NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Union, coopération et solidarité

Article publié le 15 décembre 2008

Union, coopération et solidarité

Vive les Unions

Rio, Kyoto, Johannesburg, Bonn, Marrakech, Bali, Poznan, Copenhague... Les conférences et négociations sur le climat continuent leur tournée mondiale, tranquillement, avec leurs avancées et leurs reculs.

Il ne s’est pas passé grand-chose à Poznan. Normal, tout le monde attend la position officielle de l’administration Obama. Si celui-ci a fait des déclarations fracassantes sur des engagements unilatéraux (80% de réduction d’émission à l’horizon 2020 vs 1990), il est toujours silencieux quant à d’éventuels accords internationaux, cela inquiète, forcément... Les sommets internationaux se caractérisent par une complication presque volontaire des négociations. En réalité, on discute davantage des méthodes et des techniques que du fond des négociations elles-mêmes. Les antagonismes, les contradictions et les difficultés sont telles que négocier directement sur le fond aboutirait à d ?inévitables échecs. Hors l’échec n’est pas acceptable (c’est déjà un bon compromis).

Le sommet européen sur le plan climat fut bien plus intéressant et riche d’enseignements. Les négociations se sont focalisées sur des aspects financiers et de compensations concrètes. Lorsque le développement durable se traduit en monnaie sonnante et trébuchante, on touche du doigt le coeur des problématiques. À ce titre, le sommet européen sur le climat est une première et doit servir d’exemple pour les futures rencontres internationales. C’est ainsi qu’il faut comprendre les injonctions de Nicolas Sarkozy ’Il faut qu’il y ait un accord. On n’a pas d’autre choix’. Vu la difficulté d’obtenir le consensus de 27 pays aux économies relativement comparables, on imagine les difficultés à venir pour Copenhague !

L’intérêt des discussions européennes sur ces sujets est double. D’abord, l’Europe peut expérimenter les méthodes de négociations et de gouvernance qui pourront servir de référence au niveau mondial. Ensuite, l’Europe peut démontrer la valeur et l’intérêt de l’Union en général. L’Union est la première étape d’une véritable coopération dégageant un intérêt général. La coopération est la première étape de la solidarité. Solidarité prise au sens du lien qui nous unis à un destin commun davantage que de l’action bienfaisante. L’Union est une méthode, si elle réussie elle devient une solution.

L’Union engendrant la coopération pour garantir une nouvelle solidarité, une nouvelle utopie.

Thèmes

Développement durable CO2 Gaz à effet de serre Europe

Bookmark and Share
35 votes

commentaires
Les Auteurs deClimat
çaDérange - 299 articles
Dynamicsauto - 37 articles
Biosphère Blog - 57 articles
Laurie ALVAREZ - 1 articles
alain cluzet - 3 articles
rcoutouly - 65 articles
chems eddine Chitour - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles