NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Technologie française pour la plus grosse usine de dessalement d'Eau de Mer

Article publié le 28 août 2010

Technologie française pour la plus grosse usine de dessalement d'Eau de Mer

Le dessalement de l'eau de mer c'est l'avenir pour l'approvisionnement des 9 milliards d'être humains qui vont peupler la planète en 2050, leurs industries et leur agriculture. Car c'est l'agriculture qui est le plus gros consommateur d'eau au monde et qui plus est d'eau gratuite. Si vous suivez ce blog régulièrement vous savez que la tension monte dans différents bassins fluviaux pour savoir comment se partager cette eau essentielle à la vie.

Le dessalement de l'eau de mer, comme je le dis ci dessus, est il vraiment la solution ? C'est facile à dire mais de toute évidence, ce ne sera vrai que pour ceux qui pourront se payer les gigantesques usines à dessaler l'eau que lon commence à voir fleurir dans le monde. Et il est exclu qu'elle puisse être utilisée pour l'agriculture, trop chère évidemment par rapport à... la gratuité actuelle

Là où les techniques, existent, fonctionnent parfaitement et, cerise sur le gâteau, sont d'origine française. Ce sont les sociétés héritières des deux "Lyonnaises des Eaux" et "Générale des Eaux", maintenant Suez et Véolia Environnement qui dominent le marché mondial.

C'est ainsi que la plus grosse usine de dessalement d'eau de mer au monde, en cours de construction sur le site de Wonthaggi en Australie,utilisera la technique de Suez Environnement( ou plutot Dégremont, sa filiale traitement de l'eau). Elle est située sur la côte sud de l'Australie, dans l'Etat de Victoria et a proximité de Melbourne dont elle va approvisionner 4 millions d'habitants.

Elle traitera 450 000 M3 d'eau là où la première installation de Suez en Espagne du Sud en 1972 n'en traitait que 200M3 par jour. Quand à celle démarrée à Barcelone en 2009, elle ne traitait que 200 000 M3/jour. C'est dire l'évolution des techniques et surtout des besoins en quelques années.

Bonne nouvelle en ce qui concerne le coût du dessalement, il a été divisé par deux en dix ans à désormais 0.4 à 0.6 euro du M3 traité.

Reste un problème majeur, ces usines de dessalement sont des gouffres à énergie..C'est la raison pour laquelle l'essentiel d'un marché qui croit à 15pct par an se trouve dans des pays riches ou à disponibilités énergétiques très importantes comme ceux du golfe. L'énergie y est fourni par des centrales à gaz ou à produits pétroliers et sans doute à court terme par... des centrales nucléaires dont le mode de fonctionnement y serait particulièrement bien adapté.

Thèmes

Eau

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Alphax (IP:xxx.xx2.217.176) le 30 août 2010 à 14H28

"à court terme par... des centrales nucléaires dont le mode de fonctionnement y serait particulièrement bien adapté" et à long terme avec un peu de chance, par des centrales à fusion nucléaire, là on serait tranquilles ; sauf que tous les pays ne pourront pas se les payer eux-mêmes. On va un jour devoir mieux organiser la solidarité internationale, mais c’est un autre débat

votez :
par karva (IP:xxx.xx1.56.68) le 31 août 2010 à 12H44

Bon article, qui explique un peu l’importance de cette technique pour les pays arides. On peut se demander si un jour cette eau ne servira pas à l’agriculture, mais pour l’instant des pays comme l’Arabie Saoudite limitent leurs cultures de blé : il faut au moins un m3 d’eau pour faire un kilo de blé, et le blé, qui est à son plus haut est autour de 250 $/tonne sur le marché international.

J’ai un intéressant petit article technique sur le dessalement :

www.sauvonsleclimat.org/docu...

Peut-être cela sera intéressant pour les légumes, ou inventera-t-on par génie génétique des variétés moins gourmandes en eau qui permettront de cultiver les déserts avec de l’eau dessalée ?

Pourquoi pas : l’inventivité de l’homme est sans limite !

votez :
par Tleilaxu (IP:xxx.xx4.144.229) le 2 septembre 2010 à 09H29

Il existe déjà des variétés disponibles moins gourmandes en eau. Le problème, c’est que l’on ne peut pas poser de brevet dessus... Alors, on créera de toute pièce une chose, comme le docteur Frankenstein, sur laquelle on pourra poser des brevets et faire payer des plants que l’on peut trouver gratuitement dans les savoirs communs... Par exemple, il y a des espèces de maïs qui savent très bien se défendre contre des insectes ou des champignons (ils n’ont pas attendus l’Homme pour se débrouiller tout seuls !). Mais, plutôt que d’utiliser ces espèces ou de les croiser, on préfère créer des OGM plus rentables...

votez :
(IP:xxx.xx3.93.141) le 3 septembre 2010 à 16H27

Par exemple, il y a des espèces de maïs qui savent très bien se défendre contre des insectes ou des champignons (ils n’ont pas attendus l’Homme pour se débrouiller tout seuls !). Mais, plutôt que d’utiliser ces espèces ou de les croiser, on préfère créer des OGM plus rentables...

- Il y a peut être aussi d’autres raisons pour lesquelles ces variétés n’ont pas été utilisées.

"ils n’ont pas attendus l’Homme pour se débrouiller tout seuls". Elles ne doivent donc pas être très récentes. En tout cas, elles sont antérieures aux variétés OGM. Alors pourquoi, si elles présentaient certains avantages n’ont elles pas été utilisées dans les régions où elles auraient été utiles ? Ce n’est donc pas le développement des OGM qui a empêché leur développement à elles. Donc il doit y avoir d’autres raisons...

votez :
(IP:xxx.xx3.94.232) le 1er septembre 2010 à 12H12

"...ou inventera-t-on par génie génétique des variétés moins gourmandes en eau..."

- Oh ! Mais vous n’y pensez pas ! Comment osez-vous ! Quelle horreur.....Des OGM ? Et puis quoi encore ?

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx2.15.80) le 3 septembre 2010 à 09H42

"Oh ! Mais vous n’y pensez pas ! Comment osez-vous ! Quelle horreur.....Des OGM ? Et puis quoi encore ?"

Pourquoi ? Vous avez quelque chose...pour les O.G.M. vous ? Et en vertu de quels arguments je vous prie ?! lol

votez :
(IP:xxx.xx3.93.141) le 3 septembre 2010 à 16H10

Oh ! Mais vous n’y pensez pas ! Comment osez-vous ! Quelle horreur.....Des OGM ? Et puis quoi encore ?"

Pourquoi ? Vous avez quelque chose...pour les O.G.M. vous ?

>> Oui, et alors ? J’ai le droit non ?

votez :
(IP:xxx.xx3.93.141) le 4 septembre 2010 à 08H59

"Pourquoi ? Vous avez quelque chose...pour les O.G.M. vous ? Et en vertu de quels arguments je vous prie ?!"

- Mais je n’ai pas d’arguments ! J’y crois ! J’ai la foi ! Cà ne vous suffit pas ?

votez :
(IP:xxx.xx6.203.234) le 4 octobre 2010 à 09H29

For this year season , moncler jackets will give you a special experence .You will find yourself inspired by this brand archive . since there is no space limit and low operating moncler polo and distribution chain are short, so you can find the full style and save money.

Les Auteurs deBiodiversité