l’habitude des jetables) donc elles sont souvent préférées des crèches et des papas malhabiles par exemple.

Les couches à poche
C’est un système à cheval entre les 2 précédents.
En fait il s’agit d’une culotte doublée à l’intérieur d’une épaisseur de tissu en contact avec les fesses de bébé (en général du polaire, du velours, de la micro-fibre teddy...). Il y a une poche à l’arrière de la couche qui permet de glisser un noyau absorbant. Il s’agit d’un rectangle de plusieurs épaisseurs de tissu absorbant, c’est ce noyau absorbant amovible qu’on appelle insert. Sans lui la couche à poche ne fonctionne pas. Le plus souvent on met 2 inserts dans une couche mais parfois un suffit et d’autres 3 sont nécessaires. Cela dépend du bébé et de l’absorption des inserts.

Les inserts sont en bambou (les plus absorbants et les plus souples), en chanvre, en micro-fibre (appréciée pour son séchage rapide) ou parfois en coton. Ils passent au sèche-linge. La couche elle ne passe pas au sèche-linge mais sèche très très rapidement sur fil ( j’ai essayé le sèche-linge sur délicat et ça s’est bien passé, maintenant cela dépend peut-être des sèches-linge, mais en général ce n’est pas très recommandé.)
Le système de la couche à poche est intéressant comme compromis car il permet d’avoir un séchage rapide et la praticité d’une intégrale une fois la poche fourrée.

Les TE2

C’est un système qui combine la culotte de protection et la couche classique. Un insert se pressionne dans une culotte bordée de biais que l’on peut utiliser séparément comme une culotte de protection. L’avantage de ce système est que si seul l’insert est souillé, on peut ne changer que celui-ci.

Les accessoires :

Les doublures : voir plus haut.
Le papier de protection : Il se présente sous forme de feuilles (en rouleau ou en boîte).On pose la feuille dans la couche et elle retient les selles de bébé. Il suffit de jeter la feuille aux toilettes et de mettre la couche en machine. Si le papier n’est pas souillé par des selles alors il peut se laver 3à 4 fois en machine. J’aurai peut être du commencer par là car c’est souvent le "problème du caca" qui rebute les mamans à se lancer. Il est cependant facultatif car la plupart des couches ont un intérieur dans une matière sur laquelle les selles n’accrochent pas.
Le voile polaire : il se pose également dans la couche (si intérieur coton). Il permet l’effet fesses au sec. Il retient également les selles moulées qui n’adhèrent pas au polaire.
Et aussi :
La poubelle à couches : récipient pour stocker les couches sales : n’importe quel seau ou poubelle fait l’affaire.
Le sac à couche : En PUL il se lave et permet de transporter quelques couches sales en sortie ou pour le sac de nounou(crèche).
Le désinfectant du linge : nappy fresh (bio sur le net) ou sanytol (en grande surface) qui s’ajoute à la lessive et désinfecte les couches. Il est facultatif, mais certaines le préconisent.

Thèmes

Enfant

Bookmark and Share
16 votes

commentaires
votez :
par drilsiwitchsoft1985 (IP:xxx.xx6.61.25) le 3 juin 2013 à 15H37

There are audio-completely ready stations, dolphin’s universal distant. They are most prevalent in Kanto and Johto, and can also be found in the Sevii Islands. read more

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles