NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Des ruches sur le toit de votre entreprise ?

Article publié le 7 janvier 2009

Des ruches sur le toit de votre entreprise ?

Et si votre entreprise accueillait une ruche sur son toit ? Il ne resterait plus qu’à récolter le miel pour le petit-déjeuner (à moins qu’une âme dévouée ne fasse des cookies au miel pour accompagner la pause café). Cette idée, qui peut paraître un peu folle, a été proposée par l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF) dans le cadre du programme national "L’abeille, sentinelle de l’environnement".

En effet, depuis plusieurs années, les effectifs d’abeilles sont en chute libre dans toute l’Europe, avec 30 à 40 % des populations décimées ces dix dernières années. Rien qu’en 2007, le taux de ruches abandonnées ou presque désertées atteignait 70 %, voire 80 % dans les régions et pays les plus touchés. Les causes évoquées sont diverses : changement climatique et pesticides sont en ligne de mire (dont plusieurs produits phytosanitaires de la firme Monsanto, Roundup en tête), mais également les virus, parasites, OGM et invasion du frelon chinois (prédateur des abeilles).

Or, l’abeille reste le principal insecte pollinisateur qui contribue à la reproduction d’environ 80% des plantes de notre planète dont une grande partie des 3/4 de notre alimentation (fruits, légumes, oléagineux, etc...) qui dépend d’insectes pollinisateurs.

Pour tâcher d’enrayer cette disparition catastrophique, l’UNAF invite donc les collectivités et entreprises à accueillir des ruches sur leur toit ou dans les espaces verts pour sensibiliser le public. L’idée n’est pas nouvelle puisque l’Opéra Garnier, à Paris, héberge six ruches depuis 1985 dont chacune produit jusqu’à 100 kilos de miel vendus à la boutique de l’Opéra.

Plusieurs villes sont partenaires du programme. Dans ce cadre, la ville de Lille a ainsi installé une trentaine de ruches disséminées dans les quartiers lillois avec une première très belle récolte fin septembre qui a prouvé que les abeilles s’étaient parfaitement acclimatées à leur nouvel environnement.

A notre échelle de citoyen, sachez que l’UNAF a également lancé une pétition pour protéger les abeilles : voir la pétition en ligne.

Sources :
- Présentation du programme "L’abeille, sentinelle de l’environnement", site de l’UNAF
- "Le monde selon Monsanto", documentaire réalisé par Marie-Monique Robin diffusé sur Arte le 11 mars 2008 (disponible en DVD et VOD)
- "L’impact des pollinisateurs sur la production des cultures", article de l’INRA (24 oct. 06)

12:19 Publié dans Activités de loisir,

Thèmes

Animaux Pesticides Insectes

Bookmark and Share
24 votes

commentaires
votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.93.59) le 8 janvier 2009 à 09H22

"Les causes évoquées sont diverses : changement climatique et pesticides sont en ligne de mire (dont plusieurs produits phytosanitaires de la firme Monsanto, Roundup en tête)"

Cà serait drôlement instructif si vous pouviez citer seulement une seule étude montrant que le Roundup qui est un HERBICIDE est responsable de la mort des abeilles.

votez :
par Kelson (IP:xxx.xx6.55.199) le 8 janvier 2009 à 11H25

@zygmar

Il n’est pas écrit que le Roundup est responsable seul de la mort des abeilles, il est écrit que le Roundup, parmi d’autres causes, est en ligne de mire, soit : mis en accusation.

Si le Roundup est mis en accusation, c’est parce que c’est l’un des produits phytosanitaires les plus toxiques et pas seulement pour les plantes, mais aussi pour les espèces du règne animal... Une petite recherche vous fournira une liste d’études scientifiques soulignant les effets pervers que pourrait avoir l’utilisation du Roundup.

votez :
par Angelie (IP:xxx.xx0.44.75) le 8 janvier 2009 à 13H37

Merci Kelson, je vois que je n’ai plus rien à rajouter !  :-)

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.41.190) le 8 janvier 2009 à 14H31

"Une petite recherche vous fournira une liste d’études scientifiques "

Pas besoin de chercher, je les ai toutes, y compris toutes celles que vous n’avez pas et qui ne sont pas sur le net... Je les ai toutes lues et analysées dans le détail (y compris celle de séralini et consorts), c’est ma spécialité. Et de ce fait, je sais de quoi je parle, ce n’est pas le cas de nombreux toxicologues de salon autoproclamés. Aucune étude scientifique sérieuse n’a jamais montré d’effets quelconques du glyphosate et du Roundup (herbicide) sur les insectes en général et sur les abeilles en particulier. Si vous en avez une, je suis preneur pour compléter ma collection !!!!

NB. Pour information et pour vous éviter de lâcher des accusations sans preuves,je n’ai aucune attache avec Monsanto....

votez :
par Angelie (IP:xxx.xx0.44.75) le 8 janvier 2009 à 14H37

Ah mais c’est vrai, suis-je bête, j’avais oublié que Zygomar avait la science infuse, il sait toujours tout sur tout sur Naturavox... et nous, nous sommes tous des cons... C’est vrai que gérer les problématiques environnementales, on ne sait pas faire.... Désolée, Zygomar, je suis biologiste de formation, écologue pour être plus précise et c’est un sujet qui touche mon expertise professionnelle. On ne peut pas en dire autant de votre côté...

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx8.6.162) le 26 octobre 2009 à 18H25

j’avais oublié que Zygomar avait la science infuse, il sait toujours tout sur tout

>> Ce n’est pas de la science infuse !! je viens de vous dire que j’avais "épluché" pour des raisons professionnelles la totalité du dossier "glyphosate" et Roundup (toxicologie, écotoxicologie, environnement, métabolisme, chimie analytique) et que j’ai pour habitude de ne parler que de ce que je connais bien.

"....et nous, nous sommes tous des cons...

>> Je n’ai jamais dit quoi que ce soit de ce genre parce que , moi, ce n’est pas mon habitude d’avoir recours aux insultes quand je suis à court d’arguments.

Désolée, Zygomar, je suis biologiste de formation, écologue pour être plus précise et c’est un sujet qui touche mon expertise professionnelle.

>>> Ecologue, peut être mais certainement pas toxicologue. Cà fait une différence.

On ne peut pas en dire autant de votre côté...

>>> Qu’en savez-vous ? Qu’est-ce qui vous permet de faire de telles affirmations ? Je suis médecin, toxicologue, anatomo-pathologiste, membre de la société américaine de toxicologie (S o T,depuis 1977),fellow Academy of toxicological Sciences USA depuis 1982), Toxicologue accrédité par l’EUROTOX, 1995, toxicologie expérimentale et réglementaire), conseiller temporaire dans le domaine de la sécurité d’emploi des produits phytosanitaires à l’OMS à de nombreuses reprises entre 1984 et 2000 .

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx0.164.211) le 8 janvier 2009 à 16H14

".....et c’est un sujet qui touche mon expertise professionnelle. On ne peut pas en dire autant de votre côté... "

Loupé !! C’est également un sujet qui non seulement "touche" mon expertise professionnelle mais "est" précisément mon expertise professionnelle : 35 ans de toxicologie et de pathologie expérimentales au niveau international avec plus de 50 publications. Pouvez-vous en dire autant de votre côté ?

Par ailleurs, n’inteprétez pas à votre façon ce que j’ai écrit, vous y gagnerez en crédibilité. Ai-je traité quiconque de "con" dans mon message ? Non ! Ai-je laissé entendre qu’il s’agissait de ne pas savoir gérer les "problématiques" environnementales ? Non ! J’ai simplement dit qu’il n’existait aucune étude sérieuse montrant qu’un herbicide, le glyphosate et sa formulation le Roundup, avait ou était "en ligne de mire" ou "accusé" d’entraîner la mort des abeilles comme certains ici l’ont fait, sans toutefois apporter les preuves de leurs affirmations. Kelson a dit : " Le Roundup est mis en accusation, c’est parce que c’est l’un des produits phytosanitaires les plus toxiques et pas seulement pour les plantes, mais aussi pour les espèces du règne animal...". J’ai demandé, ce qui me paraît être la moindre des choses en matière scientifique lorsque l’on avance quelque chose de ce genre(étant scientifique vous-même, vous le savez bien) que si une telle étude existe que soit fournie la référence de façon à ce que la dite étude m’ayant peut être échappé (?), je puisse me la procurer et la lire pour me faire une opinion. La réponse a été qu’une "petite" recherche m’aurait fourni "une liste d’études scientifiques soulignant les effets pervers que pourrait avoir l’utilisation du Roundup". Ce à quoi j’ai répondu que cette recherche était inutile pusique pour des raisons professionnelles d’une part et peronnelles d’autre part, je possède la quasi totalité des études effectuées sur le glyphosate et le Roundup et que je vais de temps en temps sur les moteurs de recherches pour me tenir à jour des derniers développements sur ce sujet. Alors, je n’ai pas de leçons à recevoir dans ce domaine particulier.

Maintenant, si vous, en temps que biologiste en général et écologue en particulier, avez des données sur les effets d’un herbicide sur les abeilles, je le répète, je suis preneur. On en apprend à tout âge. Merci d’avance.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx8.6.162) le 26 octobre 2009 à 18H26

Maintenant, si vous, en temps que biologiste en général et écologue en particulier, avez des données sur les effets d’un herbicide sur les abeilles, je le répète, je suis preneur.

Et alors ? Cà ne vient pas vite, il me semble.

votez :
(IP:xxx.xx1.8.216) le 9 janvier 2009 à 11H38

dans la thématique des hoax colportés sur les abeilles ; il yas la célebre phrase d’a Einstein ; http://bacterioblog.over-blog.com/a...

votez :
par jmbrenot (IP:xxx.xx6.63.134) le 9 août 2010 à 13H06

Bonjour, y a-t-il une cinématique de ce qu’il faut faire et quoi demander à qui (CE, PDG, CHSCT...) pour l’installation de ruches ?

votez :
par Lorris (IP:xxx.xx2.26.84) le 25 mars 2012 à 22H06

Pour Info : MUGO installe des ruches pour les entreprises. www.mugo.fr.

votez :
par ekotrip (IP:xxx.xx8.131.187) le 25 mai 2012 à 11H39

Bonjour, Nous travaillons avec l’INRA sur le sujet et proposons aux entreprises de fédérer les salariés autour de ce sujet passionnant. pour plus d’information EKODEV.COM nous serons ravi de partager autour des ruches notre passion sur la RSE et la protection de la biodiversité.

votez :
par Moncler Pas Cher (IP:xxx.xx2.223.130) le 30 décembre 2012 à 18H49

Fashion is about a global ambiance than climatic conditions. So it is actually tough not to obtain affected by international style developments even though Indian winters may well nevertheless be around the milder side in comparison to the West. Moncler Pas Cher Adhering to the established rules, blacks and the greys have already been dominating the scene, but since tendencies vacation in the speed of sunshine Veste Moncler , Moncler Doudoune the bright issues have caught the consideration of a lot of designers and style watchers. Semi-fitted and knee-length leather-based jackets inside the brightest of colors is often a clever strategy to conquer the chilliness, confirms designer Nachiket Barve.

votez :
par sylvain (IP:xxx.xx7.221.216) le 21 janvier 2013 à 09H14

Bonjour, je souhaitez vous présenter une petite entreprise en formation : Une Ruche sur le Toit (www.uneruchesurletoit.com/) qui propose aussi le parrainage de ruche avec installation partout en France.

votez :
par Api (IP:xxx.xx0.131.58) le 21 janvier 2013 à 15H35

Il y a aussi moyen d’acheter du miel. Ca me parait pas trop mal.En plus l’apiculteur a l’air sympa. Allez voir. (www.uneruchesurletoit.com/)

Les Auteurs deBiodiversité