NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Réchauffement climatique : Haro sur les climatiseurs

Article publié le 1er octobre 2012

Réchauffement climatique : Haro sur les climatiseurs

Vous savez qu'au delà du CO2 , gaz carbonique, il existe des quantités d'autres gaz à effet de serre, les GES, qui, la plupart du temps, sont émis en quantités bien moindre que le CO2,- qui lui résulte de toutes les combustions sans exception-, mais par contre avec des niveaux de nocivité bien plus important. C'est le cas du méthane, CH4, émis par le cheptel bovin, et qui est une vingtaine de fois plus nocif en terme de réchauffement climatique que le CO2.

En voici d'autres dont vous avez déjà entendu parler pour leur action destructrice sur la couche d'ozone, les CFC ou Chloro Fluoro Carbures, qui sont des composés organiques construit autour d'une chaine hydrocarboné provenant du pétrole dans laquelle on a introduit des atomes de Chlore et de Fluor. Ils ont été utilisés en large quantité comme liquide frigorigène dans les compresseurs frigorifique de nos réfrigérateurs et comme gaz propulseurs dans les aérosols.

Il fallut un certain temps, du à la durabilité de nos réfrigérateurs, pour que ces gaz se répandent dans l'atmosphère et que l'on finisse par s'apercevoir de leurs effets destructeurs sur l'Ozone qui nous protège en haute altitude des rayons ultraviolets du soleil. Ils furent remplacés après le protocole de Montréal de 1987 par des familles de produits de nature proche mais moins agressifs pour l'ozone, les HFC, hydrofluorocarbures, et les HCFC, hydrochlorofluorocarbures.

Malheureusement ces gaz, s'il épargnent plus ou moins notre ozone, se revélèrent plus générateurs d'effet de serre et donc plus néfastes pour le réchauffement climatique. Il en existe un vaste gamme avec des propriétés légèrement différentes les uns des autres. Le plus récent mis au point pour ses applications et désormais largement utilisé dans l'industrie des compresseurs frigorifiques et des climatiseurs, est ainsi quasiment inoffensif pour la couche d'ozone mais est 2100 fois plus nocif que le CO2 en terme d'effet de serre et de réchauffement climatique.

Or s"il est une industrie qui se développe fortement et que le réchauffement climatique va faire progresser encore plus, c'est bien celle des climatiseurs.A l'époque du traité de Montréal sur l'ozone,la demande de climatisation dans les pays en voie de développement était minimale voire inexistante. Depuis, ce sont eux qui s'en équipent le plus. Les usines s'y sont implantées et 70pct de tous les climatiseurs sont désormais fabriqués en Chine pour utilisation à l'intérieur du pays ou à l'exportation en Asie du Sud est pour 55 pct d'entre eux..

Ils utilisent quasiment tous du HCFC 22, l'un des HCFC les moins couteux mais dangereux pour le réchauffement climatique au point que les climatiseurs chargés en HCFC 22 ont été interdit aux Etats Unis.Mais voila le HCFC 22 est désormais quasi exclusivement produit en Inde, par la Gujarat Fluorochemicals, en Chine par la Zhejiang Dongkyang Chemicals Company et au Mexique par Quimbasicas dont les dirigeants sont proches de ceux du pouvoir et qui n'ont pas l'intention de perdre leur gagne pain.

Changer pour un autre HCFC moins nocif serait techniquement possible mais cela couterait nettement plus cher et impliquerait de payer des droits sur les brevets qui ont été pris dessus par...les constructeurs américains.Alors on ressort la vieille antienne inventée par les pays émergents pour s'exempter de respecter les traités et protocoles internationaux dans ce domaine : Pourquoi nous, pays émergents, devrions nous faire l'effort de supprimer ou diminuer ces sources de gaz à effet de serre au détriment de la bonne santé de nos économies et de notre croissance alors que vous, pays industrialisés, n'avaient pas fait cet effort en temps voulu, et avaient pollués la planète à notre détriment également ? Et vous nous demandez maintenant de faire l'effort à votre place en nous faisant en plus payer des royalties ?

Et voilà pourquoi, nous allons continuer à produire et à répandre dans l'atmosphère de grandes quantités de HCFC 22, deux mille cent fois plus nuisible pour le réchauffement climatique que le CO2 ! 

Source image : http://www.bernarddeflesselles.com

Thèmes

Climat CO2 Réchauffement climatique

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Hervé (IP:xxx.xx5.64.43) le 1er octobre 2012 à 23H43

Attention,vous avez un peu mélangé les choses. Le R22 n’est pas interdit à cause de son GWP (global warming potential) mais car il déruit trés légerement la couche d’ozone. Le GWP du R22 est d’environ 1810 (1kg de R22 réchauffe 1810 fois plus que 1kg de CO2), soit un peu moins que le R410A (GWP 2100) qui equipe actuellement toutes les climatisations de maisons pour son remplacement ! Le R134a qui equipe certains frigos et quasiment toutes les clims auto l’est un peu moins.

Il faut savoir qu’il existe des gaz aussi performants (voire mieux) économiques et trés peu polluants : le propane (R290) et l’isobutane (R600a) qui ont un trés faible GWP. Leur défaut : ils peuvent brûler et surtout exploser. Du coup il y a une reglementation trés sévere sur leur usage. Si le R600a est en train de prendre des parts de marché dans le froid domestique (et il faut absolument acheter ça), dans les machines plus grosses, c’est interdit de les utiliser (charge >150grs) alors qu’on peut avoir une bouteille de 11kg de propane dans son garrage...

Pour revenir au R22 (gaz trés polyvalent aux caractéristiques si proche du propane qu’on peut souvent le remplacer par ce dernier), son interdiction est plus une affaire de lobbying qu’une réele cause "écolo". Les principaux fabricants de CFC , aprés avoir défendu ce gaz l’on finallement abandonné au profit des gaz modernes brevetés sur lequels ils peuvent faire de gros profits.

Il faut comprendre que ces industriels font une pression terrible pour empêcher le développement des Hydrocarbures comme réfrigirent. On comprend aussi pourquoi les pays émergents, n’ont pas souhaité le remplacer (Le R22 est dans le domaine public depuis longtemps, pas de brevet à payer,non explosif, facile a fabriquer pour un Odp (indice de déstruction de la couche d’ozone)qui reste trés faible.

votez :
par Helios (IP:xxx.xx3.211.188) le 2 octobre 2012 à 00H16

..... c’est interdit de les utiliser (charge >150grs) alors qu’on peut avoir une bouteille de 11kg de propane dans son garrage......

J’ai personnellement constaté les degats qu’un refrigerateur/congelateur equipé de ces "moins de 150 g" de propane (ou equivalent) lorsqu’il a explosé !

il etait dans un local au sous sol, il a traversé la cloison en briques fines (4 cm), puis a traversé la porte du garage (en bois) et a continué pendant plus de 3m a l’exterieur... et a foutu le feu aux cochonneries qui etaient dans son voisinage.

150 g c’est deja 10 fois trop et c’est de l’inconscience de vouloir utiliser une gaz combustible comme fluide de compression !!!

Je n’ai jamais vu de bouteilles de gaz exploser SEULES ! mais un frigo oui. Alors je choisi les 11 kg et je ne veux pas les 150g !!!

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 2 octobre 2012 à 13H29

Bonjour Hélios

Je suis un peu surpris par votre mauvaise "expérience". Les explosions de ce type sont assez rares.

Le gaz lorsqu’il est dans un circuit frigo est sans danger car il est pur (pas de comburant). Les risques c’est :
- Si le gaz s’en échappe
- Si de l’air rentre dans le circuit.

Il est certain qu’un circuit frigo est plus complexe qu’une bouteille - détendeur, et qu’il est plus facile d’avoir une fuite. C’est donc plus risqué ça c’est sur. Mais en prenant quelques précautions ce risque peut être limité.

Les frigos et congélateurs ont une charge très faible (quelques dizaines de grammes, l’équivalent du gaz contenu dans un briquet). Pour atteindre le mélange explosif, il faut attendre des concentrations de l’ordre de 50gr au m3. Ce qui peut être le cas si la fuite se situe à l’intérieur de l’appareil, mais ça arrive trés rarement.

On accepte d’utiliser le gaz pour se chauffer, il y a avez régulièrement des appartements qui pètent à cause de ce gaz et ça semble accepté. Mais pour les PAC,frigo,... il faudrait un risque zéro ?

votez :
(IP:xxx.xx3.89.182) le 2 octobre 2012 à 14H33

"Mais pour les PAC,frigo,... il faudrait un risque zéro ?"

=== Evidemment ! Le con sommateur a tous les droits y compris le droit au risque zéro.... Le con sommateur n’ a jamais aucune responsabilité ! Et tout çà pour le prix le plus bas possible !

votez :
par subsrechisbie1970 (IP:xxx.xx6.61.25) le 3 juin 2013 à 16H01

Its thick blue vines are frequently jiggling and swaying. In addition, asthmatics may perhaps also have lowered lung purpose and airway inflammation. this site

votez :
(IP:xxx.xx7.171.231) le 16 août 2013 à 02H03

http://www.sinsinawa.org/lv.html Saving income is on the prime of the list of females. replica gucci No a single can resist purchasing for clothes retro jordan shoes , accessories and shoes. Specially females, they generally have to search their most effective when they go out.

votez :
par cheap wholesale jordans (IP:xxx.xx5.90.52) le 18 août 2013 à 04H17

jordan shoes for cheap To restore shine to your floor in between waxings, you may want to consider renting or purchasing a floor buffing machine cheap jordan shoes highflyshoes .Citizendium Blog Wikipedia latest band

Les Auteurs deClimat
çaDérange - 299 articles
Dynamicsauto - 37 articles
Biosphère Blog - 57 articles
Laurie ALVAREZ - 1 articles
alain cluzet - 3 articles
rcoutouly - 65 articles
chems eddine Chitour - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles