NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Crash aérien possible aussi chez les oiseaux

Article publié le 2 août 2010

Crash aérien possible aussi chez les oiseaux

7 juillet 2010, autour de l’étang de Berre, aux bords des routes

 

Dans un article du 16 juin 2010, Jean-Jacques Fiorito, journaliste bien connu à Marseille, relate l’étonnement d’Alain Mante, responsable du CEEP (Conservatoire études des écosystèmes de Provence), devant la mystérieuse et volumineuse diminution de l’effectif des goélands leucophées nommés localement « gabians ».

 

Le recensement de mai dernier a montré que la moitié de la population des goélands marseillais avait disparu. Et de conclure après inventaire des causes possibles mais non avérées : « Une disparition ? Non. Une extinction. Un coup de baguette magique sur un peuple d'oiseaux qui n'en finissait pourtant plus de se reproduire depuis les années 30. »

Il faut dire que le goéland est une espèce protégée qui avait particulièrement su profiter des aberrations des décisions humaines. Animal sauvage, donc interdiction de le nourrir sous peine d’amende, bien qu’il ait pris l’habitude de s’alimenter dans les poubelles ou plus abondamment encore dans les décharges à ciel ouvert. Espèce protégée avec pourtant le feu vert de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) pour étanchéifier la coquille des œufs avec de l’huile végétale afin que les embryons cessent de se développer sans que les adultes ressentent le besoin d’une nouvelle ponte.

Un nouveau mystère de la nature, une nouvelle extinction d’espèce en cette année 2010 dédiée à la protection de la biodiversité.

Une extinction que le journaliste Jean-Jacques Fiorito salue en ces termes : « Bonne ou mauvaise nouvelle ? Bonne évidemment. Car s'ils n'étaient qu'une centaine de couples dans les années30, ils dévoraient notre espace aérien 80 ans plus tard ».

Le principal reproche fait aux gabians est le bruit, comme c’est le cas pour les cloches des vaches dans les alpages, les coqs et les clochers des villages, les cigales en Provence, notamment à Eygalières.

Alors même si l’absence du goéland ne semble pas perturber l’homme, il serait bon de se demander où sont passés leurs cadavres, de la même façon qu’on s’est longtemps interrogé pour ceux des abeilles :

http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html

 

gabians-morts-Marseille.jpg

16 juillet 2010, le long du port de Marseille, au milieu de la route

Goélands et corbeaux sont habituellement des charognards assez vifs pour se régaler sans dommage des hérissons ou lapins écrasés par les voitures. Mais actuellement on retrouve de plus en plus souvent des goélands, des corbeaux ou des pies tués sur les routes comme des moineaux étourdis.

Les hommes aussi sont concernés. Madame Michèle MERLI, Préfète Déléguée Interministérielle à la Circulation et à la Prévention Routières, ou le député Hervé MARITON, qui se soucie de la somnolence au volant, sont au courant de cette situation, bien qu’ils restent encore dans l’attentisme face à cette situation pourtant de moins en moins nouvelle. http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

 

gabian-mort-plage-du-grand-radeau.jpg

 14 juillet 2010, Camargue, plage du grand radeau

 

gabian-et-pie-morts-sur-le-dos.jpg

Gabian de Camargue et agace (pie) de Provence retrouvés morts sur le dos en pleine nature

 

Il semblerait que la lumière solaire altérée par les aviocirrus, si perturbante pour le vol des abeilles et autres insectes, le soit aussi pour les oiseaux.

Autrement dit, abeilles, autres insectes volants à vue et oiseaux se déplaçant en terre d’Avionie peuvent être victimes d’un crash aérien par perturbation de la localisation du haut et du bas.

 

ATTENTION DANGER

Toutes les activités humaines aériennes en vol à vue (sauts acrobatiques à skis, en vélo ou moto, vols en planeurs, parapentes, avions de tourisme, montgolfières,…) peuvent à un moment ou à un autre être perturbées par un éblouissement ou l’altération de la perception du relief.

Il serait bon que cette hypothèse soit systématiquement évoquée lors des enquêtes après crash aérien.

Exemple récent : crash aérien de la famille Luciani le 13 juillet 2010 sur la commune de Pernes les Fontaines dans le Vaucluse. La photo qui illustre cet article http://www.ledauphine.com/vaucluse/2010/07/15/apres-le-crash-l-enquetehttp://www.lejsl.com/fr/accueil/article/3489372/Vol-tragique-pour-des-Clunysois.html met en évidence la lumière grisée qui peut altérer la perception du relief en ce lieu.

