NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le fiasco du coton trangénique

Article publié le 22 août 2012

Le fiasco du coton trangénique

Il en est de la chimie comme des OGM, les effets négatifs l’emportent à long terme, deux article du MONDE* vont en ce sens. On en reviendra à une agriculture plus traditionnelle, plus biologique.

Dix ans après l’introduction du coton transgénique en Inde, les semences locales ont quasiment disparu alors qu’elles étaient résistantes aux parasites suceurs. Le savoir-faire traditionnel est en train de disparaître. De plus les semences transgéniques consomment davantage d’eau et de nutriments, conduisant à l’épuisement des sols. Les engrais, insecticides et semences génétiquement modifiées ont un coût. Les paysans doivent s’endetter. En 2006, dans la région de Vidarbha, des milliers de paysans qui ne pouvaient plus rembourser leurs dettes se sont suicidés en ingurgitant des pesticides. La productivité dans le nord de l’Inde décline en raison de la baisse du potentiel des semences hybrides et de la difficulté de ce type de culture : pour éviter que les bactéries ou insectes développent des résistances aux variétés transgéniques, des semences locales doivent également être plantées dans de justes proportions. De toute façon les ravageurs reviennent en force. Le coton Bt est efficace contre une certaine chenille. Mais plusieurs dizaines de ravageurs peuvent attaquer le coton. Contrôler la chenille la plus gênante, c’est donc laisser la place aux autres ravageurs. Pour le coton herbicide aux USA, on n’avait pas du tout anticipé les phénomènes de résistance massive. Pour contrôler les herbes adventices, on fait maintenant venir des travailleurs mexicains pour arracher à la main les mauvaises herbes et les brûler.

En 2009, Monsanto a admis pour la première fois que sa variété de coton Bollgard avait perdu toute résistance au ver rose. Aux Etats-Unis, mais aussi en Chine, les producteurs sont désemparés et doivent recourir à des pesticides classiques. Certains experts américains disent maintenant : "On a besoin de nouveaux pesticides" - alors même que les OGM devaient nous en débarrasser. On ne négocie pas avec la nature. Les manipulations génétiques ne produiront jamais les résultats attendus car elles induisent des modifications de type retro-feedback. La nature est un système vivant, dynamique et complexe qui se défend contre la monoculture !

Pour en savoir plus, lire ce dialogue entre un partisan des OGM et un écolo.

* LE MONDE du 27 avril 2012, Les promesses non tenus du coton OGM en Inde

* LE MONDE du 27 avril 2012, Les producteurs OGM sont désemparés aux Etats-Unis

http://biosphere.blog.lemonde.fr/

Thèmes

OGM Pesticides Monsanto

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.137.38) le 24 août 2012 à 18H29

Je pense qu’il est grand temps que nos responsables comprennent que la Nature est Intelligente, ELLE.

Tous les domaines où des responsables rationnels et cartésiens se sont improvisés dictatorialement compétents s’écroulent les uns après les autres.

Curieusement, ce fut la physique, ’reine du rationnel et cartésien’, qui en premier a du reconnaître ses erreurs dans les années 2000 et recommencer ses recherches. TOUS les domaines s’écroulent et cela s’est très tristement aggravé avec la Mondialisation. Les pays gagnants ne sont pas les plus réputés pour ce type ,tant vanté, de ’cartésien et rationnel des années 19870- 2010’. Par contre, on ne peut que constater la Grande Intelligence des Responsables qui dirigent ces Grands Pays et ils savent faire passer le Bien de leur Peuple avant le petit bien être personnel.....

votez :
(IP:xxx.xx7.76.249) le 25 août 2012 à 11H35

Curieusement, ce fut la physique, ’reine du rationnel et cartésien’, qui en premier a du reconnaître ses erreurs dans les années 2000 et recommencer ses recherches.

A quoi faites-vous allusion ?

votez :
(IP:xxx.xx3.219.86) le 27 août 2012 à 16H55

ce fut la physique, ’reine du rationnel et cartésien’, qui en premier a du reconnaître ses erreurs dans les années 2000

Et quelles étaient donc ces erreurs ?

votez :
(IP:xxx.xx7.76.249) le 25 août 2012 à 12H05

Dommage que cet article ne cite aucune référence autre que deux articles du Monde pas directement ni facilement accessibles. Je veux parler dew références de publications scientifiques sérieuses sur lesquelles s’appuie l’article. On est donc a priori obligé de croire les affirmations "sur paroles" les affirmations faites par l’auteur. ce qui personnellement me gêne car j’ai été habitué à me faire une idée par moi-même en lisant d’un oeil critique les articles publiés sur un sujet donné. Quant au dialogue entre un partisan des OGM et un écolo, rien de nouveau, toujours les mêmes arguments d’un côté et de l’autre avec des participants qui ne sont pas prêts à changer un tant soit peu d’avis.....

votez :
par lemiere (IP:xxx.xx1.100.26) le 29 août 2012 à 23H51

http://www.nepadbiosafety.net/fr/co... http://www.inra.fr/presse/coton_bt_...

j’ajoute ça mais je ne l’ai pas lu http://www.isaaa.org/kc/Publication...

pour l’inde je ne sais pas..

ce qui est pénible avec les militants écolo de façon générale est que ils sont bourrés de préjugés...ils affirment d’abord et ils cherchent les éléments de preuve par la suite.. ET si ils ont parfois raison sur le fond ils toujours tort sur la forme..

votez :
par rebecca (IP:xxx.xx0.31.172) le 10 avril 2013 à 07H35

de toutes façon ils nous empoisonnent depuis des décénies du trangénique en passant par le bisphenol a les additifs alimentaires : voir le nouvel ordre mondial le club bilderberg voir sur le net ainsi que les illuminatis

votez :
par cheap jordan 5 (IP:xxx.xx5.90.52) le 19 août 2013 à 07H02

cheap nike jordan shoes Treatment by an individual of the assets of the corporation as his own highflyshoes ; Diversion of assets from a corporation by or to a stockholder or other person or entity jordans for cheap ;

Les Auteurs deBiodiversité
Michel Aymerich - 6 articles
ble2 - 35 articles
Professeur Chems Chitour - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles
çaDérange - 299 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Jean-Luc Crucifix - 7 articles
Bubbles World - 1 articles