NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La mer empoisonnée !?

Article publié le 22 juillet 2012

La mer empoisonnée !?

Chaque jour à Sotchi, la pittoresque station balnéaire russe de la mer Noire, un dauphin mort blanchit sur la plage. Au début de la saison touristique, ces décès mystérieux n'ont pas encore trouvé d’explication, mais ces carcasses de dauphins sont devenus de vrais trouble-fête pour les vacanciers, amateurs de plages pittoresques et des panoramas vierges.

La semaine dernière plusieurs petits dauphins morts étaient couchés le ventre en l’air sur la plage de Sotchi. D’autres flottaient dans l’eau. Cette hécatombe se poursuit actuellement tout le long de la côte russe de la mer Noire, mais depuis quelques semaines ; ils ont également été repérés sur les côtes ukrainiennes.

Les écologistes sont de plus en plus inquiets, car le nombre de dauphins morts dans la région s’élève à environ 300 à ce jour. Les autorités locales n'ont fait aucune tentative sérieuse pour enquêter sur les décès, affirmant que les animaux sont trop endommagés lorsqu'ils atteignent le rivage pour subir des analyses de laboratoire. Les autorités accusent les braconniers et les filets de pêche, ou bien ils prétendent que l'hiver exceptionnellement froid a entraîné des dauphins de la mer d'Azov vers la mer Noire, bien plus chaude. Certains experts, comme le zoologiste local Konstantin Andramonov, soupçonne un certain virus qui sévirait environ tous les 20 ans. Cependant, de nombreux autres experts pensent que ces décès sont dus à une pollution croissante de la région. « Si les créatures de la mer qui sont adaptés à la vie marine réagissent de cette façon, quelles seront les conséquences pour l'homme ? » demande Noskovets qui affirme : « Chaque année, de nombreuses personnes souffrent les cas d'empoisonnement après s’être baigné dans la mer, et sont toujours considérées comme des victimes d'intoxication alimentaire. C'est un affreux mensonge de nos autorités, qui ont peur de dire qu’en vérité ; la mer Noire est tout simplement empoisonnée. »

Mais il n’y a pas que la mer Noire qui soit empoisonnée. Au Pérou, les autorités sanitaires tirent la sonnette d'alarme après la mort mystérieuse de centaines de dauphins et de pélicans. En moins de deux semaines 1 500 pélicans ont été retrouvés morts sur près de 200 km de côtes péruviennes. Entre janvier et avril, près de 900 dauphins se sont échoués morts sur le littoral nord du pays. Et à présent, ce sont les crustacés qui s'échouent par milliers.

Et selon Nature Alerte du 28 mai 2012, ce sont maintenant des milliers de crustacés qui ont été retrouvé morts il y a quelques jours sur plus de 80 mètres de la plage de Pucusana prés de Lima. L'institut sanitaire péruvien l'Imparpe s'est emparé de l'enquête : des échantillons ont été prélevés afin de tenter de déterminer les raisons de cette nouvelle hécatombe insolite. D’après le ministère de l'Environnement Péruvien la raison de cette hécatombe serait tout bonnement des « morts naturelles dues à une eau de mer trop chaude ».

Pour le directeur de l'ONG Mundo Azul, le biologiste allemand Stefan Austermühle, la mort massive des pélicans et des dauphins  « représente un risque pour la santé humaine en raison de la possible mutation d'un virus ». Dans le doute, les responsables du secteur de la santé dans les régions les plus touchées ont demandé aux habitants de la zone de ne pas manger de poisson cru, d'éviter de se baigner et de s'éloigner des plages où les animaux ont été trouvés morts. Un drame pour ce pays où le plat national, le ceviche – savoureux tartare de poissons – est une véritable religion. Pour sa part, l'Organisation scientifique pour la conservation des animaux aquatiques (ORCA) attribue le décès des dauphins aux activités d'exploration des compagnies pétrolières dans la zone, qui, selon elle, produisent des bruits affectant les cétacés victimes d'un « impact acoustique ».

D'autres sources incriminent également « la pêche excessive » de certaines espèces, en particulier l'anchois, dont se nourrissent les pélicans, et qui constitue un secteur économique majeur du Pérou. Selon l'ancien ministre de la santé, Uriel Garcia, les oiseaux mourraient donc plutôt de faim que des suites d'une maladie. L'expert en météorologie Abraham Levy estime, quant à lui, que ces récents phénomènes pourraient être liés au réchauffement des eaux du Pacifique, qui « altère la chaîne alimentaire ». Les anchois, rechercheraient l'eau froide plus en profondeur, et échapperaient ainsi aux pélicans, explique le New York Times. D'après une biologiste interrogée par le quotidien américain, ce petit poisson pourrait bien être le dénominateur commun entre toutes ces morts inexpliquées.

Des autopsies sont en cours pour déterminer les causes de la mort des animaux. 

Enfin, un autre fait significatif est ce qui se passe dans le petit port de pêche d'Ohara dans la ville d’Isumi de la préfecture de Chiba au Japon, où des dizaines de tonnes de sardines se sont échouées mystérieusement ces derniers jours. Selon la presse locale les sardines ont commencé à s'échouer mystérieusement le 3 juin vers midi jusque dans l’après midi du 4. Et l'énorme quantité de poissons pourris qui s’est ainsi accumulée dans le port, à présent recouvert d’un veritable « tapis de sardines », empeste toute la région.

La suppression des animaux marins est en marche.

 

Source image : http://altermonde-sans-frontiere.com

Thèmes

Biodiversité Poison Mer

Bookmark and Share
2 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.19.18) le 22 juillet 2012 à 16H01

Et bien Madame quel article ! Cela ma fait penser aux oies qui sont gazées en Hollande, pays rêvé pour la protection des animaux MAIS,...ce serait les responsables de la protection des animaux eux mêmes qui en seraient directement responsable. Et ceci pour la seconde fois en quelques années. Elles devaient être gênantes tout simplement ! Ou alors, il fallait cacher leurs erreurs de gestion, donc leur manque de travail effectif dans la défense des animaux ?...Il est à noter que les chasseurs en France respectaient ces oies et les respectent qu’ils me disent.

Que de remises en causes, que d’erreurs et que de mensonges derrière tout ce fatras de déclarations. Que de travaux de recherche pour découvrir des causes de disparitions ! Nous étions certain que les chasseurs en étaient responsables de la disparition de ces milliers d’oies...et eux mêmes, déclaraient qu’ils n’étaient pas présents dans chaque hutte...etc... MAIS les oies jonchaient le sol par milliers en Hollande ! ET, ce sont toujours les animaux qui trinquent des conneries de certains humains qui se croient infaillibles derrière leur bureau trop bien chauffé l’hiver... Peu de journaux en ont fait mention en France ! Il parait que des preuves abondantes se trouvent du coté des chasseurs qui semblent être écoeurés de tels agissements.

Alors, bonne chance dans ce long parcours pour la découverte de la cause de la disparition des dauphins ...Mais, certains produits phytosanitaires "déboussolent" des agriculteurs croit-on et certains suicides sont troublants...Les produits sont en train d’être recensés et même pour l’un interdit mais ce serait toute la famille qui posséderait cette propriété au moins pour les insectes comme les abeilles. Alors, une piste à éliminer peut être mais à vérifier quand même. Un produit interdit dans un pays ne l’est pas dans un autre....A croire qu’un être humain vaut plus qu’un autre !....Vous avez dit ’Bizarre’....etc...Pourtant, il existe des instances internationales MAIS pas trop pour nous protéger puisqu’on a retrouvé ce fait mortel en France dans l’autorisation de mise sur le marché du médicaments Vioxx alors qu’il était en train d’être interdit aux USA. Les Français sont bien morts de la même façon qu’aux USA, = des trous dans les artères du coeur et sans balles de fusil.

votez :
par le_crocodile (IP:xxx.xx2.178.232) le 26 juillet 2012 à 21H55

Des oies gazées en Hollande ?? Il faudra en parler avec le professeur Faurisson .

votez :
(IP:xxx.xx1.149.32) le 19 août 2012 à 10H14

@par le_crocodile (IP:xxx.xx2.178.232) le 26 juillet 2012 : Je ne connais pas ce Professeur et n’ai aucune raison de parler de cet horrible pourriture d’action inhumaine à un être en particulier.

Je préfère indiquer que des produits phytosanitaires ont une action néfaste sur le système nerveux central....et que l’on retrouve des produits phytosanitaires dans les eaux des fleuves en très grosse quantité si j’en juge les notes que les mairies font passer dans les maisons....

De plus, même s’ils sont réputés inoffensifs sur l’emballage, ils arrivent à être interdits pour effet dévastateur dans un pays comme la France. Malgré le coup du médiator qui est de la même famille que les amphétaminiques qui "aidaient" mes amis plus âgés, tous décédés d’un problème cardiaque, à passer le bac en dix jours de révision. Notre administration n’interdit pas la famille de ce produit qui élimine nos abeilles ’déboussolées’...si au moins, les administrations analysaient officiellement le sang des dauphins...Les résidus de produits phytosanitaires seraient peut être mis en évidence et ...Les produits seraient interdits dans TOUS les pays s’ils sont responsables des dégâts.

S’il y avait vraiment une correspondance pour l’action dose-toxicité, nos statisticiens ne seraient pas aussi surpris de ce qu’ils doivent considérer comme "non significatif". Et ceci autant du coté des doses- mortelles que des doses qui doivent être considérées comme non mortelles.

Pour la DL 100, je me réfère à cette horrible mort par injection de produits mortels à ce condamné aux USA qui vivait et parlait encore plus d’une demi-heure après l’injection. C’est quand même une preuve de la non correspondance entre les doses théoriques mortelles et la dose vraiment mortelle pour un individu.

Pour la DL0, je me réfère à la confession d’un Professeur de pharmacologie de Lille qui voulait prouver l’inefficacité de l’homéopathie et qui a prouvé au moins la non correspondance entre les doses toxiques en fonction directe de l’ajout ou non d’un produit homéopathique au régime des souris. J’ai compris qu’avec la DL0 sous traitement homéopathique tout le lot des souris mourait si l’on ne donnait pas le traitement homéopathique....Je conclus donc que notre administration fait preuve de beaucoup trop de légèreté quant aux autorisations de l’épandage honteux des produits chimiques dans les champs.

votez :
par Cheap Beats Studio (IP:xxx.xx2.223.130) le 30 décembre 2012 à 21H43

Moncler Pas Cher Fashion is about a global ambiance than climatic conditions. So it is actually tough not to obtain affected by international style developments even though Indian winters may well nevertheless be around the milder side in comparison to the West . Adhering to the established rules, blacks and the greys have already been dominating the scene, but since tendencies vacation in the speed of sunshine, the bright issues have caught the consideration of a lot of designers and style watchers. Semi-fitted and knee-length leather-based jackets inside the brightest of colors is often a clever strategy to conquer the chilliness, Veste Moncler Pas Cher" confirms designer Nachiket Barve.

votez :
par suno.edu/Library/json.php (IP:xxx.xx6.91.30) le 28 juillet 2013 à 07H09

If you are working out, primarily inside a gym, that final factor which you choose to fret about is regardless of whether your breasts are sagging or bouncing about. cheap jordan So first on my list is usually a very good sports bra. Check out my article The Embarrassment of Breast Bounce (link below) for much more causes why a superb sporting activities bra is critical cheap jordans for sale. You will discover many styles available, the most crucial consideration is always to be certain it provides adequate support for your personal chosen activity (usually go for a lot more assist if you might be not certain), cheap jordan shoes for sale secondly will you use it under a T-shirt or get one designed to get worn by by itself ?

votez :
par jordan for cheap (IP:xxx.xx5.90.52) le 17 août 2013 à 01H13

http://www.highflyshoes.com cheap jordans Treatment by an individual of the assets of the corporation as his own cheap jordans shoes ; Diversion of assets from a corporation by or to a stockholder or other person or entity ;

Les Auteurs deBiodiversité
Michel Aymerich - 6 articles
ble2 - 35 articles
Professeur Chems Chitour - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles
çaDérange - 299 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Jean-Luc Crucifix - 7 articles
Bubbles World - 1 articles