NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Réchauffement climatique on verra plus tard ?

Article publié le 9 janvier 2009

Le réchauffement climatique est présent, l’écosystème se dégrade mais les solutions pour lutter face à ces problèmes existent ! Mais il ne faut pas dépenser d’argent pour cela et la crise économique sera encore un argument pour retarder l’investissement dans ces solutions ! Que fait l’état ? Que faisons nous ?

Réchauffement climatique on verra plus tard ?

Comme on le sait tous, le réchauffement climatique est présent et les efforts effectués pour corriger ce problème ne sont ni importants ni probants.

La preuve : les résultats de l’accord de Kyoto : ils ne sont pas flagrants et surtout sont contrôlés puisque les « mauvais élèves » (comme dit dans le sujet Emissions de CO2 : des efforts certes mais peu de résultats) se donnent le droit de racheter la capacité de pollution des autres états !

 

Pourtant les solutions sont nombreuses, et je m’en suis rendu compte en allant au salon Pollutech de Lyon…

Rien qu’en parlant de GNV (gaz naturel pour véhicules), de véhicules hybrides, il y a énormément de solutions pour baisser considérablement les émissions de CO2 : le diester, l’hydrogène, l’électricité évidemment, les bio-carburants à base d’huile végétale (le colza pour n’en citer qu’un)…
On pourrait se dire tout cela est loin, mais ce n’est pas le cas ! Ces inventions sont fonctionnelles et sont pour la majorité déjà commercialisées ! Il est temps de se réveiller ! Que fait l’état ?

On peut aussi parler des bitumes absorbants : ils absorbent la chaleur dégagée par les roues lorsque le véhicule roule, une chaleur qui profiterait aux particuliers ou à des entreprises pour s’alimenter en énergie ; et une chaleur qui n’ira pas réchauffer le climat.

Ou encore dans le domaine de l’architecture avec des sols qui absorbent l’énergie dégagée par les « pas » de chaque personne lorsqu’elle se déplace

Les raisons sont simples et vous vous en doutez : l’argent ! Ces solutions sont pour la plupart onéreuses et la crise économique de nos jours ne va faire que retarder l’apparition de ces solutions dans notre quotidien ! D’ailleurs la crise sera sans doute prochainement une excuse pour bafouer des protocoles, ou pour retarder des investissements dans des solutions « anti-pollutions » !

Mais le problème est que la terre elle n’attend pas ! Nous en subissons déjà les conséquences avec les dérèglements climatiques omniprésents, et parfois catastrophiques…
Alors que faire ? Est-ce qu’on verra plus tard ? Peut-être est-ce à nous tous citoyens de leur faire entendre ?

Ils savent sortir de l’argent de nulle part pour rééquilibrer l’économie alors pas pour rééquilibrer l’écosystème ?

Thèmes

Climat CO2 Ecosystème Agrocarburants Crise

Bookmark and Share
39 votes

commentaires
votez :
par mathieu hangue (IP:xxx.xx7.171.238) le 9 janvier 2009 à 14H51

Comme le dit le grand éditorialiste George Monbiot : "Notre génération restera-t-elle celle qui a su sauver les banques, mais a laissé sombrer les climats ?"

MH

votez :
par Eco Intelligence (IP:xxx.xx7.244.120) le 9 janvier 2009 à 16H23

Comme l’argent est aussi notre argent, il suffit de décider où vous voulez l’investir.

Sans attaque personnelle, mais plutôt que de le mettre à la Bourse, il vaut mieux l’investir dans des projets qui portent ces technologies et ces avancées écologiques.

Personnellement, j’ai récupéré tous mes avoirs en banque, placements, assurance vie... et les ait investis dans une autonomie de vie (maison hyper isolée et chauffée au solaire, electricité solaire...), terrain suffisement grand pour assurer une autonomie alimentaire et une possibilité d’échanges...

C’est un investissement très "personnel" et j’aimerais bien y apporter un peu plus de "commun", mais il est vrai qu’il y a peu de projet où l’on peut investir directement.

J’ai trouvé Terre de Liens (http://www.terredeliens.org/) et y ait investi quelques euros. Par ailleurs vous pouvez investir dans des PME innovantes qui cherchent des ressources que les banques ne leur donnent plus... à chercher.

Quand beaucoup de particuliers n’investiront que dans ces domaines, l’Etat finira par se poser la question.

tout comme votre décision d’achat devant des tomates, la façon dont vous investissez votre argent défini votre volonté de faire.

Bons investissements, et n’oubliez pas, le bénéfice est la rémunération du risque...

Eco Intelligence

votez :
par Nathalord (IP:xxx.xx9.96.14) le 9 janvier 2009 à 16H38

L’investissement dans une solution personnelle est déjà envisagée pour ma part...mais je n’ai pas encore le domicile pour. Mais c’est une solution personnelle comme tu l’as dis et le problème c’est la communauté MONDIALE ! Mais j’estime que c’est une initiative que tout le monde devrait mettre en oeuvre (s’il en a les moyens).

Pour les investissements dans des PME innovantes ou des solutions de groupe comme Terredelien (merci pour ce lien d’ailleurs) est une chose à laquelle je n’avais pas pensé et il est vrai que ce serait porteur ; l’état se rendrait compte si un très grand nombre de particuliers y investissent qu’il y a quelque chose à faire.

Mais je doute que les entreprises personnelles comme ta maison, ne fasse bouger l’état ! Tout simplement parce que si les particuliers investissent tous dans des systèmes propres ; l’état pourra se dire qu’il a de la marge pour voir le problème de pollution, réchauffement climatique....puisque les particuliers ont déjà fait la première étape alors on verra la suivante plus tard.

votez :
par pissefroid (IP:xxx.xx1.190.217) le 9 janvier 2009 à 18H44

C’est dommage que vous parliez de dérèglements climatiques pour présenter vos solutions d’économies d’énergies car économiser l’énergie est auto-suffisant comme raison, compte tenu du volume limité des ressources actuellement utilisées.

votez :
par Denis laforme (IP:xxx.xx8.228.31) le 10 janvier 2009 à 15H26

Bien sûr qu’il y a des solutions au problème que constitue le réchauffement climatique. J’en ai proposé quelques-unes sur mon blog ; environ 40 articles : www.denis-laforme.over-blog.com

votez :
par Nathalord (IP:xxx.xx9.96.7) le 12 janvier 2009 à 10H20

Nous n’avons pas dit qu’il n’y avait pas de solutions, on sait qu’il y en a beaucoup et si tu relis le sujet c’est "dit" !

En revanche, le sujet remet l’état en question face à la crise par rapport à ses investissements dans l’écologie. La problématique est : est-ce que l’état va prendre la crise comme une excuse pour retarder des projets écologiques ?

Comme le projet HYCHAIN par exemple, ou encore le programme "Horizon Hydrogène Energie".

HYCHAIN : 150-160 véhicules propres, à l’hydrogène dans différents états européens : la pratique doit se faire de 2008 à 2010. Est-ce qu’on a la preuve que le projet "pratique" a déjà débuté ? La production oui mais la mise en circulation ? Et la production quant à elle n’est sûrement pas terminée, et avec la crise cela va sûrement retarder le reste de la production et donc la mise en circulation de cette année et de 2010 !

Horizon Hydrogène et énergie (H2E) consiste à attribuer un budget de 200 millions d’euros à une entreprise (air liquide, si je ne me trompe pas...ma mémoire est parfois défectueuse). L’état n’arrive même plus à s’auto-financer sans "créer" de l’argent ; mais pour réquilibrer les finances il en est toujours capable mais investir ensuite dans des projets déjà définis ? pas sûr.

C’est sûrement à nous d’apporter la solution en rappellant à l’état ses obligations dans ce domaine et surtout celles qu’il a déjà prises. Mais je ne sais pas si des pétitions web seraient suffisantes par exemple... vous avez peut-être des moyens ?

votez :
par illitch (IP:xxx.xx3.140.129) le 11 novembre 2009 à 17H42

Réchauffement climatique on verra plus tard ?

Les réponses apportées au réchauffement climatique tardent en effet à se mettre massivement en place. Parce que si les chefs d’états agissent , bien des élus de petites communes n’ont utilisé le terme de Développement Durable que pour drainer des voix lors des municipales et ont tourné leur veste sitôt passées les élections. Hélas ce sont les petites communes les plus nombreuses !

Nous avons constaté dernièrement que des communes soit disant engagées environnement, n’autorisent pas (de quel droit !) l’implantation de ruchers même restreint sur leur commune (sic).

Nous sommes responsables de ce peu d’engagement, dénoncer son maire revient parfois à se couper de la vie du village, à avoir des batons dans les roues pour un projet ou un autre, alors qui ose ?

Le Développement Durable est pourtant croissance et la chance de pouvoir mettre en place de nouveaux rapports humains. Tout à fait d’accord pour reconnaître que les moyens techniques existent, mais ils sont plus modernes que nous mêmes. Bien des élus sont trop vieux et vivent encore avec le rêve américain en tête, ont la nostalgie des années soixante et sont dépassés par les réalités de 2010.

Si vous voulez de l’action élisez des jeunes (dès 18 ans pour être Maire) ils feront des erreurs sans doute, mais pas forcément plus que leur aînés. Si vous voulez agir, abandonnez le paraître et vous vous apercevrez qu’il est possible de réussir. Secouer ceux qui sont confortablement calés dans leur fauteuil et empêchent les autres d’agir est finalement assez facile, car en définitive ils ont peur et pas seulement de la nouveauté.

La lutte pour limiter le réchauffement climatique est en marche, la réussite s’accompagne d’une chose extraordinaire : la création.

La différence majeure entre ceux qui agissent dans des associations ou dans leur vie quotidienne et les petits élus rétrogrades, c’est que les premiers sont acteurs et les seconds comédiens.

Les Auteurs deClimat
çaDérange - 299 articles
Dynamicsauto - 37 articles
Biosphère Blog - 57 articles
Laurie ALVAREZ - 1 articles
alain cluzet - 3 articles
rcoutouly - 65 articles
chems eddine Chitour - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles