NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Réchauffement climatique:Il va falloir rester chez soi !

Article publié le 25 mai 2011

Réchauffement climatique:Il va falloir rester chez soi !

J'avais eu l'occasion dans ce blog de vous décrire ce qui nous attend dans quelques décennies quand le réchauffement climatique nous aura contraint à réduire considérablement nos activités pour éviter d'émettre du CO2 dans l'atmosphère. L'un des domaines les plus touchés par ces réductions sera celui des transports, que ce soit celui des marchandises ou celui des personnes, et parmi ces derniers celui de l'aviation civile.

Les conséquences en apparaissent peu à peu avec différentes pénalités et hausses de prix pour tel ou tel service. C'est ainsi que dès l'année prochaine,l'entrée en vigueur, dans la seule Union Europénne, de l'obligation d'acheter des quotas d'émission de CO2, ce que l'on appelle les ETS pour Emission Trading Scheme, se traduira par un surcoût de 1.125 milliards d'Euros pour cette première année, avant d'augmenter graduellement ensuite avec l'augmentation du trafic et/ou du prix de la tonne de CO2 actuellement cotée en bourse à 15 euros la tonne.

C'est Standard & Poor's qui vient d'évaluer l'impact de cette nouvelle obligation sur les seules compagnies aériennes européennes car les compagnies étrangères, elles, y échapperont. En effet seules les compagnies opérant dans l'espace aérien européen seront touchées.Le processus fixé par l'Union Européenne consiste à attribuer à ces compagnies à partir du1er janvier 2012, un quota gratuit de CO2 et de leur faire racheter au prix du marché les tonnes de CO2 supplémentaires dont elles auront besoin à la suite de l'augmentation de leur trafic, par rapport à une année de réference qui a été fixée à 2010.

Par rapport à ce quota par compagnie, S&P a calculé que ces dernières devront racheter en moyenne 20pct de tonnes de CO2 en plus pour compenser l'augmentation du trafic depuis cette année de référence. les plus pénalisées étant les compagnies en forte croissance et celles qui auront été le plus affectées dans leur trafic par l'impossibilité de voler suite à l'éruption du volcan islandais cette année là(! !).

Une tonne de kérosène émettant dans sa combustion 3,15 tonnes de CO2, il en coutera 47€/Tonne de kérosène pour racheter le CO2 émis hors quota. Le cout du poste carburant, celui qui est le plus elevé dans l'ensemble des coûts de fonctionnement d'un avion, augmentera donc de 7pct en moyenne. Suivant le voyage choisi et sa distance, et la situation de la compagnie aérienne par rapport à son quota, le prix du billet individuel devrait augmenter de 5 à 40 euros en 2012. Une augmentation qui viendra s'ajouter aux surtaxes qui frappent actuellement le prix des billets à la suite de la hausse des prix du baril de pétrole.

Air France-KLM a calculé qu'il lui en couterait 150 millions d'euros pour la première année du système d'ETS.Une pénalité qui représentera pour toutes les compagnies européennes sur la période 2012-2020.de l'ordre de 23 à 35 milliards, soit l'équivalent du bénéfice cumulé de ces mêmes compagnies sur les 10 dernières années écoulés.

Que croyez vous qu'il va se passer ? Une baisse du trafic aérien à partir de l'Europe et sur les compagnies européennes, un transfert des voyageurs vers les compagnies américaines ou non-européennes dont Emirates et sans doute des baisses d'effectifs dans les compagnies européennes.

Source image : http://www.benjerry.fr

Thèmes

CO2 Réchauffement climatique

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.131.148) le 25 mai 2011 à 12H35

".....quand le réchauffement climatique nous aura contraint à réduire considérablement nos activités pour éviter d’émêttre du CO2 dans l’atmosphère3

- Il reste encore à démontrer que l’augmentation de la concentration atmosphérique de CO2 est la cause et non pas la conséquence du réchauffement ....Les données disponibles tendent plutôt à démontrer que l’augmentation de la température précède (de 800 ans) l’augmentation du taux de CO2. Pour l’instant, sous la pression des ayatollahs verts marchands de panique, les gouvernements sont en train de mettre la charrue avant les boeufs et à dépenser des sommes folles pour un résultat tout à fait aléatoire....

votez :
par lio (IP:xxx.xx5.140.109) le 26 mai 2011 à 10H12

que propose ça dérange de ne pas taxer les compagnies ?,donc de continuer dans la même direction sans rien changer ? normal pour un climato sceptique

votez :
(IP:xxx.xx9.133.50) le 26 mai 2011 à 10H54

Cette taxe carbone est le type même de l’usine à gaz (au sens propre comme au sens figuré)accouchée par les cervelles largement trop payées et perturbées par une idéologie imbécile de la bureaucrassouille de la commission européenne.

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 29 mai 2011 à 14H03

Le plus juste serait un quotta individuel annuel de droit à polluer, façon ticket de rationnement.

Avec une bourse permettant de les échanger.

Celui qui se déplace en vélo, n’a rien à faire d’aller passer un WE en avion de l’autre côté de la terre, et se met un pull supplémentaire quand il a froid pourrait vendre les droits inutilisés.

Cela permettrait à ceux qui ont les moyens de continuer à polluer de le faire.

Rentrée d’argent vertueuse pour les uns impôt consenti pour les autres.

Mais l’Etat et les banques dans ce mécanisme.

Ils pourraient comme d’habitude prendre leur taxes et commissions sur les transactions.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx7.228.17) le 25 juillet 2011 à 20H36

De toute façon, il semblerait que Fukushima ait mis un terme au réchauffement climatique, car nos ecologistes n’en parlent plus beaucoup maintenant... Les Allemands (habituellement en tête dans l’écologie) lancent la construction de plein de centrales thermiques pour remplacer leur parc nucléaire...

A mon avis, et malheureusement y en a pas pour long que les projets de taxe carbonne soient revus à la baisse ou abandonnés.

Plus sérieusement, le réchauffement climatique présenté par le GIEC, plus grand monde n’y croit. Le réchauffement que nous avons connu ces trentes dernières années est un cycle naturel normal. La température va commencer à décroitre maintenant. Beaucoup d’études sérieuses le montrent. De toute façon, on sera fixé d’ici la fin de la décennie. Il y a bien une tendance à la hausse mais elle est trés lente et n’entrainera pas les catastrophes annoncées. Consultez le site "www.pensee-unique.fr" vous verrez.

Les plus à plaindre finallement, ce sont les poissons, car le CO2 acidifie les océans (et c’est certainement là le vrai danger). Mais qui va soutenir la cause des poissons ? Claude Allegre bien sur !!! Mais si, mais si !!!

Les Auteurs deClimat
çaDérange - 299 articles
Dynamicsauto - 37 articles
Biosphère Blog - 57 articles
Laurie ALVAREZ - 1 articles
alain cluzet - 3 articles
rcoutouly - 65 articles
chems eddine Chitour - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles