NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Deux recherches sur Google = 1 thé chaud ?

Article publié le 13 janvier 2009

Deux recherches sur Google = 1 thé chaud ?

 Selon Alex Wissner-Gross, physicien à l’Université de Harvard, deux requêtes sur Google consommeraient autant de carbone qu’un tasse de thé bien chaud. Soit quasiment l’empreinte d’une bouilloire électrique portée à ébullition (15 g).

"Google fait tourner d’immenses centre de calcul partout dans le monde qui consomment une importante quantité d’énergie, explique Alex Wissner-Gross dans le Times. Une recherche Google a donc une empreinte environnementale définie". 

Quand un internaute fait une recherche sur Google, sa requête est dirigée vers plusieurs serveurs qui sont en compétition les uns avec les autres, parfois à des milliers de kilomètres. Google envoie ensuite l’information de celui qui a produit la réponse la plus rapide. "Google est très efficace, mais le premier but est la rapidité, et qui dit rapidité dit consommation importante d’énergie".

Le simple fait d’utiliser un ordinateur consomme entre 40g et 80g de carbone par heure et la consultation d’une simple page web consommerait à elle seule environ 0,02 grammes de carbone par seconde, le chiffre étant multiplié par 10 pour une page enrichie d’images complexes ou de vidéos (0,2 grammes).

Encore pire, maintenir en vie un avatar sur Second life pendant un an consommerait autant d’énergie qu’un Brésilien moyen, soit 1 752 kilowatts-heure... "Cela nous montre combien les Occidentaux utilisent d’énergie pour se distraire au regard de la pauvreté énergétique de certains pays", explique au Times Liam Newcombe, expert en centre de calcul à la British Computer Society.

Ces études sont cependant loin de faire l’unanimité. Prenant la défense du web, le blog Fluctuatnet suggère de comparer aussi les services rendus par le Net et son coût énergétique avec "les autres médias et services auxquels il se substitue en partie, comme le courrier postal, presse et produits imprimés, VPC... ?"

Source : Le Monde / Merci à Fred pour l’info...

GC.
Thèmes

Energie Internet Empreinte écologique

Bookmark and Share
26 votes

commentaires
votez :
par Angélie (IP:xxx.xx8.37.32) le 13 janvier 2009 à 22H22

Juste en apparté... il semblerait que le physicien n’ait jamais fait cette affirmation a priori pondue par le Sunday times de Londres : le physicien a démenti avoir mentionné le moteur de recherche dans ce contexte et un résumé des faits peut être lu sur http://www.technewsworld.com/story/...

votez :
par lachanonyme (IP:xxx.xx9.131.14) le 14 janvier 2009 à 14H17

Bien dit Angélie. J’ai fait le même commentaire sur le site de Le Point, bizarrement ils ne l’ont pas publié. On va tourner ça dans l’autre sens ; combien de CO2 sauverions donc nous simplement en fermant le site naturavox.fr ? Est-ce que ce site vaut son pensant de CO2 ? :->

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx0.33.114) le 14 janvier 2009 à 19H09

"J’ai fait le même commentaire sur le site de Le Point, bizarrement ils ne l’ont pas publié"

Pas étonnant !! La gent journaleuse omnisciente n’aime pas lorsqu’on leur met le nez dedans....

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles