NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
UE : 9 milliards pour des énergies plus propres

Article publié le 14 décembre 2010

La commission Européenne a lancé le 9 novembre dernier un appel d’offres inédit pour promouvoir les énergies renouvelables.

La commission Européenne a lancé le premier appel d’offres d’un programme d’investissements destiné à favoriser les projets sur les technologies à bas carbone et ceux dédiés aux énergies renouvelables.

Pas moins de huit projets de captage et de stockage du CO2 et 34 autres mettant en œuvre des technologies innovantes liées aux énergies renouvelables seront soutenus.

Cette initiative, le plus important programme d’investissement au monde en faveur des énergies propres, a été baptisée « NER 300 » en raison de son système de financement.

 

Un financement astucieux

Le programme sera en effet financé par la vente de 300 millions de quotas d’émissions disponibles.

Qu’est ce qu’un quota d’émission ? Le système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE) est un mécanisme de l’Union européenne visant à réduire l’émission globale de CO2 et atteindre les objectifs de l’Union Européenne dans le cadre du protocole de Kyoto.

Il met en place une limitation des gaz à émettre et un marché du carbone, permettant à chaque entreprise d’acheter ou de vendre son « droit à polluer ». Les entreprises qui font des efforts sont récompensées, tandis que celles qui ont dépassé leurs plafonds d’émissions sont pénalisées et se voient dans l’obligation d’acheter des quotas d’émissions auprès d’entreprises plus vertueuses.

Au prix actuel des quotas d’émission, la vente opérée par la commission devrait rapporter près de 4,5 milliards d’euros auxquels il faut ajouter les contributions d’autres parties prenantes aux projets, soit au total, une enveloppe finale pour le programme NER de plus de 9 milliards d’euros d’après la commission.

 

« Se maintenir au premier rang en matière de technologies douces »

 

Cette phrase de Connie Hedegaard, membre de la Commission chargé de l’action en faveur du climat, affiche clairement l’objectif recherché par la Commission Européenne. L’Europe a pour ambition de jouer un rôle moteur dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cependant si le programme va contribuer à faire émerger de nouvelles solutions et à promouvoir des technologies à faible intensité carbonique, la commission compte également générer avec cette initiative, emplois et croissance économique.

Les entreprises intéressées disposent de trois mois à compter du 9 novembre pour déposer leur offre. La vente des 300 millions de quotas d’émissions, confiée à la Banque Européenne d’investissement, devrait être bouclée avant le 1er janvier 2013.

Thèmes

Développement durable Energies renouvelables Union Européenne

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 15 décembre 2010 à 21H44

Enfin une application pratique des quotas d’émission. Les technocrates vont pouvoir distribuer à des entreprises méritantes le produit de quotas largement financés par les contribuables et les consommateurs européens. La liste des lauréats risque être édifiante vis à vis des finalités réelles du système. L’outil spéculatif du 21° siècle arrive à grands pas.

votez :
par lio (IP:xxx.xx9.36.57) le 16 décembre 2010 à 14H23

stockage du co2:dangereux,énérgivore, permet de ne rien changer a nos comportements tout en se déculpabilisant,pompe à capitaux en voila une bonne solution !!!

Les Auteurs deClimat
çaDérange - 299 articles
Dynamicsauto - 37 articles
Biosphère Blog - 57 articles
Laurie ALVAREZ - 1 articles
alain cluzet - 3 articles
rcoutouly - 65 articles
chems eddine Chitour - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles