NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Du coton, de l'argent et de l'électricité pour purifier l'eau

Article publié le 8 décembre 2010

Du coton, de l'argent et de l'électricité pour purifier l'eau
Nous avons déjà passé en revue plusieurs manières de « nettoyer » l’eau. L’enjeu est de taille, comme nous le soulignions au Forum mondial de l’eau qui s’était tenu à Istanbul au printemps 2009. Les techniques les plus connues utilisent des composants pour « casser » les saletés de l’eau. D’autres utilisent les ultra-violets pour purifier l’eau, enfin, nous avions vu cette expérience chinoise qui consistait à nettoyer l’eau en y plongeant des morceaux de rouille. Cette fois-ci, c’est un mix de coton, d’électricité et d’argent qui promet de venir à bout des bactéries dans l’eau (Cleantechnica).

C’est un nouveau procédé low-cost et très efficace qu’a mis en place l’équipe de recherche de Stanford University. Ce nouveau filtre à eau est capable de se débarrasser de 98% des bactéries E. Coli présente dans une eau contaminée, sans recours au chlore. L’on savait déjà que l’électricité et l’argent tuaient la bactérie.

Le nouveau système utilise une maille de nanofils d’argent sur du coton, que l’on pose ensuite sur des nanotubes de carbone, qui « fournit » l’électricité du dispositif. Le coton a l’avantage d’apporter des pores plus larges que d’autres matériaux, ce qui permet à l’eau de le traverser plus rapidement, sans avoir besoin de recourir à des systèmes de pompage coûteux pour faire passer l’eau.

C’est en fait le contexte des hausses du prix des matières premières (dont le chlore) qui explique cette recherche frénétique d’alternatives pour purifier l’eau. De l’ultra-violet aux ultra-sons, en passant par des combo sel-électricité, les chercheurs sont fortement sollicités.


TechnoPropres
Thèmes

Eau Electricité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx5.140.156) le 8 décembre 2010 à 10H52

Ben, quand ils auront fini de chercher...ils iront voir ce que nos anciens ont trouvés dans des Centres de Recherche, payés par les impôts du reste, comme dans le nord de la France. A moins qu’une mise en retraite pour raison d’âge nécessite un classement ’vertical’ des découvertes ?...??? Ou peut être même d’abandon pur et simple ??? La méthode n’est peut être pas conforme aux idées ’scientifiques’ du moment.

La Nature, se satisfait de bricolages humains MAIS, Elle, est Intelligente. Pourquoi ne pas partir de cette évidence ?

votez :
(IP:xxx.xx3.95.206) le 8 décembre 2010 à 11H37

"Le nouveau système utilise une maille de nanofils d’argent sur du coton"

- Et que deviennent ces nanofibres d’argent lorsque le filtre a atteint ses limites d’efficacité ?

votez :
(IP:xxx.xx9.7.133) le 16 décembre 2010 à 11H09

(IP:xxx.xx3.95.206) le 8 décembre 2010 à 11H37

"Le nouveau système utilise une maille de nanofils d’argent sur du coton"

Et que deviennent ces nanofibres d’argent lorsque le filtre a atteint ses limites d’efficacité ?

- Etait-ce la question qu’il ne fallait pas poser ? Toujours pas de réponse. Mais peut-être qu’il n’y en a pas ou bien s’il y en a une, elle n’est peut-être pas écolo-politiquement correcte ?

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 16 décembre 2010 à 20H23

Patientez, que diable, le rédacteur cherche la définition de la nano fibre d’argent posée sur les nano-tubes de carbone qui produit de l’électricité. On ne peut quand même pas comprendre tout ce que l’on écrit, sans quoi il n’y aurait plus de discours écologique possible.

votez :
(IP:xxx.xx9.7.133) le 17 décembre 2010 à 11H05

Merci pour vos éclaircissements salutaires ! Le galimatias pseudo scientifique de notre inénarrable rédacteur écologisto-économiste durable de permanence est devenu lumineux grâce à l’électricité produite par les nano-fibres ! Celà ne nous dit malgré tout pas ce que deviennent ces nanofibres de carbone et d’argent après usage.... Le rédacteur doit être très occupé à rechercher sur Wikipedia des textes à copier/coller donnant une ou des réponses.

votez :
par my2cents (IP:xxx.xx4.163.137) le 19 décembre 2010 à 03H37

En effet cet article n’est qu’une traduction de l’original, je pense que cela aurait du être plus clairement indiqué.

En ce qui concerne l’impact des nanos fibres d’argent, qui sont de plus en plus utilisées dans l’industrie textile et le traitement des eaux pour ses vertus filtrantes, il semblerait qu’une étude ait vu le jour. L’Institut Hohenstein vient d’annoncer le 16 décembre une étude sur l’impact environnemental des nano-fibres d’argent, "pour la première fois".

Pas de réponse tout de suite donc.

http://www.hohenstein.de/en/content...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 19 décembre 2010 à 11H13

Merci pour cette référence.

Although over 1000 kilograms of nano-silver is already being used each year in environmentally sensitive areas, extremely little is yet known about its effects on the environment.

Non seulement on ne sait peu de choses sur les effets potentiels sur l’environnement mais on n’en sait pas plus sur les effets indésirables potentiels sur la santé humaine...

Malgré tout, on n’entend pas grand monde gueuler au principe de précaution...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 19 décembre 2010 à 11H16

"En effet cet article n’est qu’une traduction de l’original, je pense que cela aurait du être plus clairement indiqué."

Oui, mais quand on avoue qu’il s’agit de la traduction d’un article original ou qu’il s’agit d’un copié/collé de l’article d’un autre, on a l’air beaucoup moins savant .....

votez :
(IP:xxx.xx3.223.216) le 4 janvier 2011 à 11H05

(IP:xxx.xx3.95.206) le 8 décembre 2010 à 11H37

"Le nouveau système utilise une maille de nanofils d’argent sur du coton"

Et que deviennent ces nanofibres d’argent lorsque le filtre a atteint ses limites d’efficacité ?

- Question toujours sans réponse à ce jour !

votez :
par Bombastus (IP:xxx.xx3.95.39) le 26 février 2011 à 11H36

Manifestement, on n’est pas près d’avoir une réponse.......

Les Auteurs deBiodiversité