NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Climat : la théorie des oscillations fortes prend corps... et nous ?

Article publié le 14 janvier 2009

Climat : la théorie des oscillations fortes prend corps... et nous ?

Je ne sais pas si vous vous souvenez de cela, mais il y a quelque temps, une théorie pour le réchauffement climatique était émise . Elle prenait en fait un point de départ intéressant : ce qui se réchauffe c’est la température moyenne, pas toutes les températures. Partant de cette idée là, et constatant l’arrêt ou le ralentissement du Gulf Stream (qui permet à l’Europe d’avoir un climat plus tempéré que le Canada, pourtant aux mêmes latitudes), un groupe de scientifiques avaient annoncés que sur les zones tempérées européennes, le climat allait faire du yoyo entre les extrêmes.

Que signifie cela ? Que globalement, la température moyenne va augmenter, mais que les écarts entre températures basses et hautes vont aussi augmenter. L’idée est que par exemple nous pourrions atteindre des -15 l’hiver et des +45 l’été.

Pourquoi je vous parle de cela ? Parce qu’aujourd’hui, de plus en plus, comme nous traversons un hiver froid, nous entendons dire « Et dire qu’on nous parle de réchauffement climatique ». Pourtant, il est plus que probable que cet hiver froid que nous connaissons aujourd’hui ne soit qu’une partie intégrante du balancier climatique que nous allons subir et l’un des premiers coups. Il est donc envisageable que l’été qui s’annonce soit très chaud.

Et cela n’ira pas en s’arrangeant : la fonte des glaces du pôle nord est plus importante que prévue (Article Contreinfo 1). Hors, plus la glace fond, et plus elle entraîne de l’eau douce dans l’océan, plus cela change la salinité du courant et… plus le Gulf Stream ralentit ! C’est un cercle vicieux qu’il n’est pas possible d’enrayer, sauf en diminuant de façon drastique les gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Mais là le bas blesse. Car même si nos gouvernants nous amusent sur le plan climat (voir ma note précédente), le pire est en train d’arriver : nous dépassons les plus mauvaises prévisions. Nous devrions donc accélérer au-delà du prévisible le réchauffement global (Article Contreinfo 2). Nous parlons tout simplement de catastrophes en trombes : ouragans par dizaines, typhons, tempêtes, tornades, inondations, sécheresses, montée des eaux. Le nombre de réfugiés climatiques pourrait dépasser le milliard durant les 20 ans qui viennent. 1/6 de l’humanité (à l’heure actuelle). C’est aujourd’hui le cas du Bengladesh (Article Contreinfo 3).

L’heure n’est plus à la palabre et aux faux semblants. Nous somme face à notre destin. Celui de l’humanité. Nous avons le choix : anticiper ou subir. Seulement, nous, citoyens, ne prenons pas la mesure de ce qu’il nous arrive. En nous dépolitisant, en offrant le pouvoir à quelques professionnels de la politique, aux lobbies et au marché, nous avons tout simplement signé notre propre arrêt de mal vie. Car nous en sommes là. Croire que demain une solution technologique nous sauvera tous est une illusion.

La seule véritable force que nous pouvons mettre en marche est celle de la solidarité, de la décroissance soutenable et du bon sens. Nous ne pouvons plus attendre tout du politique, nous devons être politiques. Reprendre l’initiative, nous informer, changer nos comportements mais aussi peser sur nos états pour de vrais changements.

Parce que soyons clair : il n’est aujourd’hui plus possible d’empêcher le réchauffement climatique. Au mieux nous pouvons l’atténuer, le ralentir, mais il aura lieu. Cela suppose de revoir complètement notre façon de voir le monde. En ce moment, dans nos riches nations, l’égoïsme prime, tout est fait et orienté pour l’individu au détriment du collectif. Les états (ou groupe d’états comme l’Europe) se referment sur eux même, créant une sorte de « forteresse » autour de leurs frontières. Les budgets militaires sont en hausses constantes et ce depuis plusieurs années. Ce n’est pas compliquer : rester ainsi, c’est s’exposer à la guerre demain.

Au contraire il faut inverser la vapeur. Repenser le monde pour passer de l’individu au collectif. Nous ne pouvons envisager la survie de l’humanité dans le carcan du tout pognon. C’est bien vers une civilisation du partage que nous devons tendre. La gratuité doit être au cœur de nos préoccupations, le partages des technologies innovantes avec les pays du sud aussi, mais surtout le partage et la juste répartition des ressources. Y compris de l’espace vivable ! Car le réchauffement climatique va diminuer les terres vivables, et augmenter la misère des zones déjà fortement touchées.

Il nous faut réinventer un futur. Car le monde dans lequel nous vivons et la civilisation que nous avons choisi ne tend que vers le terrible « no futur ».

L’avenir est entre nos mains et se construit maintenant. Les modalités du changement climatique ne sont pas négociables, seule l’ampleur de celui-ci l’est… Mais plus pour longtemps….

Thèmes

Climat CO2 Réchauffement climatique

Bookmark and Share
40 votes

commentaires
votez :
par Totor (IP:xxx.xx3.165.253) le 14 janvier 2009 à 13H22

"a fonte des glaces du pôle nord est plus importante que prévue (Article Contreinfo 1). "

C’est le contraire que ce que présente votre source du 2 mai 2008, la fonte de 2008 est inférieure à celle de 2007... http://nsidc.org/arcticseaicenews/ plus précisément : http://nsidc.org/images/arcticseaic...

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.191.4) le 14 janvier 2009 à 19H37

vous aimez mes liens j’en suis heureux :-)) et bien tenez, en voila deux qui contredisent votre affirmation : "...le Gulf Stream ralentit !" ;-)

http://www.nature.com/ngeo/press_re...

http://www.whoi.edu/page.do?pid=754...

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 17H57

Sympa vos liens qui démontrent que dans tous les cas en 2007 et 2008 nous étions largement en dessous des moyennes de 1979 à 2000 ... :-)

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 22H31

http://www.univers-nature.com/inf/i...

Oui, j’en disconviens pas. En même temps "l’article" repris aujourd’hui sur Naturavox est issu de mon blog, et date du 05/01. L’annonce de la reprise (qui reste à étudier) du 08/01... Vous me pardonnerez j’en suis sur de ne pas encore avoir de don de voyance.

Sinon, avec on sans Gulf Stream, le réchauffement aura lieu. Que vous y croyez ou non d’ailleurs.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 22H36

Je parle bien évidement de l’article en français et non du votre. Je souligne la fin de l’article d’ailleurs :

"La reprise de la convection semblerait due à une subtile combinaison de facteurs, associant, entre autres, l’importante fonte des glaces de l’Arctique de l’été 2007 et l’arrivée d’un courant d’air froid en provenance d’Amérique du Nord durant l’hiver qui suivit. Soulevant une fois encore la complexité du système associant océan, atmosphère et glace, cette reprise de la convection apporte finalement plus de questions que de réponses. Pour les scientifiques il va être très difficile de prévoir quand cette convection profonde pourra se produire à nouveau."

On est loin du "tout est réglé"

Et en fournit un autre : http://www.notre-planete.info/actua...

Maintenant, avoir l’esprit critique, ce n’est en rien refuser de voir qu’il y a matière à se poser question, en théorie non ?

votez :
par Andydrew (IP:xxx.xx0.138.127) le 14 janvier 2009 à 13H56

"ce qui se réchauffe c’est la température moyenne, pas toutes les températures."

Est ce à dire que pour calculer la température moyenne, on ne prend que les températures les plus chaudes ?

Je comprends que les réchauffistes se trouvent dans l’embarras avec cette fameuse moyenne des températures dont la tendance est à la baisse depuis plusieurs années. Alors on vous avance des théories fumeuses pour expliquer les extrêmes de froid de plus en plus nombreux, des précipations de neige records dans toutes les parties du monde...

Hé oui, la Terre se refroidit, mais rassurez-vous c’est une des causes du RCA !

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 18H03

Isoler la phrase (le bout de phrase) ainsi est d’une certaine malhonnêteté.

Ce que je dis est simple : on aura parfois plus froid qu’avant mais en moyenne sur le globe la température moyenne monte :

http://www.astrosurf.com/macombes/f...

http://www.culture.u-bordeaux1.fr/c...

http://www2.cnrs.fr/presse/communiq...

http://planet-terre.ens-lyon.fr/pla...

votez :
par Eco Intelligence (IP:xxx.xx7.244.120) le 14 janvier 2009 à 17H48

Vous prenez à nouveau la météo pour le climat. Même si une année la banquise fond plus ou moins, cela ne veut pas dire que le climat n’est pas en train de changer.

Votre attitude est irresponsable. Nous sommes dans une zone rouge quand à nos emissions de CO² (en fait tous les GES) et nous n’approchons que de très peu les effets que cela va avoir.

Il est évident que nous devons changer notre attitude avec notre confort et surtout accepter dans quelques temps d’héberger des populations qui n’auront plus de lieu de vie. A moins de les faire disparaitre, ce qui m’est totalement étranger.

Si nous ne prenons pas en compte les alertes, si nous pensons que seul le politique résoudra la situation, nous avons tout faux.

Notre attitude, qui commence par une éducation ou une analyse des sources à notre disposition doit changer. Frugalité et surtout anticipation des évènements est pour moi une démarche nécessaire. Je préfère être acteur que subir. Continuer à tergiverser sur la fonte ou pas la fonte est hors sujet. Reveillez-vous.

Eco Intelligence

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 18H04

Je suppose que ce commentaire ne s’adresse pas à moi ?

votez :
par denlaf (IP:xxx.xx8.228.31) le 14 janvier 2009 à 18H42

Je suis assez en accord avec cet article. J’ai publié 41 articles sur le réchauffement climatique qui amène des changements climatiques de plus en plus importants. Évidemment il faut diminuer l’augmentation de la concentration des G.E.S. dans l’atmosphère. L’un des principaux moyens d’y arriver serait de diminuer(sinon cesser) l’utilisation des combustibles fossiles. IL faut également privilégier les économies d’énergie, développer les énergies renouvelables et freiner la consommation en général.J’aimerais vous proposer la lecture de ces articles sur mon blog : www.denis-laforme.over-blog.com

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 18H49

Merci pour le lien :-)

votez :
par pissefroid (IP:xxx.xx1.190.217) le 14 janvier 2009 à 18H46

Je vois que manicore commence à parler de changement climatique.

Je pense que c’est bien.

votez :
par Pierre (IP:xxx.xx5.242.222) le 14 janvier 2009 à 20H59

Très exact comme article, l’équilibre du climat planétaire est très précaire, quand le climat entrera dans une courbe critique il sera trop tard pour l’homme d’agir et nous avons déjà un pied la dedant, je nous souhaite bonne chance lorsque l’autre pied y sera et peut importe notre situation géographique.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 22H40

Merci. Et en effet, nous avons un pied largement dedans... le second commence à entrer...

votez :
par Alex (IP:xxx.xx8.239.60) le 14 janvier 2009 à 21H54

"La gratuité doit être au cœur de nos préoccupations"

J’ai peut être mal compris, mais j’ai tendance à croire que ce qui est gratuit n’a pas de valeur. Au contraire je pense qu’il faudrait largement augmenté le prix de l’énergie et des produits poluants, le citoyen de manière générale fait des efforts tant que ça ne le contraint pas.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 14 janvier 2009 à 22H38

Il faut reprendre la phrase das son ensemble :

" La gratuité doit être au cœur de nos préoccupations, le partages des technologies innovantes avec les pays du sud aussi, mais surtout le partage et la juste répartition des ressources"

C’est le partage qui doit être gratuit, rien d’autre (assez logique d’ailleurs). Dans le sens, ne pas faire payer aux pays du sud les errances de ceux du nord.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.173.202) le 19 janvier 2009 à 10H55

"...en moyenne sur le globe la température moyenne monte..."

Qu’est ce que c’est "la température moyenne sur le globe" ? Comment est-elle mesurée et calculée ???

votez :
par Totor (IP:xxx.xx3.165.253) le 20 janvier 2009 à 08H19

"Comment est-elle mesurée et calculée ???"

Il ne faut pas poser ce genre de question... ... cela n’est pas politiquement correct :-p

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 20 janvier 2009 à 18H27

C’est un blague j’espère ? La moyenne est celle de l’ensemble des capteurs météo disponible, disposés sur la globe à un temps T... Sans oublier aussi les observations satellites.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 20 janvier 2009 à 19H30

Lisez donc le rapport du GIEC dans ce cas...

http://www.ipcc.ch/languages/french.htm

Vous y verrez même qu’ils sont certains de ce réchauffement. Soit 2500 (et plus) spécialistes d’accord...

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.56.171) le 20 janvier 2009 à 19H19

C’est beau d’avoir des certitudes.... ...visiblement vous en avez plus que les membres du GIEC au sujet des températures :-/

http://data.giss.nasa.gov/gistemp/a...

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.56.171) le 20 janvier 2009 à 19H34

ces gens sont certains de leurs modèles informatiques... ... je suis informaticien et je suis aussi certain des mes modèles, quoi que je veuille leurs faire dire.... vos affirmation nons etayées voir totalement fausse déservent la cause écologique

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 20 janvier 2009 à 19H38

C’est ce que je dis : vous n’avez pas lu les rapports. Plus de la moitiés ne repose pas sur un modèle informatique mais sur l’observation (recul des glaciers, sècheresses, perte de biodiversité).

Maintenant, ce pinaillage sur le modèle me semble bien plus grave que le modèle lui même. Car pendant que vous vous penchez à savoir si oui ou non le modèle est bon, il est un fait : la planète se déglingue, le climat aussi.

Libre à vous de pensez que ce n’est pas du fait de l’homme (oui c’est tellement plus simple en même temps) mais dans tous les cas, commencez à vous demander comme résoudre ce qui arrive : réfugiés climatiques, manque alimentaires localisés, etc....

Parce qu’on peut encore se tordre le nez des heures, n’empêche que sans modèle informatique, j’arrive à voir que ça va moins bien...

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.56.171) le 20 janvier 2009 à 19H46

vous etes de mauvaise fois

prenez le premier document du lien que vous donnez Climate Change 2007 : the AR4 Synthesis Report ...le célèbre AR4 peut on dire ! page 16 les illustrations sont biens celles de modèles ...cherchez seulement le nombre de fois ou le mot modèle apparait...

pourquoi vous sentez vous obliger d’appuyer votre démarche d’écologie et de décroissance sur ce catastrophisme ? il y a plein de bonnes raisons d’être ecologiste et decroissant !!

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 20 janvier 2009 à 19H53

Un document sur combien ? :-) Ne me parlez pas de mauvaise fois ;-)

De plus, il n’y a pas de catastrophisme mais des faits. Rien de plus.

votez :
par lio (IP:xxx.xx6.101.40) le 20 janvier 2009 à 10H31

et le recul des glaciers aux 4 coins du globe c’est du a quoi ? a la consommation de glaces des ecologistes ???

votez :
par Totor (IP:xxx.xx3.165.253) le 20 janvier 2009 à 10H57

"et le recul des glaciers aux 4 coins du globe c’est du a quoi ? a la consommation de glaces des ecologistes ??? "

Ah ça par contre c’est une remarque très pertinente et très politiquement correcte ! ;-)

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.56.171) le 20 janvier 2009 à 20H01

quels faits ? 0,7 degrés celcius en 150 ans ? qui etes vous pour affirmer que c’est bien ou mal pour la terre ? un fait climatologique vraiment vérifiable est que nous sommes dans une petite perturbation inter glaciaire !!

tenez ...les glaciers reculent depuis le début du 19eme siècle.. de quant date la révolution industrielle ??

la seule cause que vous servez vraiment est celle des lobby financier qui veulent spéculer sur le carbonne....

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 20 janvier 2009 à 20H09

Mais oui... c’est surement pour cette raison que je suis opposé au marché carbone, pour leur facilité la tache...

Bref, inutile de tourner en rond...

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.56.171) le 20 janvier 2009 à 20H15

c’est vous qui tournez en rond en vous abreuvant de certitudes et en bafouant toute demarche scientifique comme un tribunal de l’inquisition ... moi je sais que je ne sais rien mais je suis curieux de découvrir et que ma démarche d’écologiste et de décroissant est basées sur des constats et des raisonnements simples , respectueux de toutes les opinions !!

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.118) le 20 janvier 2009 à 20H17

"Je reste ouvert au doute, mais si je ne fais que cela, je finirais par oublier d’agir"

Ca résume ce que je pense, comme quoi nous ne sommes pas si différents. Je ne fait pas du GIEC un absolu mais un indicateur voilà tout.

votez :
par totorr (IP:xxx.xx6.56.171) le 20 janvier 2009 à 20H20

effecivement nous sommes tres proche oubliez un peu ce catastrophisme à la mode et votre discour cera tout simplement tres interessant bonne continuation

votez :
par lio (IP:xxx.xx6.101.40) le 20 janvier 2009 à 13H56

il faut aller le dire aux gens qui en dépendent (des glaciers).

votez :
par chria (IP:xxx.xx2.75.203) le 23 février 2009 à 14H51

On peut mesurer les changements de températures, de précipitation, etc, car ce n’est qu’un paramètre physique (et encore on a des bonnes mesures que depuis quelques dizaines d’années). Par contre tous ceux qui font des liens entre GES, réchauffement et catastrophes ne font que des suppositions, car la complexité des mécanismes imbriqués climat / société humaine est telle qu’il n’existe qu’une chance infime pour que tout ce que l’on perçoit ne soit déterminé que par un seul paramètre.

votez :
par chria (IP:xxx.xx2.75.203) le 23 février 2009 à 16H59
Les Auteurs deClimat
çaDérange - 299 articles
Dynamicsauto - 37 articles
Biosphère Blog - 57 articles
Laurie ALVAREZ - 1 articles
alain cluzet - 3 articles
rcoutouly - 65 articles
chems eddine Chitour - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles