NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
interdiction des OGM au Luxembourg, bienvenue au club

Article publié le 30 mars 2009

interdiction des OGM au Luxembourg, bienvenue au club

Cela fait quelques années que, sans répit, les profits des firmes qui fabriquent des OGM sont en hausse : ce qui est bon pour les actionnaires (quoique jamais suffisant), ne l’est pas forcément pour les agriculteurs. Même au Mexique, berceau du maïs et réservoir d’une diversité indispensable à la prévention des défaillances prévisibles de la monoculture, lse plants de maïs sont contaminés à hauteur de 1 %, alors que ce type de culture est interdit dans ce pays (Source : greenpeace) . La nouvelle mesure prise au Luxembourg ravira donc les partisans d’une modération des joies et espoirs que peuvent susciter chez les industriels cette percée des OGM : un arrêté signé par le ministre de la Santé, Mars Di Bartolomeo, qui prévoit “d’interdire provisoirement la mise en culture du MON810″, est entré en vigueur ce mardi, date de sa publication au journal officiel luxembourgeois.

 “Le Grand-Duché franchit ainsi une nouvelle étape dans son approche dictée par les principes de précaution et de prévention et se joint à l’Autriche, à la Hongrie, à la Grèce et à la France, qui ont pris la même décision au cours des dernières années“, explique le ministère dans un communiqué.

 La décision du Grand Duché “est basée sur des faits nouveaux publiés en 2008 et 2009 ne permettant pas de conclure à une totale absence d’innocuité du MON810 et est motivée par des arguments scientifiques, écologiques et politiques“, ajoute le ministère, qui souligne que 83% des Luxembourgeois interrogés dans un sondage s’étaient dit opposés aux OGM dans leurs assiettes.

L’association de défense de l’environnement Greenpeace a “félicité le gouvernement luxembourgeois pour cette décision historique“.

A un moment où la Commission européenne a proposé de lever les interdictions nationales sur le MON810 de la France et de la Grèce, la décision du Luxembourg est un signe politique fort“, estime Greenpeace.

Thèmes

OGM

Bookmark and Share
25 votes

commentaires
votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 11 avril 2009 à 22H17

« [le moratoire] est basé sur des faits nouveaux publiés en 2008 et 2009 ne permettant pas de conclure à une totale absence d’innocuité du MON810 ,[...] »

Cette phrase est — litote — emberlificotée.

Il semble qu’elle veuille laisser entendre (en bon français) qu’en 2008 et 2009 des faits nouveaux ont été découverts qui contredisent l’innocuité du mon810.

Mais quand on fait du mot à mot avec cette phrase, ce n’est pas du tout ce que l’on lit.

Si des faits ne permettent pas de conclure dans un sens, cela veut dire qu’ils ne sont pas contradictoires avec l’opinion contraire.

Le contraire de l’absence totale d’innocuité , c’est la présence partielle d’innocuité.

En décortiquant cette phrase on trouve « des faits nouveaux ne sont pas contradictoires avec une certaine innocuité du mon810. »

Ce qui n’est certainement pas une raison pour interdire cet OGM.

Vous l’aurez compris, il fallait lire, pour que la phrase conserve un semblant de bon sens, « dangerosité » à la place de « innocuité » :

« des faits nouveaux publiés en 2008 et 2009 ne permettant pas de conclure à une totale absence de dangerosité du MON810 »

Ainsi rectifiée, elle va alors dans le sens d’un moratoire, mais une autre absurdité saute aux yeux : « une totale absence de dangerosité » ne peut jamais être prouvée, pour aucun produit (même l’eau pure).

Je dirai même plus, on peut toujours trouver, dans certaines circonstances, et pour n’importe quel produit ou technologie, des faits interdisant de conclure à une totale absence de dangerosité.(Il ne serait donc normal que l’on en trouve pour le mon810. Reste à savoir s’ils justifieraient un moratoire : la possibilité de se noyer n’implique pas l’interdiction de prendre des bains)

Réclamer une totale absence de dangerosité revient à poser une condition impossible à réaliser, et équivaut donc à un refus arbitraire.

Le caractère emberlificoté de la déclaration luxembourgeoise dissimule cet arbitraire. D’ailleurs si l’on lit la suite de la déclaration, perce un brin de franchise : « [...] et est motivé par des arguments scientifiques, écologiques et politiques. », on voit apparaître une chose curieuse : le refus d’un OGM pour causes politiques !

Il semblerait que ce soit là la véritable raison : le gouvernement luxembourgeois ne dispose d’aucun fait nouveau justifiant un embargo, cette décision n’est prise pour se mettre en accord avec un opinion publique abusée qu’il n’est peut être pas opportun de prendre à rebrousse poil.

votez :
par sourdechasa1985 (IP:xxx.xx6.56.45) le 21 août 2013 à 12H54

If you go been strenuous far fire fat, fret muscle, gain shot at been having undiluted everlasting era achievement it, we unreservedly execute understand. Pain with the addition of vanquishment barring affects multifarious. HostingElite.pl

Les Auteurs deBiodiversité