NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les OGM indispensables pour nourrir 9 milliards d'être humains ?

Article publié le 5 mars 2009

Les OGM indispensables pour nourrir 9 milliards d'être humains ?

Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de voir cette émission de télévision de France 2 sur l’extrème difficulté que nous aurons à nourrir 9 milliards d’habitants sur notre planète dès 2050 et sur la conséquence qui en découle, pour les scientifiques interrogés, de devoir coute que coute développer l’agriculture extensive et les OGM. Une émission à contre courant des idées reçues et des postures de notre personnel politique mais qui justement interpelle.

Les participants en étaient des scientifiques dont le Directeur de l’INRA, Institut national de la Recherche Agronomique, ou encore de Pierre Joliot Curie, grand scientifique et professeur au Collège de France et d’autres scientifiques de haut niveau de toutes nationalités dont je n’ai pas retenu le nom.

Ces scientifiques ont d’abord rappelé qu’entre le réchauffement climatique et l’urbanisation qui vont diminuer les surfaces disponibles de terres arables, l’évolution des habitudes alimentaires dans les pays émergents au profit de la viande et l’accroissement des populations, ce sont 60 à 70 pct de production agroalimentaires de plus que maintenant qu’il faudra pouvoir produire pour être à même de nourrir les 9 milliards d’habitants qui peupleront la planète en 2050 par rapport aux 6 milliards actuels !! Or nous produisons actuellement moins de céréales par humain qu’en 1970....

La période 55/70 s’est traduite par l’émergence de l’agriculture intensive à grand renfort de DDT avec des dégats environnementaux suivi d’un retournement brutal dans les années 70 sous la pression des environnementalistes américains qui ont abouti à l’interdiction d’utiliser le DDT partout dans le monde.Comme tout retournement brutal, il s’est traduit par des effets collatéraux dans les pays africains avec en particulier une forte hausse de la mortalité infantile du fait du paludisme revigoré par l’interdiction du DDT.Et ce malgré les protestations de certains pays africains comme l’Afrique du Sud. C’est l’époque où la science environnementale dans le monde est passé du stade de discipline scientifique à celui d’idéologie.

Un autre exemple de décision à fondation idéologique plutot que scientifique, celle de développer les biocarburants qui s’est traduit par la confiscation de milliers d’hectares de terre à vocation de production de denrées alimentaires au profit de productions de biocarburants. Savez vous que 100 millions de tonnes de maïs américain soit 2 pct de la production mondiale ont ainsi été soustrait à l’utilisation alimentaire de cette céréale ? D’où la crise de la tortilla au Mexique voisin.Savez vous également qu’il meurt tous les ans en Asie des millions de personnes et d’enfants pour carence en vitamine A alors qu’il existe une variété de riz, dit Riz doré,dont le fruit est renforcé en Vitamine A. Mais ca fait dix ans qu’elle existe et que l’on vient seulement de commencer les essais en culture !

Que nous le voulions ou non il faudra, nous disent ces scientifiques, augmenter considérablement notre production agricole mondiale. Les cultures biologiques avec leur rendements plus faibles vont donc à contre courant de ce qu’il faudrait faire. La réponse est dans les biotechnologies avec des plantes résistantes au manque d’eau et des plantes qui exigeront moins d’engrais. Des OGM, quoi !

Or pour les scientifiques, la technique pour produire des OGM n’est jamais qu’une manière de pratiquer beaucoup plus rapidement et plus surement une technique ancestrale, celle des croisements de plantes.Et comme humains, plantes et animaux partageons le même code génétique universel, il n’y a aucun problème à introduire telle ou telle fonctionalité particulière du patrimoine génétique de l’un à l’autre.Il n’est simplement pas possible pour eux de revenir en arrière vers les varietés de plantes et les méthodes de culture ancestrales sans sacrifier l’alimentation des générations futures.

Les écologistes sont d’après eux devenus des intégristes qui, à l’abri du principe de précaution, ont réussi à freiner considérablement les activités de recherche pour développer des variétés de plantes qui seront indispensables pour nourrir les générations futures. Ils ont réussi à transformer la science, d’une activité de progrès et de solutions en une activité qui est montrée du doigt et que l’on pratique désormais avec un sentiment de culpabilité. Ils ont même réussi l’exploit de renforcer le monopole des multinationales qui les ont développé en supprimant la concurrence de la recherche publique.

Enfin sur la soit disant toxicité des semences, les chercheurs qui s’exprimaient dans cette émission affirment que depuis dix ans que les OGM existent dans le monde et y sont produits en centaines de millions de tonnes, s’il y avait un problème de santé publique cela se saurait ! Au contraire le génie génétique n’a pas un seul mort à son passif dans le monde contrairement à des tas d’autres industries.

Il y a bien sur des personnes qui devraient écouter un peu plus les scientifiques et moins les écologistes, qui devraient réfléchir sereinement aux grand problèmes du monde à venir et leur chercher des solutions, ce sont nos hommes politiques, en France et ailleurs. Or, d’après nos scientifiques, ils ont peur d’aller à contre courant de l’opinion et des médias qui écoutent bien plus les écologistes que les scientifiques.

A vous de juger....A les entendre néanmoins, j’ai bien peur que les années 2050 ne soient particulièrement difficiles à vivre pour les nouvelles générations et que nous ne fassions pas beaucoup d’efforts pour trouver des solutions d’ores et déjà à des problèmes dont nous semblons sous estimer gravement la portée

 

Thèmes

Agriculture OGM

Bookmark and Share
99 votes

commentaires
votez :
par l’ éconologue (IP:xxx.xx7.120.40) le 5 mars 2009 à 09H22

Les émeutes de la faim ont été consécutives d’une pénurie de riz et cette graminée ne sert pas à faire du bioéthanol. Cherchez chez les majors pétrolières et dans le productivisme bio à qui profite le dénigrement des biocarburants.

L’éconologue

votez :
par boboye (IP:xxx.xx0.28.247) le 5 mars 2009 à 09H46

pas d’accord, les émeutes de la faim ont bien été dues au PRIX de la nourriture, pas a son manque de disponibilité. Les opinions des gens de bonne foi sont souvent dépendantes de leurs sources d’information.

votez :
par shadok71 (IP:xxx.xx1.6.10) le 6 mars 2009 à 13H06

Je avais pas que les tortillas étaient faite avec du riz...

Petite parenthèse :
- Concernant le riz jaune OGM contenant plus de vitamine A : sa teneur est tout de même très faible par rapport a de nombreuses autres aliments. Pour éradiquer ces carences il serait beaucoup plus efficace de cultiver ces derniers.
- Dans le même genre, on à développé un café OGM (robusta) contenant moins de caféine. Il en contient cependant plus que de l’arabica...

Il s’agit de faux prétextes.

votez :
par capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 6 mars 2009 à 14H24

Pour le riz doré, dernière version, 144g/J apportent la dose voulue, ce qui est en dessous des quantités consommées dans beaucoup de pays.

votez :
par lio (IP:xxx.xx6.226.117) le 5 mars 2009 à 09H57

il y a quand méme eu aussi un reunion scientifique internationnale en afrique du sud l’année derniére qui a conclu que les ogm n’etaient pas la bonne solution pour nourrir le monde et qui a vu les représentants de cette industrie (trés tolérants) claquer la porte de la réunion alors qu’il s’agissait avant tout de trouver des moyens pour nourrir la population mondiale dans le future$$$

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 5 mars 2009 à 15H17

Pourriez vous fournir un lien vers les actes de cette conférences ? Quel organisme l’a organisé, quels étaient les participants etc...

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 5 mars 2009 à 16H14

Bon ça y est, j’ai trouvé (enfin je crois). Plusieurs remarques :

- Ce n’est pas une réunion scientifique. Une réunion scientifique est généralement organisée par une société savante, et les participants sont les spécialistes du domaine traité. Or que vois-je dans le bureau de l’IAAST qui a organisé cette réunion ? des représentants de syndicats de producteurs ou consommateurs, des ONG (comme greenpeace et les amis de la terre), des représentants de l’industrie (BASF, Unilever..), des associations de scientifiques (ICSU), des représentants des états (un représentant de lINRA pour la France) etc. Si vous voulez en savoir plus

- deuxièmement, ce qui figure dans le rapport, grosso-modo, c’est « L’utilisation des brevets relatifs aux transgènes pose d’autres problèmes. », les biotechnologies peuvent « concentrer les ressources agricoles entre les mains d’un petit groupe », « Les biotechnologies devraient servir à préserver les compétences et le matériel génétique locaux ». Ce n’est pas tout a fait pareil. (NB : ce genre de problème n’est pas spécifique aux OGM, et il peut être pris en compte lors du passage aux PGM. Voir par exemple les accords entre le burkina-fasso et monsanto).

Quoiqu’il en soit ce rapport est marqué par l’idéologie de greenpeace and co, et n’aurait jammais été signé par une réunion scientifique.

votez :
par shadok71 (IP:xxx.xx1.6.10) le 6 mars 2009 à 13H22

Une chose m’agace :

concernant les risques de pénurie alimentaire on évoque souvent la solution des OGM. Pour beaucoup c’est un fait établit que les OGM augmentent les rendements.

Il faudrait déjà commencer par le prouver. (d’ailleurs, pour beaucoup d’OGM le but n’est pas l’augmentation des rendement, mais la baisse du cout d’exploitation)

votez :
par capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 6 mars 2009 à 14H28

Les OGM actuels ne peuvent augmenter le rendement que de façon indirecte.

Personne n’a prétendu que les OGM sont LA solution. Cette une technique prometteuse qui ne doit pas être abandonnée à cause de préjugés idiots.

votez :
par jeans (IP:xxx.xx0.35.235) le 5 mars 2009 à 10H21

Je conseille au conologue de lire le livre de Christian Vélot : OGM tout s’explique.

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 5 mars 2009 à 16H31

Ah oui, celui qui a justifié l’action des faucheurs contre des OGM servant à fabriquer un médicament.. Si vous avez le temps de lire..

votez :
par Alpo47 (IP:xxx.xx6.186.65) le 5 mars 2009 à 11H00

Les OGM sont avant tout, et surtout, une tentative d’un petit groupe de multinationales, dont Monsanto, de s’approprier toutes les semences de la planète. Le reste en découle.

Quand à leur dangerosité, il faut également se rappeler que la plupart des études actuelles émanent de laboratoires ou chercheurs, qui dépendent tout ou partie de cette industrie. Même chose que pour le tabac jusqu’à il y a quelques années ou l’industrie avait suscité des centaines d’études "démontrant" l’absence de dangerosité du tabagisme.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.140.155) le 5 mars 2009 à 12H01

"....il faut également se rappeler que la plupart des études actuelles émanent de laboratoires ou chercheurs, qui dépendent tout ou partie de cette industrie...."

Renseignez vous et vous verrez que ce que vous dites n’est pas tout à fait vrai.....

votez :
par pasrobins (IP:xxx.xx6.80.30) le 6 mars 2009 à 11H09

Est-ce qu’un jour quelqu’un d’honnête va se renseigner sérieusement sur les études toxicologiques fournies par les semenciers ???? Si c’était le cas, on apprendra que ces études sont certes fournies et payées par les semenciers mais surtout faites par des laboratoires privés qui ont reçu un agrément de l’OCDE. Cet agrément est un gage d’indépendance et de reconnaissance et ainsi un moyen pour ces laboratoires d’avoir des contrats. => Renseignons-nous au lieu de répéter des rumeurs !

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.135.152) le 7 mars 2009 à 09H39

"....ces études sont certes fournies et payées par les semenciers mais surtout faites par des laboratoires privés qui ont reçu un agrément de l’OCDE...."

Ces études sont également soigneusement analysées, "décortiquées" par des spécialistes des universités, instituts et organisations gouvernementaux nationaux et internationaux d’horizons très divers pas nécessairement pro-industrie ni vendus à ou achetés par l’industrie.

votez :
par Leviathan2 (IP:xxx.xx7.22.229) le 5 mars 2009 à 11H39

Faites des recherches sur le "Codex Alimentarius" et vous comprendrez que les OGM sont de la saloperie.

http://www.dailymotion.com/playlist...

votez :
par sisyphe (IP:xxx.xx2.135.209) le 5 mars 2009 à 11H46

Après l’apologie du nucléaire, voici donc le petit propagandiste masqué "ça dérange", venir apporter sa petite pierre au semeur de mort et privatisateur du vivant Monsanto.

Tout le monde sait que les expériences menées de plantations massives d’OGM n’ont, nulle part, apporté de solution, mais, bien au contraire, semé la mort, les désastres écologiques, financiers et économiques, provoqué, notamment en Inde, la faillite et le suicide de milliers de petits agriculteurs, l’éradication de la biodiversité, mais il se trouver toujours des petits voyous pour venir faire le lit des multinationales semeurs de mort.

Et le lâche d’auteur, une fois son sale petit boulot accompli, n’aura jamais le courage de venir justifier son point de vue, face à ses contradicteurs ; pas si bête, il sait qu’une fois son petit laius puant commis, il n’aurait aucun argument.

Il est absolument scandaleux que de tels articles paraissent dans le pseudo "NaturaVox", qui se fait ainsi le complice objectif des affameurs et des privatisateurs du vivant.

Article à foutre aux chiottes, d’urgence.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.140.155) le 5 mars 2009 à 11H57

"Il est absolument scandaleux que de tels articles paraissent dans le pseudo "NaturaVox","

Monsieur ou Madame Adolf, Benito, Wladimir Ilitch, Joseph, Fidel Sisyphe,

Parce qu’évidemment, ne devraient avoir droit de cité ici que les opinions et les articles qui vont dans votre sens, pas vrai ? Ne devraient avoir le droit de s’exprimer que ceux qui pensent comme vous ? Je ne partage pas toujours et même pas souvent les opinions de cet auteur (et d’autres), mais je respecte leur droit à s’exprimer, ici et ailleurs.

votez :
par sisyphe (IP:xxx.xx2.135.209) le 5 mars 2009 à 12H58

par zygomar (IP:xxx.x4.140.155) le 5 mars 2009 à 11H57 "Il est absolument scandaleux que de tels articles paraissent dans le pseudo "NaturaVox","

Monsieur ou Madame Adolf, Benito, Wladimir Ilitch, Joseph, Fidel Sisyphe,

Parce qu’évidemment, ne devraient avoir droit de cité ici que les opinions et les articles qui vont dans votre sens, pas vrai ?

Pas du tout. Je relève simplement qu’un site qui se nomme "NaturaVox" se présente donc comme un site chargé de défendre la nature, l’environnement. Ses diverses rubriques s’intitulent, d’ailleurs : Santé naturelle, Alimentation, Environnement...

Diffuser, donc, dans ce cadre, des articles faisant l’apologie de produits industriels mortifères, et de multinationales contribuant à l’éradication de la diversité, et la privatisation du vivant, est un abus de pouvoir, une forfaiture.

Les différents petits propagandistes des OGM et autres produits nocifs n’ont qu’à créer un site se dénommant "MonsantoVox", ou "OGMVox", ou "PolluVox" ou "EradicaVox", et les lecteurs et intervenants ne seront ainsi pas trompés honteusement sur le produit qu’on trouve derrière l’emballage ; cela s’appelle l’honnêteté, ou la déontologie ; concepts manifestement étrangers aux tenants du site.

D’autres questions ?

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.132.230) le 5 mars 2009 à 16H20

"Diffuser, donc, dans ce cadre, des articles faisant l’apologie de produits industriels mortifères, et de multinationales contribuant à l’éradication de la diversité, et la privatisation du vivant, est un abus de pouvoir, une forfaiture."

>> C’est bien ce que je disais. Ce forum devrait être réservé à ceux qui pensent tous la même chose, qui ressassent les mêmes lubies, qui ne se sentent bien qu’entre eux, qui se satisfont de s’entre regarder le nombril, qui ne supportent pas la contradiction, qui sont convaincus d’avoir la science infuse, de ne jamais avoir de doutes, de posséder la seule vérité qui vaille, la leur, que tout est toujours tout blanc ou tout noir. Et c’est ce qu’ils appellent avoir un débat, des discussions, des échanges de vues.... Vous êtes tout à fait libres d’aller sur les sites pro-ogéhèmes et d’y apporter la contradiction, de faire valoir vos arguments, d’apporter vos preuves que ce que vous avancez est vrai.

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 5 mars 2009 à 16H36

Tout le monde sait ... sauf moi. Pourriez vous me convaincre, monsieur le censeur si sûr de lui ?

votez :
par Julien (IP:xxx.xx1.90.229) le 5 mars 2009 à 11H56

Article intéressant qui permet de rééquilibrer des discussions enflammés contre les OGM. Pour ma part, ma seule inquiétude est la position monopolistique de Monsanto sur les OGM, si il n’y a pas de réelle concurrence dans ce domaine, il faudra toujours ce méfier des discours scientifiques qui ont de plus en plus tendance à être instrumentalisé.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.140.155) le 5 mars 2009 à 12H00

"....la position monopolistique de Monsanto sur les OGM..."

Position monopolistique ??? Faudrait vous renseigner un peu mon vieux.... Faites quelques recherches simples et rapide et vous verrez que ce que vous dites est faux...

votez :
(IP:xxx.xx8.34.180) le 5 mars 2009 à 12H29

A voir ou a revoir :

OGM : Les Etudes Officielles sur les OGM http://www.agoravox.tv/recherche.ph...

Le reportage de lundi investigation, "Les Etudes Secrètes sur les Ogm", réalisé avec une rigueur journalistique, nous informe qu’il y a d’autres études scientifiques sur les OGM, dont entre autre, l’étude officielle de Monsanto tenue SECRETE.

OGM : Le monde selon Monsanto

http://www.agoravox.tv/article.php3...

Après une enquête implacable de trois ans menée en Amérique du nord et du sud, en Europe et en Asie, ce film nous révèle le projet hégémonique de Monsanto, menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l’équilibre écologique de la planète. Les implications et les risques des OGM sont incontrôlables. Et après les 9 millard on fait quoi ? On va jusque 50 millard ?

On enchaine tout le monde, on met des puces pour controler tout le monde parceque le stress d’un monde devenue fou pourra plus difficilement controler et remplir suffisement les besoins naturel de tous ?

La logique du toujours plus à une limite ... CAR LE MONDE EST LIMITEE.

La croissance à tué des especes.

votez :
par sisyphe (IP:xxx.xx2.135.209) le 5 mars 2009 à 12H47

J’aimerais bien savoir comment fonctionne réellement ce site !

Entre les "commentaires masqués", sans qu’on sache pourquoi, et les votes, qui indiquent systématiquement le contraire du choix opéré, si un responsable du site pouvait nous éclairer : merci d’avance !

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 5 mars 2009 à 16H42

Vous n’avez pas encore compris qu’il faut rafraîchir le cache si vous voulez voir les derniers commentaires ?

...Indiquent systématiquement le contraire du choix opéré, ou du choix espéré ? (car je ne vois pas bien comment vous pouvez savoir que si vous récoltez un - c’est parce que quelqu’un vous amis un + ! vous êtes voyant ?

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.1.153) le 5 mars 2009 à 17H21

"....car je ne vois pas bien comment vous pouvez savoir que si vous récoltez un - c’est parce que quelqu’un vous amis un + "

C’est pourtant simple !! C’est parce que M. ou Mme Sisyphe se met de + à lui ou elle-même !! J’ai déjà remarqué çà. Un message apparaît et immédiatement une note + apparaît, avant même que le message ait pu être lu par d’autres ! Ce petit jeu puéril des notes est débile.

votez :
(IP:xxx.xx2.167.213) le 5 mars 2009 à 13H27

Les OGM induisent, de par leur dissémination non contrôlée de leurs pollens, la destruction de la biodiversité. Et alors que la planète produit largement de quoi nourrir la population mondiale, l’imposition des OGM n’a aucune raison d’être si ce n’est l’enrichissement de quelque firme reconnue pour les dégâts considérables qu’elles ont infligé tant à l’homme qu’à la planète. Nous sommes déjà en surproduction alimentaire, le problème est la répartition, et, de ce point de vue, les OGM ne font que creuser davantage encore son inégalité puisqu’elle introduit à la fois la brevetisation du vivant - le comble du comble étant les procès menés par Monsanto contre des agriculteurs qu’elle a elle-même pollués, transformant de fait les victimes en coupables. De plus, elle stérilise les sols, réduisant de fait la surface agricole. Qu’on m’explique en quoi la réduction et la stérilisation des sols engendrera le moindre bénéfice. Bien au contraire, la banalisation des OGM implique directement l’enrichissement obscène de quelques personnes au détriment de l’humanité entière.

votez :
(IP:xxx.xx8.34.180) le 5 mars 2009 à 13H48

News : OGM : Corinne Lepage met en cause l’EFSA

http://www.agoravox.tv/article.php3...

Faut-il croire Borloo ou le Figaro ?

OGM : Les Etudes Officielles sur les OGM

http://www.agoravox.tv/article.php3...

Le reportage de lundi investigation, "Les Etudes Secrètes sur les Ogm", réalisé avec une rigueur journalistique, nous informe qu’il y a d’autres études scientifiques sur les OGM, dont entre autre, l’étude officielle de Monsanto tenue SECRETE.

Le monde selon Monsanto.

http://www.agoravox.tv/article.php3...

Après une enquête implacable de trois ans menée en Amérique du nord et du sud, en Europe et en Asie, ce film nous révèle le projet hégémonique de Monsanto, menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l’équilibre écologique de la planète. Les implications et les risques des OGM sont incontrôlables.

votez :
par Kalki (IP:xxx.xx8.34.180) le 5 mars 2009 à 13H49

Et après les 9 millard on fait quoi ? On va jusque 50 millard ?

On enchaine tout le monde, on met des puces pour controler tout le monde parceque le stress d’un monde devenue fou pourra plus difficilement controler et remplir suffisement les besoins naturel de tous ?

La logique du toujours plus à une limite ... CAR LE MONDE EST LIMITEE.

La croissance à tué des especes.

votez :
par Actias (IP:xxx.xx8.117.34) le 5 mars 2009 à 14H40

"j’ai bien peur que les années 2050 ne soient particulièrement difficiles à vivre pour les nouvelles générations"

Mort de rire ... comme si les generations futures etaient la préocupation sous tendu par ce genre de discours. Les vrais problèmes sont plutot a chercher vers la surpopulation humaine et la surpopulation d’animaux de boucherie (demultipliant les besoins en ressources alimentaires bien plus que les "bio"carburants).

C’est tout ... sans s’attaquer a ces problemes les "generations futures" n’auront aucune perspective d’avenir.

votez :
par Xav’ (IP:xxx.xx7.224.224) le 5 mars 2009 à 14H43

@l’auteur vous feriez bien de lire ce que dit la FAO de l’agriculture bio ou d’aller chez votre libraire et acheter le dernier Ziegler.

Affligeant comme article

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.132.230) le 5 mars 2009 à 16H32

Démenti de la FAO elle-même à propos d’agriculture biologique Lundi 10 Decembre 2007

C’est ce que vient de publier la FAO suite aux détournements nombreux et illoyaux qui ont été faits de ses conclusions à propos d’agriculture biologique. L’agriculture biologique peut contribuer à la lutte contre la faim, mais il faut utiliser des engrais chimiques pour nourrir le monde 10 décembre 2007, Rome – Le Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf, a déclaré aujourd’hui que la FAO n’avait aucune raison de croire que l’agriculture biologique puisse remplacer les systèmes agricoles traditionnels pour garantir la sécurité alimentaire mondiale.

M. Diouf commentait des informations parues récemment dans la presse et les médias indiquant que la FAO approuvait l’agriculture biologique en tant que solution à la faim dans le monde.

“Nous devons recourir à l’agriculture biologique et l’encourager”, a déclaré M. Diouf. “Elle produit des aliments sains et nutritifs et représente une source croissante de revenus, pour les pays développés comme pour les pays en développement. Mais il n’est pas possible de nourrir aujourd’hui six milliards de personnes, et neuf milliards en 2050, sans une utilisation judicieuse d’engrais chimiques”.

En règle générale, l’agriculture biologique interdit l’utilisation de tout produit chimique. Près de 31 millions d’hectares, soit environ deux pour cent des terres agricoles mondiales, ont été cultivées en agriculture biologique en 2005, produisant des ventes qui, en 2006, se chiffraient à environ 24 milliards de dollars EU, dans l’Union européenne, aux États-Unis, au Canada et en Asie.

En mai de cette année, la FAO a accueilli une Conférence internationale sur l’agriculture biologique. Selon l’un des documents présentés à cette occasion – mais il ne s’agissait pas d’un document de la FAO – l’agriculture biologique devrait pouvoir produire suffisamment d’aliments pour nourrir la population mondiale actuelle.

Potentiel insuffisant

Il n’empêche que, selon la FAO, compte tenu des données et des modèles concernant la productivité de l’agriculture biologique par comparaison à l’agriculture traditionnelle, le potentiel de l’agriculture biologique n’est pas suffisant, loin s’en faut, pour nourrir le monde.

Par ailleurs, si les produits biologiques se vendent en général à des prix plus élevés que les produits traditionnels et peuvent donc constituer une bonne source de revenu pour les agriculteurs, ces produits doivent toutefois répondre à certaines normes plus rigoureuses.

Ils exigent aussi un bon niveau technique des producteurs, des investissements importants et une organisation efficace de toute la filière de production et de commercialisation, ce qui les place hors d’atteinte de la plupart des agriculteurs des pays en développement qui sont dotés de faibles ressources.

Etc…………

Contact : Christopher Matthews Relations médias, FAO christopher.matthews@fao.org (+39) 06 570 53762

votez :
par irisyak (IP:xxx.xx5.59.141) le 5 mars 2009 à 14H52

La question n’est pas là. Pour s’en sortir il faut développer massivement les énergies nouvelles pour que chacun comprenne que notre monde est fini et que nous sommes déjà trop nombreux à cause du pétrole. Ensuite pour "respecter" l’être humain : le seul moyen de réguler les naissances "librement" c’est d’instruire très vigoureusement toutes les femmes afin qu’elles puissent réagir face au désastre inévitable.

votez :
par LE CHAT (IP:xxx.xx8.247.148) le 5 mars 2009 à 14H57

Nul besoins d’OGM , 3milliards de $ pour la banque alimentaire mondiale , 100 milliards de bouffe dans les poubelles des ricains et en Europe c’est pas mieux ! pas question de s’empoisonner alors qu’il suffit de ne pas gaspiller !!! :-((

votez :
par Bob (IP:xxx.xx6.93.13) le 5 mars 2009 à 16H03

J’ai vu ce documentaire et j’ai été un peu édifié par tant d’optimisme (de naïveté peut-être), les OGM ne sont que la continuité de ce que fait le monde de la finance par exemple, la course en avant effrénée sans se retourner pour constater les dégâts, ni prendre du recul et avoir une vision globale des problèmes. La question n’est pas de savoir comment on fait pour nourrir 9 milliards de personnes, mais comment on fait pour ne pas être 9 milliards en 2050.

votez :
par sobriquet (IP:xxx.xx2.55.89) le 5 mars 2009 à 16H37

Conclusion de l’article : il va falloir faire la guerre et généraliser les OGM pour continuer à consommer nos 150g de viande quotidiens et crever des maladies que ces excès alimentaires provoquent.

çaDérange, dans cet article, vous faites une confusion entre les scientifiques et les entreprises de technologies.

Pour rappel, à l’heure actuelle, les perspectives des OGM, y compris celles du riz doré, ne sont que des promesses en l’air, au même titre que les voitures volantes, la fusion nucléaire civile, les villes sur Mars, et la communication par la pensée.

votez :
par krolik (IP:xxx.xx2.42.75) le 5 mars 2009 à 16H52

J’ai vu l’émission sur France 2, effectivement fort intéressante. Le problème du DDT accusé de tous les maux parce que l’on en avait trouvé des traces dans les oeufs des aigles américains et qui de fait n’a jamais tué personne, y compris dans les usines où on le fabriquait. Par contre le manque de DDT a été une vrai cata pour le développement du palu / malaria. L’attitude des faucheurs volontaires, qui vont faucher partout, y compris les essais de l’INRA, ce qui fait que cle bloque la recherche nationale en France qui pourrait être mise à disposition, et de fait cela renforce le monopole de Monsanto, Pionneer..Comme cela Monsanto est de plus en plus assiégé, et sera de moins en moins "causant"..Comme cela l’idéologie des écolos aura gagné...

En début de semaine il t a eu un manifeste signé de 23 experts de l’AFSAA qui en ont marre d’être diffamé, traînés dans la boue de façon récurrente. La patronne de l’Afsaa a fait remarquer que son agence refusait la diffusion de 55% des OGM qu’on lui proposait, mais que de cela personne n’en parlait..

Dans l’émission aussi il était parlé du fait du manque de surface cultivable du développement de la culture "hors sol" et d’un projet de ferme de 7 étages sur les Champs Elysées.. Pourquoi pas ! Une partie de ma famille était dans la production maraîchère au nord-ouest de Paris, ils ont été expropriés pour cause d’autoroute, de chaufferie urbaine, de collèges, de piscine.. Finalement ils font de la culture "hors sol" un peu plus loin. Et comme dit mon cousin : au moins maintenant on n’a plus besoin de se baisser !!

@+

votez :
par lio (IP:xxx.xx6.226.117) le 5 mars 2009 à 18H32

belle perspective ça fait réver monsanto(philanthrope notoire) va nourrir le monde et coca cola lui donner a boire cool$$$. zygomar ce qui a tué l’agriculture des pays en voie de développement c’est l’agriculture intensive (exportations)largement subventionné par les pays développés, l’agriculture ancestrale (bio,subsistance,especes locales adaptées aux millieu) est entrain de disparaitre et le le savoir qui va avec aussi ,les petits paysans ruinés n’entretiennent plus la terre et vont grossir les bidonvilles des grandes agglomérations ,arréte donc de dire n’importe quoi.Quand aux ogm les etudes qui les concernent sont insuffisantes car elles proviennent pour la plupart des firmes qui les fabriquent,pour preuve la plainte de chercheurs américain(plutot pro ogm) qui n’arrivaient pas disposer d’elements a analyser,les etudes officielles sont controllées par monsanto et rien ne sort sans leurs aval$$$.le lobby ecologiste et un petit pocet bien inoffensif face a de tels prédateurs sans scrupules$$$

votez :
par Naturel (IP:xxx.xx0.174.124) le 5 mars 2009 à 19H01

Je ne vois pas pourquoi il faudrait se poser la question de produire plus à partir du moment où certains pays jettent déjà à la poubelle près de 50% de leur nourriture.

Franchement je ne vois pas.

votez :
par Naturel (IP:xxx.xx0.174.124) le 5 mars 2009 à 19H09

Je ne vois pas pourquoi il faudrait se poser la question de produire plus à partir du moment où certains pays jettent déjà à la poubelle près de 50% de leur nourriture.

Franchement je ne vois pas.

votez :
par bestof32 (IP:xxx.xx2.247.41) le 5 mars 2009 à 19H56

J’hésite : l’auteur est il affligeant de naïveté ou bien fait a t-il intérêt à cautionner cette sinistre pantalonnade. Je résume le reportage : Totalement à charge contre les écologistes et lanceurs d’alerte, aucun scientifique anti ou simplement septico-ogm interviewé. Utilise les grosses ficèles de la propagande, à savoir des mordeaux de phrases de scientifiques et lobbyistes non scientifiques coupés de leur contexte et assemblés entre eux. Plus d’une heure a faire passer des idées scientifiquement reconnues comme fausses :
- La culture OGM permet de meilleurs rendements sur le long terme : FAUX, rien sur l’épuisement des terres notament)
- La culture OGM permet de moins utiliser de pesticides : FAUX, voir l’exemple Argentin ou la consommation de Roundup a été multipliée en quelques années suite à la culture de soja RoundupReady.
- Rien sur l’asservissement programmé de la population paysanne par la brevetabilité du vivant (OGM et cultures vivrières sont incompatibles, or il faut savoir qu’aujourd’hui encore plus de 90% des agriculteurs du monde cultivent sans tracteur)et de l’inéluctable exode rural. ..etc Un reportage de commande comme le service public nous en sert régulièrement (cf le droit de savoir sur l’information par internet ou la technique des images subliminales (interdite) a été utilisée).

votez :
(IP:xxx.xx3.234.233) le 5 mars 2009 à 20H40

OGM : des scientifiques US, spécialistes du maïs, l’affirment "L’industrie fait obstacle à la recherche !"

http://ecophilopat.fr/lindustrie_fa...

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 6 mars 2009 à 01H15

Tout d’abord cela n’a rien à voir avec l’intérêt que peuvent avoir les OGM en agriculture, c’est une question de droit.

Pour vous faire plaisir on peut quand même en discuter. Les contrats liants les semenciers et leurs clients devraient certainement être plus souples en ce qui concerne la recherche universitaire. Ce sujet est débattu sur ce blog de juristes américains spécialisé dans les brevets et les biotechnologies

votez :
par bestof32 (IP:xxx.xx2.247.41) le 5 mars 2009 à 21H32

Affligeant. Je résume le reportage : Totalement à charge contre les écologistes et lanceurs d’alerte, aucun scientifique anti ou simplement septico-ogm interviewé. Utilise les grosses ficèles de la propagande, à savoir des mordeaux de phrases de scientifiques et lobbyistes non scientifiques coupés de leur contexte et assemblés entre eux. Plus d’une heure a faire passer des idées scientifiquement reconnues comme fausses :
- La culture OGM permet de meilleurs rendements sur le long terme : FAUX, rien sur l’épuisement des terres notament)
- La culture OGM permet de moins utiliser de pesticides : FAUX, voir l’exemple Argentin ou la consommation de Roundup a été multipliée en quelques années suite à la culture de soja RoundupReady.
- Rien sur l’asservissement programmé de la population paysanne par la brevetabilité du vivant (OGM et cultures vivrières sont incompatibles, or il faut savoir qu’aujourd’hui encore plus de 90% des agriculteurs du monde cultivent sans tracteur)et de l’inéluctable exode rural. ..etc Un reportage de commande comme le service public nous en sert régulièrement (cf le droit de savoir sur l’information par internet ou la technique des images subliminales (interdite) a été utilisée)

votez :
par Mathieu Hangue (IP:xxx.xx1.196.141) le 5 mars 2009 à 22H30

Une info pour ceux qui acceptent de lire des faits pas que des spots publicitaires :

12 mai 2008, par Geoffrey Lean, The Independent, 20 avril 2008.

Une nouvelle étude de premier ordre montre que le soja modifié produit 10% moins de nourriture que son équivalent naturel.

En fait, c’est LA MODIFICATION GENETIQUE QUI RÉDUIT LA PRODUCTIVITÉ DES CULTURES : c’est ce que montre une nouvelle étude qui fait autorité, sapant ainsi les déclarations répétées comme quoi les OGM sont nécessaires pour résoudre la crise alimentaire mondiale grandissante.

L’étude – menée pendant les trois dernières années à l’Université du Kansas dans la Grain Belt (ceinture céréalière) des EUA – dévoile que le soja génétiquement modifié a un rendement de 10% inférieur à celui de son équivalent naturel, ce qui contredit les partisans de cette technologie qui affirme que les OGM augmentent les rendements.

Le professeur Barney Gordon, du département d’agronomie de l’université, dit qu’il a commencé cette recherche – signalée dans le journal Better Crops – car de nombreux agriculteurs passés aux cultures génétiquement modifiées (GM) « avaient remarqué que les rendements n’étaient pas aussi élevés que prévu, même dans des conditions de culture optimales ». Il rajoutait : « Les gens se posaient la question : « Comment ça se fait que je n’obtienne pas un aussi bon rendement qu’avant ? » .

Il fit pousser, dans le même champ, du soja GM Monsanto et une variété traditionnelle presque identique. Le soja transgénique Monsanto n’a produit que 70 boisseaux de grains par acre, comparé aux 77 boisseaux de la variété traditionnelle.

La plante transgénique - conçue pour résister à l’herbicide maison de Monsanto, le Roundup - ne s’ est « rétablie » qu’ après l’ajout d’un surplus de manganèse. Cela suggère que c’est la modification génétique, elle-même, qui fait obstacle à l’absorption par la plante des éléments essentiels provenant du sol. Même avec ce supplément, le rendement du soja GM est égal au rendement du soja traditionnel, mais ne le dépasse pas.

La nouvelle étude confirme une recherche plus ancienne de l’université du Nebraska, qui a montré qu’un autre soja GM de Monsanto avait un rendement 10% inférieur à celui de son parent conventionnel le plus proche, et 11% inférieur au meilleur soja non GM disponible. (...)

Il semble qu’une situation semblable se soit produite avec le coton GM aux Etats-Unis, où la récolte totale du pays a diminué alors même que la technologie GM prenait la relève.

Hier, Monsanto a dit qu’il était surpris par l’ampleur de la baisse trouvée par cette étude du Kansas, mais pas par le fait que les rendements aient chuté. Monsanto a déclaré que le soja n’avait pas été conçu pour augmenter les rendements, et que la compagnie était en train de développer une variété qui, elle, le ferait. (...)

Ah, il sera dur de nourrir plus de monde avec des plantes qui ont un rendement moindre !!

Même Monsanto le dit mais ça ne dérange pas Ca dérange de dire n’importe quoi.

MH

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx0.240.45) le 6 mars 2009 à 11H53

Article très intéressant qui montre clairement que les ecolo-anti ogéhèmes ont purement et simplement falsifié ou en tout cas interprété à leur manière et pour servir leurs objectifs les résultats de ce chercheur en leur faisant dire n’importe quoi et certainement pas ce que son travail a finalement montré. Ils viendront clamer que ce sont les scientifiques de l’industrie qui sont malhonnêtes...

votez :
par Moi (IP:xxx.xx6.85.68) le 5 mars 2009 à 23H13

Qu’on améliore les semences (résistance aux maladie, rendement) ce serait utile si ces marioles defabricants ne s’arrangeaient pas pour les redre stériles, c. à d. qu’elles ne produisent aucune graine utilisable la saison suivante.

C’est là qu’est le problème. Une astuce commerciale, mais aussi une dépendance nutritionnelle totale de la survie de populations à une société commerciale.

Ce n’est pa sdéfendable éthiquement

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 6 mars 2009 à 01H42

Là je crois qu’il y a confusion. Les plantes OGM ne sont pas plus stériles que la variété non OGM dont elles sont issues. (dois-je rappeler que le fameux ’terminator’ n’a jamais vu le jour—même si, tout compte fait, ce n’était peut être pas ue idée stupide.)

Elles doivent simplement être rachetée chaque année : dans le contrat passé avec le semencier, l’agriculteur s’engage à ne pas replanter les graines. Ce n’est d’ailleurs pas propre aux OGM et cela ne constitue en rien une nouveaté en agriculture : il n’y a pas de blé OGM, et aucun producteur de blé n’utilise des semences de fermes.

D’un point de vue agronomique, l’avis général est que l’on peut obtenir de meilleurs rendements en utilisant des lignées pures génétiquement, ce qui ne peut être le fait que d’un semencier dont c’est le métier. Le système n’est peut être pas aussi stupide que ça.

votez :
par capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 6 mars 2009 à 10H14

Bon, j’ai causé sans savoir pour le blé. Les semences de fermes sont bel et bien utilisées pour le blé tendre. Mais du point de vue du droit, les OGM n’ apportent pas d’innovation : la réutilisation des semences est réglementée

votez :
par x79y (IP:xxx.xx2.44.238) le 5 mars 2009 à 23H55

Ces gens ont oubliés de nous dire que les OGM sont avant tout excellent pour leurs portefeuilles. Une solution serait de commencer à stabiliser la population mondial au lieu de remplir les poches de tout ses menteurs.

votez :
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 6 mars 2009 à 00H33

> Les OGM indispensables pour nourrir 9 milliards d’être humains ?

NON ... !!

votez :
(IP:xxx.xx3.207.81) le 6 mars 2009 à 01H47

L’inspirateur du reportage est Jean de Kervasdoué, "les prêcheurs de l’apocalypse" ...un peu facile de l’accuser de vendu sans avoir lu l’ensemble du livre.

votez :
par marcoB12 (IP:xxx.xx5.48.123) le 6 mars 2009 à 07H09

L’article est mal informé. D’une part les OGMs n’offrent pas globalement de meilleur rendement (dans la durée, pas sur 3 ans) et ne sont pas actuellement nécessaires pour nourrir la planète. On sait que l’agriculture actuelle n’aurait aucun mal à nourrir la planète si le volume des gaspillages alimentaires et l’ampleur de la mauvaise répartition ne posaient de vrais problèmes. Elle est largement perfectible à coûts faibles (amélioration des sols en afrique par ex à la chaux ou au charbon de bois, amélioration de l’irrigation, agroforesterie,et...). On a aussi montré que l’agrobiologie ferait de même. Qui connaît l’histoire des OGMs sait qu’ils sont le résultat d’une idéologie au profit de quelques transnationales où tous les inconvénients réels comme risques à venir sont d’emblée pris en charge par la société (aucun assureur n’a accepté de couvrir les risques de l’activité). Nos connaissances en génétique sont fragmentaires et la technique n’est nullement maîtrisée. Il est évident que sauf maladie rare ou inconnue, d’apparition rapide et à symptômes très dérangeants ou douloureux, une nouvelle pathologie dûe aux OGMs aurait du mal à être identifiée et imputée à leur consommation (les filières ne sont pas séparées aux USA). La biotechnologie, c’est ignorer les réalisations de la nature (ou au mieux faire du pillage génétique) pour bidouiller un organisme artificiel brevetable et continuer la fuite en avant avec les produits phytosanitaires (les intégrer dans la plante n’y change rien). Bref, la totalité des affirmations de l’article me paraît au minimum critiquable.

votez :
par capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 6 mars 2009 à 10H35

Les PGM actuels ne sont pas conçues pour augmenter directement le rendement. Elles permettent par contre de réduire les coûts des intrants (pesticides et herbicides) et sont appréciées à ce titre par ceux qui les utilisent. Elles ne peuvent l’augmenter qu’indirectement par exemple en offrant une meilleur protection face aux ravageurs.

Le rendement des plantes ne dépend pas d’un seul gène, les technique de transgénèse actuelles ne permettent pas de modifier un grand nombre de gènes. Pour l’instant l’amélioration du rendement est obtenu par d’autres méthodes. Mais il ne faut pas être pessimiste, des progrès seront faits. À condition de ne pas diaboliser une technologie qui ne le mérite pas.

votez :
par jean (IP:xxx.xx6.241.107) le 6 mars 2009 à 09H59

Malgré l’intérêt scientifique que porte les OGMs. Ils ne pourront nourrir 9 milliards. Pour de simple raison de bon sens.

Notamment parce qu’il nie une réalité propre. La science est dépendante des réactions de la nature (physique et temporelle). C’est pas la science qui a créée la nature mais la nature qui a créée la science

L’homme pourra peut être s’améliorer dans le futur en modifiant son code génétique mais par la même occasion en infléchissant la stabilité et la capacité d’adaptation de son génome dans le temps.

En gros un homme fabriqué à court terme.

Le risque d’erreur est énorme. Car le code génétique n’est pas aussi fixe que souhaiterait les pro-ogm. Un même gène et/ou ensemble de gène peut coder plusieurs fonctions différentes.

Même la création d’un membre (une main ou une jambe) par la génétique pour remplacer un membre perdu, ne fonctionnera pas bien. Le vécu s’inscrit dans notre matériel génétique et transforme notre corps au fur et à mesure des années. Ce membre génétiquement créé sera un pis aller mais pas une solution radicale et aussi efficace que supposée.(plutôt la meilleur des prothèses compensatoires)

Enfin il a été clairement démontrer que la terre pouvait déjà nourrir 9 voir 10 milliards de personne avec l’agriculture conventionnelle. A condition d’autonomie agricole et d’absence de gachis (à tous niveaux) et respect de l’environnement.

Le problème de 9% milliard de personne n’est pas son alimentation....mais plutôt comment l’occuper (boulot, loisir...) gérer ses déchets et sa consommation d’énergie. (avec la solution OGM, on s’enfonce complètement)

Une politique de maitrise démographiques devient visiblement de plus en plus nécessaire à envisager pour la fin du siècle.

La solution science&technologie a été la réponse apportée à la sortie de crise de la seconde guerre. Si les savants qui nous gouvernent faisait un peu plus attention à l’histoire plutôt qu’à leurs portes-monnaies, ils sauraient que l’on ne peut pas appliquer deux fois la même solution aux mêmes problèmes....le monde à changé ....nous sommes saturés de science et technologie au point de remettre en cause l’équilibre de l’ensemble de la planête et des espèces.

Je ne suis pas personnellement pour taper gratuitement sur les scientifiques et autres experts mais je pense vraiment qu’il y a du ménage à faire ....beaucoup trop de gens qui se revendique scientifique sur cette terre et balance des anneries énormes...

ex ! L’académie de médecine discréditée avec l’histoire des antennes relais.... même un technicien en télécom de chez sfr ou orange peut comprendre que les pseudos médecins (ou apparante) de l’académie balance des énormités contradictoires !!!

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ! particulièrement vrai dans le système ultra globalisé, contrôlé et standardisé qui c’est imposé.

signé ! Un internaute qui ne survivra pas dans un tel monde.

votez :
par Stop Bullshit (IP:xxx.xx6.231.68) le 7 mars 2009 à 22H50

Le seul problème de la planète est l’augmentation de la population mondiale complètement inconsidérée et non maîtrisée.

Y-a-t-il un intérêt à être 9 milliards dont seul 1 milliard aura une vie correcte et se protégera des 8 autres milliards

Il vaut mieux se donner comme objectif de stabiliser la population mondiale (voire de la diminuer)ensuite élever le niveau de vie de chaque individu plutôt que d’essayer d’épuiser la terre par des techniques aux conséquences inconnues.

Si il y a des progrès à faire, c’est dans l’éducation et le contrôle des naissances.

La France est contente de son taux de fécondité. Au lieu de se féliciter, elle devrait montrer l’exemple (comme elle sait le faire sur plein de sujet) en inversant le système des allocations familliales.

Une prime de niveau 1 pour le premier

Une prime de niveau 2 pour le deuxième

Une prime de niveau 1 pour le troisième

et plus rien après

Le but est d’atteindre un taux de 2.1 qui permet de renouveler la population.

Si la population baisse, il n’y aura plus de problème d’OGM, ni de CO2, ni d’épuisement des ressources de la planète.

Attaquons nous aux origines du mal avec comme objectif l’amélioration des conditions de vie de tous.

votez :
par Christoff_M (IP:xxx.xx1.41.162) le 9 mars 2009 à 10H29

ce qui m’inquiète c’est cette omniprésence de trusts dans les pays dits "évolués"...

et les zones de grandes cultures en Amérique ou en Australie, épuisées par la culture intensive qui deviennent des déserts !!

votez :
par bernard labat (IP:xxx.xx3.91.196) le 16 mars 2009 à 09H51

"Le problème du DDT accusé de tous les maux parce que l’on en avait trouvé des traces dans les oeufs des aigles américains et qui de fait n’a jamais tué personne, y compris dans les usines où on le fabriquait"

C’est faux hélas. le DDT a tué, et bien tué, et je ne vois aucune mention de ces "morts du DDT" dans l’article - qui soit dit en passant comporte un point d’nterrogation dont je ne saisis pas l’utilité, s’agissant d’un plaidoyer clairement pro-OGM. A une ou deux molécule près, vore DDT devient le 2-4-5 T , autrement dit le défoliant mieux conu sous le nom d’agent orange. la manipulation chimique à effectuer est minime, et du reste, du DDT proprement dit a également été employé au Vietnam pour éliminer les moustiques qui gênaient les GIs. les gosses mouraient d’avoir bu l’eau infectée par le produit, certes très concentré. je ne vois pas en quoi il est plus moralement condamnable de mourir du palu plutôt que d’empoisonnement industriel, comme le suggère l’article en dénonçant une prétendue "dérive idéologique" tan,dis que certains commentaires se concentrent - tiens donc- sur la seule question des oeufs d’aigles. Mais manifestement, certains préfèrent quand même la deuxième solution - fascinaton pour l’ingéniérie, peut-etre, et conviction un peu naive que l’homme peut tout résoudre. Ce qui est grotesquement faux.

votez :
par Reaper (IP:xxx.xx1.254.46) le 20 mars 2009 à 22H26

Cet article est une fumisterie, n’est même pas énoncée une seule fois la multinationale "Monsanto". Elle est pourtant productrice de 90% des graines OGM dans le monde.

L’auteur de l’article devrait d’urgence voir, entre autres, le documentaire "Le Monde selon Monsanto" pour se rendre compte du lobby énorme que représente la multinationale sans foie ni loi Monsanto. Et aussi voir "We Feed The World : le marché de la faim" avec Jean Ziegler.

votez :
par Pepe de Bienvenida (IP:xxx.xx8.211.127) le 24 mars 2009 à 21H13

Monsieur est un spécialiste des problèmes de fond ; eh bien, qu’il y reste, au fond !

Les Auteurs deBiodiversité