 

gabian-voilier-Columbus-du-WWF.JPG

16 juillet 2010, vieux port de Marseille, voilier Columbus du WWF, « Pour une planète vivante »

Pour quelques cadavres de gabians trouvés sur terre, combien en pleine mer ? 

Thèmes

Oiseaux

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
par Ninive (IP:xxx.xx4.244.221) le 2 août 2010 à 23H02

Ben,...pour mettre une agache sur le dos et qui semblait bien jeune encore !...Chez nous, les pies se passent fort bien des tours de contrôles et autres gadgets et elles évitent ainsi "le Crash aérien possible aussi chez les oiseaux". Par contre, elle est bien sur le dos et... je n’arrive pas à suivre "votre regard".

Pour le reste, je n’ai pas la formation scientifique pour parler de mes gamelles . Il me parait évident que lors d’une descente, on n’a parfois plus la perception exacte du relief et les jambes doivent encaisser pour éviter la chute. De mémoire, ceci se passe le plus souvent avec un beau soleil mais plus vers Noël que Pâques,donc un nuage ? Je pense qu’en vous rapprochant des compétiteurs vous pourriez être renseigné. Pour la voiture, la preuve que l’on dort plus de vingt minutes sur un trajet entre Paris et Bordeaux nous a enfin été apportée. Quelle réponse avons nous de notre administration sur ce fait évident ?...et bien, aucune. Il-ne-fallait-pas-autoriser-la-circulation-automobile....Heu...

Par contre, je pense partager votre opinion sur les énergumènes qui ne voudraient plus du chant des coqs le matin et du son des cloches du village ou du quartier. Pour le passage de nos mouettes, je n’ai encore rien entendu. Peut être n’ont-ils pas encore remarqué que dans le ciel... et au fait, elles ne semblent pas se crasher chez nous. Vers la Hollande, je crois avoir entendu qu’il y avait eu une sale affaire de tuerie d’oiseaux organisée dans un site protégé par une organisation plus ou moins de défense des animaux il y a un an ou deux. Des chasseurs en étaient offusqués, oui, oui ! j’ai entendu cela mais je n’ai pas pensé vérifier ces dires. Peut être pourriez-vous vérifier si la présence de vos goélands n’a pas dérangé un groupe quelconque.

votez :
(IP:xxx.xx2.198.172) le 4 août 2010 à 19H20

Et pour ce qui est de l’absence totale de chants d’oiseaux et d’oiseaux depuis jeudi 289-07 quelqu’un aurait il une explication un tuyau ? ...

dans la région d’aubagne, mais aussi mallemort ... plus rien depuis jeudi 29 juillet ; mon observation m’a été confirmée par d’autres personnes aussi de ma connaissance .

par contre, la ligue de protection des oiseaux ne semble ni informée ni éclairante à ce sujet ; idem pour les divers observatoires d’ornithologie contactés par téléphone .

votez :
par Ninive (IP:xxx.xx1.181.58) le 5 août 2010 à 11H06

@(IP:xxx.xx2.198.172) le 4 août 2010 à 19H20 : Bigre, quel message ! Ils.., ils....., ils ne chantent plus ou bien ils ne sont plus présents pour chanter ? Le silence ou bien le scie-lance ? Essayez de nous répondre en précisant, svp.MERCI.

Pour ma part, il y aurait même eu des plaintes officielles de chasseurs contre ce fait d’empoisonnement ; mais....comment avoir la preuve ? + Ce n’était pas en France alors comment des Français peuvent-ils se plaindre de ce qu’il se passe sur le sol d’ un pays étranger ?

votez :
par JF (IP:xxx.xx3.18.36) le 5 août 2010 à 14H26

Actuellement les oiseaux, quand ils ne sont pas morts, passent de plus en plus de temps à dormir et ressentent de moins en moins le besoin de chanter suite à ce qui est pudiquement nommé "assombrisement global" et qui nous obligera à conduire avec des feux allumés en plein jour dès l’année prochaine http://www.eauseccours.com/article-.... Cette perte de luminosité, principalement due au voile d’aviocirrus généré par l’excès de trafic aérien, diminue aussi le temps que les oiseaux passent à rechercher leur nourriture et gêne la ponte.

votez :
par Ninive (IP:xxx.xx1.181.58) le 6 août 2010 à 11H07

@:IP:xxx.xx2.198.172) le 4 août 2010 à 19H20 ""Et pour ce qui est de l’absence totale de chants d’oiseaux et d’oiseaux depuis jeudi 289-07 quelqu’un aurait il une explication un tuyau ? ..."" Avez-vous essayer de faire un rapprochement avec l’incendie en Russie qui parait être très très important....un courant d’air qui curieusement baisserait sur votre région, peut être avec le relief pour cause ?....????? Des usines chimiques et surtout leurs dépôts auraient vu le feu passer et depuis hier soir, il est fait mention de possibilité de radioactivité. En tout cas, cette nouvelle est loin de me laisser indifférent !

votez :
par gordzol (IP:xxx.xx2.84.134) le 14 août 2010 à 12H52

les oiseaux sont ABSENTS depuis le 29 juillet

depuis le 4 août, quelques uns sont repassés par ici mais vraiment très rares et plus du tout de passereaux ou autres chanteurs bruyants qui habitaient la forêt juste devant ma fenêtre ... (les détails de mes observations sont sur face book -gordzol- et bizarrement ignorées des moteurs de recherche)

les seuls rares à être passés dans le coin depuis cette date sont : quelques pies, quelques rares tourterelles, des hirondelles (toujours passant vers l’ouest le soir) et un grand échassier que je n’avais jamais vu dans les pins .

il y a eu UN merle et UN moineau depuis cette date aussi et leur chant n’a reçu aucune réponse depuis les arbres environnants comme c’est l’habitude .

j’ai vu une mouette aujourd’hui qui rentrait vers la côte malgré le mauvais temps .

pour ce qui est des réponses évasives ou farfelues, j’en ai déjà obtenu des divers observatoires contactés par téléphone (trop chaud, trop froid, trop de vent, les petits sont grands donc les parents se barrent etc ...)

un touriste a remarqué cette absence sur la côte Adriatique, un autre correspondant sur Pau, des amis au dessus d’Aix en Provence ...

l’hypothèse russe est encore malheureusement admissible ainsi que plein d’autres et forcément toutes inquiétantes

le plus inquiétant est la volonté de ne pas communiquer sur le sujet confirmant la possible gravité de la chose ; les recherches google pointent cet article en 6ème page .

je pense que les rares oiseaux que je vois ici sont ceux qui n’avaient pas la force de suivre les autres et se sont posés quelques jours sur leur trajet .

sud ouest, Provence, Adriatique ... ça ne ressemble pas aux tâches de diffusion par vent depuis la Russie mais pourquoi pas ; nous ne sommes plus à un golfe du Mexique près (qui va nous livrer le pétrole gratis via le Gulf-Stream)

seul point positif : l’écureuil a refait surface aujourd’hui .

votez :
par lepiaf (IP:xxx.xx5.231.186) le 17 août 2010 à 22H16

@gordzol
Avez-vous connaissance de l’installation plus ou moins récente dans la région concernée d’une ou plusieurs antennes-relai ("les oiseaux dorment de plus en plus, ne chantent plus, disparaissent, etc...")

votez :
par gordzol (IP:xxx.xx2.84.134) le 14 août 2010 à 12H57

ps : les amis au dessus d’Aix et le correspondant de Pau ont confirmé aussi la DATE de disparition

votez :
(IP:xxx.xx1.182.179) le 2 avril 2011 à 09H11

Bonjour Monsieur,

Vous vous intéressez aux oiseaux et nos charmants amis bien qu’à l’ autre bout du monde ( 10.000 ou 14.000 km) nous offrent une expérience grandeur nature.

Les oiseaux vont-ils redevenir voraces de nos groseilles et cerises ? Peut être d’autres fruits pour vous dans votre région ? Cette fois, on pourrait suivre les ’nuages’ et leurs dégâts sur la santé des êtres vivants . Si les oiseaux trouvent indispensable à leur survie ce qu’ils trouvent dans ces fruits ...et bien, nous aurons un sérieux indicateur pour ce que nous devons faire pour notre propre survie vis à vis de la radioactivité. A ce propos, j’ai déjà découvert que des mures en fin d’été me faisaient passer un hiver sans problème aucun. J’en profite pour les remercier encore.

Les Auteurs deBiodiversité