NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La Gestion du 'Problème de société' des Antennes relais

Article publié le 5 juin 2009

La Gestion du 'Problème de société' des Antennes relais

Les médias se sont fait largement l’écho des plaintes de certains voisins des antennes relais qui assurent la transmission des millions de communications téléphoniques de nos téléphones portables tous les jours. A grand renfort de vues de tel ou tel quidam qui vous montre un aiguille sur le cadran d’un banal instrument d’électricien. Comme s’il suffisait de l’affirmation de n’importe quel vague technicien pour en faire une vérité technique établie.

Ca porte néanmoins puisque la justice, en vertu de l’application du principe de précaution, a condamné certains opérateurs téléphoniques à démonter telle ou telle antenne à tel ou tel endroit.Alors que les dites antennes respectent( la plupart du moins) les règlements techniques français. Ca embète beaucoup les dit opérateurs que la loi oblige, dans le cadre de la licence de téléphonie mobile qu’ils ont acheté, d’assurer la couverture du territoire pour leur abonnés. Par ailleurs les autorités scientifiques, françaises ou européennes,qui connaissent bien le problème affirment que ces antennes ne créent aucun danger pour l’homme et qu’elles sont infiniment moins nocives que l’utilisation pendant de longues minutes, voire heures, par nos chères tête blondes, du téléphone mobile dont ils sont désormais tous équipés.Seraient ils d’ailleurs dangereux au point qu’ils soient redevables du principe de précaution qu’on devrait avoir déjà identifiés les pathologies qu’ils engendrent chez leur milliards d’utilisateurs dans le monde !

Le gouvernement s’est donc saisi de l’affaire et a créé pour étudier le problème un groupe de travail sur les ondes electromagnétiques qu’il a confié à un professeur, Jean Francois Girard, dont je suppose qu’il a un certain savoir sur le sujet.On a baptisé pompeusement la création de ce groupe de travail de Grenelle des Ondes.

Ont été invitées à participer à ces débats, des associations anti antennes,les opérateurs, des juristes, des sociologues mais....pas d’experts scientifiques.Les débats ont été durs, parait il, mais les participants sont restés jusqu’au bout ce que JF Girard considère comme un grand succés. On attend maintenant les conclusions de ce débat conduit en l’absence des scientifiques. Qu’elle en sera la valeur dans ce cadre ? Pour le Professeur Girard, le groupe de travail ne s’intéressait qu’au "problème de société" et pas au problème technique qui sera traité par l’instance scientifique du Haut Conseil pour les biotechnologies. Pourquoi les biotechnologies, mystère. Peut être parce que le problème et le processus choisi pour en discuter ressemble à celui des OGM !

Il y a eu néanmoins lors de la première réunion,une représentante de l’OMS qui est venu dire toute l’absence de nocivité de ces antennes et qui a mentionné un doute pour les téléphones portable eux mêmes lorsqu’ils sont utilisés de manière déraisonnable. Malgré cette position scientifique claire, le Grenelle des Ondes a continué.Il ne s’agit pas d’un problème d’ordre sanitaire mais d’un problème d’acceptabilité sociale d’après le rapporteur du groupe qui doit maintenant nous faire part des suggestions du groupe de travail.

En cas de réponse négative à la poursuite de l’implantation des antennes,la question qui se posera sera de savoir ce qui prime de l’inocuité technique et sanitaire ou de l’acceptablité sociale dont il serait d’ailleurs intéressant de connaitre comment on la mesure. Par référendum ou à partir de trois plaintes et de deux associations ?

Gageons que le cher professeur n’aura pas le courage de décréter l’interdiction des téléphones portables.Ces enfants ne le lui pardonneraient pas !! A suivre. 

Thèmes

Téléphone portable antenne relais

Bookmark and Share
10 votes

commentaires
votez :
par zygomar (IP:xxx.xx0.164.6) le 9 juin 2009 à 10H45

"...mais....pas d’experts scientifiques..."

Evidemmment, ces incompétents, généralement vendus aux grands lobbies multinationaux, ont des idées qui vont à l’encontre des idées toutes faites et mal digérées de la vox populi.....

votez :
(IP:xxx.xx0.243.67) le 12 juin 2009 à 12H28

"...mais....pas d’experts scientifiques..."

Pas besoin d’experts !! L’artiste peintre robin des toits est tellement plus compétent, objectif et honnête qu’eux.

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles